AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-63%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur les baskets Nike Air max 270 React
59.35 € 159.99 €
Voir le deal

 

 LE MONDE MEDIEVAL

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7600
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: LE MONDE MEDIEVAL   LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Icon_minitimeMar 12 Mai - 17:33

Le livre au Moyen-Age : un trésor

LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Biblio11

(Image : Claude Truong-Ngoc)

A l'époque, il peut coûter une fortune, en or, en grain et bêtes d'élevage. En avoir un dans son château est pour le Seigneur ou la Dame marque de prestige et de richesse. On l'ouvre avec précaution, avec des gants parfois ou après s'être lavé les mains, on en prend grand soin, c'est un trésor.

C'est au Moyen-Age que le livre prend sa forme actuelle, à peu de choses près.
L'Antiquité utilisait le Volumen, c'est à dire le rouleau que l'on déroulait verticalement ou horizontalement. Défaut majeur : on ne pouvait pas ou difficilement lire et écrire en même temps.
A la fin de l'Antiquité apparaît le Codex, plusieurs feuillets reliés entre eux, formant comme un accordéon. Plus pratique, on peut enfin le consulter et écrire à côté plus facilement. Il est plus facile également de repérer un passage précis.

Le livre prend donc forme au Moyen-Age. Aussi étonnant que cela paraisse, c'est à cette époque seulement qu'apparaissent la ponctuation, les majuscules et la séparation entre les mots (!) S'y ajoutent rapidement la table des matières et l'index.
Au niveau technique, le parchemin (une peau traitée) remplace avantageusement le papyrus, trop fragile et qui boit l'encre, avant l'arrivée du papier. Le parchemin, épais et plus résistant, retient mieux l'encre et les couleurs, facilitant ainsi le travail des copistes et enlumineurs. Un parchemin de bonne qualité coûtait cher. Le papier, moins cher, permettra une plus grande diffusion du livre par la suite.

Ce sont les religieux, les fameux "moines copistes" qui écrivent donc les livres, à une époque où l'imprimerie n'était pas encore découverte. Ils travaillaient dans un atelier nommé Scriptorium, sous la direction d'un armarius qui est un peu l'ancêtre du bibliothécaire. Les copistes réalisaient le livre de A à Z : non seulement ils l'écrivaient mais ils supervisaient également la relecture, la correction des fautes, l'enluminure, le collage, la reliure… Ces livres n'étaient pas destinés au public ou au commerce mais à l'étude. Il arrivait cependant qu'un haut personnage en passe commande.
L'encre ? De seiche, de Chine… Cette dernière est constituée d'un bâton de noir de fumée que l'on frotte sur une pierre à encre, une pierre mouillée, pour obtenir l'encre sous sa forme liquide. Son avantage : elle est brillante, profonde et indélébile. Son défaut : elle encrasse vite la plume.

C'est au XIIème siècle que les religieux commencent à perdre leur monopole de la création des livres. Les villes, qui n'ont cessé de se développer, leur font concurrence : bourgeois, étudiants, hommes de loi, enseignants, veulent des livres. On voit donc apparaître les livres spécialisés : livres de droit, de science, les premiers romans, des traités d'histoire, d'art, de chimie, des recueils de poésie… Le métier de libraire apparaît tandis que les religieux se replient sur les ouvrages de piété. Ne manque plus que l'arrivée de l'imprimerie, avec le papier (moins cher que le parchemin), pour démocratiser le livre. A noter qu'à l'époque, il est courant de porter un livre à sa ceinture, dans un étui spécifique. Le livre peut également être verrouillé, muni d'un fermoir en métal qu'on déverrouille avec une clef.

Et ailleurs ?

A la même époque, en Chine, l'imprimerie est quasiment déjà là. On connaît déjà le papier et on utilise des tampons, des sceaux gravés de mots en relief que l'on encrait avant de les apposer les uns à la suite des autres sur la feuille. Au XIème siècle, Pi Cheng, un forgeron, invente les caractères mobiles.
En Inde et Asie du Sud-Est, on utilise des lamelles de feuilles de palmiers sur lesquelles on écrit. Elles sont percées à leur extrémité pour laisser passer une ficelle et forment ainsi comme un éventail.
Le monde musulman découvre le papier par ses contacts avec la Chine et se constitue de vastes bibliothèques qui étonneront les occidentaux.
Ces contacts vont faire éclore une nouvelle profession : celle de traducteur. Des écoles de traduction apparaissent, comme celle de Tolède, très réputée à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Sphigx

Sphigx

Masculin Messages : 230
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: LE MONDE MEDIEVAL   LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Icon_minitimeMer 20 Mai - 3:42

Voyageur Solitaire a écrit:

[center]D'abord, il y a deux périodes, le Bas Moyen Age et le Haut Moyen Age. Le premier fait suite à l'effondrement de l'empire romain, marque la fin de l'Antiquité et l'émergence des royaumes "barbares". Une époque assez sombre et mal connue où se télescopent les ruines d'un monde et la naissance d'un autre (c'est la véritable époque du roi Arthur). La seconde période est celle du Moyen Age "classique", avec chevalerie, cathédrales et châteaux-forts.

C'est le contraire. Le haut Moyen Âge précède le bas Moyen Âge, tout comme le Haut-Empire romain précède le Bas-Empire romain.

Je préfère, quant à moi, la division tripartite des Anglo-Saxons : Moyen Âge primitif (jusqu'à l'an mille), Moyen Âge central (XIe-XIIIe siècles), Moyen Âge tardif (XIVe-XVe siècles).
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7600
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: LE MONDE MEDIEVAL   LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Icon_minitimeMer 20 Mai - 17:01

Autant pour moi.
Merci à toi pour la remarque Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7600
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: LE MONDE MEDIEVAL   LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Icon_minitimeSam 13 Juin - 9:05

Trotula de Salerne, femme médecin

LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Trotul10

Née en 1050, réputée pour sa beauté, elle était surtout considérée comme Mulier sapientissima, "femme très savante". Trotula était médecin et chirurgien à Salerne, en Italie, où elle enseignait son art à des jeunes femmes de la noblesse.
Elle tenait un dispensaire où l'on soignait des Croisés blessés de retour d'Orient, des étrangers de passage, de riches particuliers. Elle n'était d'ailleurs pas la seule : on recense 24 femmes chirurgiens à Naples de 1273 à 1410 et 15 femmes médecins à Francfort de 1387 à 1497.

Femme savante, elle aurait écrit plusieurs ouvrages sur la gynécologie, la menstruation, les accouchements et les maladies des femmes sans oublier un traité de cosmétiques. Elle aurait également subi les foudres de l'Eglise car elle proclamait que, contrairement à ce qui était écrit dans les textes religieux, la femme ne serait pas condamnée à accoucher dans la douleur et qu'on devait chercher moyen de la soulager à ce moment là. Elle s'attaquait également, en tant que gynécologue, à un domaine encore tabou, les organes génitaux féminins.

J'ai écrit au conditionnel car pour certains, la belle et savante Trotula n'aurait pas existé et ses écrits seraient en fait l'œuvre de médecins hommes. Une thèse soutenue pendant de nombreux siècles où on refusait de croire qu'une femme ait pu exercer ce genre d'activité, réservée aux hommes. Depuis, Trotula de Salerne est devenu un enjeu féministe parmi les historiens dont beaucoup considèrent aujourd'hui qu'elle a bel et bien existé même si le doute subsiste sur l'origine de certains des textes lui étant attribués.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: LE MONDE MEDIEVAL   LE MONDE MEDIEVAL - Page 16 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LE MONDE MEDIEVAL
Revenir en haut 
Page 16 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'historien-
Sauter vers: