AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
PC portable Gamer 15,6” ERAZER DEPUTY P60 (144Hz ...
Voir le deal
999.99 €

 

 STRANGER THINGS - SAISON 3

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2377
Date d'inscription : 09/12/2012

STRANGER THINGS - SAISON 3 Empty
MessageSujet: STRANGER THINGS - SAISON 3   STRANGER THINGS - SAISON 3 Icon_minitimeSam 17 Aoû - 10:40

Stranger Things 3


(Série - saison 3, 8 épisodes)



STRANGER THINGS - SAISON 3 This-i10
 


Été 1985. On retrouve la petite bande d'Hawking que les affres de l'adolescence commencent à séparer. Je t'aime, moi non plus, tu me mens, je te déteste, bla, bla, bla... Les jeunes adultes sont confrontés à la dure réalités du monde du travail, et oscillent entre bêtise due à l'inexpérience et rage de prouver ce qu'ils valent, ce qui est de bon aloi. Tandis que les grandes personnes, elles, font face aux tourments des regrets passés et des décisions difficiles et stagnent un peu, il faut bien le reconnaître, jusqu'à parfois s'enfoncer dans le ridicule (la scène de la voiture et le début de romance avec le russe, complètement second degré parce que sinon...). Et les monstres frappent. Très fort, soyons honnête. Afin de lutter contre la menace, nous suivons pas moins de 5 groupes différents qui finiront peu à peu par se rejoindre, lors du climax. On enquête à tout va : mystérieuse conversation entre russes, disparition d'une maîtresse-nageuse, magnets qui n'adhèrent plus, rats qui deviennent agressifs et Will qui ressent la présence du Flagelleur mental. On a de quoi s'occuper. Si donc le synopsis est plutôt plan plan, la scénarisation, très découpée, est punchy et entraînante, nous permettant de changer de décors, d'ambiance, d'enjeux, de caractères en un claquement de doigt et assurant dès lors une bonne immersion du spectateur.

J'ai pourtant eu beaucoup de mal à suivre cette troisième saison. Je me suis arrêté un long moment après l'épisode 2, tellement je n'aimais pas ce qui était proposé et que tout m'ennuyait. Deux longs épisodes d'exposition où on détruit patiemment et avec minutie ce qui avait été construit sur deux saisons. Moi, je n'aime pas. Surtout que j'y crois très peu. Nous n'avons pas affaire à des personnages ordinaires, ni ayant vécus des aventures ordinaires. Je vois mal un tel groupe se comporter comme des ados moyens. Il y a quelques passages justes (l'utilisation d'Elf, avec Max, de ses facultés à des fins personnelles) et le triangle jouissif Dustin, Steve, Robin. Mais tout le reste est tellement artificiel, tellement mal justifié et tellement fait pour que tout le monde se rabiboche vers la fin de l'histoire... Non. Heureusement, les choses bougent enfin vers l'épisode 3 pour aller crescendo jusqu'au très bon épisode final. Côté synopsis, je suis assez déçu. J'espérais une exploration du monde À-l'envers et au lieu de cela, on a juste un monstre (mais pas du week-end, heureusement), aux motivations un peu simplistes, le tout saupoudré d'affreux vilains russes (années 80 obligent) dont les objectifs demeurent quand même rudement flous (prendre l'accent russe : « Nous, ce qu'on veut, c'est ouvrir des portails. »). La mythologie est en mode pause : rien sur l'autre dimension, rien sur les créatures qui l'habitent et leur motivation, rien sur les pouvoirs de Elf, rien de rien. Reste la/les créatures, les mystères, les allers-retours entre les groupes, la fin, brutale. [Originalité : 1 sur 3]

On nous remplace tout ce manque de profondeur par des découvertes et des actions, qui manquent parfois de crédibilité. Franchement, le complexe russe, bâti quand (problème de chronologie apparente) et surtout comment, mais personne ne peut y croire, personne, ou alors le contre-espionnage américain est le plus bête, le plus inconséquent et le plus permissif de toute l'Histoire. Apprendre le russe en deux jours, en écoutant une bribe de conversation sur cassette, mais bien sûr. Et puis cette décision finale de Joyce me semble davantage dictée par l'envie de créer des réactions émotionnelles (et un tremplin pour la saison 4) que dans un soucis de cohérence avec le personnage. Sérieux, j'aurais été son fils (le grand), je me serais barré. Et tout est à l'avenant. On a donc bien du mal à adhérer à l'histoire. Pourtant, les scènes qui font avancer le scénario, elles, sont bien faites. Chacun de ces passages, indépendamment de l'histoire de fond, possède un début, un milieu, une fin, monte en tension, joue de ses personnages, dans des décors et des rebondissements aux petits oignons. Toute ces scènes, avec cliffhangers multiples, sont une bonne raison pour continuer de suivre le show, et c'est d'ailleurs ce que j'ai fait. [Scénario : 2/3]

Je n'ai pas grand chose à dire du côté des acteurs qui jouent, pour moi, toujours très bien. (Mais ce sont surtout les personnages qu'ici, j'évalue. Néanmoins, et heureusement, la prestation des acteurs entre quand même en ligne de compte.) Maya Hawke est excellente dans le rôle de Robin, et de toute façon, ce trio (Steve, Dustin et Robin) vole la vedette à Elf et sa bande. Ce sont d'ailleurs les personnage de Steve et de Dustin qui évoluent le mieux – la réaction de Steve dans les toilettes, respect. Non, le problème ne vient pas des acteurs, mais de tous les autres personnages. L'évolution est timide, puisque après un faux départ (on casse le groupe, on se sépare), on revient comme avant. Will et Max avaient des évolutions possibles réellement intéressantes à montrer, car potentiellement les plus brisés par le show, mais on n'en verra qu'une amorce mal traitée. Nancy a son petit moment et sa progression est palpable. Chouette. Néanmoins, certains personnages sont juste inexistants, malheureusement, tels Lucas et Jonathan – on se demande presque ce qu'ils font là. Et j'ai positivement détesté Érica (la sœur de Lucas, tout en vannes méchantes, et au comportement proche du trouble de la personnalité narcissique – à 10 ans, chapeau). Il y a les caricatures (le maire, les russes, le tueur russe – mais on lui pardonne parce qu'il fait tellement bien le T, vraiment) et des points que je n'ai pas apprécié : ce qui arrive à Elf à la toute fin est complètement idiot (comme de mettre un super-héros en prison) – c'est encore un artifice scénaristique pour la saison 4 et Hopper, personnage brillant jusque là, se retrouve réduit à un rôle de tyran pour ado et d'amoureux transis. [Personnages : 1/3]

Le gros, très gros point fort de la série, c'est son ambiance. Comme l'annonçait les réalisateurs, la série est bien plus sombre, plus dark que les deux autres. On a des scènes de torture, de souffrance, de meurtres, d'explosion, il y a de la tripaille et de l'angoisse, c'est violent, presque charnel, presque viscéral. Il va y avoir des choix cornéliens à prendre qui vont peser sur les personnages. Bref, on est peu à peu immergé dans une atmosphère noire qui sied fort bien à la série et on ne cesse de se demander : mais comment il vont faire pour s'en sortir. De plus, les changements de décors et de personnages permettent intelligemment de modifier les registres de la peur et du noir, ne laissant que peu de temps au spectateur pour se reposer, et maîtrisant ainsi très bien l'effet de rythme qui s'enclenche à partir de l'épisode 3. [Ambiance : 3/3]

Je n'y connais pas grand chose en réalisation, en colorimétrie, en étalonnage, en montage. Je vous parlerais donc ici de ce qui m'a séduit : une mise en scène de l'horreur, des cliffhangers percutants, les clins d'œil aux années 80 ('tain, le passage avec la musique de Retour vers le futur), l'absence de concession dans le final, même si on se doute bien que… C'est vraiment gentiment flippant par moment, il y a des séquences avec de la tension comme il faut (le sauna par exemple, l'hôpital – sérieux, mais c'est obliger, ils vont mourir, etc...). J'ai vraiment aimé et c'est ça qui m'a le plus accroché. Maintenant, les plan ne sont pas fous non plus, il n'y a pas une recherche de la beauté, de l'image. Juste le choc, l'angoisse. [Réalisation 2/3]

Et pour moi, les FX sont supers. Je n'y connais pas grand chose non plus, mais quand j'y crois, pour moi, c'est bon. Et j'y crois. La BO est honorable (mini critiques ici : Underscores, avec un extrait à écouter) et les morceaux des années 80 sont bien présents, comme on les y attend. Donc 3. [Effets spéciaux : 3/3]

Stranger Things saison 3 souffre d'une absence de concept, se reposant sur ses lauriers. On reprend la saison 2, en plus noir, avec une caméra nerveuse sur fond de Cindy Lauper et le tour est joué. Comme la série peut s'appuyer sur un bon background, des acteurs solides et plein de rebondissements, ça fait le café. Mais si les créateurs/créatifs ne s'attaquent pas rapidement au fond – l'histoire qui doit être racontée et les personnages qui la vivent, je crains un joli flop de qualité pour la saison 4 (qui est pour moi déjà mal partie). Néanmoins, on ne peut nier le plaisir à retrouver toutes la bande nappé de cette atmosphère eighties. Un vrai plaisir coupable. [Bonus personnel : 1/2]    

Note : 13/20


Source de l'image : Inverse.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3536
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 46
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

STRANGER THINGS - SAISON 3 Empty
MessageSujet: Re: STRANGER THINGS - SAISON 3   STRANGER THINGS - SAISON 3 Icon_minitimeDim 25 Aoû - 17:51

J'ai bien aimé cette saison 3. Autant j'avais été un peu déçu sur la 2 qui je trouve se reposait trop sur ses lauriers, avec beaucoup moins d'efficacité que la 1ere. Pour cette saison 3 j'ai retrouvé l'entrain, la force de la saison 1.
Alors oui l'intrigue met un peu de temps pour se mettre en place, mais on est bien dans l'esprit des 80's, avec la découverte des émois amoureux des ados, cette jeunesse qui découvre la mode de cette époque. C'est je trouve totalement dans l'ambiance des films de l'époque.
Certains personnages sont en effets bien mis en avant, on a pendant longtemps 3 aventures en une, avant que les 3 équipes se rejoignent dans la partie finale. Le trio Steve, Robin et Dustin est en effet peut être le meilleur moment de toute la série. Et je rejoins Astre, la scène des toilettes est l'une des plus surprenantes et prenantes. Le seul gros bémol pour moi c'est la BO. Après le 4eme épisode on a pas beaucoup de chansons marquantes des 80's. On en a même pas mal plus anciennes. Mais au bout du compte j'ai vraiment beaucoup apprécié cette saison 3, qui relance la série, j'attends avec impatience la saison 4.

Si je devais noter cette saison 3 ce serait un bon 16/20
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2377
Date d'inscription : 09/12/2012

STRANGER THINGS - SAISON 3 Empty
MessageSujet: Re: STRANGER THINGS - SAISON 3   STRANGER THINGS - SAISON 3 Icon_minitimeDim 25 Aoû - 20:36

J'ai eu franchement plus de mal sur cette saison pour une raison assez simple, les enjeux. Ceux des ados m'ennuient - même si effectivement, c'est le ton de l'époque - et ceux de l'intrigue ne sont vraiment pas folichons. Le scénario est bon, mais la trame de fond est bien trop légère pour emporter mon enthousiasme. Mais cela reste une excellent divertissement.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3536
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 46
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

STRANGER THINGS - SAISON 3 Empty
MessageSujet: Re: STRANGER THINGS - SAISON 3   STRANGER THINGS - SAISON 3 Icon_minitimeLun 26 Aoû - 16:46

Après les personnages grandissent ils ont les envies de leur âge, donc c'est normal de les voir avec des délires d'ados, et c'est je trouve bien dans l'esprit des 80's. La dessus la série est fidèle à l'époque.
Quand à la légèreté la aussi c'est typique des 80's, avec ce mélange d'humour de dramaturgie, de SF et d'horrifique. On est en plein dans l'atmosphère des années 80. C'est pour ça que j'ai préféré cette saison 3 à la 2 qui était plus planplan par moment. Dans cette saison 3 on est monté crescendo dans le rythme et la tension, avec 3 aventures parallèles dans l'histoire, se rejoignant toutes à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





STRANGER THINGS - SAISON 3 Empty
MessageSujet: Re: STRANGER THINGS - SAISON 3   STRANGER THINGS - SAISON 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
STRANGER THINGS - SAISON 3
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STRANGER THINGS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries Science Fiction-
Sauter vers: