AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-50%
Le deal à ne pas rater :
WiMiUS S27 – Mini projecteur portable rotatif à 270° Full HD 9000 ...
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES

Aller en bas 
+2
VIC
Gorak
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeMer 12 Oct - 18:08

J'ai trouvé la série plaisante, réussie, avec décors et costumes somptueux qui vous transportent vraiment dans l'atmosphère étouffante, oppressante, de la cour d'Yvan le Terrible. Alors qu'au même moment l'Europe s'ouvre à la Renaissance, dans un incroyable bouillonnement culturel, artistique, intellectuel, on découvre une sainte Russie figée, immobile, où le temps s'est arrêté.

Il semble bien qu'Yvan n'ait vraiment et profondément aimé que sa première épouse et peut-être aurait-il évolué autrement si elle avait vécu... Elle lui donna un seul fils qui mourût accidentellement noyé, après être tombé dans un lac avec sa nourrice.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeSam 12 Nov - 10:05

Deux naufragés, deux destins incroyables

1509, deux hommes partent pour l'aventure du Nouveau Monde.
Il y a Géronimo de Aguilar et Gonzalo Guerrero, de vingt ans plus jeune. Le premier est animé par la volonté de répandre la foi chrétienne, le second, plus matérialiste, rêve de gloire et de fortune. Ils se retrouvent à Santa Maria la Antigua del Darien, première colonie espagnole fondée sur le continent américain. Ils en partent en 1512, à bord d'une caravelle destinée à apporter des hommes, des armes et de la nourriture à Saint Domingue.
Mais une violente tempête se déchaîne au sud de la Jamaïque et coule le navire. En toute hâte, 20 hommes parviennent à s'entasser dans une chaloupe et à fuir. Dix jours éprouvants en mer avant de toucher terre enfin, sur la côte du Yucatan. Mais là, les rescapés sont massacrés par deux tribus mayas. Seuls deux hommes en réchappent : Géronimo et Gonzalo.

Devenus esclaves, leur destin commun diverge.
Géronimo se soumet et travaille tant et si bien pour son maître qu'il finit par forcer son respect et même son affection. Toujours souriant et affable, il ne rechigne pas et exécute sans broncher les lourdes tâches qui lui sont confiées. Il est alors progressivement bien traité, bien nourri, son maître lui propose même des femmes qu'en homme d'église fervent, il repousse. Nul doute que sa foi, intacte, l'aide à surmonter sa servitude, dans l'espoir de retrouver son monde un jour.
Gonzalo, lui, a été vendu au chef d'une puissante tribu et il décide alors de changer de vie. Il embrasse délibérément son nouveau monde, en adopte les us et coutumes. Affranchi, il devient le conseiller de son ancien maître dont il épouse même la fille ! Trois fils naîtront de cette union, sans doute les premiers métis de l'époque. Le visage tatoué, les oreilles et la lèvre percées, l'ancien naufragé apporte à son beau-père de précieux conseils sur ces "étrangers barbus" de plus en plus présents et qui inquiètent.

Et c'est alors que les deux hommes se retrouvent brièvement, dans des circonstances étonnantes.
1519. Hernan Cortès débarque au Yucatan et prend contact avec les tribus locales. Alors qu'une délégation Maya approche, Cortès entend avec stupéfaction une voix bouleversée s'exprimant en espagnol : "Messieurs, êtes-vous chrétiens ? Oh, Dieu et sainte Marie !". C'est Géronimo, en pleurs, secoué par l'émotion. Libéré, le religieux signale à Cortès qu'il avait un compagnon, lui aussi capturé et devenu l'esclave d'un autre chef. Cortès demande sa libération mais, à sa surprise, Gonzalo refuse. L'ancien pauvre hère qui errait sur les quais en Espagne est devenu puissant et respecté, il a fondé une famille et a trouvé son destin. Les deux anciens naufragés se revoient alors brièvement, avec l'émotion qu'on devine.

Gonzalo va désormais se battre contre ses anciens compatriotes, pour son nouveau monde. En 1527, il organise l’efficace guérilla contre les troupes de Francisco de Montejo. Lequel aurait, comme Cortés auparavant, tenté en vain de le convaincre de le rejoindre. En 1532, c’est à nouveau l’ex-naufragé qui chasse de la région de Chactemal le conquérant Alonso de Avila. Finalement, en 1536, les Espagnols remportent une victoire décisive sur un grand chef autochtone. Capturé, ce dernier indique que parmi les morts de son camp figure un Maya d’adoption, un espagnol, tué par un tir d’arquebuse… Gonzalo est resté une figure historique sur place, il a même des statues en sa mémoire et une série TV lui rend hommage également.

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Guerre10

aguiphuelva.wordpress.com

Géronimo lui, désormais libre, passe au service de Cortès comme traducteur. Il a effectivement appris la langue de ses anciens maîtres pendant sa captivité, un atout précieux. Il sympathise avec la célèbre Malinche, cette femme offerte à Cortès et qui deviendra  l'interprète, la conseillère et la femme du conquistador. Les Aztèques s’adressent en nahuatl à la Malinche, qui traduit en maya pour Aguilar, lequel traduit à son tour en espagnol pour Cortés. En 1521, les Aztèques vaincus, Cortès remercie Géronimo en lui offrant des terres et des esclaves. C'est là que meurt l'ancien naufragé, en 1531, entouré de ses esclaves qu'il traitait visiblement avec une grande bonté. Si on met toujours en avant le rôle de la Malinche auprès de Cortès, elle n'aurait sans doute pas réussi sans l'aide de Géronimo de Aguilar.

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 U5j3pj10

culturacolectiva.com

Deux destins incroyables, opposés, et qui ont grandement participé, chacun à leur façon, à l'Histoire du Nouveau Monde.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeMar 27 Déc - 9:15

Une lettre cryptée de Charles Quint déchiffrée

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Thumbn25

geo.fr

Après plusieurs siècles de mystère, quatre chercheurs français ont réussi à déchiffrer une lettre "cryptée", écrite par l'empereur Charles Quint à son ambassadeur en France, Jean de Saint-Mauris.

Six mois de travail pour déchiffrer ce qui se cachait derrière les 120 symboles utilisés par l'empereur. Ce dernier n'a pas rendu la tâche facile à nos cryptographes : par endroits, un seul symbole peut désigner un mot entier et le souverain a par moments utilisé des symboles "nuls", qui ne veulent rien dire pour induire en erreur un autre destinataire si cette lettre était interceptée. Il a également rajouté par endroits des cédilles ou des cursives, visiblement inspirées de l'arabe, pour compliquer le tout.
Que dit donc cette fameuse lettre ?
L'empereur s'y plaint des relations "dégradées" et de la méfiance "extrêmement forte" entre l'Empire et la France, cherchant "à s'affaiblir mutuellement". Et surtout, l'empereur fait part de la crainte d'un complot visant à l'assassiner et ourdi en France. On comprend donc qu'il ait pris ses précautions pour en informer son ambassadeur...

Les lettres "chiffrées" comme on disait alors étaient courantes dans le milieu diplomatique ou en haut-lieu. Bien entendu, le destinataire devait avoir un exemplaire du code utilisé pour pouvoir déchiffrer le message. On vient par exemple de déchiffrer des lettres échangées entre Marie-Antoinette et Axel de Fersen, qui confirment le lien très fort (physique ou platonique, on l'ignore toujours) qui les unissait.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC


Masculin Messages : 4301
Date d'inscription : 18/01/2012

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeMer 28 Déc - 21:40

Une histoire assez étonnante, il y a de quoi enflammer l'imaginaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeJeu 29 Déc - 8:21

La technique du chiffrage pouvait être basique (chaque lettre remplacée par sa position dans l'alphabet par exemple) ou très complexe à tel point que le destinataire lui-même s'y perdait. On a trouvé une lettre d'un contemporain de la Révolution qui écrit à son correspondant qu'il a pas réussi à déchiffrer son précédent message... Marie-Antoinette utilisait volontiers des encres sympathiques, comme le jus de citron, qui n'apparaissent qu'avec un révélateur (la chaleur d'une bougie par exemple). On pouvait aussi faire comme George Sand avec une lettre où il faut lire une ligne sur deux ou lire verticalement le premier mot de chaque ligne... Les combinaisons sont nombreuses.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeMar 12 Sep - 9:01

Années 1500 : premiers contacts entre l'Ethiopie et le Portugal

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 13c02610

pinterest.com

1529. Alors que la Renaissance se développe en Occident et que ce dernier se tourne vers le Nouveau Monde, l'Ethiopie passe par de sales moments... Empire chrétien encerclé par l'Islam, elle lutte avec difficulté contre le sultanat d'Adal. Ce dernier remporte même en 1529 une grande bataille au cours de laquelle est tué David II, l'empereur éthiopien.

Le mirage du Prêtre Jean et Christophe de Gama

C'est ce même David II qui, quelques années plus tôt, a fait appel aux portugais pour l'aider contre son encombrant voisin. A cette époque, le Portugal est en pleine expansion, au Brésil bien sûr mais aussi en Inde et en Afrique. Et même si le Moyen Age est terminé, le mythe du Prêtre Jean, souverain chrétien qui règnerait sur un fabuleux royaume en Afrique, reste vivace. Un royaume qui passe à l'époque pour être l'Ethiopie. Le Portugal envoie donc une expédition militaire avec navires, chevaux, canons et centaines d'hommes, expédition dirigée par Christophe de Gama, un des fils du célèbre Vasco de Gama.
Mais le voyage prend du temps (en l'absence de canal de Suez, encore inexistant, il faut contourner toute l'Afrique) et c'est en 1541 que l'expédition arrive enfin à la cour impériale, sous le règne de Galawdewos.

Les premières batailles sont remportées par les éthiopiens et leurs alliés portugais, armes à feu, canons et  logistique surprenant les hommes du sultan Grada Ahmed qui est même blessé au combat. Il est sauvé par l'arrivée des pluies qui arrête les combats et se réfugie dans une forteresse d'où il lance un appel aux turcs ottomans. Ces derniers y répondent et lui livrent 2000 mousquetaires arabes, 900 piquiers turcs, 1000 mousquetaires turcs, quelques fantassins avec des mousquets ainsi que des cavaliers turcs. Les portugais, surpris et trop confiants, sont alors vaincus, Christophe de Gama est capturé, torturé et exécuté. "Conduit en la présence du roi vainqueur, Grada Ahmed lui demanda ce qu'il aurait fait de lui en pareille occasion s'il l'avait pris. Gama sans s'étonner lui répondit fièrement : "je t'aurais fais trancher la tête, couper ton corps en quartiers que j'aurais fait suspendre en divers endroits, pour y servir d'exemple et d'épouvantail aux tyrans". Il lui coupa alors la tête de sa propre main et exécuta sur lui le reste de la sentence qu'il avait prononcé contre lui-même" témoigne un missionnaire.

Satisfait, le sultan décide d'arrêter les frais et de rentrer chez lui. Mais les éthiopiens récupèrent les rescapés portugais, s'unissent à eux et surprennent Grad Ahmed sur le chemin du retour. Le sultan est tué dans l'engagement. Reconnaissant, l'empereur offre aux portugais des terres et de grandes récompenses. Ces hommes décident alors de rester sur place et finissent par s'intégrer à la société éthiopienne. Ils vont alors avoir une grande influence sur leur pays d'accueil, dans l'art de la guerre, de l'architecture surtout : on bâtit des ponts, des chaussées et des forteresses fortement influencés par l'architecture occidentale, comme à Gondar, la nouvelle capitale impériale.

Mais ces portugais étaient chrétiens dans un pays qui avait sa propre Eglise, orthodoxe... Les relations entre les deux communautés allaient se tendre, connaître des hauts et des bas dans les siècles suivants, avec parfois de véritables guerres civiles. Sans compter que certains lorgnaient plus sur les richesses (or, ivoire, épices, esclaves) que sur les questions théologiques... Des traités commerciaux seront signés, accordant aux portugais le monopole du commerce avec l'empire et les autorisant à construire des forteresses sur ses côtes. Dans le même temps, les efforts des missionnaires portugais pour convertir les éthiopiens se heurteront à une farouche résistance et, en 1632, l'empereur Fasilidas expulsera tous les missionnaires portugais et prendra ses distances avec cet encombrant allié.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

cdang


Masculin Messages : 1484
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeVen 19 Jan - 12:11

Les éditions Hobg vont publier La cour, nid d’espions. Une espionne à la cour de Catherine de Médicis, écrit par un agrégé d'histoire, Pierre Nevejans (160 p.).

Hobg a écrit:
Comment Caterina Gazzetti, jeune florentine arrivée en France comme demoiselle de compagnie de la future reine Catherine de Médicis, est-elle devenue une espionne au service du duc Côme de Médicis ?

Cet ouvrage est fondé sur une enquête minutieuse dans les archives françaises et italiennes. Sa rédaction fait suite aux recherches menées dans le cadre d'une thèse de doctorat (Sorbonne / École normale supérieure de Lyon) : Les diplomaties plurielles de Côme Ier de Médicis. Les agents florentins et la France à la fin des guerres d’Italie (1537-1559).

Dans cette version destinée à un public plus large, l'auteur raconte la vie de Caterina Gazzetti et des réseaux d'espionnage florentins en France au XVIe siècle, mais aussi les coulisses du métier d'historien.

https://fr.ulule.com/la-cour-nid-d-espions/

Le livre est désormais financé.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4301
Date d'inscription : 18/01/2012

RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitimeVen 19 Jan - 20:51

Je suis dubititatif sur le jeu de mot du titre...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES - Page 6 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA MAISON DES SCIENCES :: Chez l'historien-
Sauter vers: