AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -39%
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To ...
Voir le deal
119.99 €

 

 LES PARFUMS

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7676
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeMar 20 Oct - 21:17

LES PARFUMS 3679710

Le parfum est vieux comme le monde. Comme pour les épices, certains autrefois ont monté de véritables expéditions et risqué leur vie à la recherche d'essences rares tandis qu'herboristes et chimistes cherchaient à obtenir les parfums les plus rares ou précieux, qui pouvaient coûter des fortunes.

Le commerce du parfum est attesté, sur des tablettes gravées, chez les sumériens.
L'Antiquité est folle des parfums. Les égyptiens et les grecs en font une grande consommation, à la fois pour un usage sacré et profane. Les prêtres brûlent de l'encens et honorent les statues des dieux par des fumigations et des applications d'huile et d'onguents parfumés. On a retrouvé des traces de parfum dans des flacons découverts dans le trousseau des momies tandis que les athlètes grecs se massaient avec de l'huile parfumée. On en brûlait également dans les maisons en Grèce pour assainir et purifier l'air. Ce sont les grecs d'ailleurs qui ont "inventé" le flacon de parfum, les alabastres, en terre cuite :

LES PARFUMS Perfum10

(Image : Jebulon)

Les principales essences utilisées ? Cannelle, acanthe, myrrhe, nard, aloès, safran... Et bien sûr l'encens, surnommé "escalier du ciel", cité 118 fois, pas moins, dans la bible. Plus tard, sur l'île de Chypre, on innove en commençant à utiliser des fleurs, rose, iris, lys, jasmin tandis qu'en Egypte, hommes et femmes, lors des fêtes, portent sur leur tête des cônes de graisse parfumée qui, en fondant, répandent une odeur délicieuse... Les romains prennent la suite mais se contentent de remplacer les flacons de terre cuite des grecs par des flacons en verre. Notons enfin qu'à cette époque, le parfum est unisexe, utilisé aussi bien par les hommes que par les femmes. A Rome, il est courant pour un homme de se parfumer les cheveux par exemple.

En Chine, c'est l'encens qui règne en maître dans les brûle-parfums. On s'en sert dans les temples, les palais mais aussi pour soi, comme ici, avec cette dame parfumant les amples manches de sa robe :

LES PARFUMS Femme_11

(Image : cernuschi.paris.fr)

Dans le même temps, les défunts sont accompagnés dans leur tombe par des vases emplis d'essences odorantes. On se sert des parfums pour purifier l'air, on les applique sur les vêtements également.
Entre la dynastie Sui et la dynastie Song, le parfum est partout. A tel point qu'il est même "institutionnalisé" : chaque classe, nobles, intellectuels et lettrés, choisit son type de parfum, qui lui est propre et réservé.

En Inde, en 2000 avant J.C apparaît L'Ayurveda, science médicale du corps et de l'esprit qui utilise déjà des appareils de distillation en terre cuite et des plantes aromatiques sous forme d'huiles. Certaines seront transmises à la Chine en même temps que le bouddhisme.

Le Japon lui, reste hermétique au parfum. Ce dernier n'entre pas dans la culture japonaise où il est considéré comme intrusif et agressif. Trop individualiste aussi : un individu qui se parfume se démarque des autres, du groupe. Ce n'est que très tard, au XIXème siècle, lorsque l'archipel s'ouvre à nouveau au monde après des siècles d'isolement que samouraïs et nobles dames découvrent le parfum tel que nous le concevons. Pourtant, les japonais parfument volontiers leur intérieur, coussins, tissus, rideaux, de préférence avec des senteurs florales ou fruitées. Mais chez soi, on n'agresse pas les autres avec ses odeurs... Seule exception, l'encens, incontournable.

Le Moyen-Age reste indifférent aux parfums, "artifices du diable" selon l'Eglise.
Ce sont les arabes qui en sont fous. Eau de rose et eau de fleur d'oranger, jasmin, essences florales de jonquilles, d'iris... Les grandes villes ont toutes leur quartier des parfumeurs où s'étalent des rangées de flacons emplies de senteurs : pin, myrte, cannelle, cèdre, ambre... Des parfums en général assez lourds, chauds, puissants. Les arabes vont même plus loin et progressent dans l'art de la distillation, créant des alambics sophistiqués et de nouvelles techniques permettant d'obtenir de nouvelles senteurs. Ce sont les Croisés qui vont ramener ces senteurs en Occident, souvent sous forme de savons ou de flacons d'eau de rose ou d'eau de fleur d'oranger. Ils ramènent aussi les techniques de distillation et les alambics découverts sur place.

L'invention de l'imprimerie permet une grande diffusion de ces techniques et de lancer véritablement ce que l'on peut appeler l'industrie du parfum. De nouvelles techniques apparaissent, permettant d'extraire et fixer les senteurs de fleurs pourtant fragiles et la découverte de l'alcool éthylique permet d'aller encore plus loin.
Dans le même temps, en Occident, l'hygiène recule, on se méfie de l'eau, la toilette se fait "à sec". On se tourne donc vers les parfums, lourds et capiteux de préférence, pour masquer les odeurs corporelles. On parfume son bain, ses vêtements, ses gants, ses cheveux, voire son éventail... Au XVIIIème siècle, un parfumeur italien, Ferina, installé à Cologne, crée l'eau de Cologne, fraîche, tonique, légère, qui connaît très vite un vif succès.
Le mode d'application change également : auparavant et pendant longtemps, le parfum est une huile ou un onguent que l'on applique sur la peau avant de masser ou frictionner. Au XIXème siècle, c'est la révolution avec l'apparition du vaporisateur et sa fameuse pompe reliée au flacon. Dans le même temps, le parfum se féminise, les hommes s'en éloignent. La publicité apparaît de même que la fabrication en série.

Dernière innovation : les parfums de synthèse, liés aux progrès de la chimie. Guerlain lance en 1889 le premier parfum de synthèse à base de vanille et de coumarine. L'âge d'or de la parfumerie française s'étale entre 1920 et 1960. En 1925, Guerlain lance son célèbre Shalimar ("temple de l'amour" en sanscrit), premier parfum "oriental" inspiré par l'histoire du Taj Mahal, à base d'iris, de bergamote et de vanille... En 1921, Chanel crée l'iconique N°05, parfum entièrement artificiel alors que jusqu'ici, les parfums étaient faits à base de senteurs florales naturelles. La couturière avait demandé à son spécialiste plusieurs échantillons et avait arrêté son choix sur le n°05. Rompant avec les flacons lourdement ornementés de l'époque, elle choisît un flacon sobre, aux lignes pures, inspiré de la fiasque à vodka russe, idée inspirée par sa liaison avec un grand seigneur russe.
Aujourd'hui, le parfum est devenu une formidable industrie et un non moins formidable et lucratif marché.
Les plus grands génies de la parfumerie sont des nez, que les grandes maisons s'arrachent à prix d'or, les plus célèbres ayant chacune le leur attitré. Le plus célèbre et le moins connu en même temps est sans doute Ernest Beaux qui créa le fameux N°05 de Chanel. Ce sont des hommes et femmes qui ont un odorat et des facultés olfactives très développés, chargés de composer les mélanges les plus subtils. Pour l'anecdote, Serge Brussolo s'en inspire dans son roman Le labyrinthe de Pharaon, imaginant un tombeau avec un labyrinthe piégé où le seul chemin sûr se repère à l'odorat...

Les fleurs les plus utilisées en parfumerie ? La rose, le jasmin, la tubéreuse, l'iris et la violette, la fleur d'oranger et la lavande, le mimosa et le magnolia.
Les fruits ? Les agrumes majoritairement, citrons, oranges, bergamote.
Le produit de synthèse le plus utilisé ? La vanille.
Les matière végétales ? Cannelle, santal, cèdre et bouleau, encens et romarin, vétiver, patchouli et verveine...

Pour vous y retrouver, voici les sept grandes familles olfactives de parfums :

Les Floraux
Elaborés autour d’une ou plusieurs senteurs florales. Lorsqu’une impression olfactive est fondée sur une seule fleur, on parle de soliflores.

Les Boisés
Les "boisés" désignent des parfums dominés par des notes boisées telles le vétiver, le cèdre, le santal, le patchouli ou encore l'ambre.

Les Orientaux
Les "orientaux" sont dominés par un mélange de vanille, de notes de baumes et de résines telles la fève tonka, la coumarine ou l’opopanax, auxquelles se mêlent des notes de bois, d'épices ou de fleurs. Cette famille olfactive doit son nom à Ambre Antique, créé en 1908 par François Coty. C'est une famille très large, représentée aussi bien chez les femmes que chez les hommes. La famille orientale comprend plusieurs sous-familles : les orientaux boisés (Allure et Allure pour Homme de Chanel), les orientaux-vanillés (Shalimar, Lde Lolita Lempicka), les orientaux-floraux (L'Instant de Guerlain, Flower by Kenzo), les orientaux-épicés (Opium d'Yves Saint Laurent), les orientaux-gourmands (Angel)…

Les Hespéridés
Construits à base de zestes d’agrumes (citrons, oranges) et qui constituent en principe la dominante des eaux de Cologne.

Les  Fougères
En référence à Fougère Royale d’Houbigant,  construits sur une alliance de lavande, notes aromatiques, géranium, vétiver, coumarine, mousse de chêne. Elles sont à la base de nombreuses eaux de toilette masculines. Jicky, une des seules vraies fougères au féminin est créé en 1889 par Guerlain. Pour un Homme, créé par Caron en 1934, reste aujourd’hui un des parfums fougère les plus emblématiques (c'est le mien).

Les chyprés
Les "chyprés" (ou chypres) forment une famille née après la création du parfum Chypre en 1917 de François Coty. Ce sont des parfums initialement construits sur un accord bergamote notes fleuries (rose, jasmin…) et évoluant vers un fond boisé / mousse (mousse de chêne-patchouli).

Les Cuirs
Les "cuirs" sont des créations olfactives rappelant l'odeur du cuir tanné. On a souvent coutume de classer cette famille, très petite, dans la famille des chyprés. Très typés, les parfums cuirs sont généralement portés indifféremment par les hommes ou les femmes. Pour reproduire l'odeur du cuir, on utilise des notes pyrogénées comme le bouleau, l'Isobutyl quinoléine (molécule de synthèse à odeur de cuir puissante et légèrement verte) ainsi que d'autres composants comme les notes animales, le ciste labdanum, les accords de tabac ou de miel... Exemples de cuirs célèbres : Bel Ami d'Hermès, Cuir de Russie de Chanel, Cuir de Russie de L.T. Piver, Bandit de Robert Piguet, Tabac Blond de Caron.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

Albatur

Masculin Poissons Messages : 2331
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 46
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeMer 21 Oct - 18:19

Sujet sur lequel je suis complétement insensible, j'ai un odorat minable et je ne sens jamais les odeurs.

Avantage : couche de bébé simple a changer et choix de carrière possible médecin légiste nullement dérangé par l'odeur de cadavre...
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7676
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeMer 21 Oct - 19:21

Lol !
De mon côté, je ne suis pas très parfum, je n'en utilise qu'un et encore, pas tous les jours, Pour un homme de Caron. Et je déteste ceux et celles qui se douchent avec ! Le parfum, c'est une goutte derrière chaque oreille et au creux du cou, ça suffit. Le pire, ce sont certains après-rasages dont certains hommes s'inondent à t'en faire tourner la tête...

Et puis, pas de bol, beaucoup de parfums que j'apprécie virent ou tournent une fois sur moi. Quand je les teste en boutique, je les trouve agréables mais si j'en mets, ce n'est plus pareil. Frustrant.
De toute façon, j'ai longtemps vécu dans des endroits chauds, donc le parfum avec la chaleur... Du coup, j'en ai perdu l'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5476
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 47
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeVen 23 Oct - 18:27

Voyageur Solitaire a écrit:
Lol !
De mon côté, je ne suis pas très parfum, je n'en utilise qu'un et encore, pas tous les jours, Pour un homme de Caron. Et je déteste ceux et celles qui se douchent avec ! Le parfum, c'est une goutte derrière chaque oreille et au creux du cou, ça suffit. Le pire, ce sont certains après-rasages dont certains hommes s'inondent à t'en faire tourner la tête...

Un parfum, ça doit rester discret.
Juste une touchette, pas davantage... sinon, après ça devient entêtant et en plus, c'est mauvais pour la peau.

Citation :
Et puis, pas de bol, beaucoup de parfums que j'apprécie virent ou tournent une fois sur moi. Quand je les teste en boutique, je les trouve agréables mais si j'en mets, ce n'est plus pareil.

C'est normal. En fait, les parfums ils s'adaptent à la peau de celui qui les portent.
Moi aussi, j'ai des parfums que je ne peux pas porter parce que ça ne révèle rien ou alors que ça change l'odeur.

Et quant aux parfums dits "d'homme" ou "femme", c'est une belle fumisterie... il n'y a pas de parfum lié à un genre ou à un autre. J'ai déjà mis des parfums supposés être pour les femmes et ça passait très bien sur moi. Surtout ceux avec des notes fruitées.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7676
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeVen 23 Oct - 19:16

Je n'ai jamais essayé un parfum "pour femme" mais il y en a que j'apprécie.
Après, beaucoup de parfums féminins sont quand-même floraux, fruités ou sucrés et je n'aime pas beaucoup ces senteurs. Pareil pour les parfums "orientaux", lourds et entêtants. J'apprécie plus les notes fraîches, vives, toniques, voire acidulées. Après, aujourd'hui, il y en a tellement...

Petit lexique pour s'y retrouver dans les différentes appellations :

- Une eau de toilette contient entre 7 à 12 % de parfum proprement dit par rapport au reste (souvent de l'alcool type éthanol).
- Une eau de parfum contient elle de 12 à 20 % de parfum.
- Un parfum proprement dit doit contenir 20 % minimum de parfum, les plus prestigieux et réputés pouvant aller jusqu'à 40 %.

Le parfum le plus cher au monde ?
- Shumukh de la maison The Spirit of Dubai. Parfum unisexe aux notes d'ambre, de santal, de musc et de rose turque. Son prix dépasse le million d'euros et il est présenté dans un flacon décoré de 3 500 diamants, perles, argent et or pur.

Le parfum le plus vendu au monde ?
- Numéro 05 de Chanel.

Un des parfums les plus controversés ?
- Opium d'Yves Saint-Laurent. Le créateur voulait créer un parfum "que l'impératrice de Chine aurait pu porter". Lancé en 1977, il est retiré de la vente en Chine et en Arabie Saoudite où les autorités craignent que le message véhiculé par sa publicité (des femmes en extase dépendantes d'un produit addictif) n'incite à la consommation de drogue. Aux USA, une enquête fédérale est même lancée pour vérifier que le parfum n'inciterait pas à la consommation de stupéfiants. Le célèbre slogan "Opium, pour celles qui s'adonnent à Yves Saint-Laurent" est même changé en "Opium, pour celles qui sont habituées à Yves Saint-Laurent"... . Par défi, le créateur organise la fête de lancement en septembre 1978, sur le port de South Street, à New York, là où débarquaient des décennies plus tôt les cargaisons d'opium...
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5476
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 47
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeVen 23 Oct - 22:28

Voyageur Solitaire a écrit:


Le parfum le plus cher au monde ?
- Shumukh de la maison The Spirit of Dubai. Parfum unisexe aux notes d'ambre, de santal, de musc et de rose turque. Son prix dépasse le million d'euros et il est présenté dans un flacon décoré de 3 500 diamants, perles, argent et or pur.

Si tu fais tomber le flacon sur le carrelage, t'es mal... What a Face affraid

LES PARFUMS Shumuk10
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7676
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeSam 24 Oct - 8:33

Franchement le flacon...
Bon, c'est vrai, l'apparence du flacon compte énormément dans le lancement du parfum, c'est un aspect très étudié, marketé, pris en compte. Chanel avait réussi son coup avec son N°05 et son flacon aux lignes sobres et épurées, contrastant avec les flacons richement ornementés de l'époque. Après, perso, le flacon, je m'en tape un peu qu'il soit incrusté de diamants ou doré à l'or fin, c'est le parfum qui m'intéresse.
Mais c'est vrai que si c'est réussi, un flacon peut devenir un emblème du produit, immédiatement reconnaissable.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC

Masculin Messages : 3667
Date d'inscription : 18/01/2012

LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitimeSam 24 Oct - 22:42

Albatur a écrit:
Sujet sur lequel je suis complétement insensible, j'ai un odorat minable et je ne sens jamais les odeurs.

Avantage : couche de bébé simple a changer et choix de carrière possible médecin légiste nullement dérangé par l'odeur de cadavre...
Pareil... enfin bon, je sens quand même des trucs mais il faut que ce soit assez près.
Et comme ma peau est hypersensible, j'évite le parfum. Quand je dis hypersensible, je me paye des irritations de la peau au moindre déodorant que je m'applique.
Même certains savons, il faut que je les choisisse bien. Faute de déodorant, le truc qui me sauve c'est la pierre d'alun.  La dernière fois que je me suis payé cette irratation, ça a duré un mois avant que cela ne cicatrise et disparaisse... la poisse.

Schumuck : pas sexy comme nom pour nous occidentaux.
Pour un parfum j'aime bien le nom "Croupiture", de Steve Jackson.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LES PARFUMS Empty
MessageSujet: Re: LES PARFUMS   LES PARFUMS Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LES PARFUMS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: L'herboristerie-
Sauter vers: