AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
LEGO® 10323 Icons Jeu d’Arcade PAC-MAN
209.99 €
Voir le deal

 

 L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Empty
MessageSujet: L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)   L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Icon_minitimeDim 11 Déc - 9:44

L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Empire10

Un Spielberg oublié, boudé à sa sortie et qui a connu un regain d'intérêt avec le temps. Une curiosité pour certains, un très beau film injustement occulté pour d'autres.
Le film, tiré d'une histoire vraie, raconte le destin d'un enfant brutalement plongé dans l'horreur de la Seconde Guerre Mondiale, en Asie.

James Graham, fils d'un riche industriel anglais, vit des jours heureux à Shanghai en 1941. Enfant gâté et insouciant, il vit avec ses parents dans la Concession Internationale, une enclave protégée réservée aux expatriés occidentaux. Mais l'entrée en guerre du Japon vient fracasser cette existence : la ville est attaquée, les occupants de la Concession doivent fuir, dans la confusion et le chaos. Pendant l'évacuation, James est séparé de ses parents et se retrouve seul alors que les japonais entrent dans la ville. A peine adolescent, le garçon se retrouve en camp de prisonniers où il va rester jusqu'à la fin de la guerre. Déployant une activité frénétique, il se rend indispensable et populaire auprès des prisonniers qui en font leur mascotte. Entre moments d'espoir, brimades, violence, amitié et camaraderie aussi, James quitte progressivement l'enfance pour entrer dans le monde des adultes.

Le film se révèle soigné (c'est du Spielberg quand-même), avec reconstitution minutieuse, beaux décors et costumes, belles images, avec par moments un soleil rouge, brûlant, référence à l'emblème japonais. L'histoire est authentique, tirée de la vie de l'écrivain J G. Ballard et on oscille entre tristesse, émotion, dégoût, en suivant ce gamin qui tente de garder son innocence, sa naïveté, alors qu'il est plongé brutalement dans l'un des pires enfers de l'Histoire.
Au niveau du casting, on a John Malkovich et surtout Christian Bale, alors âgé de 13 ans seulement, repéré par un Spielberg qui patinait dans sa recherche de l'acteur principal après avoir auditionné plus de 400 enfants. Et c'est là qu'en général le film divise : certains trouvent la prestation du futur acteur que l'on connaît exceptionnelle, d'autres la jugent insupportable.
Après avoir vu le film, je me range aux côtés des premiers. A 13 ans, il faut le faire et je n'ai pu m'empêcher de penser à Jodie Foster, révélée à 12 ans. Le jeune garçon porte le film sur ses épaules, faut pas déconner quand-même. Alors c'est vrai, il est agaçant, horripilant même par moments, on a envie des fois de crier "Ta gueule !" à force de le voir courir et s'agiter de tous les côtés. Mais justement, si ça nous énerve, c'est que Bale joue bien son rôle : celui d'un gamin qui se plonge dans l'hyperactivité, qui se saoule d'action pour oublier, pour se rendre indispensable, pour exister dans un monde étranger entré dans sa vie avec violence.

L'empire du soleil n'est pas un chef-d'œuvre, trop long par moments et je n'ai pas trop accroché avec la musique de John Williams (surtout avec la berceuse galloise qui me fait saigner les oreilles très vite). Mais il n'est pas à dénigrer pour autant. Tombé dessus par hasard, je l'ai regardé avec plaisir. C'est un bon et solide film de guerre, la guerre vue à travers les yeux d'un enfant dans la période charnière où il devient adolescent. Et la scène finale, avec les parents (les mères surtout) qui, la guerre terminée, retrouvent leurs enfants rescapés des camps de prisonniers des années plus tard, reste poignante. A voir donc.
Pour l'anecdote, le film avait été proposé à David Lean, réalisateur de Lawrence d'Arabie mais Lean avait refusé, le trouvant trop proche d'un autre de ses films, Le pont de la rivière Kwai.

Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

Gorak


Masculin Scorpion Messages : 5587
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 50
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Empty
MessageSujet: Re: L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)   L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Icon_minitimeDim 11 Déc - 13:19

"Un Spielberg oublié" : pas pour moi. J'ai toujours aimé ce film. Peut-être sur la forme, il y a des choses à dire, en effet, mais sur le fond cette histoire est absolument poignante et touchante, en plus de livrer un témoignage quasi historique sur cette période.

Et puis, c'est le film qui révéla Christian Bale, certes très jeune à l'époque, mais déjà doué d'un potentiel énorme.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3535
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 45
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Empty
MessageSujet: Re: L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)   L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Icon_minitimeDim 11 Déc - 17:08

C'est vrai qu'il fait partie de ces Spielberg que beaucoup ne connaissent pas, il n'a pas eu le succès escompté à l'époque.

Entre les triomphes de ET et de Indiana Jones, L'empire du soleil a été assez oublié par le public.

C'est vrai que ce n'est pas parmi les meilleurs films de Spielberg, sans doute trop sombre pour les 80's. Ce même film dans les 90's aurait certainement beaucoup mieux marché. Mais dans les 80's le public voulait rêver, s'évader, alors avec un film comme celui là...

Perso je le trouve intéressant sur certains points, mais avec beaucoup trop de longueurs dedans.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4276
Date d'inscription : 18/01/2012

L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Empty
MessageSujet: Re: L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)   L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Icon_minitimeDim 11 Déc - 21:32

Je l'avais vu probablement dans les 90's lorsqu'il était passé à la TV. J'en garde plutôt un bon souvenir. Ballard est un écrivain de sf atypique capable d'autres genres littéraires, avec quelques très bons écrits, romans ou nouvelles. Je m'étais fait la réflexion que son histoire personnelle avait du influencer ses œuvres.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Empty
MessageSujet: Re: L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)   L'EMPIRE DU SOLEIL (1987) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» THE BARBARIANS (1987)
» RUNNING MAN (1987)
» LES ROIS DU SOLEIL
» Jean ANOUILH (1910-1987)
» CHINA GIRL -- Abel FERRARA (1987)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries historiques-
Sauter vers: