AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 L'ARC

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARC Empty
MessageSujet: LA BOUTIQUE DE L'ARMURIER   L'ARC Icon_minitimeMar 17 Juil - 10:54

L'ARC
L'ARC Arc20e10
Arme trés ancienne, l'arc est constitué de deux pièces principales : une pièce de bois courbe et flexible qui emmagasine et restitue l'énergie comme un ressort, et une corde qui permet le bandage de l'arc (tension du « ressort »), puis la transmission de l'impulsion à la flèche lors de la détente. C'est une arme trés ancienne, millénaire, dont il existe plusieurs types. L'arc court, qui est en général réservé aux cavaliers, l'arc long (à simple courbure) ou l'arc à double courbure... Il est complété par le carquois, sorte d'étui cylindrique le plus souvent, placé en bandoulière dans le dos de l'archer pour y ranger ses flèches. Ces dernières sont toujours disposées pointe en bas. L'inconvénient du carquois est qu'il oblige l'archer à se contorsionner pour prendre une flèche. Ne pas oublier également le manchon ou protège-bras, une protection de cuir ou de tissu enroulée sur l'avant-bras qui tient l'arc, afin de le protéger du frottement de la corde quand elle se détend lors du tir. Les archers confirmés apprennent très rapidement à pivoter le coude vers l'extérieur de façon à limiter cet effet de corde qui peut provoquer très rapidement des hématomes et brûlures sur la peau. Enfin, que serait l'arc sans la flèche ? Cette dernière (parfois nommé "trait" )est un long et fin "tube" muni d'une pointe (barbelée parfois, pour rester fiché dans les chairs) à une extrémité et d'une empenne et d'une encoche à l'autre. L'empenne, souvent constitué de plumes, sert à stabiliser la flèche, l'encoche permet de la faire tenir sur la corde de l'arc.
Arme de jet redoutable, l'arc était présent sur tous les champs de bataille. Certains archers apprenaient à tirer afin de faire retomber leurs flèches à la verticale sur leurs adversaires, en une pluie mortelle. La seule protection efficace contre cette averse de traits restait le bouclier. Malgré la concurrence de l'arbalète, que nous verrons plus tard, l'arc ne sera vraiment détrôné que par les armes à feu.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARC Empty
MessageSujet: LA BOUTIQUE DE L'ARMURIER   L'ARC Icon_minitimeMar 17 Juil - 22:16

Dans l'Europe médiévale, ce furent les anglais qui firent de l'arc une arme redoutable. Lorsque Edouard Ier combattît les gallois qui s'étaient soulevés contre lui au XIIIème siècle, il fût impressionné par leur maîtrise de cette arme et décida de l'adopter. En 1346 eût lieu la bataille de Crécy entre anglais et français. Cette bataille eût un énorme retentissement dans le monde médiéval, car elle vît pour la première fois la chute d'un mythe, celui du noble chevalier invincible. Edouard III d'Angleterre avait avec lui 12000 archers, paysans et hommes du peuple pour la plupart face aux nobles chevaliers de Philippe VI de France. Lorsque ces derniers s'élancèrent, sûrs d'eux, ils furent littéralement fauchés par une pluie de 5000 flèches à la minute ! Les rangs des fiers chevaliers cuirassés s'effondrèrent avant même d'atteindre les lignes ennemies. Pour la première fois, de simples paysans armés d'arcs avaient abattu de nobles chevaliers... Les français ne tirèrent pas la leçon de cette bataille puisque 10 ans plus tard, à Poitiers, puis en 1415 à Azincourt, le même scénario se reproduisît.

L'arme utilisée à Crécy était un arc de 2 mètres de long. Pour mieux assurer son tir, le bois était droit au centre sur environ 50 cm. On utilisait l'if le plus souvent, mais aussi le chêne et l'érable. Les flèches quand à elles mesuraient 1 mètre.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3372
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 42
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMar 17 Juil - 22:40

Azincourt est souvent considérée comme la fin de l'ère de la chevalerie et le début de la suprématie des armes à distance, suprématie qui ne fera que se renforcer par la suite avec l'invention des armes à feu.
La bataille d'Azincourt c'est la victoire des grands arcs à très longue portée, qui causa la perte des français, englués dans leur croyance d'une chevalerie obsolète, qui n'avait plus lieu d'être.
L'arrogance française et son impétuosité fit le reste, on connait la suite...
Cet grand arc anglais était vraiment une arme redoutable, efficace, puissante, et mortelle...


Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARC Empty
MessageSujet: LA BOUTIQUE DE L'ARMURIER   L'ARC Icon_minitimeMar 17 Juil - 23:18

Oui, l'impact est également social et symbolique : de simples hommes du peuple peuvent abattre de nobles chevaliers auréolés de leur noblesse et lignage. Symboliquement, c'est la fin d'un monde, d'un mythe. C'est également la preuve de la capacité d'adaptation des anglais face à des français englués dans leur tradition chevaleresque et refusant d'en changer.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
ashimbabbar



Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/04/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 18 Juil - 0:00

À ce compte-là il faudrait plutôt parler de Crécy. L'arc y a fait des ravages parce que les Français étaient à cheval et que leurs armures combinaient plate et cottes de mailles ( et en plus ils ont perdu du temps à tuer leurs propres arbalétriers… passons ).
À Azincourt, le gros de la chevalerie française venait à pied et était en armures complètes. Ils étaient bien protégés contre les flèches. Seule la 3° ligne française était à cheval, pour exploiter le succès attendu.

Ce qui les a perdus est une erreur tactique liée à leurs préjugés nobiliaires, mais pour cela il fut se représenter la disposition des Anglais: les archers se rangeaient en 3 ou ( probablement ) 4 coins protégés par des pieux. Deux de ces coins étaient sur les ailes pour empêcher les cavaliers français de les attaquer de flanc; les 2 autres divisaient la ligne de bataille en 3.
Les 3 sections ainsi déterminées - de la base d'un coin à un autre - étaient remplies par les chevaliers anglais à pied.
je ne sais pas si je me fais bien comprendre, c'était quelque chose comme ça:
^_^_^_^

Or les chevaliers français ont dédaigné d'affronter les manants anglais, ils ne voulaient se battre que contre des gentilhommes. Ils se sont donc entassés dans les entonnoirs qui se rétrécissaient, jusqu'à ne plus pouvoir bouger ( tout le monde voulait arriver devant pour s'illustrer en donnant de grands coups ) et les archers anglais n'ont eu à qu'à taper dans le tas au corps à corps.


Même contre des commandants plus compétents, le système anglais du coin d'archers est resté très efficace, jusqu'à la bataille de Formigny ( 1450 ) où les Français ont utilisé des canons…
Revenir en haut Aller en bas
Donald S

Donald S

Masculin Gémeaux Messages : 371
Date d'inscription : 20/04/2012
Age : 42
Localisation : Colline '937'
Emploi/loisirs : Spécialiste en viandes et abats...
Humeur : "Platoonique"

L'ARC Empty
MessageSujet: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 18 Juil - 0:08

Voyageur Solitaire a écrit:
Oui, l'impact est également social et symbolique : de simples hommes du peuple peuvent abattre de nobles chevaliers auréolés de leur noblesse et lignage. Symboliquement, c'est la fin d'un monde, d'un mythe. C'est également la preuve de la capacité d'adaptation des anglais face à des français englués dans leur tradition chevaleresque et refusant d'en changer.

Oui,enfin bon,ils ont fini par se faire déloger quand même les rosbeefs...
D'ailleurs leurs archers furent vite surclassés par l'artillerie balbutiante.Sur ce coup,ce sont les Français qui ont eu un coup d'avance.
Et paf!Dans ta gueule!Perfide Albion!
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMar 3 Fév - 16:18

Selon Lars Andersen, l'archerie moderne consiste à tirer en restant immobile et avec une faible cadence. On a donc développé une technique efficace dans ce contexte, mais peu efficace dans un contexte de guerre ou de chasse. En particulier, on place la flèche sur l'intérieur de l'arc, car ça facilite la visée à un œil ; mais ça n'a aucune utilité si on garde les deux yeux ouverts, ce qui permet de mieux apprécier la distance. Au contraire, placer sa flèche sur le côté extérieur permet de faire moins de manipulations, et c'est d'ailleurs ce que l'on voit sur les illustrations anciennes.

Voici ce à quoi pourrait ressembler l'archerie médiévale :

Lars Andersen: a new level of archery


Maaa, un taré je vous dis. We do not recommend to try this at home.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMar 3 Fév - 20:10

Excellente vidéo !!! Tout ce que j'aime : un côté historique avec des représentations artistiques des anciennes civilisations, des connaissances oubliées, une plongée dans les mises en condition réelle, la dénonciation des clichés d'Holywood qui ont la vie dure. Bref, cela remet les choses en perspective, et on se rend compte encore une fois que la plupart des auteurs de fiction ne savent pas de quoi ils parlent quand ils décrivent l'archerie.
En tant qu'écrivain de fantasy, ou rôliste, on gagnerait beaucoup à se documenter un peu sur chaque type d'arme, ce que j'avais approché un peu avec des articles sur l'escrime médiévale.
On croît savoir, alors que la réalité est tout autre.

Le coup de tirer à droite de l'arc tout en tenant les flèches avec la main droite pour gagner de la rapidité est vraiment très instructif.

Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 4 Fév - 10:20

Ceci dit, si j'avais vu les acrobaties qu'il fait dans un film de fiction, je crois que je n'aurai pas trouvé ça crédible. Comme quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 4 Fév - 18:16

Impressionnant ! Stupéfiant même. Voila qui effectivement, remet beaucoup de clichés en question. Un frêle archer, mince et agile, qui peut devenir un tueur redoutable et abattre un ennemi en quelques secondes. Rien à envier aux armes à feu ou presque.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2329
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 46
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 4 Fév - 19:13

Legolas on t'a reconnu ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 29 Juil - 14:02

Quora Contributor, « How Did Armies Keep Archers Supplied With Arrows While Fighting? », Slate.com, 27 juillet 2015

Comment les armées assuraient-elle le ravitaillement en flèches durant les combats ?

L'ARC Crecy10
Bataille de Crécy, qui opposa les armées française et anglaise durant la guerre de Cent Ans. D'après un manuscrit enluminé des Chroniques de Jean Froissart, XVe siècle.

Réponse de Stephen Tempest, historien amateur qualifié :

Durant la guerre de Cent Ans, l'Angleterre avait une organisation centralisée et maîtrisée par l’État pour la fabrication en masse de flèches. Elles étaient ensuite livrées selon les besoins aux soldats en campagne.

En juin 1413 par exemple, Henri V nomma Nicholas Mynot « gardien des flèches royales » (“keeper of the king's arrows”), un poste basé à la Tour de Londres. Mynot était responsable de la fabrication des flèches, mais les facteurs royaux ne pouvaient pas répondre seuls aux besoins, il eut donc recours à des fournisseurs extérieurs. En août 1413 par exemple, le facteur de flèches Stephen Seler, basé à Londres, fut payé pour 12 000 flèches.

On dispose de quelques chiffres globaux. En 1418, le gouvernement d'Henri V acheta 150 000 flèches ; en 1421, il en acquis presque 500 000. On provisionnait sur plusieurs années en prévision d'une campagne importante. Un demi siècle auparavant, en 1360, les comptes d'Édouard III indiquent que 566 400 flèches (et 11 000 arcs) étaient entreposés rien que dans la Tour de Londres.

Les flèches étaient empennées avec des plumes d'oies, qui étaient prélevés à la paysannerie sous forme de taxe. En 1418-1419, Henri V ordonna à ses sheriffs (les officiers royaux de chaque comté) de collecter au total 1,19 million de plumes d'oies sur dix mois, pour être livrées à la Tour de Londres par Michaelmas (le 29 septembre). Une commande similaire, mais plus modeste, passée deux ans auparavant, spécifiait que six plumes devaient être prélevées sur chaque oie.

En campagne, les flèches étaient rassemblées dans des tonneaux et transportées par chariots. Les archers (longbowmen) pouvaient recevoir trois faisceaux de 24 flèches chacun pour partir au combat, et durant les longues batailles, des coursiers à pied assuraient le ravitaillement depuis les chariots.

Il est possible que certains archers apportassent leurs propres flèches. Ceux qui dans le civil étaient forestiers ou chasseurs (ou bandits) avaient l'habitude de se fournir eux-même et pouvaient considérer que les flèches dont ils avaient l'habitude étaient mieux adaptées, en terme de longueur et de poids, à la puissance de leurs arcs que les flèches standard fournies par le gouvernement. Cependant, pour une longue campagne outremer, il est peu probable qu'ils voulussent se coltiner eux-même une quantité importante de flèches.

Des flèches étaient probablement récupérées après la bataille. En 1343, les comptes de la Tour de Londres indiquent que Robert Mildenhall « ramena » 7 000 flèches d'une campagne en Bretagne, flèches qui devaient ensuite être nettoyées et ré-empennées, cela occupant ainsi 10 travailleurs durant six jours.

Ce système centralisé était une innovation du XIVe siècle. Auparavant, les soldats avaient pour ordre de venir au rassemblement avec leurs propres armes et équipement, à leur propre charge (ou à celle de leur seigneur).

Je ne sais pas comment les Mongols procédaient, et il semble difficile de trouver des informations pertinentes en ligne.

[Traduction de cdang]


Dernière édition par cdang le Mer 29 Juil - 17:07, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMer 29 Juil - 15:45

Merci pour cette traduction. C'est un aspect logistique important qui passe toutefois au second plan dans l'esprit de beaucoup. Bref un aspect plutôt méconnu de l'art de la guerre. Très instructif.
Revenir en haut Aller en bas
ashimbabbar



Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/04/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeDim 16 Aoû - 9:26

Vidéo fascinante !
( incidemment et puisqu'il parle de carquois, ceux de l'antiquité contenaient et l'arc et les flèches - je me demande quand la pratique a été changée )

cdang a écrit:
Quora Contributor, « How Did Armies Keep Archers Supplied With Arrows While Fighting? », Slate.com, 27 juillet 2015

En campagne, les flèches étaient rassemblées dans des tonneaux et transportées par chariots. Les archers (longbowmen) pouvaient recevoir trois faisceaux de 24 flèches chacun pour partir au combat, et durant les longues batailles, des coursiers à pied assuraient le ravitaillement depuis les chariots.

[Traduction de cdang]

Un article très intéressant aussi; on néglige généralement l'aspect 'technocratique'  du Moyen Âge ( cf La Révolution Industrielle du Moyen Âge de Jean Gimpel ).

Je cite précisément ce passage pour dire que dans les armées de cavaliers archers ils allaient d'eux-mêmes se ravitailler à l'arrière. Ainsi à la bataille de Carrhes, les Romains se laissèrent encercler parce qu'ils n'avaient aucune idée de la puissance des arcs parthes; quand ils se rendirent compte que les flèches tirées par ces arcs composites transperçaient leurs boucliers et les clouaient à leurs bras, ou clouaient leurs jambes au sol, ils ont espéré que ça s'arrêterait quand ils n'auraient plus de flèches; mais quand ils ont vu chaque escadron parthe qui avait vidé ses carquois se faire remplacer par un autre pendant qu'il allait recharger à l'immense caravane de chameaux stationnée en arrière, là ils ont commencé à flipper…
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeLun 17 Aoû - 7:14

La parade contre l'arc composite a été l'invention du bouclier composite :
un bouclier supplémentaire servant à protéger le premier bouclier, fixé à lui en parallèle. Il fut utilisé face aux attaques des Sioux par les troupes d'élite du Congo Belge.
Bon, je précise à d'éventuels lecteurs jeunes et crédules que le bouclier composite belge n'est qu'une pure invention.
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeVen 4 Sep - 9:12

Une réponse à la vidéo de Lars Andersen A new level of archery ci-dessus : skepticallypwnd, A Response to Lars Andersen: a New Level of Archery

Globalement : les qualités d'archer de Lars Andersen ne sont pas remises en cause, mais :

  • il pratique du « tir de foire » (le terme original, trick shooting, n'a pas de connotation négative, si vous trouvez une meilleure traduction), et de manière générale du tir rapide à courte distance, donc avec un arc peu tendu, ce qui n'est pas la seule méthode utilisée ; par exemple, les archers anglais pratiquaient du tir à longue distance avec des arcs puissants ; pour la chasse aux gros gibiers, et contre les armures, les archers utilisaient probablement des arcs puissants ;
  • il fait des allégations historiques et des généralisations hâtives ; en fait, les différents peuples de différentes époques ont développé des méthodes adaptées à leur environnement et à leur pratique ; ainsi, le carquois dorsal était employé en plaine, et pas en forêt ; les images utilisées ont été faites par des artistes, probablement eux-mêmes pas archers, donc ont pu faire des erreurs s'écartant de la réalité, et il ne précise pas les textes auxquels il fait référence ;
  • le côté « j'ai redécouvert des techniques oubliée » énerve aussi la commentatrice.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeMar 19 Jan - 20:57

Origine des premiers arcs

Il est difficile de déterminer avec précision le début de l'histoire du tir à l'arc dans la mesure où les éléments susceptibles d'apporter des preuves directes étaient réalisés en matériaux périssables (bois, cordes et plumes). Les recherches archéologiques ont permis la découverte de fragments d'arcs et de flèches exceptionnellement conservés dans des tourbières datant de la fin du Paléolithique supérieur. Toutefois il existe de forte présomption de l'usage de l'arc dès les phases anciennes du Paléolithique supérieur.

Paléolithique supérieur: entre 45 000 et 10 000 ans AP (avant le présent, voir + bas) et correspond à la fin de la Dernière période glaciaire. Il est précédé par le Paléolithique moyen et est suivi de l'Épipaléolithique (ou Paléolithique final).

Le site de Mannheim-Vogelstang (Allemagne) a livré un vestige interprété comme un fragment de petit arc datant de 14 680 ± 70 ans AP : il s'agit d'un fragment de pin (Pinus sylvestris) découvert hors de tout contexte archéologique et présentant des caractéristiques correspondant à des traces de modification selon les chercheurs l'ayant étudié.

Les plus anciennes preuves directes incontestées de l'utilisation de l'arc ont été mises au jour dans la tourbière de Stellmoor (région de Hambourg, Allemagne). Il s'agit de fragments d'arcs et de flèches mis au jour dans un campement de chasseurs de rennes (Épipaléolithique), situé au bord d'un ancien lac glaciaire. Le site a été daté par le radiocarbone entre 12 680 à 11 590 ans AP. Le matériel lui-même a malheureusement été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale. Les flèches étaient faites de pin et étaient composées d'une hampe principal et d'une longue pré-hampe de 15-20 centimètres (6-8 pouces) avec une pointe en quartz.

L'ARC Prehis10

Pointe de flèche en bronze fichée dans une vertèbre humaine en cours de réossification, mise au jour à Saalfeld en Thuringe.



AP : La locution « avant le présent » en abrégé A.P. ou AP (de l'anglais Before Present, B.P. ou BP) est utilisée, en archéologie, en géologie et en climatologie, pour désigner les âges exprimés en nombre d'années comptées vers le passé à partir de l'année 1950 du calendrier grégorien, voire symboliquement à partir du 1er janvier 1950. Cette date a été fixée arbitrairement comme année de référence et correspond aux premiers essais de datation par le carbone 14.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5475
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 46
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

L'ARC Empty
MessageSujet: provisoire   L'ARC Icon_minitimeDim 31 Jan - 1:54

La Chasse à l'arc

Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeSam 20 Jan - 18:20

Trash, « Huit mensonges sur les arcs », Youtube, 3 décembre 2017

Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5475
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 46
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeSam 20 Jan - 20:45

Effectivement, il y a beaucoup de légendes autour des arcs et des archers.

Et d'ailleurs, j'en profite pour vous recommander la lecture d'un livre sur le sujet, c'est "Le Grand Arc" de Robert HARDY et qui confirmera pas mal de choses entendues dans cette vidéo :

L'ARC Le_gra10

Notamment le coup du carquois dans le dos qui est une légende. Si vous regardez mieux certains gravures médiévales, vous remarquerez d'ailleurs que les archers avaient très souvent le carquois à la ceinture, ce qui était plus pratique pour aller chercher une flèche.
Et ils étaient aussi armés d'une épée ou d'une dague et équipés d'une cuirasse et d'un casque.

N'oubliez pas : l'archer restait un soldat. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeDim 21 Jan - 15:10

J'adore le gag du carquois dans le dos, le mec qui court, qui saute et toutes les flèches qui se cassent la gueule, lol !
Sinon, j'ai eu l'occasion d'essayer un arc une fois et, effectivement, pour bander ton arc, si t'as rien dans les bras, c'est pas la peine...
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeDim 21 Jan - 16:35

Très sympa cette vidéo sur les mensonges à propos des arcs. C'est ça que j'aime bien sur internet, la possibilité de tordre le cou à certains clichés. J'en avais parlé au sujet des épées et c'est le même constat ici : quand on écrit un roman ou une avh fantasy, il faut se documenter un minimum sur les armes afin d'être vraisemblable. Les écrivains en herbe négligent souvent cet aspect, souvent en ignorant que leurs connaissances basiques sont issues de certains clichés malheureux.
Après en fonction de l'histoire, on peut très bien se moquer de la vraisemblance pour se focaliser sur le visuel ou les effets spéciaux, le fun. C'est particulièrement vrai dans les jeux vidéo où l'on recherche le sensationnel, il en faut pour tous les goûts.

Concernant la vidéo des mensonges sur les arcs, il faut signaler quand même une énormité : le coup des flèches enflammées qui cautérisent les plaies... Lol ! Vivement une vidéo sur les mensonges des premiers secours. Il y a de quoi dire avec les westerns par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5475
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 46
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeDim 21 Jan - 19:05

Donc dorénavant, il faut revoir toutes les règles des JDR sachant que pour un archer, ce n'est pas l'agilité qu'il faut développer mais la FORCE ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2329
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 46
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeDim 21 Jan - 19:59

J'en fais depuis peu et c'est vrai que si tu vise pendant un long moment, ton bras fini par bouger et au final tu vise moins bien que si t'avais laché la corde dès le début.

La force c'est pas trop un problème vu que tu as en général un arc en relation avec ta force (sinon c'est hyper con), la preuve je suis plutôt du genre brindille au niveau des bras et j'arrive sans problème a lancer mes flèches dans la cible.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitimeDim 21 Jan - 20:19

Gorak a écrit:
Donc dorénavant, il faut revoir toutes les règles des JDR sachant que pour un archer, ce n'est pas l'agilité qu'il faut développer mais la FORCE ! Razz

En même temps, l'agilité, je ne vois pas très bien en quoi ça serait la carac déterminante du tir.
Ci après quelques extraits de Robin Wiki :

Citation :
L'agilité est l'habileté à changer rapidement la position de son corps. Ceci requiert une combinaison d'équilibre, de coordination psychomotrice, de réflexes et de force.
Dans les sports de combat, l'agilité est décrite comme le temps de réponse contre un adversaire ou une cible qui bouge.

Citation :

Dans les jeux de rôles classiques ou sur ordinateur, l'habileté, ou dextérité, est une caractéristique d'un personnage qui permet de déterminer s'il peut utiliser certains objets dont le maniement est complexe. Par exemple, l'utilisation d'un arc ou d'une Arbalète demande un score d'habileté plus important que celui nécessaire pour manier une claymore, ce dernier exigeant un score de "force" supérieur. Par ailleurs, l'habileté détermine aussi les réflexes et l'aptitude à réagir rapidement pour esquiver ou parer des attaques.

Citation :

La dextérité manuelle est l'ensemble d’habiletés motrices, au niveau du membre supérieur humain et plus particulièrement de la main.
La dextérité manuelle se divise en deux, soit la dextérité globale et la dextérité fine. La dextérité globale est principalement associée aux mouvements globaux des bras et des mains alors que la dextérité fine réfère davantage aux mouvements des doigts permettant d’intégrer de la précision et de la vitesse à notre mouvement ainsi qu’à manipuler de très petits objets.

Dans l'optique d'un JDR , c'est plutôt la Dextérité que je trouve la plus appropriée comme carac déterminante pour le tir à l'arc.

Toutefois, il faudrait la combiner avec la Perception (visuelle principalement).

Mais surtout, plutôt que des caracs, c'est l'apprentissage d'après moi qui fixe l'essentiel du niveau en tir (ou d'autres disciplines). Bref, on s'en foutrait un peu de toutes ces caracs, le principal serait le temps passé à s'exercer.
Du coup, dans l'optique d'un JDR, je trouve l'idée d'investir dans des disciplines / compétences plus appropriée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'ARC Empty
MessageSujet: Re: L'ARC   L'ARC Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ARC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: La forge-
Sauter vers: