AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 THE GRAND BUDAPEST HOTEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: THE GRAND BUDAPEST HOTEL   Ven 22 Jan - 23:33


Très en phase avec le décor hivernal russophile actuel du forum, je vous propose un petit retour sur ce film.

The Grand Budapest Hotel est une comédie dramatique américano-britannico-allemande, par Wes Anderson, sortie en 2014.

Pour Wes Anderson, le film est un mélange « de comédies d’avant la censure des années 30, ainsi que les histoires et les mémoires de l’auteur viennois Stefan Zweig ».



Synopsis :

De nos jours, dans la république fictive de Zubrowka, une jeune fille va se recueillir devant le buste d’un auteur, porteuse d’un de ses livres : The Grand Budapest Hotel.

Flash-back en 1985. L’auteur vieillissant explique face caméra que l’inspiration ne vient pas aux écrivains de façon continue, mais que les sujets leur sont inspirés par l’observation des événements.

Nouveau flash-back, 1968. Le jeune auteur est en villégiature au Grand Budapest Hotel, qui n’est plus que l’ombre de l’établissement prestigieux qu’il fut. Il est intrigué par un personnage apparemment esseulé, dont il s’enquiert auprès du concierge. Il s’agit, apprend-il, de Zero Moustafa, propriétaire de l’hôtel. Ce dernier constate la curiosité de l’auteur et l’invite à dîner pour lui conter son histoire.

Nouveau flash-back, 1932. À l’époque de sa splendeur, l’établissement est un palace sur lequel règne le distingué concierge M. Gustave. Au milieu de ce microcosme bourdonnant, il veille à ce que les désirs des hôtes de marque soient satisfaits avant même qu’ils les expriment. Respecté par les employés, il est également très prisé par les veuves âgées dont il s’assure la clientèle fidèle, saison après saison. Il est le seul à s'intéresser à Madame D., ses héritiers préférant l'imaginer morte.
The Grand Budapest Hotel contient trois formats de projection différents, dont un pour les années 1930, et un format large anamorphosé pour les séquences des années 1960.
La bande originale du film a obtenu l'Oscar de la meilleure musique de film en 2015, c'est l’œuvre du compositeur français Alexandre Desplat.


Casting :

Un casting absolument dingue pour des acteurs qui vont s'en donner à coeur joie, jugez plutôt :

Spoiler:
 




Mon avis :

Passées les premières minutes qui déroutent vraiment face à une sorte d'ovni, on est curieux d'en voir plus : mais c'est quoi ce film ?
Hollywood n'a pas pu produire ça, trop atypique et décalé : cela m'a fait penser à certains univers de Jean-Pierre Jeunet.
Et pourtant il y a un casting international avec des américains, et des grands moyens. Vraiment curieux.
Tour à tour on est happé par la photo -superbe-, on s'intéresse aux acteurs, aux décors, et à une fiction effectivement d'un autre âge.

Tout le monde ne sera pas réceptif au film, loin de là. Mais d'autres pourront se laisser aspirer cette alchimie étrange entre des décors rétro filmés avec audace, cette agitation bouillonnante des comédies d'avant guerre, et ce casting infernal. Le résultat ? Une chimère, un film étrange, divertissant, qui vous transporte complètement ailleurs et dans une autre époque. Finalement, un film qui ne ressemble à quasiment aucun autre, avec sa propre esthétique. Rien que pour ça, je lui tire mon chapeau de haut de forme. Pour moi le pari est complètement réussi, on s'évade dans un autre univers, le film a un grain de folie.
Un film à voir pour vous faire votre propre avis : je vous conseille donc de réserver une chambre à ce Grand Budapest Hotel, ce serait dommage de passer à côté.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Sam 23 Jan - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: THE GRAND BUDAPEST HOTEL   Sam 23 Jan - 9:38

Je suis justement passé à côté... Alors qu'à sa sortie, il m'avait intrigué, il avait piqué ma curiosité. Et puis, j'ai zappé. En cause peut-être, l'avis d'une amie qui l'a vu et s'est retrouvée déroutée, surprise, ne sachant pas trop par quel bout prendre ce film, ça m'a peut-être refroidi...
Séance de rattrapage à programmer, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1959
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: THE GRAND BUDAPEST HOTEL   Sam 23 Jan - 16:38

J'avais adoré ce film à l'ambiance si particulière avec comme le dit Vic un grain de folie jubilatoire.

A voir au moins pour se faire son avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THE GRAND BUDAPEST HOTEL   Aujourd'hui à 22:47

Revenir en haut Aller en bas
 
THE GRAND BUDAPEST HOTEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE GRAND BUDAPEST HOTEL
» Bar du grand Hotel
» Méréwyïn Alaryïn [Grand prêtre d'Arcamenel] {réservé Ambre}
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: