AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 L'ARBALETE

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARBALETE Empty
MessageSujet: LA BOUTIQUE DE L'ARMURIER   L'ARBALETE Icon_minitimeMer 22 Aoû - 22:22

L'ARBALETE
L'ARBALETE Arbale10
L'arbalète est un peu l'intermédiaire, dans les armes à distance, entre l'arc et les premières armes à feu. Elle apparaît tout d'abord en Chine, puis gagne rapidement l'Occident. Mais elle y est mal vue, méprisée par les chevaliers, considérée comme "déloyale" car permettant de tuer à distance sans permettre à l'adversaire de se défendre. L'Eglise s'en mêle et l'usage de l'arbalète est même interdit en 1139 par le second Concile de Latran. Le pape va jusqu'à menacer les arbalétriers et les armuriers qui proposent cette arme d'excommunication ! Tout celà n'empêche nullement les seigneurs et les rois de former des unités d'arbalétriers, bien entraînés et bien payés (des mercenaires le plus souvent) afin de briser les charges de cavalerie. Car l'arbalète a un avantage certain : sa puissance. Son projectile, le carreau (plus court et plus massif que la flèche), peut transpercer une cuirasse de chevalier même à longue distance. Un carreau d'arbalète pouvait atteindre... 350km/h !
Le gros défaut de cette arme, c'est son poids, son côté peu pratique, lourd et encombrant. Dans les premiers temps, il était difficile de tendre une arbalète : il fallait souvent s'asseoir par terre et tendre la corde avec les bras, les pieds calés contre la partie arquée... Plus tard, on utilisa un levier ou une manivelle pour tendre la corde, puis ce fût l'utilisation de la gachette, rendant l'opération beaucoup plus facile et rapide. L'arbalète fût alors moins imposante, plus légère et plus pratique. Grâce à cette nouvelle technique, un arbalétrier bien entraîné pouvait tirer un carreau toutes les cinq secondes. Alors qu'avant, c'était un carreau toutes les deux minutes là où un archer tirait 20 flèches dans le même temps... L'arbalète, avec ses défauts et qualités, ne sera vraiment détrônée que par les premières armes à feu.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
ashimbabbar



Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/04/2012

L'ARBALETE Empty
MessageSujet: Re: L'ARBALETE   L'ARBALETE Icon_minitimeDim 26 Aoû - 11:24

Voyageur Solitaire a écrit:
[center]L'ARBALETE
L'Eglise s'en mêle et l'usage de l'arbalète est même interdit en 1139 par le second Concile de Latran. Le pape va jusqu'à menacer les arbalétriers et les armuriers qui proposent cette arme d'excommunication !

SAUF contre les infidèles et les hérétiques, là c'était encouragé.

Effectivement, la combinaison d'une infanterie serrée armée de lances et d'arbalétriers rangés derrière permet de briser les charges de cavalerie, témoin la défaite écrasante subie par les chevaliers de Frédéric Barberousse devant l'armée de Milan à Legnano. Cette tactique fut beaucoup utilisée aussi en Terre Sainte: elle permettait aux chevaliers de s'approcher couverts par un 'bouclier' d'infanterie jusqu'au moment où ils pourraient lancer une charge dévastatrice.

Les arbalétriers auraient gagné la bataille de Courtrai à eux tout seuls - les Flamands n'avaient presque pas d'armes de jet et s'étaient retranchés derrière des fossés plein d'eau… - si les chevaliers ne s'étaient pas alarmés à cette perspective et n'avaient pas chargé avec les résultats que l'on sait…

Les chinois avaient bien compris que la vulnérabilité de l'arbalète était son faible rythme de tir et avaient produit - apparemment dès le IV° siècle B.C. - un modèle doté d'un chargeur de 10 carreaux qu'on pouvait décharger en 15 secondes. Cette arme manquait de puissance cependant, d'où l'usage assez fréquent de traits empoisonnés… à noter qu'ils l'ont utilisée pour la dernière fois dans leur guerre contre le Japon en 1894-95…

Il semblerait toutefois que les Grecs aient inventé l'arbalète dès le V° siècle B.C. ( gastraphétès, une version verticale où on appuyait la crosse contre son estomac ) et qu'une variante à répétition, plus puissante et plus complexe que le modèle chinois, ait vu le jour au moins de façon expérimentale au III° siècle B.C.
Les modèles romains sont assez similaires aux arbalètes médiévales, qui auraient donc été redécouvertes…
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'ARBALETE Empty
MessageSujet: LA BOUTIQUE DE L'ARMURIER   L'ARBALETE Icon_minitimeDim 26 Aoû - 11:43

On peut se demander si cette interdiction de l'arbalète n'était pas motivée par des raisons "sociales" : dans tous les témoignages, ce qui ressort, c'est bien d'éviter que le premier manant venu puisse abattre sans combattre un noble chevalier entraîné selon les traditions. Dans un monde féodal, où la noblesse tient le haut du pavé, la perspective de voir de simples paysans ou mercenaires pouvoir abattre à distance un noble chevalier descendant d'une illustre famille, ne devait pas plaire à tout le monde... C'est pourtant bien ce qui s'est passé...
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
ashimbabbar



Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/04/2012

L'ARBALETE Empty
MessageSujet: L'ARBALETE   L'ARBALETE Icon_minitimeMar 28 Aoû - 13:36

On n'arrête pas le progrès ! XD De même que la puissance de la noblesse s'était fondée sur une révolution technologique combinant plusieurs élements aboutissant au cavalier avec étriers en armure…

Il était logique que les utilisateurs d'arbalètes se recrutent dans ceux qui remettaient en cause par leur action cet ordre social
- les mercenaires: combattants à pied, efficaces sans être nobles et souvent exclus de tout lien en-dehors d'un contrat temporaire - brigands errants le reste du temps…
- les milices urbaines des villes qui remettaient en question les autorités ecclésiastiques et féodales.

À ce sujet, on put se demander si la fin de l'anathème ecclésiastique porté contre l'arbalète ne vient pas, outre de la conscience de sa futilité, des succès remportés par les villes italiennes alliées du pape contre l'empereur Frédéric Barberousse et ses chevaliers…

Reste que l'arbalète, comme toutes les armes de jet, était fortement connectée 'vilains' et que c'est invraisemblable de voir un chevalier l'utiliser dans Ladyhawke
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'ARBALETE Empty
MessageSujet: Re: L'ARBALETE   L'ARBALETE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ARBALETE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: La forge-
Sauter vers: