AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Vélo d’appartement FYTTER – statique et ultra-pliable
150 € 249 €
Voir le deal

 

 LITTÉRACTION SUR LE VIF

Aller en bas 
AuteurMessage
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1958
Date d'inscription : 09/12/2012

LITTÉRACTION SUR LE VIF Empty
MessageSujet: LITTÉRACTION SUR LE VIF   LITTÉRACTION SUR LE VIF Icon_minitime1Lun 29 Juil - 14:12

Présentation


LITTÉRACTION SUR LE VIF Livres11




Voilà peu, je me suis replongé dans les Livres et les Aventures dont vous êtes le Héros. Comme il existe des sites dédiés pour la présentation, la critique et la discussion de cette littérature ergodique, on pourrait considérer que proposer un contenu similaire, ici, s'apparenterait à une certaine redondance. Après tout, les forums dédiés sont finalement bien mieux outillés pour effectuer de telles présentations et possèdent naturellement les membres et les auteurs permettant de débattre activement du sujet. Néanmoins, tous les membres de ce forum qui sont présents, qui le furent ou qui le seront, n'ont pas forcément l'envie de s'inscrire sur d'autres forums et d'y participer, tout comme ceux qui y sont n'auront pas systématiquement le désir de venir ici afin d'y mettre leur commentaire. Et puis il y a les visiteurs de passage, qui au détour d'une critique, pourraient avoir le désir de pousser la porte ou se rendre sur les fameux forums. C'est pourquoi, à la façon d'une Opinion sur le vif, je vous propose de venir lire et critiquer toute forme de littéraction ici. Il ne s'agira pas d'être aussi détaillé qu'ailleurs, mais plutôt d'offrir un avis plus généraliste, plus condensé, moins technique, permettant aux non habitués de se faire une opinion plus facilement, l'aspect blog et les fonctions hyperliens assurant une aisance de la circulation en fonction de ses choix et de ses envies que ne permet pas aussi facilement les sites les sujets pour un seul et même ouvrage. Les critiques que je posterai seront donc plus présentatives et informatives que celles sur les autres forums - leur objectif n'étant justement pas le même. Mais bien sûr, chacun et chacune doit se sentir libre d'utiliser ces pages comme bon lui semble. Bonne lecture à vous.


Sommaire


Page 1

LITTÉRACTION SUR LE VIF Photo-14


L'horizon est gommé (2019)
Prisme (2018)




Iconographie

Image de présentation : bibliothèque personnelle, par Toysnus sur : Backintoys ;
Image du Sommaire page 1 : Linda Kulekova photographiée par Velizar Ivanov, sur : Unsplash.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1958
Date d'inscription : 09/12/2012

LITTÉRACTION SUR LE VIF Empty
MessageSujet: Re: LITTÉRACTION SUR LE VIF   LITTÉRACTION SUR LE VIF Icon_minitime1Lun 29 Juil - 15:16

L'horizon est gommé


LITTÉRACTION SUR LE VIF Artwor10

Aventure dont vous êtes le héros
Par Outremer
2019
50 paragraphes
Genre : Post-apocalyptique



Introduction
Nous sommes des siècles après la disparition de la civilisation causée par le réchauffement climatique due à l'activité humaine. Sixième extinction des espèces, océans pollués, une Terre sans ressource et à l'agonie, voilà tout ce qui reste du monde. Pour survivre, les nouvelles cités où l'Homme s'est réfugié envoient à travers la planète des équipes d'exploration chargées de trouver et de ramener toute matière exploitable. C'est ainsi que vous (Merle), accompagné de Cerise et de Safran, cherchez à aborder une île non encore explorée dans l'espoir d'y trouver un ravitaillement substantiel pour Pyrrha, votre cité. Mais l'île ne recèle-t-elle pas des dangers inconnus et est-elle aussi déserte que vous le supposez ?

Mon avis
L'horizon est gommé m'a permis de renouer avec les LDVEH et les AVH, depuis un long moment rangés sur mes étagères poussiéreuses ou virtuelles. Et quelle claque, quelle maîtrise. Je suis bluffé. D'autant plus que juste après j'ai enchaîné avec Prisme et que je me suis demandé : « Mais c'est quoi ce niveau d'écriture et de ludicité de fou malade qui enterre définitivement nos vieux livre-jeu d'antan ? ».

J'ai vraiment apprécié à sa juste valeur le style littéraire utilisé par Outremer. Les descriptions fonctionnent très bien. On visualise parfaitement notre environnement. Le mix impressions du personnage, réalité éprouvée est efficace et souvent pertinent. Je serais plus critique sur les dialogues qui, parfois, sonnent un peu artificiels, forcés, et sur quelques descriptions – notamment celles du début, sur Cerise et Safran – que j'ai d'emblée trouvées comme ne s'harmonisant pas à l'ambiance, au décors, au ton général de l'histoire. Mais à part ces quelques détails, le reste m'a semblé très fluide : de la bonne littérature moderne.
J'ai particulièrement aimé cette sorte de mise en abyme scénaristique. Ces niveaux de lecture sont très stimulants et nous plongent vraiment au cœur de l'histoire en nous impliquant intellectuellement. J'aurais bien voulu avoir un développement plus poussé de la relation entre Cerise, Safran, et nous-même, qui reste toujours à la surface. Scénaristiquement parlant, cela peut s'expliquer, mais cela demeure regrettable. Le seul reproche qui me vient à l'esprit ici, c'est peut-être un manque d'enjeu au final, surtout lorsque l'on comprend le pourquoi du comment. Mais l'ensemble est solide et se tient du début à la fin.

Alors, hasard, chance, talent inné, je ne suis mort qu'une seule fois. Le reste a été facile et les vrais faux numéros, les choix multiples bizarres ne m'ont posé aucune difficulté, j'ai fini l'histoire en 25 minutes. Je la referais néanmoins en prenant d'autres chemins, car j'ai vu que trois fins minimum étaient possibles. Je dirais même que les codes couleurs aident beaucoup trop. Il est probable que sans ces derniers je serais mort une ou deux fois de plus. Pour moi, la jouabilité est très bonne, voire un peu trop facile, mais comme il n'y a que 50 paragraphes, c'est normal. Pourtant, attention, nombre d'autres critiques (cf. liens) ne sont pas de mon avis, jugeant cette AVH très difficile.
Toujours est-il que lire et jouer cette histoire sans dé, en se servant des hyperliens, des couleurs et des niveaux de réalité m'a absolument ravi. C'est vraiment le genre d'aventure que j'adore, dans lesquelles je rentre et comme on dit, où je tripe à fond.

Au final, une excellent récit, servi par un jeu agréable, enveloppé dans un style fluide et percutant. Je ne peux que féliciter Outremer et le remercier pour cet agréable moment ludique. Pour conclure, j'ai particulièrement goûté au tout dernier paragraphe en noir, tellement prophétique qu'il m'en a donné des frissons – preuve pour moi d'une indéniable réussite.

Ma note : 18/20


Iconographie : Pochette de EJ, No More Chance, Garuda, à écouter sur : Soundcloud.

Pour aller plus loin :
À télécharger sur Littéraction ;
À en lire les avis et commentaires sur Rendez-vous au 1 ;
À en lire les avis et commentaires sur La Taverne des aventuriers.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles


Dernière édition par Astre*Solitaire le Lun 29 Juil - 23:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1958
Date d'inscription : 09/12/2012

LITTÉRACTION SUR LE VIF Empty
MessageSujet: Re: LITTÉRACTION SUR LE VIF   LITTÉRACTION SUR LE VIF Icon_minitime1Lun 29 Juil - 16:46

Prisme


LITTÉRACTION SUR LE VIF Couver10


Aventure dont vous êtes le héros
Par MerlinPinPin
2018
50 paragraphes
Genre : Science-fiction
Mini-yaz d'or



Introduction
On a cherché à vous assassiner. Trois tueurs !! Mais qui est-ce qui pourrait engager des hommes de main pour mettre fin aux jours d'une petite étudiante d'une vingtaine d'années ? Est-ce que cela aurait un rapport avec votre travail d'assistante auprès du professeur Paul et qui, apparemment, aurait percé les secrets du temps, ou bien avec vos étonnantes facultés, celles de manipuler les émotions d'autrui via la gamme chromatique ? Ou s'ils s'étaient simplement trompés de cible ? Vous l'ignorez. Alors vous, Laurine, vous fuyez, vous fuyez de toutes vos forces en espérant trouver une sortie à ce cauchemar.

Mon avis
J'ai vu l'image et j'ai cliqué. J'ai cliqué et j'ai téléchargé. J'ai téléchargé et j'ai lu quelques critiques en diagonale. J'ai lu quelques critiques en diagonale et j'ai ouvert le/le/le PDF. Mmmm... Drôle de bête. Voyons. Ah ! D'accord. Laurine, Orphéa, Graciosa. I'm Laurine. Couleurs partout, des codes ??, pas de dé – chouette ça, pour lire sans trop se prendre la tête (si j'avais su ^^) – et des pouvoirs. Ahh ! J'adore les pouvoirs. O.K., I'm ready, auf geht's, feu !
Quatre heures plus tard... Excellentissime. J'ai A-DO-RÉ. Je me suis vraiment pris au jeu de l'intrigue, des codes, des retours type boucle temporelle, j'ai franchement passé un très agréable moment ludico-littéraire et ça, ça mérite d'être souligné.

Côté littérature et scénario, on est clairement dans le haut du panier.
Le style est bon dans l'ensemble, voire très bon. Je pense que ce qui peut être amélioré ici, c'est le rapport à la syntaxe, en sachant que je pinaille. De mon point de vue, le style gagnerait en force, en puissance évocatrice, à travailler davantage la syntaxe pour éviter certaines confusions ou termes parfois peu appropriés. Et puis il y a les tics d'écriture : abus des points de suspension, sauts de ligne intempestifs. Ces derniers ne sont pourtant pas inintéressants puisqu'ils permettent de simuler les réflexions de l'héroïne, de suivre son parcours mental. Mais il y en a vraiment beaucoup. Et à un moment, l'effet de style handicape plus qu'il ne suscite. Mais là encore, c'est vraiment pour écrire une remarque : la plume, très poétique, instaure une fort belle ambiance intimiste qui a su me séduire.
Plus gênant fut pour moi, au fil de ma lecture, de constater une réelle absence de description environnementale et/ou de l'action. Cela ma particulièrement frappé dans la partie finale où l'on ouvre la porte, récupère le scaphandre, pénètre dans la pièce arc-en-ciel un peu comme dans un rêve. J'avais l'impression d'évoluer seul/e dans un monde éthéré – plus de gens, pas de mur, pas de décors, rien en dehors de l'esprit de Laurine. C'est mon plus gros regret pour cette AVH.
À l'inverse, il y a une réelle performance dans l'art de croquer les personnages. En quelques lignes, un tableau psychologique et physique est dressé, sans caricature (sauf peut-être le tueur du wagon). MerlinPinPin use d'ailleurs très bien de ce talent à esquisser les psychologies et les méandres réflexifs et sentimentaux, ce qui donne une profondeur et une épaisseur à chacune des rencontres, à souligner au vu de la nécessité technique de tout faire tenir en 50 paragraphes.

Le scénario en lui-même m'a beaucoup plu, même si vers le dernier quart, je n'ai pu m'empêcher de me demander si une partie de l'inspiration ne venait pas du Piège diabolique, une aventure de Black & Mortimer, par Jacob.
Spoiler:
 

Il y a quelques petites bricoles qui m'ont fait tiquer, telle la rencontre improbable de Laurine avec Hermione Suther, qui tombe vraiment comme un cheveu dans la soupe, l'écartement des personnages secondaires comme Julie – que se passe-t-il avec eux une fois la décision finale prise. Et d'une manière générale, j'ai trouvé dommage le peu de présence d'Orphéa et de Graciosa, surtout présentes pour faire avancer l'histoire. J'aurais bien aimé quelque chose de plus impactant, de connaître leur environnement, de voir des intrications. Elles n'ont chacune qu'un ou deux paragraphes pour briller. Je comprends pourquoi – 50 paragraphes – mais c'est tellement intéressant en terme de contexte, de narration, que l'on aurait voulu en avoir plus.

La jouabilité est un quasi sans faute. Déjà, en terme d'originalité, vous ne jouez pas avec un texte, mais avec trois textes, créant un beau labyrinthe narratif, prenant, immersif. L'idée des codes m'a ravi, je me suis vraiment pris au jeu, et j'ai grandement apprécié de revenir en arrière pour découvrir ce que je pouvais encore faire. J'ai par contre trouvé le décompte du temps et de la concentration un peu léger. MerlinPinPin nous en parle comme des Variables et nous précise : « Ne vous inquiétez pas, ces instructions vous seront rappelées lors de votre lecture. » On s'attend à un truc complexe, à de la gestion, tout ça. Et en fait non. Petite pointe de déception, mais rien de méchant. Et le pouvoir et ses composantes chromatiques sont une vraie réussite – à redévelopper, Monsieur, s'il vous plaît.
Une dernière remarque : la présentation. L'auteur a manifestement accordé beaucoup d'importance à la mise en page et à l'iconographie, intéressante, poétique, rêveuse, et dont le charme opère effectivement lors de la lecture. Un point très positif.

Voilà, au final, je ne peux que féliciter MerlinPinPin pour cette mini AVH, maîtrisée de bout en bout et qui fait passer un excellent moment de jeu et de lecture. Bravo et merci à lui.

Ma note : 17/20



Iconographie :
Couverture prise sur le site Littéraction, mais provenant à l'origine de Shutterstock.

Pour aller plus loin :
À télécharger sur Littéraction ;
À en lire les avis et commentaires sur Rendez-vous au 1 ;
À en lire les avis et commentaires sur La taverne des aventuriers.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




LITTÉRACTION SUR LE VIF Empty
MessageSujet: Re: LITTÉRACTION SUR LE VIF   LITTÉRACTION SUR LE VIF Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
LITTÉRACTION SUR LE VIF
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE JEUX :: Jeu de rôles-
Sauter vers: