AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -36%
Karcher SC2 Upright Easyfix – Balai Nettoyeur ...
Voir le deal
89.99 €

 

 Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
cdang

cdang


Masculin Messages : 1468
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitimeMer 30 Mar - 9:47

Les États et empires de la Lune et du Soleil

Savinien Cyrano de Bergerac (vers 1650)

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Arton567 Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) 003448734 Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) 2805367-L

Cyrano de Bergerac n'est pas que le personnage d'une pièce d'Edmond Rostand. C'est aussi un écrivain du XVIIᵉ siècle. Un libertin, au sens de l'époque : un libre-penseur qui s'allège du poids de la religion.

Or donc, sur mon chemin de la découverte de la s.-f. et de la littérature merveilleuse (la fantasy), je me suis mis à la quête d'œuvres de plus en plus anciennes : Edgard Alan Poe, Robert Louis Stevenson, Mary Shelley, Samuel Taylor Coleridge. Et donc Savinien Cyrano — Bergerac étant son nom de plume, il est né en région parisienne et sa famille vient probablement de Sardaigne du côté de son père — Savinien Cyrano donc, est peut-être le premier auteur de science-fiction français. Précisons tout de suite : la quête du premier roman de science-fiction est sans doute une chimère, parce que c'est un genre aux contours flous et que les aspirations de ce type sont généralement vaines (on pourra toujours remonter aux grottes de Lascaux). Mais bon, on tient là une œuvre publiée et suffisamment caractérisée ; deux romans, Les États et empires de la Lune et Les États et empires du Soleil, parfois publiés sous le titre L'Autre Monde.

N'attendez pas un roman d'aventure, on est sur du conte philosophique. L'exploration de la Lune et du Soleil sont des prétextes pour parler du monde tel que le connaît Cyrano (donc essentiellement la France), comme un Candide de Voltaire, un Gargantua de Rabelais ou un Gulliver de Swift. Cyrano s'inspire lui-même de The Man in the Moon de Francis Godwin (1638) et de La Cité du Soleil de Tommaso Campanella (1602), cité qui, ne nous méprenons pas, se trouve sur Terre. D'ailleurs, Cyrano fait intervenir Socrate, Campanella et Descartes dans ses romans. Le héros, Dyrcona débat abondamment de physique (le vide existe-t-il ? Qu'est-ce qui crée le feu ou le magnétisme ?) et de sociologie.

Sur la forme : l'édition que j'ai est un gros pavé, format poche mais grande poche : 600 p. papier bible. Mais les romans forment la portion congrue : on commence par 210 p. de biographie et analyse, on termine par 270 p. d'appendices. Et les 345 pages allouées aux romans sont largement phagocytées par des notes, on a à 2-3 occasion une seule ligne de texte et tout le reste de notes sur la page. Des notes d'explication de texte, de contextualisation, de notes sur la grammaire et la syntaxe de l'époque. Car si l'orthographe a été modernisée, la grammaire et la syntaxes sont en revanche fidèles à l'original. C'est néanmoins facile à lire, l'étrangeté de la langue de l'époque pour nos yeux est rafraîchissante.

La travail d'édition est énorme, et pas uniquement sur ce qui entoure le texte. Le texte lui-même a été censuré, en raison de son caractère licencieux ; l'éditrice, Madeleine Alcover, a donc fait un gros travail de comparaison des manuscrits et des versions imprimées pour constituer le texte présenté, qui est donc composite et n'a probablement jamais été lu tel au XVIIᵉ (elle propose des variantes du texte en annexe). Parce qu'à l'époque, certains ouvrages étaient parfois recopiés à la main pour être diffusés. La lecture de l'enquête permet de découvrir le domaine de la recherche littéraire ; repérer les fautes de copiage pour tenter de savoir qui est le scribe, repérer les fautes et variations présentes dans plusieurs versions pour déterminer leur généalogie…

Et alors, les romans.

Les États et empires de la Lune

Nous suivons les pérégrinations de Dyrcona, anagramme de Cyrano (le nom n'apparaît que dans le second roman mais il est clair que c'est le même personnage). Dyrcona discute avec ses amis et explique que selon lui, la Lune est un monde et pour les habitants de la Lune, c'est la Terre qui est un astre (la Lune nous présentant toujours la même face, il n'était pas à l'époque évident que c'était une sphère et pas un disque). Rentrant chez lui, il voit un livre de Cardan (Gerolamo Cardano) ouvert sur sa table, probablement laissé là par des Sélénites en guise d'invitation. Il décide de s'attacher des fioles de rosée, puisque la rosée s'élève au soleil du matin. Il s'élève mais retombe sur Terre, en Nouvelle France (Québec). Oui, parce que pendant qu'il était en l'air, la Terre a tourné, chose qui était débattue à l'époque, comment la Terre peut-elle tourner sans qu'on le sente ? Et donc il en débat avec le gouverneur, citant Copernic et Gassendi. Puis, le soir de la saint Jean, il se retrouve accidentellement attaché à des fusées d'artifice qui le propulsent en l'air ; et comme il s'était enduit de moelle de bœuf pour se soigner, il est attiré par la Lune (oui, c'est parce que la Lune attire la moelle de bœuf que les chiens hurlent à la Lune).

Là, il vit quatre expériences : la visite du jardin d'Éden ; l'emprisonnement dans une cité où les habitants vivent à quatre pattes et considèrent qu'il est un singe ou un oiseau sans aile puisque lui-même est sur deux ; la rencontre avec un démon du Soleil dont l'âme change régulièrement de corps et qui a été Socrate ; puis l'hébergement chez un jeune où l'on apprend que sur la Lune, ce sont les jeunes qui commandent aux vieux. Ces inversions des codes sociaux sont l'occasion de moultes débats philosophiques. Cyrano en profite pour parler de son homosexualité : il est encagé avec un autre Terrien « avec ordre exprès de nous faire coucher ensemble, l'Espagnol et moi, pour faire en son royaume multiplier notre espèce. » (Mais ils parlent aussi philosophie.) Bye bye Roxane.

Les États et empires du Soleil

De retour sur Terre, Dyrcona est accusé de sorcellerie (les diagrammes géométriques de ses ouvrages de Descartes étant pris pour des tracés ésotériques) et emprisonné. Mais ses amis réussissent à adoucir sa peine et à lui permettre de bricoler. Il fabrique donc une machine concentrant la lumière du soleil ; l'échauffement produit un vent ascendant qui lui permet de s'élever et de s'évader. Mais au lieu de se reposer sur Terre, il se retrouve emporté vers le Soleil. Soleil qui est en fait solide, a des zones lumineuses mais aussi sombres (on avait déjà observé les taches à cette époques) et pas si chaud que ça. En ces contrées, étant plus proche de ce qui crée la vie, on n'a pas besoin de manger. Là, Dyrcona vit quatre expériences : une rencontre avec un petit homme nu, une rencontre avec le roi des oiseaux, un emprisonnement au royaume des oiseaux (puisqu'étant humain, il est génocidaire des oiseaux) et la rencontre avec Campanella.

Mon édition : Cyrano de Bergerac, Madeleine Alcover (éditrice), Les États et empires de la Lune et du Soleil, Honoré Champion éditeur, Paris (2004)

https://www.honorechampion.com/fr/editions-honore-champion/6353-book-08531079-9782745310798.html

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) 1424758
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1468
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Re: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitimeJeu 31 Mar - 9:10

Je me permet de citer n commentaire sur un forum voisin :
Tybalt (le retour) a écrit:
Au passage, Cyrano s'inscrit dans un genre du récit de voyage fantaisiste et philosophique qui remonte à Lucien de Samosate avec ses Histoires vraies (dont Cyrano se souvient très bien, tout en ajoutant largement ses propres idées), en passant par Rabelais et son Tiers Livre (et le Quart Livre, mais, de mémoire, on n'est pas sûr qu'il soit bien de lui). Je ne saurais trop vous recommander les Histoires vraies de Lucien, qui sont un régal d'inventivité et d'humour (saviez-vous qu'on y croise sans doute les premiers hommes-crabes de la littérature ? Ainsi que les premiers navires dotés de mâts-pénis, mais pour le coup ça n'a pas été repris dans le Bestiaire monstrueux).
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4277
Date d'inscription : 18/01/2012

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Re: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitimeLun 4 Avr - 12:06

Aucun rapport avec les bites d'amarrage.
J'ai le Cyrano dans ma PAL depuis quelques années, mais PALetemps de le lire pour l'instant. Sur les premières utopies fantastiques de la littérature, je sais qu'il existe une au moins anthologie dessus., genre Bouquins ou Omnibus.
Le lien avec certains écrits de Voltaire est juste.
Et si le tour de passe passe des écrivains français n'était peut-être pas de critiquer leurs contemporains en contournant la censure sous couvert d'autres mondes E. T., mais d'introduire de la SF dans la littérature classique ? Niark !
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1468
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Re: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitimeMar 5 Avr - 10:20

Si on me demande « est-ce que le livre t'a plu », je dirai ceci.

J'ai acheté le livre par curiosité. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre, j'imaginais vaguement un truc à la Méliès. Finalement, c'est un bouquin qui a un intérêt historique indéniable et qui se lit plutôt bien malgré le léger décalage de la langue. Mais je n'y ai pas pris le plaisir que procure habituellement un bouquin de s.-f., si tant est que cette phrase ait un sens ; disons que c'est un essai et j'aime bien lire les essais. Donc je ne me suis pas ennuyé mais c'est pas non plus une lecture exaltante. Je ne me suis pas ennuyé, ça n'a pas été pénible, je retire un bénéfice de cette lecture ; c'est pas le cas de tous les livres ^_^ même si c'est pas très vendeur, ce côté non-négatif plutôt que positif.

Et c'est intellectuellement stimulant parce que ça permet d'appréhender comment on peut imaginer le monde quand on n'a pas accès aux moyens d'observation moderne. Par exemple, à l'époque, on doutait de l'existence du vide sur fond de débat entre l'être et le non-être ; la connaissance des gaz (le fait que la théorie cinétique, vacuiste et atomiste par essence, colle avec les relations entre pression, volume et température) au XVIII-XIXᵉ puis l'expérience de Rutherford fin XIXᵉ pour les solides donnera la réponse définitive, mais au XVIIᵉ, on est restreint à faire appel à des expériences de pensée et des considérations géométriques (si un cube tourne, il s'inscrit dans une sphère et donc la différence de volume entre le cube et la sphère est le vide nécessaire au mouvement).

Ceci peut facilement se transposer de nos jours : le citoyen et la citoyenne lambda n'a pas accès aux moyens d'observation pointus et l'information ne vient que par un intermédiaire (professeur, média), les gens savent que la matière est composée d'atomes parce qu'on leur a appris. Cet éloignement de la source du savoir est difficile à combler et est une des portes ouvertes à la remise en cause de la science et donc au complotisme.

(Il y en a qui vont me maudire de les avoir incités à lire un livre écrit bizarrement et sans aucune action ni intrigue ^_^ )
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4277
Date d'inscription : 18/01/2012

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Re: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitimeMer 6 Avr - 12:28

Merci pour ces infos. Je crois qu'il va rester dans ma PAL longtemps, mais au moins il y reste...
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2377
Date d'inscription : 09/12/2012

Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Re: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitimeMer 13 Avr - 13:36

Tout d'abord, un immense merci de ce retour cdang. Les écrits de Cyrano de Bergerac font parties des livres que je souhaite me procurer. Cela correspond tout à fait à ce à quoi je m'attendais.
Dans le même ordre d'idée, tu as Fontenelle et ses Entretiens sur la pluralité des mondes (1686). C'est très bien écrit et particulièrement intéressant, mais du même tonneau que Les états et empires de la Lune et du Soleil. Une sorte de poursuite de la découverte, si l'on veut (Fontenelle est né deux ans après la mort de Cyrano).

Ensuite, tu dis cdang . « sur mon chemin de la découverte de la s.-f. et de la littérature merveilleuse (la fantasy) ». Copain ! Je me suis lancé il y a quelques années dans la même quête passionnante et réjouissante, même si elle ne s'effectue pas parfois sans quelques déceptions. Et je te rejoins sur tous les points que tu as évoqués, notamment définitionnels. Si l'on voulait vraiment trouver des lieux d'origine, il faudrait probablement chercher du côté de l'Antiquité et des récits mythologiques. Dans les derniers ouvrages sur ce sujet, j'ai lu Flatland d'Abbott et La source du bout du monde de Morris.
À titre personnel — mais cette opinion n'est pas définitive et peut sans problème être remise en question par des réflexions et des découvertes — je fais remonter l'origine du roman de fantasie à Chrétien de Troyes (fin XIIe siècle) et celui du roman de science-fiction, sans en être bien certain, à la seconde moitié du XVIIIe siècle. Mais tout cela est très empirique et nécessiterait que je fasse des lectures bien plus approfondies sur le sujet.

Puis tu écris : « La lecture de l'enquête permet de découvrir le domaine de la recherche littéraire ; repérer les fautes de copiage pour tenter de savoir qui est le scribe, repérer les fautes et variations présentes dans plusieurs versions pour déterminer leur généalogie… ». C'est la génétique des textes, un domaine de recherche passionnant, mais mis à mal par l'informatique.

Enfin, je ne peux que chaudement recommander les éditions Honoré Champion, des ouvrages avec un fort appareil critique, dans un format de presque poche pour un prix abordable. Mon dernier dans cette collection, La seconde continuation de la quête du Graal, fait pas moins de 950 pages. Mais il est bilingue avec moultes notes et tout plein de contextualisations et mises en perspective. C'est au mieux un texte de 200 pages. Mais c'est ce qui donne la valeur de ces éditions.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Empty
MessageSujet: Re: Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)   Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les États et empires de la Lune et du Soleil (Savinien Cyrano de Bergerac)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AGE OF EMPIRES
» LA LUNE
» LA PIERRE DE LUNE
» LE GOUFFRE DE LA LUNE
» LE VOYAGE DANS LA LUNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Science Fiction :: La SF française-
Sauter vers: