AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 THE LAMENT FOR ICARUS/ HERBERT JAMES DRAPER

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7223
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: THE LAMENT FOR ICARUS/ HERBERT JAMES DRAPER   Ven 14 Sep - 20:06


(Photo :pixels.com)

Herbert James Draper (1863-1920) fait partie des peintres "victoriens" bien qu'il continua à peindre pendant les deux premières décennies du XXème siècle. Grand amateur de sujets mythologiques, il obtient une médaille d'or à l'Exposition Universelle de Paris, en 1900, avec cette toile, The lament for Icarus.

On y voit donc le jeune et beau Icare, fils de Dédale, foudroyé en plein vol pour s'être trop approché du soleil avec les ailes artificielles que son habile géniteur lui avait installées. Foudroyé, le teint bronzé pour s'être approché de l'astre du jour, l'éphèbe gît, mort, entouré de jeunes nymphes se lamentant sur son sort infortuné.
Sur un plan technique, Draper peignît séparément ses personnages, chacun étant copié sur un modèle professionnel, posant pour l'artiste (Ethel Gurden, Ethel Warwick, Florence Bird and Luigi di Luca pour Icare). L'ensemble de la composition baigne dans des couleurs chaudes et la lumière solaire est en rappel, à l'arrière de la scène.

Mais c'est sur un plan symbolique que le tableau prend toute sa dimension. Il fût célébré à l'époque par les Préraphaélites et les Symbolistes qui y voyaient une puissante imagerie romantique, le symbole de la jeunesse et de la beauté foudroyées. L'ensemble est sensuel, avec la nudité des nymphes, la pose alanguie (mais brisée également) du bel Icare, les couleurs chaudes, le déploiement des immenses ailes. The lament for Icarus (Pleurs pour Icare) a continué par la suite à être une référence pour beaucoup d'artistes qui y ont vu une allégorie évidente : rappelons que dans le mythe grec, le soleil représente la Vérité, la Connaissance et que symboliquement, Icare fût foudroyé pour s'en être trop approché. On pensera bien sûr au film I comme Icare, voir le sujet consacré sur ce forum et aussi à la punition d'un certain orgueil, celui de l'impudent prétendant trop s'approcher de la Connaissance. Les Romantiques y voyaient aussi l'image d'une vie courte mais vécue intensément avant une mort foudroyante, dans le plein éclat de la jeunesse et de la beauté.
Au final, un tableau parfaitement en accord avec son époque et même au-delà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
THE LAMENT FOR ICARUS/ HERBERT JAMES DRAPER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les tableaux-
Sauter vers: