AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EV6.5 : où trouver le Bundle Lot 6 Boosters Fable ...
Voir le deal

 

 L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
VIC

VIC


Masculin Messages : 4301
Date d'inscription : 18/01/2012

L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS Empty
MessageSujet: L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS   L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS Icon_minitimeMar 15 Oct - 22:09

L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS L_inca10

L’Incal est une série de bande dessinée de science-fiction scénarisée par Alexandro Jodorowsky et dessinée par Mœbius (dessinateur de la série Blueberry sous le pseudonyme de Gir). Sa publication a débuté en décembre 1980 dans Métal hurlant et ses six albums ont été publiés entre 1981 et 1988 par Les Humanoïdes associés. Le succès de cette série a conduit Jodorowsky à développer après sa conclusion l'univers de l'Incal à travers une demi-douzaine de nouvelles séries en collaboration avec différents dessinateurs (avec Zoran Janjetov : John Difool avant l'Incal). Classique de la BD SF, elle met en scène le Méta-Baron qui inspirera à Jodorowski une autre série dérivée célèbre : La Caste des Méta-Barons, avec Juan Giménez au dessin.

Synopsis : Dans un futur éloigné et dystopique, le détective privé John Difool reçoit l'Incal lumière, une pyramide blanche aux pouvoirs extraordinaires, des mains d'un Berg (extraterrestre venu d'une autre galaxie) mourant. L'Incal est recherché par de nombreuses factions qui veulent l'utiliser pour leur intérêt propre : les Techno-Technos (une secte de scientifiques) ; le Préz et ses bossus (le Prez est le chef d'État-dictateur de la planète) ; l'Impéroratriz : chef androgyne (siamois homme-femme relié par le dos) de la galaxie, et les Bergs. En s'échappant, Difool se retrouve entraîné malgré lui dans une aventure qui le dépasse totalement et qui le transforme en sauveur de galaxies.


Genèse : Jodorowki, pratiquant la médiation -naturelle et artificielle- a rêvé un jour de l'objet Incal et décide aussitôt de développer l'histoire. Après avoir travaillé ensemble pendant un an sur le projet de film Dune, qui ne sera jamais financé, mais qui ont permis se sceller une grande complicité et complémentarité dans leur méthodes de travail, Jodorowski et Moebius décident de recycler certains de leur travaux préparatoires pour Dune. L'idée maîtresse est d'y montrer un anti héros total, looser de mauvais caractère, peureux, mais humain, qui va voir sa vie bouleversée à partir d'un élément anodin, dont les ramifications vont l'entraîner peu à peu au centre d'un conflit cosmique.
Le début de la série reprend aussi plusieurs éléments de la bande dessinée The Long Tomorrow de Dan O'Bannon et Mœbius, créée en 1975 et 1976, qui fut une source d'inspiration pour le film Blade Runner.

Inspirations :
L'histoire de l'Incal est construite autour de notions d'alchimie et d'ordre cabbalistique . Les titres des albums y font tous référence :
   l’œuvre au blanc pour « l'Incal lumière », l’œuvre au noir pour « l'Incal noir » sont les deux premières phases du Grand œuvre ,
   « Ce qui est en bas » et « Ce qui est en haut » sont des concepts issus de la méthode alchimique de l'analogie,
   « La cinquième essence », ou quintessence, (voir les découvertes scientifiques des alchimistes) vient compléter les Quatre éléments de Platon (terre, eau, air, feu).
La dernière page de la cinquième essence évoque le personnage « ORH », l'or étant l'étape ultime de la transmutation des métaux.
De son côté, le personnage d'Animah est la traduction de l'anima de Carl Gustav Jung, qui représente le côté féminin de chaque homme.

L'autre point-clé important est le jeu de tarot qui fut une grande source d'inspiration pour Jodorowski : la plupart des personnages correspondent à une carte de tarot, à l'image de John Difool (le fou).

Mon avis :

J'ai cru comprendre que cette saga avait été l'occasion pour Moebius d'évoluer encore et de s'installer davantage dans l'univers de la SF. Tout comme l'alchimie, le style de Moebius peut changer et évoluer, notamment sur les visages, ce que disait le dessinateur. Moebius était fasciné par les métamorphoses (sa dernière exposition de son vivant, "Moebius transforme", était d'ailleurs consacré à ce thème en fil conducteur). Jean  Giraud métamorphosait aussi son nom avec plusieurs pseudos (Gyr, Moebius) , ou celui de ses héros (Arza'ch, dont l'écriture varie au fil des histoires).
L'évolution des graphismes de la saga Blueberry au fil des tomes est d'ailleurs pour moi un cas d'école : on a peine à croire que c'est le même dessinateur à 20 tomes d'écart.
À dire vrai, j'ignore les raisons du succès, et l'ampleur du succès de L'Incal. C'était probablement très novateur pour l'époque.
En dehors du dessin, j'ai particulièrement de mal avec cette saga. Difool m'énerve. Et surtout, j'ai beaucoup de mal à adhérer à l'histoire assez chaotique et vraiment très psychédélique par moment. Bref, j'ai toujours eu l'impression d'un rendez-vous raté avec cette saga, comme si je passais à côté des raisons de son succès. Pour info, j'ai aussi beaucoup de mal avec les scénarios loufoques de certaines BDs de Moebius, alors que j'apprécie énormément ces dessins.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2377
Date d'inscription : 09/12/2012

L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS Empty
MessageSujet: Re: L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS   L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS Icon_minitimeJeu 17 Oct - 21:13

Je l'avais eue plusieurs fois entre mes mains,D, je l'avais commencée, et puis vite arrêtée, pas motivé pour la lire (une édition en un volume me semble-t-il). Je ne sais pas pourquoi, le style peut-être, ou moi qui ne suis pas trop BD. Cela n'avait pas réussi à m'accrocher. Mais je regrette clairement aujourd'hui de ne pas l'avoir lu.

Sinon j'aime bien ces commentaires sur le style, le pourquoi, tout ça. Cela rend le tout très vivant.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
 
L’Incal : JODOROWSKY, MOEBIUS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MOEBIUS / GIR (JEAN GIRAUD)
» DUNE/JODOROWSKY (non tourné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section BD :: Les BD-
Sauter vers: