AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 HEROIC FANTASY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: HEROIC FANTASY   Mar 13 Jan - 18:18

C'est le grand classique, le genre précurseur du vaste domaine de la Fantasy. Longtemps le seul d'ailleurs, avant de se voir relégué au rang de sous-genre par l'apparition progressive d'autres variantes.

L'Heroic Fantasy, difficile à traduire en français, c'est la plupart du temps un monde ancien, à la technologie limitée ou carrément primitif, servant de cadre aux aventures d'un héros farouche et solitaire. Un monde antique ou médiéval très souvent, épique et sauvage où évolue un guerrier viril en proie aux attaques de créatures fantastiques et de redoutables sorciers. Un monde imaginaire où les hommes sont forts et héroiques, les femmes belles et peu farouches, les magiciens rares et redoutables et où la vie se déroule sans trop de questionnement existentiel en des péripéties souvent assez simples.

L'archétype en reste le fameux Conan de Robert E. Howard, incarnation du héros triomphant et sauvage face aux épreuves d'un monde violent et primitif, bien que hautement civilisé parfois (Tout en restant dans un cadre "historique" bien précis)

L'Heroic Fantasy, on en parle ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Mar 13 Jan - 21:59

C'est une histoire d'amour.
- Tout de suite, les grands mots, VS !
Non, c'est vrai : l'Heroic Fantasy et moi, c'est une histoire d'amour. Comprenons-nous bien, c'est pas l'effet nostalgie, la fameuse madeleine de Proust. Non, la nostalgie n'y est pour rien, il n'y a pas de nostalgie car l'Heroic Fantasy ne m'a jamais quitté.

Alors attention, le père VS se livre comme jamais...
J'ai découvert l'Heroic Fantasy avec Howard et Conan (Loin pourtant d'être mon héros howardien préféré) et je me suis longtemps limité à cet auteur avant d'explorer les oeuvres d'autres géants du genre. Ce qu'Howard m'a apporté a marqué ma vie, sincèrement. Certes, j'étais ado et à cet âge, on se laisse facilement emporter par des sentiments excessifs. Mais à 42 ans aujourd'hui, c'est toujours pareil. Howard m'a envoûté, c'est comme ça. Ado discret, timide et réservé, trop intello et trop craintif, je découvrais dans ses lignes tout ce dont je rêvais en sachant très bien que je ne l'obtiendrais jamais. Les hommes forts et valeureux, les femmes belles et ardentes, les mondes fabuleux, une vie d'aventures... Pour l'ado renfermé que j'étais, ouvrir un bouquin d'Howard, c'était l'évasion, complète, totale. Certes, j'ai bien changé depuis et n'ai plus grand-chose à voir avec cet ado (Loin de là), mais le souvenir n'a pas faibli.

J'ai voulu en savoir plus, c'était l'époque bénie des années 1980, tous les grands du genre se trouvaient en évidence dans les librairies. J'ai découvert d'autres héros, d'autres univers, d'autres mondes fabuleux. Cela s'est mêlé à ma passion pour l'Histoire, il y a eu les jeux de rôles, la période dorée de L'Oeil Noir, de Donjons et Dragons, des Livres Dont Vous êtes le Héros, les films (Qu'ils soient des chef-d'oeuvre ou-très souvent-des navets)...
L'Heroic Fantasy n'était plus seulement littéraire, elle devenait vivante à travers tous ces supports. Et j'ai découvert ce que mon prof de dessin apellait mon "solide coup de crayon" : encore plus fort, je pouvais créer mes propres personnages, mes propres décors, univers. Et aujourd'hui l'écriture...

Pour tout cela, l'Heroic Fantasy a vraiment modelé, façonné une partie de ma vie. Une partie "accessoire" pourrait-on dire, celle des loisirs et de l'évasion, loin des réalités et impératifs auxquels nous sommes tous contraints. Peut-être accessoire, mais indispensable. Je retrouve en l'Heroic Fantasy tout ce que j'aime, tout ce qui me fait vibrer : l'Histoire, les voyages, les paysages sauvages, les civilisations fabuleuses ou mystérieuses, le mystère, l'aventure... Et puis les grands sentiments, extrêmes et passionnés, les histoires d'amour comme au cinéma, une vie libre et ardente, rêvée, flamboyante, si loin du morne écoulement des jours dans notre petite vie bien confortable. Oh bien sûr, si je me retrouvais vraiment, là maintenant, propulsé dans ce monde, je n'y tiendrais pas bien longtemps. Seul et désarmé au coeur d'une forêt, je serais bien incapable de faire du feu, de chasser et je me ferais sûrement bouffer par la première créature qui passe.
Mais qui sait ? Peut-être trouverais-je en moi des forces insoupçonnées ? Peut-être y arriverais-je ? C'est ça l'Heroic Fantasy : on sait bien que c'est idéalisé, que c'est de l'imaginaire. Et pourtant, tout en sachant qu'on y tiendrait pas deux secondes, on se dit que si jamais... Il y en a qui rêvent, sincèrement, d'avoir pu vivre à une autre époque. Moi je rêve, aujourd'hui encore, de pouvoir vivre dans un monde Heroic Fantasy. J'aime ces passionnés qui participent à des conventions, déguisés, habillés, qui passent des heures à se coudre, broder des costumes, se créer des accessoires et qui, le temps d'un salon, d'une convention, sont leur héros, sont pleinement eux-mêmes en fait. Je les comprends, je suis comme eux (Sinon, je me serais pas fait autant chier à créer ce forum ! )

Je suis athée et pour moi, il n'y a rien après. Je sais parfaitement que tout cet univers est imaginaire. Pourtant, je souris parfois en reposant un livre et je pense que j'aimerais, au moment du grand départ, voir une lumière, un passage, une porte spatio-temporelle s'ouvrir et en voir surgir un centaure, un cavalier, un magicien ou tout autre personnage qui me dirait en me tendant la main :"Viens, il est temps. Viens, je t'emmène, on t'attend tous depuis si longtemps".
C'est complètement con. J'assume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Mar 13 Jan - 23:26

J'ai pas grand chose à ajouter si ce n'est que je me retrouve dans 98% de ce que tu as écrit. Moins 1% parce que Conan est effectivement mon personnage d'Howard préféré et moins 1% parce qu'avec le temps, l'héroïque-fantaisie s'est vu réduit à une part plus menue dans mon imaginaire, même s'il est toujours bien présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Mer 14 Jan - 18:24

Après, soyons clairs : une fois la nuit tombée, je ne m'enveloppe pas d'un manteau à capuchon pour aller danser à poil sous les étoiles, couronné de fleurs, dans la campagne... Dans la vie de tous les jours, je ne m'arrête pas à chaque carrefour, l'air aux aguets comme cerné d'ennemis invisibles comme le faisait Howard. Je ne me promène pas chez moi en pagne de fourrure non plus.

Mais il est clair que je n'ai jamais vraiment aimé mon époque, je suis même de moins en moins en phase avec elle. Trop intello et longtemps de physique fragile, en butte aux moqueries des autres qui parlaient de filles et de foot, je m'évadais dans d'autres mondes par les bouquins. Toute ressemblance avec Howard est pleinement assumée et c'est sans doute pourquoi il m'a tant marqué. Comme un lien confus, une connivence par delà le temps et l'espace. Sans aller jusqu'à son mal-être, ses angoisses et ses visions fantastiques, j'ai longtemps ressenti cette impression confuse de ne pas être à ma place dans ce monde et cette époque. Et dans ce cas, on se cherche ou encore mieux, on s'invente un autre monde qui nous convienne. C'est pourquoi l'Heroic Fantasy a tant marqué ma vie : pendant la majorité de mon adolescence, elle a été ma vie, un univers de substitution. J'ai même rêvé, ardemment désiré à un moment, que ces histoires de portes spatio-temporelles étaient vraies, que d'autres mondes existaient et qu'on pouvait y accéder. Comme dans Le Talisman de Stephen King où un jeune garçon découvre une "porte", un passage pour atteindre un autre monde où il vivra d'incroyables aventures. Si j'adore The Neverending Story, c'est pas pour rien non plus.

Et puis, la vie. On évolue, on change. J'ai changé, énormément, physiquement et caractériellement et je n'ai plus grand-chose à voir avec cet ado d'autrefois (Heureusement !)
J'ai admis que ces fameuses portes n'existent pas. J'aurais pu en vouloir à Howard et aux autres, crier à la trahison, au vol. Non, je les aime encore plus. Ils m'ont trop apporté pour que je me détourne d'eux.
Et encore aujourd'hui, là, en secret, au plus profond de moi, par moments une petite étincelle jaillit encore, la vague idée, l'espoir fou : et si malgré tout ces portes existaient ? Non, c'est de la connerie, c'est de l'imaginaire, sois pas con VS, t'es plus un gamin ! Pourtant, à 42 piges bien sonnées, avec mon esprit logique, rationnel et cartésien, il m'arrive d'y croire encore un fugitif instant, au détour d'une relecture.
La magie de l'Heroic Fantasy est restée intacte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4199
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Mer 14 Jan - 19:00

Voyageur Solitaire a écrit:
Après, soyons clairs : une fois la nuit tombée, je ne m'enveloppe pas d'un manteau à capuchon pour aller danser à poil sous les étoiles, couronné de fleurs, dans la campagne... Dans la vie de tous les jours, je ne m'arrête pas à chaque carrefour, l'air aux aguets comme cerné d'ennemis invisibles comme le faisait Howard. Je ne me promène pas chez moi en pagne de fourrure non plus.

Pourquoi pas, ça pourrait être drôle, tiens... je viendrais faire des photos ! Razz

Citation :
Mais il est clair que je n'ai jamais vraiment aimé mon époque, je suis même de moins en moins en phase avec elle. Trop intello et longtemps de physique fragile, en butte aux moqueries des autres qui parlaient de filles et de foot, je m'évadais dans d'autres mondes par les bouquins.


C'est fou comme on se ressemble beaucoup sur certains points. Wink

J'aimais beaucoup les livres, moi aussi et du reste, je ne sortais que très peu. J'ai même "collé" mon institutrice un jour lorsque je lui ai parlé de l'explorateur anglais Francis Drake, dont elle n'avait jamais entendu parler, et ce devant toute la classe. Elle croyait que je me moquais d'elle. Le lendemain, après qu'elle ait vérifié, elle s'est excusée. Tu peux être sûr qu'une "victoire" comme ça, quand tu as juste 9 ans, ça te marque un peu pour la vie... la preuve, c'est que je m'en souviens encore... Smile


Citation :
Et puis, la vie. On évolue, on change. J'ai changé, énormément, physiquement et caractériellement et je n'ai plus grand-chose à voir avec cet ado d'autrefois (Heureusement !)

On mûrit, on grandit, on comprend peut-être mieux certaines choses, mais on ne change pas foncièrement. L'ado rêveur qui te faisait voyager, il est toujours en toi, VS. Comme il est aussi en moi. Pour preuve, ce forum où l'on aime à se retrouver autour de thèmes qui nous sont chers.

Nous avons les pieds sur terre, mais toujours la tête dans les étoiles.

Citation :
J'ai admis que ces fameuses portes n'existent pas. J'aurais pu en vouloir à Howard et aux autres, crier à la trahison, au vol. Non, je les aime encore plus. Ils m'ont trop apporté pour que je me détourne d'eux.

Elles existent... dans ton imagination. Et cet espace est sans limites, sans frontières, tu n'as nul besoin de visas ou de passeport pour y accéder. Il te suffit juste de fermer les yeux et rêver.

Sur ce je te laisse, je vais aller me confectionner un petit casse-croûte en cuisine. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2716
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Mer 14 Jan - 20:00

On se rejoigne tous à peu près la dessus.

Ado j'étais aussi dans mon monde, je m'évadais avec les livres dont vous êtes le héros, la science fiction et la fantasy. Ca me permettait de sortir d'un quotidien difficile, l'adolescence et le collège.

Je me voyais parcourir ces mondes dangereux l'épée à la main sauvant une princesse et libérant un royaume. Je découvrais des monde inconnus, traversant des forêts sombres et profondes.
Le cinéma enchanteur des 80's m'aidait beaucoup à cela également.

A cet âge la quand on est plutôt réservé on a besoin de ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2073
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Mer 14 Jan - 21:19

Warlock a écrit:
Ado j'étais aussi dans mon monde, je m'évadais avec les livres dont vous êtes le héros, la science fiction et la fantasy. Ca me permettait de sortir d'un quotidien difficile, l'adolescence et le collège.

Je me voyais parcourir ces mondes dangereux l'épée à la main sauvant une princesse et libérant un royaume. Je découvrais des monde inconnus, traversant des forêts sombres et profondes.
Le cinéma enchanteur des 80's m'aidait beaucoup à cela également.

A cet âge la quand on est plutôt réservé on a besoin de ça.


Pareil, surtout que le collège c'était je pense les pires années de ma jeunesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2716
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Lun 19 Jan - 21:45

Oui le collège c'était l'horreur aussi pour moi, d'où une identification facile à l'époque pour le jeune héros de l'histoire sans fin. Plongé dans son monde, rêvant d'aventure et d'ailleurs.

Pour l'imagination c'était l'idéal les 80's, hélas les froides et réalistes années 90 ont pris le flambeau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   Lun 19 Jan - 21:53

C'est vrai que ces années 80 ont été un âge d'or pour la Fantasy : les grands auteurs réédités à la pelle, l'explosion des jeux de rôles et de plateaux, les gamebooks, les films, les dessins animés, les magazines comme Casus Belli, Conan, Kull et Red Sonja en BD, Roy Thomas et John Buscema, Frazetta... On n'avait pas peur de rêver, d'imaginer, de créer.
Même si ça paraît kitsh et dépassé aujourd'hui, c'était la grande époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HEROIC FANTASY   

Revenir en haut Aller en bas
 
HEROIC FANTASY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» images d'heroic fantasy
» Campagne D&D4 dans univers d'heroic-fantasy perso
» HEROIC FANTASY
» LIVRES ET ROMANS FANTASY/FANTASTIQUE
» Partenariats & Recueil de Sites et Forums

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La bibliothèque Fantasy :: La Fantasy et ses sous-genre-
Sauter vers: