AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 NOMADLAND (2021)

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

NOMADLAND (2021) Empty
MessageSujet: NOMADLAND (2021)   NOMADLAND (2021) Icon_minitimeMer 28 Juil - 11:23

NOMADLAND (2021) Nomad_10

(Image : clap.ch)

Un Oscar de plus, le troisième, pour Frances McDormand, après Fargo et Les panneaux de la vengeance.

Réalisé par la chinoise Chloé Zaho, le film retrace le parcours de Fern, une sexagénaire américaine qui a tout perdu dans la fameuse crise de 2008 et qui se retrouve à vivre dans sa camionnette. Déboussolée, abattue, avec le sentiment d'être désormais une "looseuse", une déclassée, Fern va partir sillonner les routes. Elle va découvrir, au cours de sa vie itinérante, qu'elle n'est pas la seule et que d'autres, comme elle, ont formé une communauté et se retrouvent régulièrement, s'entraident. De petits boulots foireux en aides sociales, de rencontres en moments de galère, notre sexagénaire va s'adapter à son nouveau mode de vie. Elle finit par y trouver un nouveau sens à sa vie : elle est libre, elle va et vient à sa guise, découvre des endroits, des paysages qu'elle ignorait et où elle n'aurait jamais pensé aller un jour, dans sa vie "d'avant". Et elle réalise progressivement combien cette indépendance nouvelle lui est précieuse.

NOMADLAND (2021) Nomad_13

(image : lenouvelliste.ch)

Le film se penche sur une communauté qui existe bel et bien, les nomads, ces gens qui ont tout perdu, ont fait de leur véhicule leur maison et sont partis sur la route. Une communauté soudée, qui s'entraide, où chacun se connaît. La réalisatrice met en lumière ces déclassés de l'Amérique, ces perdants du rêve américain qui s'inventent une nouvelle vie.
Frances McDormand porte le film à elle seule. Elle incarne superbement cette femme de soixante ans qui perd son boulot, sa maison, son mari (mort d'un cancer), ses repères et doit s'inventer une nouvelle vie. Une nouvelle vie dont elle a d'abord honte, avant de progressivement l'adopter et de découvrir une liberté quasi totale. La scène où elle voit l'océan pour la première fois, où elle marche le long des vagues, le visage mouillé par les embruns, décoiffée, libre, résume le film à elle seule. Les autres acteurs, dont de vrais nomades, sont au diapason.
On termine avec cette scène, où Fern embrasse ses nouveaux amis avant de reprendre la route, seule, et où l'un d'eux lui répond :"On se reverra sur la route". Le message est clair, t'es pas seule, t'auras toujours quelqu'un pour t'aider. J'ai trouvé l'ensemble beau, bien joué, émouvant.

Mais...
Je reprocherai au film un côté "carte postale" évident, sans oublier le lacrymal et la musique poignante qui va avec. On peut reprocher aussi à la réalisatrice de nous présenter comme une communauté hippie et vraiment cool des gens qui ont quand-même tout perdu et sont devenus des SDF, des citoyens de seconde zone. On a l'impression qu'ils ne manquent de rien, que tout le monde est pote avec tout le monde et au final, on serait presque tenté de tout envoyer chier et de partir avec eux. On se doute que la réalité est certainement moins plaisante et que tous n'ont pas la force, physique et psychique, de Fern pour faire face. Chloé Zaho a certes le mérite de se pencher sur ces "invisibles" qui ont dû réinventer leur vie, contraints et forcés, mais elle le fait d'une manière trop léchée, trop cinématographique je trouve, trop "hollywoodien" en fait.

Il n'empêche : le film est beau et poignant, porté par une actrice qui, à l'heure du jeunisme et des bimbos, affiche avec fierté son physique, ses rides, son indépendance, et se livre sans fards.
J'ai beaucoup aimé et je recommande.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC


Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 18/01/2012

NOMADLAND (2021) Empty
MessageSujet: Re: NOMADLAND (2021)   NOMADLAND (2021) Icon_minitimeMer 28 Juil - 21:24

Pas trop tenté malgré ta critique positive.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

NOMADLAND (2021) Empty
MessageSujet: Re: NOMADLAND (2021)   NOMADLAND (2021) Icon_minitimeMer 28 Juil - 21:36

Soyons francs, si t'accroches pas, ça peut paraître un peu long par moments. Voire chiant même...
Mais c'est bien joué et certains paysages du grand ouest américain sont magnifiques.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2287
Date d'inscription : 09/12/2012

NOMADLAND (2021) Empty
MessageSujet: Re: NOMADLAND (2021)   NOMADLAND (2021) Icon_minitimeMer 28 Juil - 22:09

Un peu du même avis que Vic, mais peut-être vaguement plus tenté.
Quelques critiques m'avaient refroidi qui reprochaient notamment le mélange documentaire (certaines personnes ne jouent pas mais sont eux-mêmes) et film (où les acteurs donc, jouent la comédie) en arguant que ce que le film a de vrai (et donc de touchant) n'est pas dû à ce dernier, et que le réel est exploité pour mettre le film en valeur, ce qui serait moralement limite. Je ne sais pas, je n'ai pas vu le film. Mais cela m'a interrogé à l'époque de la remise du fameux prix ... qu'est-ce qui est récompensé ?

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





NOMADLAND (2021) Empty
MessageSujet: Re: NOMADLAND (2021)   NOMADLAND (2021) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
NOMADLAND (2021)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries en général-
Sauter vers: