AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LE CHATEAU PELES (Roumanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6163
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LE CHATEAU PELES (Roumanie)   Dim 16 Juil - 15:49


(Photo : bestourism.com)



(Photo : poussinvoyageur.com)



Un château de contes de fées, fantasque, perdu dans les montagnes des Carpates, en Roumanie, au pied des monts Bucegi. Situé dans la vallée de Péles, d'où son nom, sur la route entre Transylvanie et Valachie, il est édifié en 1873 sur ordre du prince Charles de Hohenzollern-Sigmaringen (qui deviendra Carol Ier de Roumanie en 1881) pour sa femme. Une princesse poétesse et d'esprit romantique, au sens premier du terme, férue de mythes et légendes. Confiée à plusieurs architectes, souvent interrompue par la guerre, la construction se poursuit jusqu'à l'inauguration en 1883. Plus tard, le bâtiment sera rénové dans un style "néo-Renaissance", hérissé de tourelles, flèches, d'ornements de bois ajourés et de dentelle de pierre. Résidence d'été de la monarchie roumaine, il est utilisé jusqu'en 1947 avant de devenir musée. En 2006, l'état roumain le restitue à l'ex souverain Michel qui le laisse en tant que musée.

Fantasque, féérique, plein de fantaisie, le château était aussi lieu de modernité : à l'époque, une centrale électrique fût construite à proximité pour alimenter le bâtiment en électricité, une première alors en Europe pour un château. Ce dernier disposait ainsi d'un monte-plat électrique mais aussi de salles de bain avec eau chaude. Le théâtre deviendra même salle de cinéma privée avec les débuts du cinématographe et fût décoré d'une fresque de Gustav Klimt en personne. La dolce vita à la roumaine dans un paysage magnifique...

Aujourd'hui, le musée abrite pas moins de 2000 tableaux dans ses collections.

La cour intérieure :


(Photos : liveinternet.ru)

L'intérieur compte 160 pièces dont une salle de bal, un salon turc, un salon français, un salon florentin, un théâtre, un salon de musique...
Un intérieur très chargé, peu éclairé, aux sombres boiseries ouvragées comme le hall d'honneur (agrandir) :


(Photo : lexpress.fr)


Lustres immenses en cristal de Venise, vitraux... Le hall ne compte pas moins de 6000 figurines sculptées en bois de noyer, comme l'escalier, les balcons et les boiseries des murs.

Le salon turc, aux murs entièrement couverts de textiles précieux, soie et velours brodé :


(Photo : Guillaume de Laubier)


Autres pièces :





(Photos : liveinternet.ru)

Le bureau du roi :


(Photos : lejean-travels.com)

Trop chargé pour vous ? Vous serez plus à l'aise un peu plus loin, au château Pelisor :


(Photos : tresorsdumonde.fr)


(Photos : Askjell Raudoy)

Surnommé "le petit Péles", c'était le domaine réservé de la reine Marie. Mais oui, souvenez-vous, nous avons déjà rencontré cette souveraine dans le sujet consacré au château de Bran... La très aimée souveraine, avide de solitude et de tranquillité, fuyait souvent le château pour venir s'isoler ici, où elle était chez elle, dans ce petit château (99 pièces quand-même...) dont elle a supervisé elle-même construction et décoration. Et si elle voulait vraiment être seule, elle pouvait se réfugier dans le petit pavillon adjacent, perdu dans la verdure :


(Photos : Askjell Raudoy)

L'intérieur y est plus sobre, quoique fastueux, fortement inspiré par l'Art Nouveau, comme le montre la Golden room :


(Photos : globalgaz.com)

C'est dans cette pièce nappée de feuilles d'or que la souveraine, que le peuple adorait, mourût. Par la suite, son cœur fût placé dans une boîte en or et connût plusieurs lieux de résidence, dont le fameux château de Bran. Finalement, en 2015, le cœur est revenu à Pelisor. Nettement plus sinistre, sous la dictature, l'endroit était le pavillon de chasse de Ceaucescu....
Loin des fastes surchargés du château Péles :


(Photos : globalgaz.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6163
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: LE CHATEAU PELES (Roumanie)   Lun 17 Juil - 19:28

Retour au château...

Revenons vers le château Péles pour une revue de détails.

Nous avons vu le plafond en verre, orné de vitraux :


Hé bien, il est mobile. Il peut en effet s'ouvrir par un moteur électrique (stupéfaction des invités de l'époque) ou manuellement.

Le hall d'honneur est immense, il occupe en fait le volume d'une ancienne cour intérieure et s'élève sur trois étages, surplombé par le fameux plafond.


Quatre des 6000 figurines sculptées en noyer, représentant des personnages historiques ou mythologiques :





(Photo : theglobetrottingteatcher.com)





(Photo : familyholiday.net)

Le petit escalier en colimaçon :


Que l'on voit ici, à droite :


La salle d'armes comprend plus de 4000 pièces, armes blanches et armes à feu mais aussi des armures complètes, pour hommes et chevaux :


(Photo : worldcometomyhome.blogspot.com)

Le salon florentin est somptueux avec un plafond en bois de tilleul doré, une cheminée en marbre et des portes de bronze. A noter une table au plateau de marbre marqueté et deux cabinets en bois d'ébène incrustés de pierreries de chaque côté de la cheminée :


(Photo : reddit.com)

Retour au salon turc. Tous les tissus, soie et velours, ont été brodés à la main, certains avec des fils de métal et d'or, le tout exécuté à Vienne :


(Photo : skyscrapercity.com)

Le théâtre privé, plus sobre et lumineux, rehaussé d'une fresque de Gustav Klimt. Pouvant accueillir 60 personnes, il devient salle de cinématographe en 1906. Le roi y projette des films de la reine Marie et de leurs enfants jouant dans les jardins. Là encore, modernité incroyable pour l'époque.


(Photo : poshprokebored.com)

La salle à manger privée. Particularité : dans le fond, une ouverture qui donne sur le grand hall et permettait ainsi aux convives de voir ce qui s'y passait... en toute discrétion.


(Photo : poshprokebored.com)

Le couloir des colonnes qui tire son nom des répliques de colonnes antiques qui l'ornent. Il est également agrémenté de deux bustes d'empereurs romains, dont le divin Trajan :


(Photo : bestourism.com)

Je vous passe la salle de musique et son clavecin d'époque de 1621 ou ses meubles offerts à la reine par le Maharajah de Kapurtala (entre amis...), la salle de concerts privés, le salon chinois et ses porcelaines précieuses... Il est temps de rejoindre les appartements pour nous reposer. Laissons de côté la suite impériale, fastueuse, prévue pour la visite de l'empereur d'Autriche. Ainsi que les "suites d'amis" (toutes pourvues de toilettes avec chasse d'eau et de salles de bains avec eau chaude, là encore, le dernier cri de l'époque).
Ouf ! Voici enfin la chambre royale :


(Photo : theglobetrottingteatcher.com)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
LE CHATEAU PELES (Roumanie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE CHATEAU DE BRAN (ROUMANIE)
» Le chateau Beauclair
» Battaille du chateau de merac
» Le chateau de sedan
» chateau d'or d'édoras

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'architecte-
Sauter vers: