AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-24%
Le deal à ne pas rater :
PARISOT ZODIAC Lit adulte 140 x 190 cm – Contemporain
99.99 € 131.13 €
Voir le deal

 

 Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeLun 26 Juil - 18:35

En 1968, Stanley Kubrick réalise le film 2001, l'odyssée de l'espace avec comme co-scénariste Arthur C. Clarke. Ce dernier écrit ensuite un roman à partir du scénario, puis écrit sa suite. Le cycle comporte donc quatre livres :
  • 1968 : 2001 : L'Odyssée de l'espace (2001: A Space Odyssey)
  • 1982 : 2010 : Odyssée deux (2010: Odyssey Two)
  • 1988 : 2061 : Odyssée trois (2061: Odyssey Three)
  • 1997 : 3001 : L'Odyssée finale (3001: The Final Odyssey)

Mais à l'origine de la série, il y a deux nouvelles de l'auteur :
  • 1951 : La Sentinelle (The Sentinel)
  • 1953 : À l'aube de l'histoire, titrée également L'Homme et les Dieux (Encounter at Dawn ou Encounter in the Dawn et Expedition to Earth)


Dernière édition par cdang le Jeu 10 Fév - 10:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeLun 26 Juil - 18:35

Ayant montré 2001, l'odyssée de l'espace à ma petite famille, je me suis relu, 38 ans après (je l'avais présenté en fiche de lecture en 5e), la romanisation par Arthur C. Clarke (1968, dans l'édition J'ai lu de 1982).

2001, l'odyssée de l'espace, Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke (1968)
Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) 994e80ee9903d990b718531bfe591310.jpg?u=https%3A%2F%2Fi.pinimg.com%2Foriginals%2F99%2F4e%2F80%2F994e80ee9903d990b718531bfe591310

L'histoire

Il y a 3 millions d'années, des monolithes rectangulaires (parallélépipédiques) arrivent sur Terre et éduquent diverses espèces animales, dont des Australopithèques.

En l'an 2001, la graine semée chez les Australopithèque a germé et l'humanité a accédé à l'espace proche. Le Dr Heywood Floyd part pour la base lunaire de Clavius (étymologiquement « la clef ») ; la base est en quarantaine et sous silence radio total au prétexte d'une épidémie. En fait, les sélénautes ont découvert dans le cratère Tycho un objet artificiel enseveli depuis trois millions d'années, un étrange monolithe baptisé AMT-1 (anomalie magnétique de Tycho 1). Lorsque le jour lunaire se lève et que la lumière du soleil éclaire le monolithe pour la première fois depuis son enfouissement, un puissant signal est émis vers Saturne.

Quelques mois plus tard, le vaisseau Explorateur 1 (Discover 1) fait route vers Saturne avec à son bord David Bowman, Frank Poole et trois scientifiques en hibernation. Et pour aider l'équipage, un ordinateur muni d'une intelligence artificielle, CARL 9000 (cerveau analytique de recherche et de liaison ; HAL 9000 en VO, heuristically programmed algorithmic computer). Mais CARL 9000 semble présenter des signes de défaillance…

Avis

Point de vue mentalités, on voit quelques traces de l'époque.
p. 139 a écrit:
Bowman, à l'exemple de ses collègues, n'était pas marié. Il n'était pas question de choisir un homme chargé de famille pour une aussi longue mission. Bien qu'il se fût trouvé de nombreuses épouses pour promettre d'attendre le retour de leurs époux, nul ne les avait vraiment crues.
C'est tout, rien d'autre, trois phrase réacs en 310 p. Et là encore, on peut toujours se dire que ça reflète l'opinion de l'époque (la manière dont Clarke imagine l'an 2001 en 1968, et c'est effectivement ce que beaucoup d'hommes pensaient en 2001, et malheureusement encore beaucoup en 2021) et pas forcément l'opinion de Clarke.

Sinon, le bouquin explique le film, ce qui est bien utile. Ça se lit vite et bien, les détails vraisemblables (hard science) sont bien introduits.

Et donc le fond de l'histoire (pas vraiment de divulgâchage, l'intérêt du livre n'est pas dans l'explication des faits mais dans le cheminement) :

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2356
Date d'inscription : 09/12/2012

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMer 28 Juil - 16:25

La sentinelle est une nouvelle que l'on trouve dans l'excellent recueil Avant l'Éden - un livre que j'avais lu en 1986 et dont je me rappelle encore certaines nouvelles tant elles me marquèrent.

À l'aube de l'histoire se trouve dans le recueil L'étoile (que je n'ai pas lu).

En 2016 est sortie une intégrale des nouvelles chez Bragelonne, Odyssées, pour une trentaine d'euros. Étonnant ce titre ^^. Il existe bien sûr de nombreuses autres éditions.

.:.

Je ne me rappelle pas du tout de mes lectures des Odyssées, en sachant que je n'ai pas la dernière. La troisième odyssée m'avait pas mal ennuyé - mais je n'étais peut-être pas dans la bonne émotion.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMar 4 Jan - 11:53

2010 : Odyssée deux (2010: Odyssey Two, 1982)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) 2010-odyssee-deux-j-ai-lu-livre-occasion-982.jpg?u=https%3A%2F%2Fquaideslivres.fr%2Fmedia%2Fcatalog%2Fproduct%2Fcache%2F1%2Fimage%2F9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95%2F2%2F0%2F2010-odyssee-deux-j-ai-lu-livre-occasion-982

Synopsis

En 2001, les États-Unis envoient un vaisseau, Discovery, vers Jupiter, en direction du signal qu'a émis AMT-1, le monolithe découvert sur la Lune. La mission tourne au désastre en raison d'un dysfonctionnement de l'ordinateur de bord, HAL 9000 ; le seul survivant, David Bowman, part pour étudier AMT-2, le « grand frère » d'AMT-1 en orbite de Jupiter. Il ne donne plus signe de vie et le dernier message qu'il envoie est « Mon dieu, c'est plein d'étoiles… »

Neuf ans plus tard, l'existence d'AMT-1 et la mission Discovery ont été révélés au monde. Les États-Unis projettent d'envoyer une mission pour récupérer l'épave et étudier AMT-2 mais des anomalies magnétiques rendent l'orbite de Discovery instable et le vaisseau menace de s'écraser sur Jupiter avant que la mission soit prête. Il s'associent donc aux Russes, dont le vaisseau Cosmonaute Alexeï Leonov est bientôt prêt ; ils envisageaient de récupérer l'épave pour eux seuls mais la méconnaissance de Discovery leur ferait perdre un temps précieux. Les Chinois semblent avoir également des vues sur l'espace lointain.

Les ennemis de la guerre froide s'embarquent ensemble donc pour un trajet de 629 millions de km, un aller-retour de deux ans et demie. À bord, l'équipage russe : Tatiana « Tania » Orlov, capitaine ; Vassili Orlov, son mari, navigateur et astronome ; Maxime « Max » Braïlovski, ingénieur structures ; Alexandre « Alex » Kovalev, ingénieur communications ; Katerina Roudenko, chirurgienne et officier de santé ; et Xénia Marchenko, responsable santé et diététique. L'équipage étatsnien qui voyagera en hibernation : Heywood Floyd, ancien responsable de la mission Discovery et qui laisse derrière lui sa femme Caroline et son fils Chris ; Walter Churnow, spécialiste des systèmes Discovery ; et Sivasubramanian « Chandra » Chandrasegarampillai, concepteur de HAL 9000.

Dans quel état découvriront-ils Discovery ? Pourront-il remettre en route HAL 9000 et celui-ci sera-t-il coopératif ? Comment réagira AMT-2, rebaptisé Big Brother par l'équipage étatsunien et Zagadka (загадка, énigme) par les Russes ?

Contexte

2001, le livre et le film, sont sortis en 1968. Entretemps :

  • la mission Apollo 11 se pose sur la Lune en 1969 ;
  • Douglas Turnbull, responsable des effets spéciaux du film 2001, réalise Silent Running en 1972 ;
  • la sonde Pioneer 11 est lancée en 1973 et permet d'étudier Jupiter en 1974 ainsi que Saturne (et son satellite Japet/Iapetus) en 1979 ;
  • la sonde Voyager 1 est lancée en 1977 et survole Jupiter en 1979 ; elle permet de découvrir le fonctionnement de la tache rouge, de découvrir ses anneaux ainsi que le volcanisme de la lune Io ;
  • 2010 : Odyssée 2 est le premier livre écrit avec un traitement de texte et transmis à l'éditeur sur disquette.

Mais en 1982, le mur de Berlin n'est pas encore tombé (1989), l'URSS existe toujours (dissoute en 1991), le réchauffement est-ouest n'a pas encore eu lieu.

Il y avait des divergences entre le film 2001 et le roman 2001. Arthur C. Clarke décide de s'aligner sur le film ; il s'agit pour lui de réalités parallèles, d'histoires se déroulant dans des univers proches mais légèrement différents. Donc :

  • dans le roman, AMT-2 se situe sur Japet (Iapetus), une lune de Saturne ; HAL 9000 tente de tuer David Bowman en ouvrant les portes de Discovery One et celui-ci survit en se réfugiant dans un abri d'urgence ;
  • dans le film et dans 2010, AMT-2 flotte en orbite de Jupiter ; David Bowman prend un module pour sortir de Discovery One mais oublie son casque et HAL refuse de lui ouvrir les portes du garage pour qu'il rentre avec le module, il doit donc s'expulser du module dans le vide (sans casque, donc) pour entrer par un sas de secours ;
  • en VF, Carl 9000 et Explorateur Un dans 2001 redeviennent HAL 9000 et Discovery One dans 2010.


En 1984, Peter Hyams adapte le roman en film sous le titre 2010 : l'année du premier contact (2010: The Year We Make Contact).

Avis

Les chapitres sont assez courts et bien calibrés pour une lecture aux toilettes (celles et ceux qui ont une vie de famille et peinent à trouver un instant tranquille savent que cette caractéristique est précieuse). Par rapport à 2001, on a plus d'action et plus d'interactions humaines (forcément, par rapport à un naufragé isolé). Clarke développe le concept des mystérieux créateurs des monolithes et présente d'étranges formes de vie autour de Jupiter.


Dernière édition par cdang le Jeu 6 Jan - 18:06, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4010
Date d'inscription : 18/01/2012

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMer 5 Jan - 21:51

La lecture aux toilettes, ça me coupe l'envie de lire quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8144
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeJeu 6 Jan - 8:42

Pareil.
Je peux en général lire n'importe où mais pas là.
Surtout si tu lis un grand roman d'aventure épique ou une poignante histoire d'amour... Et qu'en même temps, tu lâches une caisse ou tu fais ton affaire... Niveau ambiance et immersion...
T'imagines, tu lis un truc du genre : "Il perçût au loin le léger bruit d'un filet d'eau qui coule" et qu'en même temps tu pisses...
lol! lol!

(désolé pour la poésie et le hors-sujet)
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeJeu 6 Jan - 11:02

Bah moi, c'est le seul endroit où je réussis à avaler les bouquins. Ça et quand je suis chez mes beaux-parents (qui sont adorable mais les soirées télé très peu pour moi), et maintenant le conservatoire de musique (j'ai 1 h de trou entre deux cours).

Bon, je suis allé voir les remerciements à la fin du bouquin suivant, 2061, et il donne quelques infos par rapport à 2010.

Dans 2010, le concepteur du module de propulsion soviétique est Andreï Sakharov, père de la bombe H soviétique. Lorsque le livre a été écrit en 1982, en bon défenseur des droits humains, il était en exil à Gorki. La version russe du livre a été expurgée de certains passage pour gommer la référence à divers dissidents mentionnés par Clarke (Youri Orlov, Mykola Roudenko, Anatoli Martchenko et Gleb Yakounine). Alexeï Leonov aurait été incommodé d'être associé à Sakharov.


Dernière édition par cdang le Jeu 6 Jan - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2356
Date d'inscription : 09/12/2012

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeJeu 6 Jan - 17:15

Chute du mur de Berlin en 1989 ^^.

Aucun problème pour lire aux toilettes - un des rares endroits où l'on est à peu près sûr de n'être jamais dérangé.

Bons souvenirs de 2010. J'avais apprécié le film au second visionnage. Mais le contexte géopolotique m'avais alors semblé vraiment daté - cruel retour de bâton que ces années 20 que nous vivons.

L'Odyssé 3, en lecture, m'avait passablement ennuyé. Comme il me manque la dernière Odyssée, une fois que je l'aurais, je relirais tout le cycle.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeJeu 6 Jan - 18:02

Oups, merci, c'est corrigé. J'ai confondu avec Tchernobyl Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMar 18 Jan - 15:49

Encore deux petits détails sur 2010 avant d'attaquer la critique suivante :

Clarke fait des références à Alien (Heywood Floyd évoque l'épisode du chat) et à Star Trek (genre on va là où personne n'est allé avant nous, j'imagine qu'en VO ça s'approche de to boldly go where no man has gone before). Il sait que le film 2001 a définitivement changé la s.-f. au cinéma et il  cite des œuvres qui succèdent et les intègre dans la diégèse (dans son monde imaginaire) alors même que le film 2001 n'y figure pas (puisqu'il serait alors sorti avant les éléments qu'il décrit…). Cette intertextualité est amusante.

Ensuite, Clarke évoque brièvement (une phrase) la possibilité qu'un des personnage soit bisexuel. Alors qu'on en est encore à se poser la question de la représentation de la diversité des minorités sexuelles dans les œuvres de fiction, je pense que que ça méritait d'être relevé.


Dernière édition par cdang le Lun 31 Jan - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMar 18 Jan - 16:50

2061 : Odyssée trois (2061: Odyssey Three, 1987)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) DSSTRSFDTT1991

Synopsis

À la fin de 2010, les êtres qui ont créé les AMT (les monolithes) reconfigurent les environs de Jupiter pour favoriser l'apparition d'une vie intelligente sur son satellite Europe. David Bowman, leur messager, envoit un message très clair à la Terre : n'atterrissez pas sur Europe.

Dans les décennies qui suivent, l'Humanité a développé la fusion froide (découverte en 1956 et mise au point en 2040). La fusion froide permet de fournir une énergie sur une durée quasi infinie à un vaisseau spatial. Pour se propulser, il lui suffit d'embarquer de la matière à vaporiser, permettant une propulsion à réaction. Et ça tombe bien, on a découvert de l'eau sur la Lune, sous forme de glace. Donc, un vaisseau spatial se propulse maintenant par une machine à vapeur.

En 2061, la comète de Halley repasse du côté de la Terre. L'entrepreneur Lawrence Tsung possède une entreprise de fret inter-planétaire, la Tsung Astrofret, et voit là l'occasion de faire une belle promotion : il finance une expédition scientifique pour se poser sur la comète avec le vaisseau Univers, et le commandant Smith embarque avec six célébrités pour une croisière de luxe : Heywood Floyd, 103 ans d'âge terrestre mais 65 d'âge biologique grâce à une vie en microgravité ; Victor Wills, vulgarisateur scientifique à succès ; Yva Merlin, actrice mutique ; Dimitri Mihailovitch, compositeur fantasque ; Clifford Greenberg, le premier homme à avoir posé le pied sur Mercure ; et Margaret M'Bala, romancière.

Mais alors que la croisière s'amuse sur Halley et que les scientifiques en carottent la glace, le commandant Smith reçoit un message de la Terre : un vaisseau chargé d'étudier Europe depuis son orbite s'est écrasé et Univers est le seul vaisseau disponible pour leur porter secours…

Contexte

Depuis l'écriture de 2010 :
  • la comète de Halley est passée du côté du Soleil en 1986 ;
  • la navette spatiale Challenger a explosé en janvier 1986 ;
  • la sonde Galileo aurait dû partir pour Jupiter en 1986 et Clarke voulait attendre les résultats de son exploration pour écrire son roman vers 1990 mais le projet ayant été mis en attente suit à l'accident de Challenger, il décide de ne pas attendre pour écrire son roman ; la sonde sera finalement lancée en 1989 par la navette Atlantis et étudiera Jupiter de 1995 à 2003, date à laquelle, à cours de carburant, elle est précipitée sur Jupiter pour s'y désintégrer afin de ne pas risquer de perturber une éventuelle vie sur Europe.

Ce qui ne s'est pas encore passé (et donc crée un effet uchronique) :
  • Nelson Mandela sera libéré en 1990 ; l'Afrique du Sud joue un certain rôle en toile de fond du roman, elle devient les États-Unis d'Afrique du Sud, les USSA (United States of South Africa) ;
  • Pons et Fleischmann feront une annonce fracassante sur la fusion froide en 1989, qui va vite se dégonfler ; si la recherche continue aujourd'hui sur le sujet, on a abandonné le terme « fusion froide » en raison de la mauvaise image qui y est attachée.


Avis

Par rapport aux romans précédents, on est un cran de plus dans l'action et un cran de moins dans la métaphysique. Ne vous fiez pas à l'image de couverture, personne ne voyagera façon Stargate. Ce n'est pas un roman d'action haletant mais il sème néanmoins des éléments laissés en suspens, créant un effet d'attente ; d'ailleurs, ne lisez pas les remerciements avant la fin, ça ne vous dévoilera rien de l'intrigue mais c'est dommage de ne pas se laisser Clarke mener le dévoilement des infos à son rythme.

Clarke continue un peu dans l'intertextualité en faisant référence à La Guerre des étoiles (Star Wars). Et il met ici en scène un couple homosexuel, parfois avec un peu de maladresse (effleurant La Cage aux folles) mais là encore l'effort est à saluer ; ce sont des personnages secondaires ne jouant pas de rôle dans l'intrigue, l'homosexualité est simplement quelque chose de normal et d'anodin. La présence d'une romancière permet de livrer une analyse métafictionnelle sans aller dans la mise en abyme ; à une ou deux occasion, on a l'impression que Clarke nous indique comment il s'y prend pour créer ses romans.


Dernière édition par cdang le Lun 31 Jan - 16:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4010
Date d'inscription : 18/01/2012

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMer 19 Jan - 12:04

cdang a écrit:


Et il met ici en scène un couple homosexuel, parfois avec un peu de maladresse (effleurant La Cage aux folles) mais là encore l'effort est à saluer ; ce sont des personnages secondaire ne jouant pas de rôle dans l'intrigue, l'homosexualité est simplement quelque chose de normal et d'anodin.

Clarke était gay et ce fut l'une des raisons qui l'incitèrent à s'établir dans un autre pays. C'est dommage pour ce côté maladroit.

Je n'ai jamais lu Clarke, je suis très souvent déçu par la hard science en sf. Et puis voir le film à moins de 10 ans m'a un peu fâché avec lui, je me souviens être passé totalement à côté du film. Mes parents avaient du m'acheter plusieurs Eskimo pour me faire tenir jusqu'au bout. D'un autre côté, je suis encore passé totalement à côté de mes revionnages du film à l'âge adulte. Sans Eskimo cette fois.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2356
Date d'inscription : 09/12/2012

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeLun 31 Jan - 12:32

Je me rappelle m'être profondément ennuyé à sa lecture. Mais je l'ai lu il y a ... pfiou...

Clarke a produit énormément. Il y a du très bon et du moins bon, comme chez tous les auteurs prolifiques. Je peux recommander Rama et le recueil de nouvelles Avant l'Eden. Il fait partie des auteurs dans lesquels je souhaite me replonger, car beaucoup de ses romans me sont passés sous le nez.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1422
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeMer 9 Fév - 12:11

3001 : l’Odyssée finale (3001: The Final Odyssey, 1997)

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Jl5120-1999 Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) 3001_L_Odyssee_finale

Synopsis

Que se passe-t-il quand on subit une décompression dans l’espace ? Plusieurs œuvres apportent leur réponse. On pense bien sûr à l’explosion de la tête d’Outland ; le scénario Des Clones dans l’espace pour le jeu de rôle Paranoïa proposait une table aléatoire pour décrire la fin tragi-comique des personnages. Ici : le froid et la déshydratation rapide créent un humain lyophilisé qui continue sa route dans le système solaire, soumis aux lois de Newton comme n’importe quelle comète.

En 3001, le vaisseau Goliath, en opération dans la ceinture de Kuiper (une ceinture d’astéroïdes située au-delà de Neptune), récupère ainsi un astronaute vieux de 1 000 ans. Et les progrès de la médecine permettent de le réanimer.

On a donc un hibernatus, objet de curiosité et d’étude de ses nouveaux contemporains, et qui doit s’adapter à cette nouvelle société.

Une société résolument tournée vers l’espace, en particulier grâce au développement du moteur inertiel, un moteur permettant d’atteindre des accélérations faramineuses tout en gardant une gravité normale pour les occupants, en utilisant le champ S (pour Sakharov).

Notre astronaute vit donc à la fois une vie idéale d’opulence, choyé comme une relique archéologique, et dans une perpétuelle situation d’inadaptation et de mal du pays. Aussi, quand le capitaine Chandler, commandant du Goliath, lui propose de l’emmener sur Ganymède, un satellite de Jupiter, il saute sur l’occasion. Il espère également percer lui aussi le mystère d’Europe. Et des monolithes AMT qui, s’ils ont aidé l’intelligence à émerger dans l’Humanité, ont aussi sacrifié des formes de vie, comme dans le cas récent de l’explosion de Nova Scorpio ; l’Humanité n’est-elle qu’un jouet entre les mains d’êtres froids et calculateurs ? À une époque où l’Humanité elle-même commence à terraformer des planètes et satellites du système solaire…

Contexte

Avant l’écriture de 3001 :
  • Planck, en 1911, introduit la notion d'énergie du point zéro ; Richard Feynman crée en 1948 le diagramme qui porte son nom et qui illustre la fluctuation quantique du vide ; le vide contient donc de l’énergie, et si on pouvait l’exploiter ?
  • Clarke rencontre Youri Artsoutanov, un des promoteurs de l’ascenseur spatial, en 1982 ;
  • Christo et Jeanne-Claude emballent le pont Neuf en 1985.

Depuis l’écriture de 2061 :
  • Jane X. Luu et David C. Jewitt découvrent le ceinture de Kuiper en 1992 ;
  • trois scientifiques, B. Haisch, A. Rueda et H.E. Putthoff, travaillent sur l’énergie du point zéro en 1994 ;
  • la même année, Louis K. Scheffer calcule le nombre d’octets qu’il faudrait pour stocker une mémoire humaine ;
  • en 1995, la sonde Galileo arrive dans les parages de Jupiter et survole Io, puis Ganymède en 1996 et Europe en 1997 ;
  • dans les années 1990, les Chinois déploient les missiles Silkworm, développé par le professeur Tsien (Qian en pinyin) ;
  • en 1996, les États-Unis mettent en place une unité de lutte contre les cybermenaces.

Ce qui ne s’est pas encore passé (et provoque donc un effet d’uchronie) :
  • en 2012, le CERN prouve l’existence du boson de Higgs, au cœur de la notion de masse et donc d’inertie ;
  • je ne l’ai pas mentionné précédemment mais bien évidemment, les attentats du 11 septembre 2001 ont durablement façonné la géopolitique terrestre, une divergence majeure de l’univers des odyssées de l’espace.


Avis

Clarke renoue ici avec les œuvres de s.-f. et fantasy du XVIIe-XVIIIe (Les États et empires de la lune de Savinien Cyrano de Bergerac, Les Voyages de Gulliver de Jonathan Swift, on peut aussi remonter à L’Utopie de Thomas Moore et à Gargantua de Rabelais au XVIe) : l’anticipation est l’occasion de faire une critique de la société contemporaine et d’explorer des systèmes plus ou moins idéaux.

Dans 2061 et 3001, Clarke recopie deux chapitres de 2010. Pourquoi ? J'imagine qu'il veut réintroduire ce qui y est dit et plutôt que d'écrire une synthèse, il préfère utiliser le copier-coller, en bon pionnier des traitements de texte. Quand on lit les romans à leur sortie, à 10 ans d'intervalle, ce n'est sans doute pas gênant. Mais quand on s'enfile la série, relire trois fois un chapitre à quelques semaines d'intervalle provoque, disons une certaine lassitude. Heureusement, cela ne représente qu'une dizaine de minutes de lecture à chaque fois.

L’arc narratif des Premiers-nés — les créateurs des monolithes — occupe le dernier tiers du roman et arrive donc à sa conclusion (mais si quelqu’un veut écrire un 4001 ya moyen). C'est pas un récit haletant mais c’est toujours plus cohérent qu’ID4.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2356
Date d'inscription : 09/12/2012

Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitimeSam 12 Fév - 21:21

ID j'ai dû aller demander à Duck  Duck... (mode pas doué ^^)
Tu m'as pas mal donné envie. Je souhaitais attendre un peu - 2023/2025 - pour me refaire la série. Mais voilà que ça me démange de tout lire/relire.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Empty
MessageSujet: Re: Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)   Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Les odyssées de l'espace, Arthur C. Clarke (1951-1997)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arthur Charles Clarke
» LE GOLDEN GATE BRIDGE & LA TEMPÊTE DE 1951
» Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951)
» ANNA KARENINE (1997 et 2012)
» New York 1997/Los Angeles 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Science Fiction :: Arthur C.Clarke-
Sauter vers: