AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 LE CINEMA ITALIEN

Aller en bas 
5 participants
AuteurMessage
Gorak

Gorak


Masculin Scorpion Messages : 5529
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 48
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeMer 24 Avr - 8:35

Salo ou les 120 journées de Sodome

Avertissement : Ce film comporte de très nombreuses scènes de nudité explicite, des scènes de viol, de la scatologie et des scènes de torture filmées assez crûment, ce qui pourra heurter la sensibilité de certains spectateurs. Il est donc recommandé de bien s'informer avant de choisir de regarder ce film. Film interdit aux moins de 16 ans dès sa sortie en salles.

LE CINEMA ITALIEN Salo_o10

Drame historique italien sorti en 1976.

Réalisé par Pier Paolo Pasolini avec dans les rôles-titres, Paolo Bonacelli, Giorgio Cataldi et Umberto Quintavalle.

Le Pitch : En 1943, dans la république fasciste fantoche de Salò, quatre riches notables enlèvent neuf jeunes garçons et neuf jeunes filles de la région pour les emprisonner dans un somptueux palais. Dans ce décor luxueux, les adolescents seront soumis aux plaisirs de leurs geôliers, à leur jouissance sadique de pouvoir exercer une domination totale sur ces jeunes corps, de décider de leurs souffrances, de leur survie ou de leur mort



Mon avis : Initialement prévu pour être le premier film d'une nouvelle trilogie, faisant suite à la "Trilogie de la Vie" comprenant, entre autres, le Décaméron et les Contes de Canterbury, celle-ci fut avortée par l'assassinat du réalisateur sur une plage d'Ostie un an avant la sortie du film.

Ce film se fonde sur les écrits sulfureux du marquis de Sade dont il reprend les codes et les personnages, adaptés à une période historique spécifique de l'histoire contemporaine italienne : celle de la République de Salo, un état fantoche fondé par quelques nostalgiques du fascisme sur les bords des lacs italiens.

Film provocateur ? Très certainement pour son époque. Mais atrocement banal pour aujourd'hui. En fait, j'estime qu'il faut voir ce film comme une allégorie. Une allégorie sur les vices hypocrites de la société capitaliste et bourgeoise. Il nous montre comment, de nos jours, nous nous soumettons à nos bourreaux sans jamais oser nous rebeller, nous qui, comme les jeunes garçons et jeunes filles dans ce film, sommes les victimes consentantes du système qui nous oppresse et nous exploite. Nous sommes tellement habitués à la merde de ce système que nous avons fini par l'apprécier et y prendre goût.

Un film que je qualifierais d'avant-gardiste et de visionnaire tant, de mon point de vue, notre monde est aujourd'hui parvenu à un degré de dépravation tel que nous avons fini par nous y habituer.

Un film qui n'est bien évidemment pas à regarder en famille mais pour soi, pour s'interroger et interroger sa conscience.

Ma note : 8/10


Dernière édition par Gorak le Mer 24 Avr - 13:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2287
Date d'inscription : 09/12/2012

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeMer 24 Avr - 13:00

Un film que je n'ai pas vu et que je ne verrai pas. Si je n'ai rien contre la réflexion que peut soulever ce film - sur les dictatures, sur la conception philosophique du plaisir - je suis assez éloigné, pour ne pas dire à l'opposé, de la pensée de Sade, qui voit l'autre comme une proie et où il faut toujours aller plus loin dans le pire pour obtenir satisfaction. L'égoïsme déconscientisé, la souffrance imposée, le meurtre (non mais quelle horreur) ne sont ni des moyens, ni des objectifs acceptables - peu importe les systèmes de croyance ou une philosophie lambda du désir mis en jeu ; c'est juste insupportable.
Par contre, le film en lui-même, comme œuvre cinématographique, à la fois mise en scène de ce que j'estime être personnellement des perversions (du système, de l'individu), et dénonciation par une illustration jusqu'au-boutiste - un peu comme, de mon point de vue, l'est l'œuvre de Lautréamont et ses Chants de Maldoror - des dérives sociétales (bourgeoisie, capitalisme), me semble tout à fait intéressant - mais il est trop dur pour moi. Je me contenterai donc d'y exercer ma réflexion, sans le voir

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak


Masculin Scorpion Messages : 5529
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 48
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeMer 24 Avr - 13:17

Astre*Solitaire a écrit:

Par contre, le film en lui-même, comme œuvre cinématographique, à la fois mise en scène de ce que j'estime être personnellement des perversions (du système, de l'individu), et dénonciation par une illustration jusqu'au-boutiste - un peu comme, de mon point de vue, l'est l'œuvre de Lautréamont et ses Chants de Maldoror - des dérives sociétales (bourgeoisie, capitalisme), me semble tout à fait intéressant - mais il est trop dur pour moi. Je me contenterai donc d'y exercer ma réflexion, sans le voir

Pasolini, militant communiste, se servait de ses films pour faire passer un message politique et social. Mais pour frapper plus fort les esprits, il usait de la provocation.
Il n'hésitait pas à briser les tabous comme la scatologie.
C'est d'ailleurs ce que certains critiques, s'arrêtant au premier degré, lui reprochait :


Je l'ai dit : ce n'est pas un film à voir en famille. Mais c'est un film à voir quand même, ne serait-ce que pour élever sa réflexion, un peu lorsque l'on effectue une visite dans un camp de concentration.
Une fois le choc passé, on s'interroge, on se questionne... on cherche... et puis on comprend finalement ce que le réalisateur veut nous dire.

Bien sur, ce film ne changera pas le monde mais il contribuera à comprendre pourquoi nous en sommes où nous sommes.

Une oeuvre visionnaire sur bien des points.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3462
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 43
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeVen 26 Avr - 17:30

A part le western spaghetti et les peplum j'ai du mal avec le cinéma italien. Je le trouve bien souvent malsain me mettant mal à l'aise.

Ce film ne dérogera pas à la règle, et puis Pasolini j'accroche pas du tout.

Non vraiment pas ma vision de l'art et du cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak


Masculin Scorpion Messages : 5529
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 48
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeVen 26 Avr - 20:44

Warlock a écrit:
A part le western spaghetti et les peplum j'ai du mal avec le cinéma italien. Je le trouve bien souvent malsain me mettant mal à l'aise.

Ce film ne dérogera pas à la règle, et puis Pasolini j'accroche pas du tout.

Non vraiment pas ma vision de l'art et du cinéma.

Après, c'est un film à voir pour ce qu'il a à nous dire, pour son message. En sachant que Pasolini était un provocateur. D'ailleurs, les raisons pour lesquelles il a été assassiné n'ont jamais vraiment été très claires... on suppose un règlement de comptes avec la mafia. Ce qui en dit long sur la nature du personnage.

Si tu ne le sens pas, ne regarde pas ce film. Parce que, je reconnais que certaines scènes, il faut vraiment avoir le coeur bien accroché pour les voir.

Sinon, tout n'est pas à jeter dans le cinéma italien : il y a, tu l'as rappelé, les péplums, les westerns spaghetti et tout le cinéma réaliste, de Visconti à Fellini.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeVen 26 Avr - 21:20

Pas mon genre de film… Comme pour Orange mécanique, je n'ai jamais vraiment compris ce genre d'œuvre et comme Warlock, j'y trouve quelque chose de malsain. De Pasolini, je ne retiens que Médée avec Maria Callas, seul film où la Diva Assoluta ne chante pas pourtant. Mais quelle présence !

Pour le cinéma italien, il a eu de bons films dans les années 1950/60, dans le registre de la comédie sociale ou de la satire de mœurs, avec souvent une satire féroce de la bourgeoisie italienne de l'époque ou au contraire, un portrait sans fards, réaliste, du monde ouvrier et prolétaire. On pensera bien sûr à La dolce vita, critique d'une élite oisive et désoeuvrée. Côté acteurs et actrices, il y a quand-même Marcello Mastroianni (la classe à l'italienne) et Sophia Loren (belle à tomber et actrice talentueuse).
Fellini nous a quand-même laissé, outre La dolce vita, l'étonnant et fou Satyricon. Sans oublier Visconti et ses films historiques d'un esthétisme impeccable (bien que Mort à Venise me paraisse dérangeant et malsain également quelque part…).
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2287
Date d'inscription : 09/12/2012

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeVen 26 Avr - 22:28

J'avais adoré Orange mécanique à l'époque (non, je ne l'ai pas vu à sa sortie). Mais j'étais plus jeune et je supportais infiniment mieux la violence mise en scène qu'aujourd'hui. Le film me serait très certainement plus difficile à voir. J'avoue connaître assez mal, voire très mal le cinéma italien qui ne m'a jamais vraiment attiré, à part adolescent, les westerns spaghettis et les vieux péplums, tels les Hercule et autres Maciste ou Barabas.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang


Masculin Messages : 1411
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeSam 27 Avr - 0:40

Warlock a écrit:
A part le western spaghetti et les peplum j'ai du mal avec le cinéma italien.
Mettre tout le cinéma italien dans un sac, c'est aussi pertinent que pour le cinéma français, britannique, étatsunien ou allemand.

De Pasolini, j'ai vu Œdipe roi et Les Contes de Canterbury, j'ai bien aimé les deux mais n'ayant pas vu Salò je ne me prononcerai pas.

Notez que son militantisme et son homosexualité lui on valu d'être assassiné.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2287
Date d'inscription : 09/12/2012

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeSam 27 Avr - 10:24

Il ne s'agit pas de le mettre dans un sac, mais plutôt d'exprimer un ressenti, je pense, qui d'ailleurs n'est qu'un ressenti, ultra subjectif par essence, et donc évidemment qui ne rend pas justice aux qualités de ce cinéma.
Je n'ai rien vu de Pasolini, donc je ne peux rien dire sur son cinéma.

Par contre, il y en aurait des choses à raconter sur son assassinat. Il semble, d'après divers articles et études sur le sujet, que son homosexualité ne soit pas en cause ... mais plutôt la politique, liée aux investigations même de Pasolini (l'essai Pétrole - dont un chapitre aurait disparu). Ce que contredit l'enquête de Simona Zecchi, journaliste d'investigation indépendante, qui y voit un crime de mœurs.

Je vous mets trois liens sympa si de longues lectures d'articles ne vous rebutent pas :
Vanity Fair : Le théorème irrésolu, 2013/2014, 2018, par Cécile Colette ;
Les lettres françaises : Meurtre de Pasolini, dernières lueurs sur un cas irrésolu, 2015, par René de Ceccatty ;
Courrier international : Mort de Pasolini, il a été victime d'un massacre tribal, 2015, par Lucie Geoffroy.

Pour en revenir au film, les bobines ont été volées en 1975, ce qui a contraint de le remonter à partir des copies. Une question semble demeurer : est-ce que ces copies contenaient bien tout le film ? Pour certains, non, ce qui expliquerait quelques unes des incohérences de Saló. De plus, il paraitrait que ces bobines auraient depuis été retrouvées. Je vous laisse enquêter sur le net.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak


Masculin Scorpion Messages : 5529
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 48
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeSam 27 Avr - 17:04

cdang a écrit:

Notez que son militantisme et son homosexualité lui on valu d'être assassiné.

Ben, justement, on ne sait pas trop les raisons de son assassinat... était-ce pour ses opinions politiques ? Son homosexualité (qui d'ailleurs transparaît avec évidence dans toutes les scènes de ce film) ? Ou ses liens supposés avec la mafia ?

Il y a même des théories qui impliquent même la CIA...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
cdang

cdang


Masculin Messages : 1411
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeSam 18 Mai - 1:21

Astre*Solitaire a écrit:
Il ne s'agit pas de le mettre dans un sac, mais plutôt d'exprimer un ressenti
Oui mais sur quel échantillon du cinéma italien ? Les quelques films que je connais sont très différents, on peut les aimer ou pas mais certainement pas les mettre dans un sac. Rome ville ouverte (Roberto Rossellini, 1945), Le Voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948), La Strada (Frederico Fellini, 1954), Rogopag (collectif, 1963), Le Guépard (Luchino Visconti, 1963), Mediterraneo (Gabriele Salvatores, 1991), La Scorta (Ricky Tognazzi, 1993), Lamerica (Gianni Amelio, 1994), Con gli occhi chiusi (Francesca Archibugi, 1994)… Réalisme social, fresque historique, mélo, polard, film comique… Toute cette richesse…
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeSam 18 Mai - 7:23

Ha, merci pour le terme "réalisme social", c'est l'exacte formulation de ce que je cherchais à exprimer dans mon message plus haut.
Le cinéma italien de l'après-guerre a été très fort dans ce genre, que ce soit pour s'intéresser à la bourgeoisie et aux élites ou au monde rural ou ouvrier.

Dans les années 1950 à 1970, c'est le règne des grands réalisateurs qui ont imprimé leur marque au cinéma : Pasolini, Visconti, Fellini… Chacun a son genre, son style, son univers. Et puis les actrices : Sophia Loren, Claudia Cardinale, Silvana Mangano… Des femmes qui ont hanté l'imaginaire de nos parents et qui savaient jouer aussi surtout. Sophia Loren, en plus de sa grande beauté, est une remarquable actrice.
Côté réalisateurs, j'ai donc du mal avec Pasolini et je n'aime pas tout chez Fellini (La dolce vita reste pour moi son œuvre majeure). Je serais plus tourné vers Visconti, l'esthète, l'artiste, le maniaque aussi : dans ses films historiques, c'était un fou des costumes, des détails, jusqu'à l'absurde. Ainsi, dans certaines scènes, il faisait mettre du linge dans les tiroirs des commodes (tiroirs qui restaient fermés durant la scène) pour faire plus vrai… Et je crois avoir lu un témoignage de Claudia Cardinale qui disait que, pendant le tournage du Guépard, elle se voyait imposer de véritables corsets avec baleines pour ses robes, comme autrefois, au point qu'elle terminait certaines prises avec "les côtes en sang". Malheureusement, Visconti est trop esthète pour moi, ses films sont beaux mais me paraissent longs, trop longs et mêmes chiants au bout d'un moment. Surtout Mort à Venise, interminable et dont le sujet surtout, me dérange énormément.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire


Masculin Messages : 2287
Date d'inscription : 09/12/2012

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeSam 18 Mai - 14:16

Pour te répondre Cdang, je dirais que c'est un peu comme les stéréotypes. Non seulement ils ne correspondent pas à la réalité, puisqu'il s'agit d'une catégorisation qui vise à classer l'objet considéré, mais en plus on n'est pas forcément responsable de ces derniers puisqu'ils sont souvent l'émanation d'un groupe : « Le stéréotype est l’image que nous avons des autres, un ensemble de croyances qui présente une image simplifiée des caractéristiques d’un groupe [...] ; ils aident à donner du sens au monde et à montrer les relations différentes qui existent entre les groupes sociaux ». Remplace les autres/groupe par le cinéma italien, allemand, français... Je ne dis pas que c'est bien. Mais tu me dis cinéma italien, et je vais avoir automatiquement des images qui vont s'imposer et donc classer le genre. Appelle ça un sac si tu veux. Ensuite, bien sûr, je sais faire la part des choses et comprendre que cette image est fausse et que le cinéma italien, comme art, est infiniment plus riche que cela. La preuve en étant cette discussion ^^.

Source de ma petite citation : Uni Giessen.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitimeMar 10 Sep - 22:07

Visconti, l'esthète (1906-1976)

LE CINEMA ITALIEN Mv5bzj12

Il reste l'un des plus grands réalisateurs de l'âge d'or du cinéma italien, avec Fellini et quelques autres. Véritable noble, comte et descendant d'une ancienne famille de la noblesse italienne, il est certainement l'aristocrate, l'esthète du cinéma italien, passionné d'art et d'opéra, ce qui ressort nettement dans nombre de ses films.

Le guépard, Les damnés, Le crépuscule des dieux, autant de films où le maître appose sa marque, son esthétisme, son perfectionnisme, son goût marqué pour les grandes fresques et les grandes familles aux amours impossibles ou tragiques, emportées par l'Histoire. Jusqu'à ce très dérangeant Mort à Venise où Visconti, proche de la fin, évoque la vieillesse, la mort, le désir et une certaine conception de la beauté, comme un absolu inaccessible.
Les plus grands ont tourné avec lui de Burt Lancaster à Romy Schneider en passant par Claudia Cardinale, Marcello Mastroianni et même les amants du réalisateur comme son acteur fétiche Helmut Berger.

Les grandes familles, les grandes fresques historiques, l'art et la beauté, mais aussi la tragédie, la haine et la folie… Tout cela, Visconti le filmait avec une minutie et un perfectionnisme maniaque comme dans la célèbre scène du bal dans Le guépard où l'on fît brûler des milliers de chandelles à chaque prise car le maître ne voulait pas d'éclairage électrique pour rester fidèle à l'époque et au rendu visuel qu'il recherchait. Claudia Cardinale a évoqué les robes d'époque avec de véritables corsets qui lui laissaient "les flancs en sang" après chaque scène de danse. Dans d'autres films, Visconti allait jusqu'à mettre du linge dans les armoires et tiroirs des commodes pour faire plus vrai alors que les meubles en question restaient fermés…

L'aristocrate du cinéma italien laisse derrière lui une œuvre profondément imprégnée de lui-même, de ses goûts, de sa sensibilité et de sa personnalité, comme une fresque, une œuvre d'art. Un cinéma d'une autre époque qui ne pourrait sans doute plus exister aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé





LE CINEMA ITALIEN Empty
MessageSujet: Re: LE CINEMA ITALIEN   LE CINEMA ITALIEN Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LE CINEMA ITALIEN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Gendarme et les gendarmettes [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries en général-
Sauter vers: