AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA TOUR DE LONDRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2680
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: LA TOUR DE LONDRES   Sam 7 Juil - 18:01

La tour de Londres, fut construite au XIe siècle par Guillaume le conquérant, près de vestiges de murailles romaines. N'étant qu'un simple camp militaire au tout début, sa construction prit de l'expansion avec les siècles. Elle est bien plus qu'une simple tour puisqu'on y trouve plusieurs bâtiments, murs, cours et bien sûr, des tours. Ayant été une forteresse, un château, un dépôt d'arme, son rôle de prison et de lieu d'exécution reste néanmoins ce dont l'histoire se souvient le plus.

La tour de Londres traîne un lourd passé sanglant derrière elle. De nombreux membres de la famille royale y furent exécuté. On dit qu'entre ses murs, leurs âmes ne pourraient trouver de repos et que leur présence serait souvent observée par les yeux des vivants. La tour de Londres serait selon certains l'un des endroits les plus hanté au monde.


Histoires de fantômes.

Thomas Becket.

La tour de Londres comporte plusieurs tours et ces lieux seraient hantés par différents esprits aperçus à de nombreuses reprises. On reconnaît souvent des membres de la famille royale, mais parfois, les mystérieuses apparitions ne peuvent être associé à aucune histoire du passé. L'un des premier témoignage à avoir été consigné fut noté en 1241 et l'on reconnu le chancelier Thomas Becket.

Assassiné sur ordre du roi Henri II en 1170, Thomas Becket fut aperçut 71 ans après son meurtre. On apercevait parfois son spectre dans la tour portant son nom, la tour de saint Thomas, surtout lorsqu'on y effectuait des modifications. Les constructions furent souvent retardées par des accidents inexplicables ou par les éléments se déchaînant. Un prêtre prétendit avoir aperçut la forme fantomatique de Thomas, frappant une construction de sa croix jusqu'à ce que celle-ci cède.

Anne Boleyn.

De toute les tours s'élevant sur le site de la tour de Londres, il y en a une qui porte bien son nom... La "tour sanglante". Une de ses histoires les plus célèbres est celle de Anne Boleyn, décapitée en 1536 pour adultère. C'était un spectacle inconnu puisque c'était la première exécution publique d'une reine anglaise. N'ayant aucun cercueil pour elle, Anne Boleyn fut enfermée dans une vielle boite trop petite alors que son corps était enterré à la hâte sous la chapelle saint Peter Ad Vincula. Elle fut aperçut à de nombreuses reprises, errant autour de la chapelle, à l'anniversaire de son exécution, suivit par un cortège de seigneurs et de dames, vêtus des costumes de l'époque.
En 1864, une sentinelle l'aperçut dans une forme blanche voilée par un étrange brouillard. Sa dernière apparition remonte en 1936 alors qu'un garde vit une femme sans tête flotter vers lui dans la tour sanglante. La sentinelle mis le mystérieux inconnu en garde mais ne recevant aucune réponse, il chargea. Le garde fut paralysé par la peur quand il vit sa baïonnette traverser la silhouette.

Margaret Pole.

Margaret Pole, âgée de 70 ans et dernière héritière des Plantagenet, fut décapitée par vengeance, sous ordre du roi Henri VII. Le jour de son exécution, elle refusa de poser sa tête sur le billot et le bourreau dû la poursuivre jusqu'à la tour verte. Il abattit sa hache à de nombreuses reprises sur elle avant qu'elle ne rende l'âme dans d'atroces souffrances. Cette horrible exécution se répéterait chaque année au pied de la tour verte, à la date d'anniversaire de sa mort.

Lady Jane Grey.

Promise au jeune Edward VI, Lady Jane Grey avait l'honneur de recevoir l'héritage royal. Par contre, le jeune roi mourut et la laissa seule au trône qu'elle ne désirait pas vraiment. Elle fut mariée de force à Guildford Dudley. Grâce à la machination de ses parents, les espoirs de son beau-père furent comblés et elle devint reine. Ce n'était pas son choix mais celui de ses parents. Néanmoins, les deux mariés tombèrent rapidement amoureux l'un de l'autre mais leur paix fut de courte duré, tout comme leur vie. Il ne furent sur le trône que quinze jours avant d'être jeté en prison.
Agée de seulement 15 ans, Lady Jane Grey fut décapitée quelques heures après son amoureux.
On raconte que les amants maudits furent tout les deux aperçus dans les corridors de la tour de Londres. Le fantôme de Guilford Dudley viendrait, dit-on, s'asseoir près d'une fenêtre de Beauchamp Tower pour pleurer sa bien-aimée, comme il le fit avant son exécution.
Lady Jane Grey fut aussi aperçue plusieurs fois après sa mort. Sa dernière apparition remonte en 1957, où deux sentinelles aperçurent son fantôme sur le toit de la tour de sel.

Henri VI.

21 Mai 1471, alors qu'il priait à sa chapelle privée dans la tour Wakefield, le roi de 39 ans, Henri VI, fut poignardé. Il était un homme très religieux mais faisait un mauvais monarque. 500 ans après sa mort, le roi Henri VI fut revue mainte fois, les mains liées, priant dans cette même chapelle qui l'avait vu mourir.

Les petits princes.


Douze ans après la mort d'Henri VI, édouard IV (le présumé assassin de Henri VI) mourut, laissant le trône à son fils aîné de douze ans. Le régent Richard, duc de Gloucester, déclara les deux enfants d'édouard IV illégitime, accédant ainsi au trône. Les deux enfants furent enfermés dans la tour et ont ne les revit jamais. La légende raconte que le régent Richard (maintenant devenue Richard III) les fit exécuter dans la tour sanglante. Leurs fantômes erreraient, se tenant la main, dans cette même tour et auraient été aperçus à de nombreuses reprises.

Sir Walter Raleigh.

Aventurier et grand savant, Sir Walter Raleigh était très populaire en 1603. C'est pour cette raison qu'il ne fut pas exécuté lorsque le roi Jaques 1er soupçonneux, l'accusa de comploter contre lui. Plutôt que de recevoir un châtiment mortel, il fut fait simple prisonnier. Néanmoins, il gardait une certaine liberté, pouvant vivre avec sa famille et continuer ses expériences scientifiques. Libéré en 1616, il fut à nouveau accusé de trahison en 1618 et cette fois, il n'échappa à la décapitation. On l'aurait vu souvent baigné dans la lumière de la lune sur des rempart proche de ses anciens appartements et ils furent nommé : "La promenade de Raleigh",

L'ours Fantôme.

On raconte avoir aperçut en ces lieux, plusieurs autres personnages inconnus, des victimes des bourreaux. Des cortèges transportant les corps décapités des suppliés semble chose possible en ces lieux. Parmi ces fantômes inconnus, on cru reconnaître Le Duc de Monmouth, vu sur le chemin reliant Bell et Beauchamp Tower mais les apparitions ne sont pas toutes celle d'êtres humains, des animaux fantômes furent également observés. Pouvant sembler déplacé, ces apparitions n'ont pourtant rien de surprenante puisqu'on trouvait une ménagerie au cour de la tour de Londres et ce, pendant des siècles. La plus populaire est sans doute celle de l'ours Fantôme. Durant l'hiver de 1815, une sentinelle fut surprise par un ours sortant de nul part. En tentant de se défendre, le garde constata que son arme traversait l'animal comme dans l'air, et épouvanté, il perdit conscience.
Il eut le temps de raconter ce qu'il avait aperçut cette nuit là avant de rendre l'âme le jour suivant.


Un fantôme surprenant.


De toutes les apparitions relatées à la tour de Londres, l'une d'elle est toujours sans explication aujourd'hui vu son étrangeté. Un soir de 1817, Edmund Lenthal Swifte, gardien des joyaux de la couronne, dînait avec sa famille dans Martin Tower. La femme de Swifte leva soudainement les yeux pour apercevoir ce qui semblait être une fiole de quelques centimères de diamètre contenant un liquide blanc et bleu. La fiole flotta au dessus de la table pour passer derrière elle. Craignant pour la sécurité de sa femme, Swifte lança une chaise sur l'apparition qui disparût aussitôt. Ce fut la seule et unique observation de ce genre.
Dans cette même tour également, on raconte apercevoir le fantôme de Henry Percy, duc de Northumberland. En 1605, il fut envoyer à la tour de Londres pour avoir prit part à un complot visant à faire exploser le parlement, et par la même occasion, le roi James 1er. Il y fut retenu prisonnier durant 16 années mais réussit néanmoins à acheter sa liberté. Il quitta la tour bien en vie et mourut loin d'elle mais on raconte pourtant que son fantôme hante les sous-sols de la tour où il marchait souvent de son vivant.


La tour de Londres de nos jours.

La tour de Londres fut longtemps synonyme de terreur, d'angoisse et de souffrance. Heureusement aujourd'hui, elle est devenue un endroit plaisant. Un des châteaux médiévaux les mieux préservé et des plus impressionnant, il recèle les joyaux de la couronne. Si vous en faites un jour la visite guidée, vous entendrez très certainement plusieurs des légendes racontées ci-dessus et sans doute bien d'autre. Vous y verrez peut-être aussi des corbeaux. Les corbeaux de la tour de Londres portent aussi une légende avec eux.

Cette légende commence avec l'astrologue de Charles II, John Flamsteed. Celui-ci se plaignant auprès du roi de la présence incommodante de ces oiseaux, le roi décida de les abattre mais il s'en retint après ce qu'on lui dit. On lui dit que sans ces oiseaux dans la tour, la tour de Londres s'effondrerait avec son royaume. Pour éviter cette catastrophe, on tailla les ailes de quelques corbeaux pour les empêcher de fuir. Aujourd'hui encore, ces oiseaux demeurent dans la tour et leurs appartements sont adjacents à la tour Wakefield. Un homme nommé "Ravenmaster" (maître des corbeaux.) en prend soin et ils ne sont approchables que par lui.

Conclusion.


Si vous visitez ce site, vous aurez sans aucun doute la chance d'apercevoir le "Ravenmaster" ainsi que ses petits protégés. Vous vous baladerez librement en cet endroit ancien qui fut autrefois le dernier endroit que plusieurs hommes, femmes et enfants, auront vu de leur vivant. La tour de Londres est un endroit magnifique qui garde jalousement de nombreux secrets entre ses mûrs. Elle est toujours imprégnée par l'époque médiévale et parfois, un de ses nombreux corridors obscur nous dévoilent peut-être une fugitive apparition nous rappelant la peur qui y plana longtemps. Les légendes étant souvent extraites de faits réel, les nombreuses histoires planant en ces lieux ne sont-elles rien de plus que des légendes?

Selon certains, vu son histoire accablante, la tour de Londres pourrait fort bien abriter les âmes torturées de ceux qui s'y firent jadis prendre la vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2680
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA TOUR DE LONDRES   Ven 13 Juil - 18:28

Pour avoir visiter cette tour c'est vrai qu'elle a une atmosphère particulière, et ce doit être quelque chose que d'y être la nuit, on sent vraiment le poids des siècles dans ses murs.

C'est juste dommage que le lieu soit un poil trop touristique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6036
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LA TOUR DE LONDRES   Ven 13 Juil - 18:49

Malgré mes nombreux (et parfois longs) séjours dans la capitale britannique, je n'ai visité qu'une fois ce monument et il y a longtemps. J'en garde le souvenir d'une forteresse massive, impressionnante et austère, d'un dédale de couloirs, pièces et cours intérieures... En plein jour, avec la foule, la lumière, c'est une atmosphère touristique. Il est certain qu'en pleine nuit, dans la brume et le silence, l'imagination doit facilement s'emballer... Le "Ravenmaster" est effectivement un personnage original, sans compter les gardes en tenue d'époque, assez colorée avec toque sur la tête et hallebarde au poing. Ce qui pourrait paraître pour du folklore touristique chez nous est quelque chose de trés sérieux pour les anglais, c'est une des choses que j'apprécie chez eux, ce respect du passé avec une touche d'exentricité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4146
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: LA TOUR DE LONDRES   Lun 3 Nov - 23:45


En suivant Tower Hill, cadre des exécutions publiques du passé et où, aujourd'hui, les gens s'entretiennent plus pacifiquement avec les politiciens, les prédicateurs et les musiciens de rue, on arrive à cette célèbre Tour de Londres, lieu de toutes les intrigues et de tous les mystères liés à l'histoire de l'Angleterre.

C'est l'édifice le plus ancien de la capitale britannique. Il date de l'époque de la conquête normande, bien que le site sur lequel il est bâti fut autrefois occupé par les Romains - du temps où Londres s'appelait Londinium - et postérieurement par les Saxons qui avait déjà édifié ici un burgh (forteresse).

Elle servit toujours de forteresse, mais à certaines époques de l'histoire, elle servit tour à tour de palais royal (Charles II fut le dernier à l'occuper et, avant lui, Henri III) ; de prison (la longue liste des malheureux détenus comprend des rois, des reines, des princes et des nobles) ; de trésorerie ; de maison de la monnaie jusqu'en 1810 ; d'arsenal ; de premier observatoir royal durant le règne de Charles II et même de zoo royal jusqu'à ce qu'il fut déplacé à Regent's Park en 1830.


La partie la plus ancienne - et aussi la plus connue - est la White Tower qui fut date du temps de Guillaume le Conquérant et qui l'utilisa comme résidence royale en 1078. On dit que son nom - White Tower, Tour Blanche - vient du règne d'Henri III qui la fit blanchir. Actuellement, elle abrite une insolite collection d'armes, d'armures et d'instruments de torture.


La chapelle de Saint-John, au premier étage, est l'un des exemples les plus délicats de l'architecture normande, magnifique combinaison d'extraordinaire solidité et de suggestive simplicité. A part les fenêtres, agrandies par sir Christopher Wren au XVIIIe siècle, elle est restée dans son "jus" d'origine.
Cette chapelle est chargée d'histoire car c'est entre ces murs que furent emprisonnés l'archevêque de Canterbury et le chancelier, en 1381, lors de la révolte des paysans avant d'être amenés à Tower Hill où ils furent décapités. C'est encore ici que fut exposé le corps du roi Henri VI après son assassinat en 1471. Enfin, c'est ici que pria l'infortunée lady Jane Grey (la Reine de Neuf Jours) la veille de son exécution en 1553.

Les candidats de l'Ordre du Bain, second ordre de chevalerie le plus important d'Angleterre après celui de la Jarretière, veillaient devant l'autel toute une nuit avant d'être armés chevaliers le lendemain par le souverain. Cette cérémonie naquit en 1399 et continua à se célébrer jusqu'au couronnement de Charles II.


Sous les murailles extérieures, la Traitor's Gate apparait comme un arc énorme avec une sarrasine à travers laquelle, à l'époque où elle était l'entrée principale depuis la Tamise, les prisonniers enchaînés faisaient leur dernière promenade.


La charmante Tower Green, où des centaines de visiteurs posent tous les jours pour y être photographiés, ne fut pas toujours un endroit des plus agréables. Ce lieu résonne encore des fantômes qui hantent encore ces murs. L'écrivain MacCaulay la décrivit comme "le lieu plus sinistre du monde" car c'est ici qu'était l'échafaud où de nombreux prisonniers illustres furent exécutés : les deux épouses d'Henri VIII, Ann Boleyn et Catherine Howard, mais aussi lady Jane Grey et le comte d'Essex.


C'est dans la Bloody Tower, autre endroit sinistre, que le roi Richard III fit enfermer ses deux neveux - "les petits princes" - et les y aurait fait disparaitre à jamais, sans que l'on retrouve les corps, en 1483. Sir Walter Raleigh, le découvreur de la Virginie sur la côte occidentale de l'Amérique du Nord, y fut emprisonné durant treize ans avant d'être décapité à Wetminster.


L'actuelle chapelle royale de St. Peter ad Vincula fut construite sous le règne d'Henri VIII. Mais son origine remonte au XIIe siècle.

La Tour de Londres fut, durant des siècles, le principal arsenal du royaume d'Angleterre. Elle fournissait l'armée et la flotte royales. Elle abritait aussi, de même que d'autres palais royaux, les armures et les armes personnelles du roi. Une partie de ces éléments constitue toujours le fond initial de la grande collection historique d'armures de la Tour.

Visiter la Tour de Londres est, de nos jours, une étape obligée pour qui s'intéresse à l'histoire anglaise si riche et si passionnante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Fuchsia

avatar

Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: LA TOUR DE LONDRES   Jeu 26 Nov - 22:00

Voilà un endroit que je désire visiter depuis de très longues années... Cette tour, les corbeaux, le poids de l'Histoire et toutes ces âmes... à l'instar du château de Glamis, cela met en marche mes petits rouages intérieurs. Je vous envie énormément, vous qui avez pu la voir !

Oui, l'histoire anglaise est passionnante, et j'aime férocement l'idée du Ravenmaster, j'ignore pourquoi je n'en ai jamais entendu parler avant !
Je songe également à mon bien-aimé Shakespeare (Richard III bien sûr, et les Petits Princes dans la Tour, même si je crois que Richard n'est pas forcément leur assassin ou, du moins, le commanditaire de ces meurtres... mais ceci est une autre histoire).

Voyageur Solitaire a écrit:
Ce qui pourrait paraître pour du folklore touristique chez nous est quelque chose de trés sérieux pour les anglais, c'est une des choses que j'apprécie chez eux, ce respect du passé avec une touche d'exentricité.

Je suis tout à fait d'accord ! J'ai remarqué que beaucoup de français avaient quelque chose comme du mépris pour ce genre de choses, comme si tout ce qu'ils voyaient était de grands gamins jouant au Make Believe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4146
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LA TOUR DE LONDRES   Jeu 26 Nov - 23:55

Fuchsia a écrit:
Voilà un endroit que je désire visiter depuis de très longues années...

Prépare bien ta journée en ce cas : la visite de la Tour dure environ 4 heures et le prix d'entrée est à 11 £ (soit 14 euros environ).

Mais ça vaut le coup. C'est complet et pour peu que tu comprennes bien l'anglais, le guide fait vivre son récit d'anecdotes assez insolites.

Par contre, il y a des parties où les photos sont interdites. Les bijoux de la Couronne, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Fuchsia

avatar

Féminin Messages : 31
Date d'inscription : 26/11/2015

MessageSujet: Re: LA TOUR DE LONDRES   Ven 27 Nov - 0:01

Je lis l'anglais, peut l'écrire et je le comprends... c'est le parler qui me pose problème. Dès qu'il faut parler, de toute façon, je suis nulle.

Et merci pour ces informations ! Il faudra qu'un jour, je me décide à y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4146
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LA TOUR DE LONDRES   Ven 27 Nov - 0:08


Quand je vais à Londres, je passe toujours près de ses imposantes murailles. Même sans forcément y entrer, c'est vrai qu'il s'y dégage un certain mystère. Tant d'histoires, ça imprègne les pierres.

En quelque sorte, oui, je crois aux fantômes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA TOUR DE LONDRES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA TOUR DE LONDRES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA TOUR DE LONDRES
» Récupération de la Tour de Londres
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON MYSTIQUE :: Les lieux hantés-
Sauter vers: