AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-42%
Le deal à ne pas rater :
Acer Chromebook Plus Vero 514 – PC portable 14″ (via ODR 50€)
319.99 € 549.99 €
Voir le deal

 

 RUNNING MAN (1987)

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
VIC

VIC


Masculin Messages : 4301
Date d'inscription : 18/01/2012

RUNNING MAN (1987) Empty
MessageSujet: RUNNING MAN (1987)   RUNNING MAN (1987) Icon_minitimeDim 17 Jan - 9:39

RUNNING MAN (1987) Runn10

Running Man ou Le Jeu du défi au Québec (The Running Man) est un film d'action américain réalisé par Paul Michael Glaser, sorti en 1987.


Synopsis :

Dans un futur dystopique entre 2017 et 2019, après un effondrement économique mondial, les États-Unis sont devenus un État policier totalitaire, censurant toute activité culturelle. Le gouvernement américain pacifie la population en diffusant des jeux télévisés où des criminels condamnés se battent pour leur vie.

En 2019, le policier et pilote d'hélicoptère américain Ben Richards est arrêté pour avoir désobéi aux ordres, car il a refusé de tirer sur une foule innocente et affamée de manifestants lors d'une émeute alimentaire à Bakersfield en Californie.

Lorsqu'il s'évade de prison, il est remarqué par un animateur de télévision sans scrupules, Damon Killian, qui veut l'engager contre son gré pour son émission-vedette The Running Man, un jeu télévisé en direct macabre (une sorte de jeu du cirque moderne) dans lequel un homme condamné doit échapper à des tueurs lancés à ses trousses, avec comme récompense l'annulation de sa peine de prison s'il survit à ses poursuivants.

Le film est librement inspiré du roman homonyme de Stephen King (écrit sous le nom de plume de Richard Bachman), publié en 1982.
Le roman de S.King est lui-même inspiré de la nouvelle de Robert Sheckley (The Prize of Peril) publié en 1958.
Ce sujet avait déjà été mis en scène par Yves Boisset en 1983, avec le film Le Prix du danger, qui gagna un procès pour plagiat contre le film américain, dont les gains furent insuffisants pour couvrir les frais de procédure.
La nouvelle avait déjà été adaptée pour la première fois en 1970 par le réalisateur Tom Toelle dans le téléfilm allemand Le Jeu des millions (en).


Anecdotes & Casting : :

- Il s'agit du deuxième film de Paul Michael Glaser, qui interprète Starsky dans la série Starsky et Hutch.

- À l'origine, le rôle de Ben Richards avait été proposé à l'acteur Christopher Reeve. Mais celui-ci refusa, voulant rester associé aux yeux du public avec l'image de super-héros qu'il avait acquise avec le film Superman.

Concernant le casting, on retrouve dans ce film :

- Richard Dawson, qui incarne un animateur de télévision, fut le premier animateur à présenter la version originale d'Une famille en or. Son surnom « The Kissing Bandit » est dû au fait qu'il embrassait chaque candidat féminin au cours de l'émission pour lui souhaiter bonne chance : environ 20 000 le nombre de candidates féminines auraient été embrassées par Dawson.

- Jesse Ventura, qui interprête Capitaine Freedom, sera élu gouverneur de l'État du Minnesota. Avec Schwarzy, ça nous fera donc deux acteurs futurs gouverneurs qui officient dans ce film.

- Yaphet Kotto, connu surtout pour son rôle dans Alien, le huitième passager et celui du méchant dans Vivre et laisser mourir.

- les musiciens Mick Fleetwood de Fleetwood Mac et Dweezil Zappa





Mon avis :

Des longueurs, notamment dans la première partie du film et sur des scènes de transition avec des danseuses.
Côté négatif, quelques incohérences et choses peu crédibles, en particulier sur l'histoire d'amour à 2 balles absolument pas crédible, et une fin risible.
Le présentateur TV est vraiment trop caricatural... mais ce film fait justement dans les caricatures et les excès, et dénonce ce côté de la TV.
Cette critique acerbe de la TV est peut-être ce qui sauve le film.
Et pourtant, il y a je ne sais quoi de sympathique et qui a bénéficié pour moi d'un effet nostalgie.
Un film qui qui flirte parfois avec la série B, mais qui fait plaisir à voir quand on est ado, je l'avais bien aimé à l'époque, avec ce mélange de catcheurs et de superhéros.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8489
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

RUNNING MAN (1987) Empty
MessageSujet: Re: RUNNING MAN (1987)   RUNNING MAN (1987) Icon_minitimeDim 17 Jan - 10:04

Cette version américaine a la bonne idée d'utiliser ce qu'elle dénonce, d'accumuler les clichés et caricatures de la TV américaine pour s'en moquer. Et de dénoncer pas mal de choses au passage, la TV réalité, la mainmise de l'état sur les foules, les grands divertissements de masse pour mieux contrôler les gens, la mort en spectacle... "Du pain et des jeux", ne cherchez pas, les romains l'avaient déjà compris il y a bien longtemps...

Je préfère largement Le prix du danger, moins "divertissement", plus sérieux, plus réfléchi et quelque part plus crédible. La grande force de ce dernier, pour moi, c'est d'avoir évité l'aspect "post-apocalypse". Le prix du danger est dans l'Anticipation : pas besoin de crash économique, de virus ou autre catastrophe, il montre une société "normale" qui a évolué progressivement, irrésistiblement, vers ce genre de choses. Du coup, il n'en a que plus d'impact, il en paraît plus crédible, plus vraisemblable.

A noter que les stars de ciné finissant dans la politique, c'est courant aux USA : Ronald Reagan fût acteur avant de devenir président et Schwarzy aurait eu de bonnes chances de l'être si la constitution américaine n'imposait pas à un prétendant au pouvoir suprême d'être né américain.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2377
Date d'inscription : 09/12/2012

RUNNING MAN (1987) Empty
MessageSujet: Re: RUNNING MAN (1987)   RUNNING MAN (1987) Icon_minitimeDim 17 Jan - 11:45

J'en garde une excellent souvenir. C'est pour moi un film parfait pour passer une bonne soirée. Ce n'est pas un grand film, impérissable et oubliable, mais il fait le café. Je le range dans les B. (Je classe grosso modo les films en A - les films inoubliables, indémodables ; en B - les bons films sympa à revoir ; en C - les films moyens ou médiocres ; et les Z, mauvais ou nanars).

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 4301
Date d'inscription : 18/01/2012

RUNNING MAN (1987) Empty
MessageSujet: Re: RUNNING MAN (1987)   RUNNING MAN (1987) Icon_minitimeDim 17 Jan - 14:17

J'ai revu le film avec plaisir. J'ai trouvé le passage en bobsleigh plutôt très bien fait niveau effets spéciaux et impression de vitesse, ce bobsleigh tient toujours la route !
Le fait de découvrir après visionnage que l'acteur présentateur est lui-même l'ancien présentateur vedette d'une famille en or m'a bien plus... j'ai du mal à imaginer Jean-Pierre Foucault reprenant ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3536
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 46
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

RUNNING MAN (1987) Empty
MessageSujet: Re: RUNNING MAN (1987)   RUNNING MAN (1987) Icon_minitimeDim 17 Jan - 23:53

L'un des bons films 80's de Schwarzy, pas son meilleur mais fort sympathique et divertissant, et c'est son but. Bien différent du Prix du danger de Boisset qui lui était plus dans l'anticipation et bien d'actualité aujourd'hui... Mais les deux films sont différents, l'un est plus dans l'anticipation et plus sombre, l'autre dans le post apo et plus dans le divertissement. Ils sont très bons tout les deux.
Running Man est le film typique des 80's, sa photographie, son ambiance et bien sur sa musique de Harold Faltermeyer bien dans l'esprit des 80's.
Concernant Richard Dawson il est surtout connu chez nous pour son rôle de Newkirk dans la Papa Schultz, et Jesse Ventura qui la même année en 87 tourna avec la aussi Schwarzy dans le mythique Predator.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





RUNNING MAN (1987) Empty
MessageSujet: Re: RUNNING MAN (1987)   RUNNING MAN (1987) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
RUNNING MAN (1987)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» RoboCop (Paul Verhoeven, 1987)
» SILENT RUNNING
» THE BARBARIANS (1987)
» L'EMPIRE DU SOLEIL (1987)
» Jean ANOUILH (1910-1987)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries Science Fiction-
Sauter vers: