AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de 55″ est plus
Voir le deal

 

 LES OEUFS DE FABERGE

Aller en bas 
+4
VIC
Gorak
Albatur
Voyageur Solitaire
8 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
VIC

VIC


Masculin Messages : 3884
Date d'inscription : 18/01/2012

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeVen 19 Nov - 17:53

Possible que l'écrin valait plus cher que son contenu...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeMer 24 Nov - 17:39

L'oeuf du Caucase

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_115

(image : James Petts)

Datant de 1893, il est offert par Alexandre III à son épouse. Une oeuvre chargée de tristesse au final, comme nous allons le voir.

En or jaune, il est enrichi d'argent, d'émail couleur rubis, de diamants roses, de platine, d'ivoire, de perles et de cristal de roche.
Il est dédié au Grand Duc Georges, le troisième enfant et troisième fils du couple impérial. Ce dernier était atteint de tuberculose et passa de longs séjours en cure à Abastoumani, dans le Caucase (d'où le nom de l'oeuf), station thermale réputée pour ses eaux dans le traitement de cette maladie. Malgré les soins, le malade tousse et crache du sang, à régulièrement du mal à respirer.
(Le Grand Duc meurt en 1899, à 28 ans à peine : parti se promener en moto, il ne rentre pas et ses serviteurs, inquiets, partent à sa recherche. On le retrouve effondré sur le bas-côté de la route, la bouche pleine de sang. Une paysanne qui l'avait découvert l'avait pris dans ses bras et le garda ainsi jusqu'à l'arrivée des secours, le berçant et lui parlant jusqu'au bout. Nicolas II, devenu Tzar entretemps et averti par télégramme, très marqué par la mort de son petit frère, eût la tâche délicate d'en informer leur mère. Ce fût un coup terrible pour l'impératrice-mère, dont le Grand Duc était le fils préféré).

En 1893, le Grand Duc est toujours vivant, soigné à Abastoumani et l'oeuf du Caucase est donc un symbole d'espoir pour le couple impérial, celui de la guérison de leur fils, qui souffre au loin.
L'oeuf est muni de quatre petites portes bordées de perles qui s'ouvrent sur des miniatures de paysages et sites de la région, aquarelles sur ivoire, peintes par l'artiste Krijitski. Chaque porte porte un chiffre de l'année serti de diamants, formant l'année 1893. Derrière le couvercle à charnière en haut se trouve un portrait du Grand-Duc dans son uniforme de marine.

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_212

(image : noblesseetroyaute.com)

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_312

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_410

(image : pinterest.fr)

C'est la seule fois où Fabergé utilisa cet émail rouge rubis pour ses célèbres oeufs. La nouvelle Tzarine, très affectée par l'hémophilie de son fils et très superstitieuse, ne supportait plus cette couleur qui, pour elle, évoquait le sang...
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC


Masculin Messages : 3884
Date d'inscription : 18/01/2012

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Nov - 20:06

Très bonne idée de nous donner des aperçus de la famille du Tzar à travers ces œufs, à travers ces anecdotes. On voit comment ils sont liés à l'histoire de cette famille. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeJeu 25 Nov - 21:23

Alors, toujours sous cet angle, voici :

L'oeuf du palais Alexandre

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_810

(image : twitter.com)

Nicolas II l'offre à sa femme en 1908.
Il est en néphrite de Sibérie, diamants, or et rubis. Son pourtour est orné de cinq aquarelles sur ivoire représentant les cinq enfants du couple impérial (les quatre filles et le fils unique). Au-dessus de chaque portrait se trouve l'initiale monogrammée en diamants du prénom de chaque enfant. Au dos de chaque portrait, visible uniquement à l'intérieur de l'œuf, figure la date de naissance de chacun d'eux. On trouve également sur l'oeuf les initiales de la Tzarine.

La surprise ?
Une miniature en or du palais Alexandre. Les fenêtres sont en cristal de roche, les toits en émail vert :

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_510

(image : theguardian.com)

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_610

Le palais Alexandre avait été offert par Catherine II à son petits-fils chéri, Alexandre Ier (celui qui affronta Napoléon) pour son mariage. Nicolas II et la Tzarine détestaient Saint-Pétersbourg. Ils s'installèrent donc dans ce palais néo-classique en-dehors de la ville pour y mener une vie tranquille avec leurs enfants, dans des appartements meublés simplement, suscitant le mépris de la cour qui les accusait de ne pas tenir leur rang et de vivre en reclus ou comme de simples bourgeois. Couple uni et aimant, le Tzar et la Tzarine vivaient ici en famille avec leurs enfants, en toute simplicité. Le Tzar avait l'habitude de s'installer sur le balcon pour fumer ou lire son courrier le matin tandis que ses filles se promenaient ou jouaient dans le vaste parc avec leur précepteur. Cela permettait aussi de dissimuler plus facilement l'hémophilie du petit Tzarévitch qui fût longtemps un véritable secret d'état... La famille vécût au palais Alexandre quasiment tout au long du règne.

L'oeuf est donc un hommage à la vie de famille dans le cadre qu'elle s'est choisi.
La miniature du palais est fixée sur une petite table en or qui peut s'enlever de l'oeuf et être posée :

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_710

(image : faberge-eggs.info)
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeSam 27 Nov - 15:54

Nous poursuivons avec l'un des deux seuls oeufs de style Art Nouveau (l'autre étant l'oeuf au muguet).

L'oeuf aux pensées

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_116

(image : Angela Holst)

Il est offert par Nicolas II à sa mère en 1899.
En néphrite, il repose sur un socle en argent ciselé dont les branches enlacent la base de l'oeuf. Les côtés sont ornés de cinq fleurs, cinq pensées, en émail et diamants.

Le haut de l'oeuf s'ouvre sur la surprise : un petit présentoir précieux, surmonté d'un diamant taillé en étoile, présentoir en émail opalescent en forme de coeur, orné de la couronne de l'impératrice-mère. Sur ce présentoir enrichi de diamants et de perles sont fixés 11 médaillons.
En pressant dessus, ils s'ouvrent pour révéler un portrait d'un membre de la famille de l'impératrice-mère, portrait peint à l'aquarelle sur ivoire. Chaque médaillon porte sur son couvercle les initiales en diamants de celui/celle qui y figure.

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_213

(image : wintraecken.nl)

On découvre ainsi :
- Le Grand Duc Georges, petit frère du Tzar et dont nous avons vu le destin tragique plus haut.
- Le Grand Duc Alexandre, beau-frère du Tzar.
-  Nicolas II.
- La Grande Duchesse Irina, nièce du Tzar, fille de sa soeur Xénia.
- La Grande Duchesse Olga, première fille et premier enfant du Tzar.
- La Grande Duchesse Tatiana, fille cadette du Tzar.
- Le Grand Duc Mickael, autre frère du Tzar.
- La Tzarine.
- Le Grand Duc Andreï, neveu du Tzar.
- La Grande Duchesse Olga Alexandrovna, la plus jeune soeur du Tzar.
- La Grande Duchesse Xénia, autre soeur du Tzar.

L'oeuf est donc une ode à la famille de l'impératrice-mère. Le choix des pensées comme fleurs n'est pas anodin puisque la signification de cette fleur est "Je pense à vous".
La petite étoile en diamant qui surmonte le présentoir représente l'étoile de Béthléem, qui guida les Rois-Mages vers la crèche où venait de naître l'enfant Jésus. Les médaillons sont placés sur un M en diamants, initiale de l'impératrice-mère.  Le présentoir peut être vu comme un arbre généalogique miniature sur lequel la souveraine pouvait voir ses enfants, leurs conjoints et les enfants de ces derniers (à l'époque, les trois derniers enfants du Tzar n'étaient pas encore nés).

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_313

(image : tumblr.com)

Nicolas II était très proche de sa mère, il lui offrait d'ailleurs un oeuf chaque année en même temps qu'il en offrait un à sa femme. L'impératrice-mère était populaire : princesse danoise, elle avait adopté très vite son nouveau pays et ses usages, parlant russe rapidement et couramment (bien que la langue des élites russes et de la cour fût le français), patronnant de nombreux orphelinats et institutions charitables. Elle était jolie, avenante et souriante, cultivée.

Seule ombre au tableau : l'impératrice-mère et l'impératrice sa belle-fille ne s'entendaient guère. La mère de Nicolas II n'avait pas voulu de ce mariage et n'avait pas apprécié que son fils la mette au pied du mur. De plus, dans la Russie de l'époque, la mère passait avant l'épouse. Lors des cérémonies et fêtes, c'est donc à sa mère que Nicolas II donnait le bras tandis que sa femme, impératrice en titre, suivait derrière... Pour combler le tout, l'impératrice-mère était aussi populaire, avenante et agréable que sa belle-fille était réservée, froide, peu communicative et peu aimée par le peuple qui la surnommait "l'allemande" ou "l'étrangère". L'apparition de Raspoutine et l'influence de ce dernier sur l'impératrice ne fît qu'empirer le ressentiment de l'impératrice-mère. Quand cette dernière appris que son fils venait d'abdiquer, elle alla le voir, furieuse, et eût avec lui une entrevue orageuse, sur le quai d'une gare, devant les officiers stupéfaits. En partant, elle ne savait pas que c'était la dernière fois qu'elle venait de voir son fils. Elle souffrît toujours que sa dernière entrevue avec son fils ait été une dispute.
Rappelons que Maria Féodorovna fût l'une des rares survivantes de la famille impériale suite à la Révolution russe : elle mourût en exil dans son Danemark natal. Son fils Nicolas II fût massacré avec sa femme, leurs enfants et leurs serviteurs, elle perdît un fils alors qu'il avait moins d'un an, son second fils fût exécuté par les révolutionnaires, le troisième, son préféré, mourût de la tuberculose. Seules ses deux filles survécurent.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeDim 28 Nov - 12:11

On reste dans l'Art Nouveau avec le deuxième et dernier oeuf de ce style :

L'oeuf au muguet

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_413

(image : paloma511.skyrock.com)

Offert par Nicolas II à sa femme en 1898, il est en émail rose et diamants, posé sur un bouquet de muguet en or, émail vert et blanc et perles. Une couronne en diamants orne le sommet.

Lorsque l'on presse une des fleurs de muguet, la couronne se soulève et laisse apparaître trois portraits miniatures, peints par le peintre de la cour, Johannes Zehngraf, cerclés de diamants roses et représentant le Tzar et les deux premiers enfants du couple (les autres n'étaient pas encore nés).

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_511

(image : plkdenoetique.com)

Un cadeau d'un mari aimant à sa femme : le rose était la couleur préférée de la Tzarine, le muguet sa fleur préférée et elle adorait les perles. Mal-aimée par le peuple, surnommée "l'allemande", la Tzarine formait avec le dernier Tzar un couple uni et aimant. Nicolas II passa outre les réticences de ses parents ("Ou je l'épouse ou je n'épouserai personne d'autre") et c'était réciproque. Elle l'appelait Nicky et lui la surnommait Sunny. Il existe une photo où on les voit assis sur des escaliers enlacés et en train de s'embrasser, chose exceptionnelle pour l'époque. Même quand la Tzarine tomba sous l'influence de Raspoutine et que circulèrent des rumeurs ordurières sur elle, son mari la soutînt contre vents et marées.
Ils formaient une famille unie avec leurs cinq enfants, vivant à l'écart, loin des regards dans leur palais ou leur maison d'été en Crimée au bord de la mer et restèrent tous ensemble jusqu'au bout. Seule l'hémophilie de leur fils jeta une ombre sérieuse sur leur relation : le Tzar se montrait fataliste et résigné, ce que supportait difficilement sa femme, désespérée et prête à tout, à croire n'importe quoi ou n'importe qui pour sauver son fils.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2256
Date d'inscription : 09/12/2012

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeDim 28 Nov - 15:53

Et bien. Tu vas devenir un incollable sur les œufs de Fabergé.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeDim 28 Nov - 16:10

Esthétiquement, ce n'est pas mon truc pour parler familièrement.

Mais quelque part, je trouve ça beau, fou, baroque. Et ces surprises à l'intérieur, le carrosse miniature, le palais en modèle réduit, le paon ou le petit train automate... Et puis, comme l'a souligné Vic, ils sont reliés à l'histoire de cette famille, ils ont tous une signification. Et techniquement, c'est fort quand-même. Même si je n'aime pas esthétiquement parlant (à quelques exceptions près), je trouve ça beau. J'essaie d'imaginer l'excitation et la surprise des deux souveraines, la mère et l'épouse, quand elles découvraient leur oeuf et la fameuse surprise. Les deux couples, Alexandre III/Maria Feodorovna et Nicolas II/Alexandra Feodorovna étaient unis et solides. Certains de ces oeufs étaient, je dirais, de belles ou jolies preuves d'amour, pour eux ou leurs enfants.

Je dirais même que, si j'avais été une femme, j'aurais aimé recevoir une de ces oeuvres. Il m'arrive d'être romantique...
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC


Masculin Messages : 3884
Date d'inscription : 18/01/2012

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeMar 30 Nov - 6:22

Intéressants ces œufs art nouveau. L'œuf muguet est vraiment bien trouvé avec ses perles pour faire les fleurs. Quant au présentoir surprise du premier, on se demande comment il rentre à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeMar 30 Nov - 8:40

Pour le petit cadre en or qui supporte le coeur aux médaillons, il doit être pliable je pense. On peut se poser la question aussi pour les petits wagons de l'oeuf du Transsibérien, qui devaient tous rentrer dans ce dernier.

Ce que j'admire beaucoup, ce sont toutes ces miniatures, comme les médaillons de l'oeuf aux pensées, celles de l'oeuf aux palais danois ou celui du pélican : quand on sait que chaque oeuf tient, grosso modo, dans une main (8,2 cm de haut pour certains), le travail de ces petites aquarelles sur ivoire est d'une minutie et d'une délicatesse extrême.
Et puisqu'on parle de délicatesse :

L'oeuf aux trèfles (vu d'en haut sur son trépied en or)

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Clover10

(image : greenacre8)

Le plus délicat, le plus fragile aussi.
Offert par Nicolas II à sa femme en 1902, il est entièrement en filigrane : un très fin ruban en or, orné de rubis par endroits, serpente sur lui-même pour former un oeuf et porte des trèfles en émail vert brillant transparent, agrémentés de diamants. A titre indicatif, il mesure 8,9 centimètres de haut. L'ensemble suscita l'émerveillement à l'époque, tant pour la finesse, la technique et l'innovation qu'était l'émail transparent, une nouveauté.
La finesse de l'ensemble est impressionnante :

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Sans_t15

On voit ici, sur le haut de la partie inférieure, de petits trèfles d'or, les initiales de l'impératrice et sa couronne.

La surprise a été perdue : selon les témoignages de l'époque, il s'agissait d'un trèfle à quatre feuilles, enrichi de diamants, chacune des quatre feuilles portant un portrait miniature de chacun des quatre enfants du couple impérial.

Cet oeuf, qui assît définitivement la renommée technique et artistique de Fabergé, est conservé à Moscou avec mille précautions en raison de sa fragilité.
L'un des plus beaux pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC


Masculin Messages : 3884
Date d'inscription : 18/01/2012

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeMar 30 Nov - 12:49

Clairement l'un des plus beaux pour moi également. Il m'a fait penser à une montgolfière.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeMar 30 Nov - 19:17

L'oeuf au Tzarévitch

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_117

Sans doute le plus cher au coeur de la Tzarine : créé en 1912, il symbolise la guérison inespérée de son fils.

Atteint d'hémophilie, le jeune prince vivait surprotégé par sa mère, cette dernière terrorisée à l'idée qu'il se cogne ou se blesse, ce qui contraignait l'enfant à une existence difficile, privée de beaucoup de jeux et d'activités. En 1912, lors d'un déplacement en Pologne, le garçon chute et se blesse à la jambe, ce qui entraîne une hémorragie interne et des douleurs si violentes que ses cris "retentissent à travers tout le palais". Les médecins sont impuissants et préparent la Tzarine au pire. Désespérée, cette dernière envoie un télégramme à Raspoutine. Ce dernier entre alors en prières devant une icône de la Vierge avant de répondre à la souveraine : " N'ayez aucune crainte. Dieu a vu vos larmes et entendu vos prières. Ne vous inquiétez plus. Le Petit ne mourra pas. Ne permettez pas aux docteurs de trop l'ennuyer". Contre toute attente, l'enflure de la jambe se résorbe, de même que l'hémorragie, l'état de santé du garçon s'améliore et il est bientôt considéré comme sauvé. C'est le triomphe de Raspoutine, en défaveur à cette époque et qui revient à la cour en triomphateur. La Tzarine ne pourra plus rien lui refuser désormais.

L'oeuf est donc dédié à la guérison du jeune prince.
Il est en lapis-lazuli bleu, avec un treillis d'or de style Louis XV à volutes, aigles à deux têtes, parasols chinois et cariatides ailées.
La surprise est un portrait du Tzarévitch, alors âgé de 7 ans, monté sur l'aigle impérial couronné, en platine et diamants.

L'oeuf en bouleau de Carélie

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_311

L'avant-dernier oeuf, prévu en 1917 pour l'impératrice-mère.
1917. La guerre fait rage mais les commandes impériales continuent. Toutefois, en raison de la pénurie et des restrictions, Fabergé se voit demander de faire plus sobre, moins fastueux. Cet oeuf est le seul qui sera en matière organique. Il est en bois de bouleau de Carélie, une région réputée pour ses essences de bois. L'oeuf est composé de panneaux en bois de bouleau et rehaussé d'or. La surprise qu'il contenait a disparu, probablement volée lors de la Révolution. Il s'agissait vraisemblablement d'un automate en ivoire serti de diamants représentant un éléphant, en référence à l'ordre de chevalerie danois de l'éléphant, l'impératrice-mère étant originaire du Danemark (idée déjà utilisée dans un autre oeuf).

L'oeuf, achevé, devait être présenté à l'impératrice-mère pour Pâques. Mais entretemps, la Révolution éclate, le Tzar abdique. Fabergé envoie néanmoins sa facture de 12 500 roubles au souverain mais l'adresse à "Monsieur Romanov, Nicolas Alexandre" et non plus à son impériale Majesté Nicolas II, Tzar de toutes les Russies... L'oeuf est livré au plus jeune frère du Tzar, le Grand Duc Michel Alexandrovitch, chargé de le remettre à leur mère. Mais quand l'oeuf arrive, le Grand Duc a fui (il sera exécuté l'année suivante). Sûrement volé pendant la Révolution, l'oeuf a été retrouvé, sans sa surprise, en 2001. De la surprise, il ne reste que la petite clef sertie de diamants qui devait faire fonctionner l'automate.

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_214

(image : pinterest.fr)

Il me plaît beaucoup par sa sobriété et sa couleur.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeMer 1 Déc - 20:01

L'oeuf au tricentenaire des Romanov

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_215

(image : andrejkoymasky.com)

Un oeuf "impérial" qui symbolise aussi, comme nous allons le voir, l'aveuglement et l'illusion du Tzar face à la montée des périls...

1913. La Russie fête avec faste le tricentenaire de la dynastie Romanov. Le couple impérial est pourtant impopulaire, mal-aimé, surtout la Tzarine. Le Dimanche Sanglant de 1905 et la désastreuse guerre contre le Japon sont passés par là. C'est alors que le couple impérial entame un pèlerinage à travers le pays, sur les traces du fondateur de la dynastie, Michel Romanov, monté sur le trône en 1613. A la surprise générale, le couple est bien accueilli par les populations, chaleureusement même. Voilà qui réchauffe le coeur des souverains. Rentrés au palais, ces derniers sont persuadés que décidément, le peuple les aime toujours et que ceux qui crient au danger ne sont que des oiseaux de mauvais augure... Ce pèlerinage va conforter le couple dans son aveuglement et son isolement face à la menace qui gronde.

En attendant, il reste à Fabergé à parachever l'évènement. C'est donc fait en 1913 avec cet oeuf fastueux, destiné à la Tzarine.
Or, argent, diamants (plus de 1100 au total), turquoise, cristal de roche, émail vitrifié... Rien ne manque. 18 portraits, ceux des 18 souverains de la dynastie, empereurs et impératrices, peints à l'aquarelle sur ivoire, alternent sur les faces de l'oeuf. De Michel à Nicolas II, ils sont tous là, séparés par l'aigle à deux têtes en or et les couronnes de chacun d'entre eux. Les portraits, peints par Vassily Zuiev, sont bordés de diamants. L'intérieur de l'œuf est en émail blanc opalescent. L'œuf repose sur un piédestal qui représente l'aigle impérial en or, avec trois serres tenant le sceptre impérial, l'orbe et l'épée des Romanov. Le piédestal est soutenu par une base qui représente le bouclier impérial russe.
Un diamant couronne le haut de l'oeuf entre les deux dates en or, 1613 et 1913.

La surprise ?
L'oeuf s'ouvre sur un globe terrestre en émail bleu et or de différentes couleurs, globe qui tourne pour montrer ses deux hémisphères : sur le premier est représenté en or l'empire russe sous Michel, le fondateur de la dynastie, sur le second est représenté en or l'empire russe sous Nicolas II. L'oeuf symbolise donc la continuité de la dynastie, entre passé et présent, à travers les souverains qui se sont succédés.

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_118

(image : pinterest.fr)
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 7956
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitimeAujourd'hui à 18:24

L'oeuf militaire

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_314

(image : andrejkoymasky.com)

Surprenant, inattendu, il est offert par Nicolas II à sa femme en 1916.

La guerre fait rage, Fabergé a dû fermer la plupart de ses ateliers car ses ouvriers sont au front. De même, les métaux précieux n'arrivent plus des différents gisements. L'orfèvre va devoir faire simple et avec les moyens du bord. Cet oeuf sera le seul à être majoritairement en acier.

Il est donc en acier, surmonté de la couronne de la Tzarine en or. Il est divisé en trois sections par des lignes horizontales, ses flancs sont ornés de Saint-Georges le Conquérant, l'aigle bicéphale impérial, le monogramme de la Tzarine, le tout en or. L'intérieur est garni de soie et de velours. Il repose sur quatre têtes d'obus montés sur un socle en jade. A l'origine, il était entièrement laqué de noir mais très vite, le revêtement commença à s'écailler. Il fût alors décidé de polir entièrement l'oeuf et ce dernier prît un aspect chromé et miroir.

La surprise est un délicat petit tableau sur ivoire, peint par Vassilii Zuiev, sur un chevalet orné d'une croix de Saint-Georges et de la couronne impériale. Le tableau représente le Tzar et son jeune fils, tous deux en manteau militaire, prenant conseil et étudiant une carte avec les officiers de l'état-major.

LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Oeuf_414

(image : andrejkoymasky.com)

A l'époque, le Tzar était sur le front, d'où il supervisait les opérations, ayant laissé sa femme comme régente à Saint-Pétersbourg. Fabergé envoya son fils, Eugène, porter l'oeuf à la Tzarine tandis que lui-même portait personnellement à la Tzarine-Mère celui qui lui était destiné, l'oeuf à l'ordre de Saint-Georges (plus précieux et plus délicat). Eugène Fabergé fût reçu aimablement par la Tzarine, entourée de ses quatre filles, au palais. Elle envoya un télégramme au Tzar : " Fabergé vient juste de me faire parvenir ton délicieux présent pour lequel je te remercie un millier de fois. Les petits portraits sont vraiment très réussis et très beaux".
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: LES OEUFS DE FABERGE   LES OEUFS DE FABERGE - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LES OEUFS DE FABERGE
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Objets d'art-
Sauter vers: