AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal

 

 RANDY NEWMAN

Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

VIC

Masculin Messages : 3556
Date d'inscription : 18/01/2012

RANDY NEWMAN Empty
MessageSujet: RANDY NEWMAN   RANDY NEWMAN Icon_minitime1Dim 14 Juin - 16:49

RANDY NEWMAN Rand10

Randy Newman, né en 1943 à Los Angeles, est un pianiste, auteur-compositeur et chanteur américain. Il est connu pour avoir contribué à de nombreuses musiques de films et génériques de séries télévisées. Ses textes sont souvent satiriques et mordants, très second degré. Il aime à mettre des villes en chanson, ou des états d'Amérique. Randy Newman se caractérise par un humour féroce, et c'est un satiriste de la société américaine. De formation classique, il excelle au piano et dans la direction d'orchestre. Ses concerts sont souvent bourrés d'humour.

Connaissant un succès florissant dans les années 1970, Randy Newman critique les mœurs américaines (Sail Away), tout comme Short People,  qui dénonce les moqueries à l'égard des personnes de petite taille. Les ploucs américains ont droit à leur hymne : Rednecks. "We're rednecks ... We don't know our ass from a hole in the ground". Et les habitants de L.A. adorent son tube I Love L.A. (où il est né) sur Trouble in Paradise.


Dans les années 1980 commence alors une grande collaboration avec le cinéma. Crédité au générique de films comme Ragtime, Le Meilleur etc. et surtout ses collaborations avec les studios Disney-Pixar : les quatre Toy Story , 1001 pattes,  Cars, Monstres et Cie, et Monstres Academy

Récompensé à de multiples reprises, notamment par deux Oscars, trois Emmy Awards et cinq Grammy Awards, ses talents l'ont même conduit à être intronisé au Songwriters Hall of Fame en 2002.

RANDY NEWMAN Randy10

Discographie
:

   1968 : Randy Newman
   1970 : 12 Songs
   1972 : Sail Away
   1974 : Good Old Boys
   1977 : Little Criminals
   1979 : Born Again
   1983 : Trouble in Paradise
   1988 : Land of Dreams
   1999 : Bad Love
   2008 : Harps And Angels
   2017 : Dark Matter


Mon avis :

No short people, mais un géant de la musique, un maître du riff au piano. Si les premiers albums racontent souvent des petites histoires de l'Amérique, à ses début il est surtout connu comme compositeur pour les autres. Joe Cocker puisera dans son répertoire entre autre avec You can leave your hat on. Les reprises de ses morceaux sont légion. Je dois dire que je connais quasiment tous ses morceaux, j'ai baigné dedans petit. Passé l'effort de s'accoutumer à sa voix américaine un peu nasillarde, la musique et les textes en font un artiste reconnaissable immédiatement.

Si l'on doit retenir deux albums, Little Criminals et Trouble in Paradise se distinguent comme les meilleurs probablement.
Little Criminals est emblématique de son style, typique des premiers albums (mais attention, son deuxième opus 12 songs sonne comme le sud profond grâce à ses arrangements country (pedal steel guitar), un peu comme les Eagles avaient fait leur ablum Desperado).
Avant Trouble in Paradise, le virage est amorcé avec l'intéressant Born Again, qui contient "It's Money That I Love" ou encore Pants (qui sera également repris une pub TV). Cet album est à l'image de sa pochette, avec un Randy grimé en Kiss / Joker et jouant au clown financier. J'aime bien mais ce n'est pas l'album le plus facile d'accès, ni le plus représentatif (ses ventes seront même très décevantes).

Puis vient Trouble in Paradise, son dernier grand album, une ode aux années 80.
RANDY NEWMAN Randyn10


Trouble in Paradise contient la crème des musiciens et des collaborateurs, jugez plutôt: Paul Simon vient chanter sur un titre formidable, the Blues, qui parle de Star Wars et de Bruce Spingteen. Un titre et un album emblématique du début des 80's. Les leaders de Toto sont là. Don Henley des Eagles vient faire des choeurs avec Bob Seger, puis d'autres choristes comme Rickie Lee Jones ou Linda Ronstadt. Sur la pochette, L.A. est vendu comme un paradis, mais l'affiche est déchirée, preuve qu'il faut toujours le lire au second degré. On y voit Randy Newman hilare en chemise hawaïenne (qu'il affectionne au passage). On se croirait à 2 Flics à Miami, qui, comme L.A., a droit aussi à sa chanson sur l'album.

Pour le plaisir, voici les intervenants sur l'album (je vous ai épargné les cuivres) :

   Steve Lukather – guitar
   David Paich – farfisa organ, Fender Rhodes
   Michael Boddicker – synthesizers, piano on "Mikey's", hammond organ on "Miami"
   Nathan East – bass guitar
   Jeff Porcaro – drums
   Lenny Castro – percussion
   Paulinho Da Costa – percussion on "Take Me Back", "Christmas in Capetown" and "The Blues"
   Ralph Grierson – piano on "Same Girl" and "Real Emotional Girl"
   Neil Larsen – piano solo on "The Blues"
   Dean Parks – guitar on "I'm Different", guitar solo on "The Blues", mandolin on "Miami"
   Waddy Wachtel – rhythm guitar on "I Love L.A"
   Paul Simon – vocals on "The Blues"
   Jennifer Warnes, Wendy Waldman, Linda Ronstadt – backing vocals on "I'm Different" and "Christmas in Capetown"
   Don Henley, Bob Seger – backing vocals on "Take Me Back" and "Christmas in Capetown"
   Rickie Lee Jones, Arno Lucas, Leslie Smith – backing vocals on "Miami"
   Christine McVie, Lindsey Buckingham – backing vocals on "I Love L.A"
Revenir en haut Aller en bas
 
RANDY NEWMAN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Musique rock-
Sauter vers: