AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 L'île de Pâques

Aller en bas 
+2
Voyageur Solitaire
Warlock
6 participants
AuteurMessage
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3462
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 43
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeJeu 12 Juil - 18:23

Depuis des centaines d'années une île, appelée île de Pâques constitue une énigme majeure de l'archéologie. En effet, d'imposantes statues étranges et inquiétantes sont tournées vers le soleil dans cette île désolée emplie de solitude.
Le plus fascinant est que même les habitants de l'île et des environs ont perdu tout souvenir de la signification de ces visages énormes aux larges oreilles, aux orbites béantes ; vestiges d'une civilisation ancienne peu connue des terres du pacifique.
C'est le navigateur hollandais Roggeveen qui les aperçoit le premier le jour où il débarque sur la terre aride et pauvre d'origine volcanique à la pointe de la Polynésie, le jour de Pâques 1722. C'est d'ailleurs cette date qui donnera le nom à l'île.

L'île de Pâques G4s9arml

Ces statues gigantesques, appelées "moaï" ont une taille variant de 1 à 20 mètres représentent cependant une silhouette entière. Les visages sont si disproportionnés et énormes que le reste du corps passe inaperçu. Leur nombre est évalué a environ 600. Elles ont étés taillées dans une roche du volcan (le stuf) Rano Raraku à l'est de l'île. Dans la carrière située dans le flanc du volcan se trouvent jusqu'à 200 statues inachevées, sans que l'on puisse expliquer la cause de leur abandon. Les plus anciennes furent apparemment fabriquées entre 500 et 800 de notre ère.
Les " moaï ", peuvent être regroupées en deux catégories. Les premiers se dressent sur les versants du Rano Raraku et leurs corps sont recouverts de symboles. Les seconds, ornés à l'origine de couvre-chefs cylindriques appelés " pukaos ", ont étés levés sur des autels (les " âhu " : murs érigés parallèlement à la cote et hauts de cinq mètres) et tournant le dos a la plage. Ils ont étés renversés durant les guerres tribales du 18è siècle.
En 1978 l'archéologue pascuan Sergio Rapu découvre dans le sol d'immenses yeux de corail blanc et de tuf rouge, ce qui infirme la théorie selon laquelle les orbites des statues avaient été volontairement laissées béantes.

La population pascuane, au moment de la découverte de l'île, se divise en une dizaine de clans différents sur lesquels règne un roi. Le premier d'entre eux aurait été un certain Hotu Matua, venu avec sa femme et ses compagnons d'un autre atoll polynésien en proie à la guerre.
Dans les années 1950, le navigateur norvégien Thor Heyerdahl avance que les premiers habitants de cette terre ont été les descendants de Péruviens (hommes dits aux longues oreilles) et qu'une seconde vague d'immigration a gagné la Polynésie juste avant la découverte de l'île. Mais cette thèse ne rencontre plus guère d'écho aujourd'hui. La seule certitude en ce qui concerne les Pascuans semble être leur parenté avec les Polynésiens.
Une trentaine de souverains ont succédé à Hotu Matua jusqu'en 1862. Un second roi ou chef militaire est aussi choisi chaque année après une cérémonie religieuse consacrée au culte d'un Homme-Oiseau au printemps.
Les ressources et la configuration de l'île expliquent que la société pascuane soit formée pour l'essentiel de pêcheurs et de cultivateurs. Très hiérarchisée, elle est continuellement en proie à des luttes violentes et le cannibalisme y est une pratique courante.
Mais c'est une grande rafle d'esclaves en 1862 par des négriers péruviens qui lui porte un coup fatal en décimant la quasi-totalité de ses habitants. Aujourd'hui les pascuans d'origine ont pratiquement disparu, et l'île de Pâques, avec environ 2000 habitants, n'est plus qu'un département du Chili, qui l'a annexé en 1888.

La fonction des Moai demeure encore énigmatique et il n'est pas possible d'affirmer avec certitude s'il s'agit d'édifices dressés en l'honneur des morts ou d'idoles. Des auteurs estiment que ces statues auraient eu pour mission de veiller sur l'île mais le fait qu'elles sont tournées vers l'intérieur des terres, et non vers la mer, ne rend pas cette hypothèse crédible.

L'île de Pâques Ile-de-paques
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3462
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 43
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeJeu 12 Juil - 18:35

Quelles sont les causes de la désertification de l’Ile de Pâques ? Depuis quelques années, les archéologues ont laissé la place aux scientifiques sur le sujet. USA Today relate la bataille que se livrent les chercheurs par études interposées La dernière étude en date contredit une thèse selon laquelle les rats seraient une des causes de la déforestation de l’île dans les années 1500-1600 ap. J.-C.
En 2006, les recherches des américains Terry Hunt et Carl Lipo, de l’Université de Hawaî, ont bouleversé la chronologie de l’île. Publiée dans la très sérieuse revue Science, l’étude des analyses radiocarbones a montré que la première colonisation de l’île datait de 1200 ap. J.-C., bien après les précédentes datations.
En 2007, la même équipe a proposé une explication à la désertification impliquant les rats polynésiens, sur la base des traces ADN retrouvées sur des restes de palmiers. Ces rats auraient été amenés sur l’île par les premiers colons et auraient prospéré jusqu’à détruire la végétation en mangeant les noix de coco, les racines de palmier et les œufs des oiseaux.

Sans aucun prédateur pour réguler la population des rats, les rongeurs auraient dévoré toutes les graines des arbres, empêchant les végétaux de se reproduire. En parallèle, la population de Rapa Nui utilisait les arbres et les palmiers pour ériger les grands Moaïs.
Mais dans une nouvelle étude à paraître conduite par des chercheurs allemands de l’Université de Kiel, la thèse des rats est mise à mal. Andreas Mieth et Hans-Rudolf Bork ont étudié les restes de bois carbonisés de l’île et soutiennent que la déforestation a une cause unique, qui est humaine. Les habitants de l’île auraient utilisé la technique du brûlis sur plusieurs hectares.
Terry Hunt, interviewé par USA Today se défend en expliquant que les rats sont un des facteurs de la dégradation de l’île : « c’est tentant de ne considérer qu’une seule explication, soit les rats, soit les humains. Mais nous ne faisons que dire que les rats ont sûrement joué un rôle important sur l’Ile de Pâques. » .

Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3462
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 43
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeJeu 12 Juil - 18:37

Ne dit t-on pas que si les rats mesuraient 1 mètre de long ils seraient les maîtres de la terre ? ...

Je pense que ce qui a véritablement détruit la civilisation de l'île de Pâques c'est son isolement et sa relative petite taille qui la rendu fragile et très vite exsangue, à partir de là, la prolifération des rats et les actions néfastes des hommes ont fait le reste, c'était inéluctable.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: L'ILE DE PAQUES   L'île de Pâques Icon_minitimeJeu 12 Juil - 19:09

Je pense également que l'isolement de l'île lui a été fatal. Si ses habitants n'avaient aucun contact avec le continent, aucun échange, une fois les ressources de l'île épuisées, rien ne pouvait les sauver. L'hypothèse de la culture sur brûlis m'apparaît trés probable.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Youpi l'alchimiste

Youpi l'alchimiste


Masculin Messages : 515
Date d'inscription : 24/01/2012

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: L’île de pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeMar 7 Aoû - 1:11

Une île étonnante et mystérieuse en effet et qui nous pose bien des questions. Tout d’abord elle est perdue au milieu du pacifique à des milliers de kilomètres d’une autre terre habité elle ne fait que 160 km2. La colonisation de l’ile se révèle alors un défi pour les marins. On attribut en général le peuplement aux peuples polynésiens qui auraient pu arriver avec leurs techniques de navigation sur l’ile vers 1200 après JC. Certaines hypothèses proposent un peuplement Inca, on retrouve des traces de cette culture. Des vagues de peuplements différentes sont aussi évoquées.

Si on a une vague idée de qui a peuplé l’ile et comment, on est à peine mieux renseigné sur les explications à donner sur le symbole de l’ile, les Moaïs. Des statues de Basalte de 2.5 à 10 mètres (75 tonnes) arrivées sur leur place on ne sait trop comment. Récemment une équipe de 18 personnes a pu de manière simple faire marcher un Moaï de 5 tonnes, cette méthode concorde avec la tradition orale qui dit que les Moaïs marchaient. Reste à savoir si cette méthode pourrait s'appliquer à la statue monumentale inachevé encore couchée dans la carrière, elle mesure 21 mètres et pèse 270 tonnes.



http://www.gurumed.org/2012/06/26/comment-les-statues-moa-se-sont-dandiner-travers-lile-de-pques/

Une autre question reste en suspend : Pourquoi regarde-t-ils tous vers l’intérieur de l’île excepté un alignement de 7. Du travail pour les archéologues en perspective.
L’histoire des habitant de l’île semble être tragique puisque après le peuplement les conditions de vie sur l’île se seraient dégradés du à la surexploitation et la déforestation de cette petite île aboutissant à des guerres tribales sanglantes pour les ressources. L’arrivée des européens achevant les survivants avec des maladies tels que la syphilis et la tuberculose.

Sur une note plus positive le culte de l'homme oiseau renaît chaque année sur l’île avec le championnat du monde de plongeon.



L'île de Pâques Ile_paques_032011-188


Dernière édition par Youpi l'alchimiste le Jeu 9 Jan - 2:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
sunkmanitu

sunkmanitu


Masculin Poissons Messages : 6
Date d'inscription : 02/08/2012
Age : 42
Localisation : Toulon (83)
Emploi/loisirs : electricien / batterie, écriture d'avh, lecture, cinéma, musique, bouffe et pinard de Provence !
Humeur : chamanique

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeMar 7 Aoû - 7:34

Youpi a écrit:
L’histoire des habitant de l’île semble être tragique puisque après le peuplement les conditions de vie sur l’île se seraient dégradés du à la surexploitation et la déforestation de cette petite île aboutissant à des guerres tribales sanglantes pour les ressources. L’arrivée des européens achevant les survivants avec des maladies tels que la syphilis et la tuberculose.

C'est drôle comme anecdote, on dirait presque l'histoire de notre planète mais en microcosme... Jusqu’aux peuples qui apportent "la" maladie qui les tuent tous. Et si cette île était lecture de notre futur ?

Autre chose, je ne sais pas où sont "posés" les Moais sur l'île, mais ça me fait toujours rire les cartésiens qui s'évertuent à trouver une solution à toutes les questions, genre là à 18 bonhommes ils font avancer la statue. Ils n'auront pas pris un chemin herbeux, ni pierreux, ni une côte ou une pente !... Bien à plat et dans la terre battue ! Ils veulent une médaille ?

Ton article est intéressant, et tu as raison quant aux fait que les archéologues ont du taff en perspective quant aux statues, leurs positions et leur raison d'être...
Cette île m'intriguait déjà étant enfant, elle le fait encore plus maintenant... Wink
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 18/01/2012

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeMar 7 Aoû - 20:53

Les incertitudes autour de l'Ile de Pâques sont fascinantes, que ce soit sur les statues ou sur l'écocide.
La thèse de la déforestation par les rats me rappelle tristement l'histoire de la Nouvelle-Zélande : certaines hypothèses sont en faveur de l'introduction du rat par certains colons polynésiens (avant l'arrivée des colons occidentaux). Il faut dire que le rat était considéré comme un dieu pour certaines tribus Polynésiennes.
Il en aurait résulté un déséquilibre de la faune puisque la Nouvelle-Zélande était alors un paradis pour les volatiles, car il n'y avait pas de prédateurs mamifères avant l' arrivée du rat en question. Le rat aurait pu donc faire un festin des oeufs d'oiseaux et proliférer, sans crainte de prédateurs vu l'absence de serpent.
A noter que le fameux Moa, ainsi que l'Aigle géant d'Haast, n'auraient pas non plus survécu à l'arrivée des colons Polynésiens : ces derniers trouvant une réserve de nourriture abondante avec les moas, lesquels étaient les proies de l'Aigle géant d'Haast. Perte immense car ces deux espèces d'oiseaux étaient hors du commun.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 18/01/2012

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeMer 8 Jan - 19:45

Les Moaï ont un corps

Jusqu’à il y a peu, on ne distinguait des statues Moaï que leur tête, leur cou et tout au plus l’amorce d’un torse. En 2010 et 2011, une équipe d’archéologues et de bénévoles codirigée par Jo Anne Van Tilburg et Cristián Arévalo Pakarati, tous deux inspirés par les recherches menées en 1916 par Catherine Routledge, ont entrepris d’excaver 90 statues afin d’étudier leur partie enterrée.

Les résultats acquis à partir de ces excavations sont surprenants. Plus de la moitié de la taille des Moaï est enfouie sous terre et révèle l'existence d'un corps, de bras et de mains. Chez les statues représentant une femme, souvent au ventre gonflé, les mains sont ramenées en avant de part et d’autre du nombril, ce qui est interprété comme un signe de fertilité. Plus étonnant, le dos des statues présentent des inscriptions (pétroglyphes) qui pourraient constituer une écriture ancienne, ainsi que des motifs de tailles et aux formes diverses.

L'île de Pâques Moaa-010



La théorie d’une origine incaïque des moaï


Selon une thèse récente de Jean-Hervé Daude, (Jean Hervé Daude, Île de Pâques : L'empreinte des Incas, Canada, 2010), le peuple des "Longues oreilles" de l’île de Pâques, considérés comme les concepteurs des moaï selon la tradition orale, seraient des Incas. Leur présence résulterait du passage de l'Inca Tupac Yupanqui vers 1465 au cours d'une expédition maritime à des fins expansionnistes. Ce deuxième peuple, arrivé après les premiers colonisateurs, aurait été constitué d'hommes plus trapus, une caractéristique qui est aussi le propre des Andins dont la cage thoracique est très développée.

Les moaï représenteraient des Incas dont ils auraient les traits caractéristiques : le nez long et effilé, les lèvres minces et le menton proéminent. Le pukao des moai représenterait le llautu, un turban sacré chez les Incas que seul l’Inca suprême et sa garde d’élite : les orejones, avaient le droit de porter. Les moaï avaient aussi de longues oreilles, tout comme les orejones qui s'allongeaient les lobes d'oreilles à l'aide de pendentifs.

Source : d'après wikipedia
Revenir en haut Aller en bas
Albatur

Albatur


Masculin Poissons Messages : 2360
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 47
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeMer 8 Jan - 22:39

Je savais pas qu'on avait fait des recherches en creusant autour des statues... Sympa ces trouvailles.
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3462
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 43
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitimeMer 18 Mar - 21:26

Une histoire tragique

Selon la légende au IIe siècle après J.C les Maoris quittèrent les côtes d'Asie du sud est pour entamer une longue migration à travers l'Océan Pacifique. A bord de leurs bateaux ils pouvaient embarquer plus de 1000 personnes, avec armes, animaux, et provisions.
Ils hissèrent la voile et naviguèrent cap à l'est  à la recherche de terres nouvelles  en se guidant grâce aux étoiles. Des navigateurs venant de l'archipel des Fidji réussirent à parcourir plus de 4000 km pour atteindre finalement l'île de Nuku Hiva dans l'archipel des Marquises.
Pour se diriger les pilotes disposaient des cartes en jonc et bambou tressés. Les différentes îles y étaient marquées dans leurs positions relatives par des coquillages ou des morceaux de corail. La distance entre les îles n’était pas toujours connue mais l’essentiel  était de connaitre les routes. Toujours à la recherches de terres les Maoris ont parcouru en tous sens le pacifique et colonisé de nombreuses  îles.

Parti des îles Marquises à la fin du VIIe siècle un groupe conduit par le roi Hotu Matua et ses fils atteignit une île battue par la houle et qui allait devenir pour eux un piège sans issue. C’était l’île de Pâques.
Malgré des conditions climatiques plus rudes qu’aux Marquises la colonie du roi Hotu Matua s’installa en utilisant les ressources de l’île. Le roi partagea l’île entre ses fils qui perpétuèrent  les traditions Maories pendant près de 1000 ans. 1000 ans pendant lesquels les habitants de l’île de Pâques n'ont eu aucun contact avec l’extérieur.

Seule certitude le 5 avril 1722 trois voiles apparurent à l’horizon et au petit matin l’amiral néerlandais Roggeveen débarqua sur l’île. Pour la première fois des européens contemplèrent les statues géantes les Moais, coiffé de leur chapeau rouge le Pukau.
L’île autrefois luxuriante était devenue aride et n’était plus habitée que par quelques centaines d’habitants, les européens furent surpris par la pauvreté de leurs ressources et  ils s’étonnèrent de voir de telle statue érigées sur une île aussi démunie et isolée.
On a dénombré sur l’île près de 260 statues la plupart pesant en moyenne 20 tonnes, mais la plus colossale qui était inachevée mesurait 22 mètres de long pour  400 tonnes.
L’île autrefois était verdoyante et recouverte d’arbres, ces arbres qui aidèrent les autochtones pour déplacer les statues. Une fois détachée du volcan la statue était halée sur des troncs d’arbres puis relevé à l’aide d’un palan primitif. Une expérience récente a démontré que 50 hommes suffisent pour tracter et dresser un bloc de tonnes.

Mais l’histoire des habitants est tragique. Divisée en différentes castes paysans, sculpteurs et guerriers la société était dominée par les grands prêtres qui imposèrent le culte de Moais, les statues des ancêtres. Les statues étaient tirées sur leur rondins jusqu’aux temples sacrées. Après on les coiffait d’un chapeau rouge le Pukau et on plaçait leurs yeux de corail. La population augmenta au fil des siècles et vers l’an 1600 il y avait environ 30 000 habitants, une population bien trop importante pour une si petite île. En proie à la famine, les castes les plus pauvres se révoltèrent contre l’autorité des grands prêtres. Une guerre civile meurtrière s’installa sur l’île. Nourriture, eau, bois manquaient, mais pas les armes, la plus grande partie de la population fut anéantie et les vaincus furent même dévorés. Le cannibalisme apparut sur l’île. La prolifération du rat (voir plus haut) n'arrangea rien, privé de prédateur naturel il dévora une grande partie des graines restantes de l'île.
Plus tard les survivants créeront le rituel de l’homme oiseau pour mettre fin aux combats. Les anciens habitants de l’île avaient inventé une écriture sur des tablettes de bois qui recèlent l’histoire de l’ile. Hélas la plupart ont été brulées et il n’en reste aujourd’hui qu’une vingtaine.
Jusqu'à maintenant personne n’a encore réussi à en déchiffrer ses signes séculaires.
En 1862 la plupart des habitants furent déportés au Pérou par des trafiquants d’esclaves pour travailler dans des mines du Guano. Enfin en 1888 le Chili s’appropria l’île.

L'île de Pâques fascine toujours autant, ses Moais sont les derniers vestiges d'une civilisation disparue, vaincue par elle même et les hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'île de Pâques Empty
MessageSujet: Re: L'île de Pâques   L'île de Pâques Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'île de Pâques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: EN ROUTE VERS... :: Les civilisations mystérieuses-
Sauter vers: