AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cdang

avatar

Masculin Messages : 1063
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)   Jeu 14 Avr - 9:33

CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)


Synoptique

En 2016, pour faire face à la criminalité galopante (300 assassinats par jour), la police du Cap (Afrique du Sud) décide de s'équiper d'une police robotisée. Les robots, de modèle Scout, sont produits par la société sud-africaine Tetravaal, dirigée par Michelle Bradley (Sigourney Weaver).

L'intelligence artificielle (IA) implantée dans les robots est développée par un génie trentenaire, Deon Wilson (Dev Patel). Il est en concurrence avec Vincent Moore (Hugh Jackman) qui développe lui un drone aéro-terrestre, du nom de Original (Moose), commandé par un casque neuronal. La police du Cap et la p.-d.g. Bradley favorisent le projet Scout, plus léger, meilleur marché, et délaissent le projet Original, plus orienté pour la guerre et assez peu adapté au maintien de l'ordre urbain.

Mais ce qui passionne Deon, c'est le développement d'une intelligence artificielle douée de conscience. Contre l'avis de sa p.-d.g., il implante la nouvelle IA dans un Scout mis au rebut, le n°22 (Sharlto Copley).

En parallèle, Ninja*, Yo-Landi* et Amerika (Jose Pablo Cantillo) sont des petits malfrats qui doivent une importante quantité d'argent à Hippo (Brandon Auret), un chef de gang. Ils décident d'enlever Deon pour qu'il désactive les Scouts et leur permette de réaliser un casse. Deon leur annonce que ce n'est pas possible, ils s'emparent donc du Scout 22, qui se comporte comme un enfant, et décident de l'élever pour qu'il les aide à réaliser le casse. Dans son langage enfantin, Scout 22 se baptise lui-même Chappie.

*Ninja et ¥o-Landi Vi$$er forment le groupe de rap Die Antwoord ; les noms des personnages sont leurs noms de scène.


1. Un Scout en action. 2. Vincent Moore (Hugh Jackman) et la p.-d.g. de Tetravaal Michelle Bradley (Sigourney Weaver)

Avis

Vu comme ça, on dirait un film d'action. Détrompez-vous : les 3/4 du film relèvent plus du Walt Disney, entre Rox et Rookie et Wall-E (oui, je sais, c'est un grand écart), avec quand même un côté Oliver Twist. Le sujet tourne essentiellement sur l'éducation de Chappie : Deon, « le créateur » (maker), un doux idéaliste, essaie de lui inculquer des principes moraux et d'éveiller en lui un sens artistique. Yo-Landi, « maman » (mummy), se prend d'affection pour Chappie et rentre dans le jeu de Deon, tout en sachant qu'elle a besoin qu'il réalise le casse pour leur survie. Ninja, « papa » (daddy), essaie de l'élever à la dure pour le pervertir ; Amerika, lui, est plus subtil et comprend mieux la psychologie de Chappie et comment contourner ses principes moraux.

On voit donc un robot policer de taille adulte se comporter comme un enfant peureux, puis s'éveiller, prendre le style gangsta, de manière plutôt attendrissante (ça, c'est pour le côté Wall-E).

Bon, sur la fin, ça décanille un peu quand même, avec quelques images un peu sanglantes (une décapitation relativement explicite) comme les affectionne Neil Blomkamp, sans toutefois tomber dans le gore.

Au final, ça en fait un film assez étrange, très décalé, plus proche de son premier long métrage District 9 (2009) que d'Elysium (2013). J'ai du mal à être très enthousiaste : plein de bons sentiments, des éléments assez convenus (la machine qui a peur de la mort), un combat qui ressemble à celui d'Iron Man (Jon Favreau, 2008) ou de RoboCop (Paul Verhoeven, 1987) (ou à bien y réfléchir à David et Goliath ; bon, on va dire que ça compte pas), le côté métamorphose emprunté à District 9, le gag du check (push) pompé sur le take five de Terminator 2 (James Cameron, 1991), Deon le cliché du bricoleur génial (geek) sans vie sociale en dehors de ses robots domestiques (nerd), des comportements qui semblent irréels (la maternité de Yo-Landi, la tolérance de Ninja envers Deon)… Et pour autant, je n'arrive pas à détester, il me séduit par son côté décalé, par l'univers sombre que sert de toile de fond, par son côté Wall-E.


1. Chappie et Deon. 2. Ninja, Amerika et Chapie


Dernière édition par cdang le Lun 18 Avr - 13:58, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)   Jeu 14 Avr - 9:59

J'ai du mal à me faire une idée, comme ça, à chaud... Une sorte de Robocop avec des chaînes de gangsta autour du cou, fallait oser... Et Chappie, ça fait un peu con niais comme nom...

Marrant en tous cas de voir la vision du futur, de l'année 2016, du réalisateur. Connaissant bien l'Afrique du Sud et Cape Town (je devrais y retourner cette année d'ailleurs), ça me fait sourire. Mais il est vrai que la violence reste un grand problème en Afrique du Sud, principalement à Johannesburg, même si les choses changent progressivement.
Drôle d'OVNI que ce film...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1063
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)   Jeu 14 Avr - 11:54

Voyageur Solitaire a écrit:
Et Chappie, ça fait un peu con niais comme nom...
Vi. Quand tu le vois jouer avec le poulet en caoutchouc qui fait pouët, c'est raccord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1063
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)   Lun 18 Avr - 10:41

Dans la foulée, je me suis revu  [url=http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org/t2173-robocop-paul-verhoeven-1987#20451RoboCop[/url] (Paul Verhoeven, 1987), et c'est vrai qu'il y a plusieurs points communs :

  • une entreprise privée qui fournit des forces de police robotisées ;
  • la machine qui s'humanise ;
  • le combat contre un gros robot bipède qui marche comme un poulet (un pod si vous préférez) ;
  • la rivalité entre les deux projets (l'humanoïde et le pod gallinaçoïde) au sein de l'entreprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)   

Revenir en haut Aller en bas
 
CHAPPiE (Neil Blomkamp, 2015)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chris Neil signe à...
» Améthyste Pearl Neil Jones
» I am a unicorn. || Neil 2.0
» Scarlett O'Neil. ♥
» Orica Green-Edge 2015

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES IMAGES :: Films et séries Science Fiction-
Sauter vers: