AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

 

 L'art de la guerre

Aller en bas 
AuteurMessage
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 19 Nov - 0:53

J'ouvre un sujet pour parler de la tête plus que du corps : stratégie, tactique, poliorcétique, Sun Zi (ou Sun Tsu, ou Souen Tseu, 孫子 si vous préférez), Vauban, von Clausewitz…

Pour lancer l'affaire, un petit article (en anglais) sur la tactique de combat française dans les guerres contemporaines (Afghanistan, Mali…) :
Michael Shurkin, The French way of war, Politico.eu, 18/11/2015

Pour résumer (et en rajoutant quelques précisions par rapport à l'article) : la France a laissé une piètre image avec la défaite éclair de 1939 et celle de Dien Bien Phu, mais elle est de nos jours très efficace. Elle dispose de très peu de moyens comparé aux USA ; du coup, elle se concentre sur des objectifs modestes et agit en coulisses. Par contre, elle détermine de manière précise les objectifs et la manière d'y arriver, et met en œuvre les moyens minimums, voire des moyens insuffisants, mais avec une bonne connaissance du terrain. La « juste mesure ».

Par exemple, en 2007 en République Centrafricaine, ils ont stoppé l'avance rebelle à Birao (frontière soudanaise) avec seulement quelques douzaines de para (13e DBLE) et avec pour seul appui aérien un chasseur F1 ; la première vague comptait moins de 10 soldats largués à haute altitude. Une frappe de faible ampleur, mais précise et suffisante.

En 2013 au Mali (opération Serval), ils se sont déployés avec des réserves d'eau insuffisantes et avec un appui médical également insuffisant, mais en sachant où se ravitailler, et en connaissant les forces locales, leurs alliés, en qui ils pouvaient avoir confiance. Ils ont pris Tombouctou grâce à un parachutage de nuit alors que la troupe envoyée était en infériorité numérique. Ils sont allé chercher le MNLA et Ansar Dine sur leur propre terrain, là où on ne les attendait pas, dans les cavernes et les rochers, sous une chaleur écrasante et avec la colle des semelles de rangers qui fondait.

L'armée française en cherche pas à occuper le terrain et à refonder un pays, ils se contentent de faire ce qu'ils savent bien faire : tuer. Par contre, ils savent aussi très bien coopérer avec les autres armées, en particulier étatsunienne, et profiter de leur soutien et de leu logistique.

Un gros contraste par rapport à la doctrine étatsunienne « go big or go home ».


Dernière édition par cdang le Ven 27 Avr - 14:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 19 Nov - 17:24

Autre article, toujours en anglais, d'un étatsunien analysant la méthode française au Mali (opération Serval, 2013-2014) :
Michael Shurkin, France's War in Mali. Lessons for an Expeditionary Army, RAND, 2014.

Synthétiquement :

  • les unités françaises sont capables de se réorganiser en fonction des conditions et des objectifs ; les opérations se font en assemblant et désassemblant les unités, le système est échelonnable ;
  • les Français mettent en œuvre des blindés plus légers que les étatsuniens ; ils favorisent la mobilité à la protection et à la puissance de feu, et réduisent ainsi les besoins logistiques ;
  • ils ont une culture des corps expéditionnaires, et collaborent avec la population ; les relations avec les locaux et le renseignement se fait à tous les échelons ;
  • par contre, les Français prennent beaucoup de risques, même si leur stratégie semble payante (objectifs atteints et pertes limitées), et l'organisation au Mali n'est pas transposable à un conflit classique plus massif.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5475
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 46
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 19 Nov - 17:35

La guerre, définition du Littré :

guerre (ghê-r') s. f. : La voie des armes employée de peuple à peuple, de prince à prince, pour vider un différend.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 19 Nov - 18:00

Certains, comme les USA, ont voulu naïvement "aseptiser" la guerre : utilisation massive de l'électronique, drônes, frappes chirurgicales, frappes aériennes pour éviter tout engagement au sol... aux dépends des actions humaines, de la guerre de terrain où l'on donne et où l'on prend des coups.
Pourquoi ? Pour complaire à une opinion publique qui n'a jamais oublié le Viet Nam et la vue de centaines de cercueils de retour au pays. Nous sommes arrivés en Occident à vouloir cacher la guerre, cacher la mort, l'aseptiser au maximum.

Mais la guerre, c'est la guerre, c'est à dire le sang, les larmes, la souffrance, la mort, des soldats qui ne reviendront pas. Ce n'est certes pas une raison pour faire des carnages ou une boucherie, mais faut savoir ce qu'on veut et il y a bien un moment où il faut y aller. Le renseignement et les frappes depuis un lointain bateau ou par drône, c'est bien gentil, mais il a bien un moment où il faut aller sur le terrain pour se battre.
Des décennies de paix semblent nous avoir déshabitués de l'idée de la guerre ou même de la violence. On regarde les images, confortablement assis devant sa TV et on est bien content que ça se passe à l'autre bout du monde. Malheureusement, le réveil n'en est que plus brutal... On a un peu trop vite oublié que la violence, le sang, la folie et la mort peuvent venir frapper à notre porte à tout moment. Faut arrêter de se voiler la face : la guerre, c'est la guerre avec tout ce que ça comporte et c'est pas beau à voir et encore moins à faire. Churchill, en 1940, n'a pas raconté de bobards à son peuple :"Je n'ai à vous offrir que du sang et des larmes".
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3372
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 42
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 19 Nov - 19:53

C'est en grande partie le pacifisme qui nous a fait perdre la guerre en 1940, sans oublier une classe politique dépassée, multipliant les fautes, et la démilitarisation de notre Etat. La France a toujours eu du mal à se remettre en question, et c'est toujours le cas. Un pays qui ne se pose pas les bonnes questions est un pays qui s'affaiblit, qui a des véritables failles, hélas comme on la vu ces derniers jours.

Après je ne suis pas sur qu'on puisse comparer l'Angleterre de 1940 et la France de maintenant, en tout cas seul l'avenir le dira. Si vraiment il y a une multiplication des attentas en France ces prochains mois , la oui rien ne sera plus comme avant. Et on pourra vraiment dire que la guerre est sur le sol de France. J'évite d'être trop pessimiste la dessus, j'attends de voir comment vont se passer ces prochaines semaines. Et comment l'Etat français va réagir sur, du moins si il en est vraiment capable.
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeVen 20 Nov - 16:44

Warlock a écrit:
C'est en grande partie le pacifisme qui nous a fait perdre la guerre en 1940
Euh, alors non, je ne suis pas d'accord.

D'une part on n'a pas su anticiper et réagir (à la remilitarisation de la Rhénanie, à l'invasion de Sudettes), bon là on peut peut-être y voir du pacifisme, mais j'ai un gros doute. De l'inconscience au sortir des années folles (la drôle de guerre), ça oui. Et une partie de la population et des politiques qui n'étaient pas du tout scandalisées par les lois anti-sémites d'outre-Rhin, bien au contraire.

Et surtout, on avait une guerre de retard (ligne Maginot, très peu de blindés, pas de coordination radio…).
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3372
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 42
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeVen 20 Nov - 21:03

Au final tu es donc d'accord avec moi.

Tu parles de manque d'anticipation, donc de frilosité. De la démilitarisation avec le peu de blindés, et de la ligne Maginot obsolète. Tous ces éléments découlent de près comme de loin de la politique trop pacifiste française de l'entre deux guerres.

Donc est bien d'accord la dessus tout les deux, du pacifisme.
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeDim 22 Nov - 11:45

Warlock a écrit:

Donc est bien d'accord la dessus tout les deux, du pacifisme.
Toujours pas. L'impréparation peut être due à plusieurs choses, le pacifisme peut en être une cause, mais il y en a d'autres d'une part, et d'autre part le pacifisme peut au contraire mener à une bonne préparation, selon l'adage césarien si vis pacem, para bellum.

On était déjà mal préparé lors des deux guerres précédentes (1870, « il ne manque pas un bouton de guêtre », c'est sûr qu'on était bien sapé, et la 1re Guerre mondiale), et une des causes principale était la notion de courage : les soldats français sont plus courageux que les autres et donc ça suffit. Le capitaine Charles de Gaulle a bien eu le temps de méditer ça durant sa captivité en Allemagne ; il a bien compris que sa capture à Verdun n'avait rien à voir avec le courage, que la stratégie globale de l'armée était à revoir. Mais il n'a pas été écouté par une hiérarchie qui se drapait dans sa victoire (alors que le fait que, au moment de l'armistice, la France était occupée, aurait dû leur mettre la puce à l'oreille).

Ça n'a rien à voir avec du pacifisme.

Le fait qu'une partie non négligeable de la population et de la classe politique était anti-sémite n'est pas non plus pour moi à classer dans le pacifisme.

Le fait qu'on se soit couché à Munich, là je veux bien. On refuse d'aller à la guerre en espérant que ça restera un incident limité, oui on peut dire que c'est du pacifisme (rien à voir avec le flower power toutefois ^_^). Mais àmha ce n'est pas à cause de ça qu'on a perdu la guerre. Il nous manquait 10 ou 20 ans de préparation, et un déclenchement quelques mois avant ou quelques mois après…
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeMer 27 Jan - 16:34

Une petite collection hétéroclite d'aphorismes, qui forment le chapeautage d'un article qui n'a rien à voir. Mais je trouve ça intéressant alors je livre :

  • « Il n’y a jamais trop de ruse durant la guerre. » Proverbe chinois.
  • « sans discipline et sans ordre, point de succès possibles. » Antoine de Jomini, stratège militaire de Napoléon.
  • « Nul ne peut être officier, s’il n’est topographe. » Fortuné de Brack, général napoléonien.
  • « Une guerre ne se gagne pas avec l’épée mais avec la pioche. » Précepte romain.
  • « Le temps est difficile à trouver et facile à perdre. » Liu An, prince de la maison des Han.
  • « les ruses de l’homme seront toujours déjouées par les ruses du temps. » Frédéric II, roi de Prusse.

par respect pour le droit d'auteur, voici la source (mais ça n'a définitivement rien à voir avec la stratégie militaire, il s'agit ici de politique) : Sonya Faure, « Jean-Jacques Urvoas. A bonne (r)enseigne », Libération, 4 mai 2015.

Et j'en rajouterai quelques uns :

  • « Si tu veux la paix, prépare la guerre » (si vis pacem, para bellum). Proverbe romain (peut-être de Végèce).
  • « La guerre est une affaire d’une importance vitale pour l’État, la province de la vie et de la mort, la voie qui mène à la vie ou à l’anéantissement. » Sun Zi.
  • « Connais-toi toi-même, connais ton ennemi, et en cent combats tu ne seras pas vaincu. » Sun Zi.

Pour Sun Zi (ou Souen Tseu, ou Sun Tzu), il faudra y consacrer un article complet, mais en attendant, je met un lien permettant d'en lire une traduction (sur le site de l'Université de Québec, mais a priori en violation des droits d'auteur patrimoniaux des traducteurs) : L'Art de la guerre, Sun Zi, vers –500 (traduit du chinois vers l'anglais par Samuel B. Griffith, 1963, traduit de l'anglais vers le français par Francis Wang, 1972).


Dernière édition par cdang le Sam 18 Mai - 1:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeVen 29 Jan - 17:04

J'ai lu l'Art de la Guerre de Sun Tzu il y a longtemps. C'est plein de principes de bon sens. Notamment en ne négligeant pas certains côtés moins "nobles" comme l'approvisionnement, les replis, la guérilla. De ce côté c'est le pragmatisme qui compte, l'orgueil n'a pas de mise. Mao l'avait lu et relu pour la partie guérilla et l'a appliqué militairement (après la Longue Marche, il me semble). Je crois que Mao avait pour modèle Robin des Bois,ou son équivalent des 108 Brigands dans Au bord de l'Eau, l'un des 4 grands classiques de la littérature chinoise.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeVen 29 Jan - 17:57

Négliger l'intendance, c'est courir à la défaite. On a beau avoir les meilleurs soldats, si on ne veille pas à les payer, les nourrir, les vêtir, les loger et les soigner convenablement... Sans oublier la qualité du matériel.

Les romains, lorsqu'ils partaient en guerre, étaient entourés d'une cohorte de médecins, chirurgiens, ingénieurs, intendants... Leurs camps fortifiés étaient de véritables petites villes érigées en un temps record, leurs ingénieurs et terrassiers savaient bâtir des fortifications solides (Vercingétorix s'en est rendu vite compte à Alésia...) On peut également citer le réseau routier romain, étendu et remarquablement bien entretenu, qui permettait aux légions de se rendre rapidement en n'importe quel point menacé.
Certes, il y a eu des batailles où il fallait absolument vaincre pour récupérer chez l'ennemi juste de quoi bouffer ou des moments où les légions en marche vivaient "sur l'habitant"... Mais de manière générale, l'armée romaine était secondée par une intendance efficace. C'est ainsi qu'à l'apogée de l'Empire, Rome tenait ses 10 000 kilomètres de frontière avec seulement 350 000 hommes.

Autre exemple célèbre, les armées de Soliman le Magnifique qui faisaient l'admiration des contemporains, mêmes adverses. Armuriers, cuisiniers, médecins, vétérinaires, artilleurs, scribes... Personne ne manque et les émissaires vénitiens racontent que "10 000 soldats turcs en déplacement font moins de dégâts qu'une petite compagnie européenne". Les femmes et l'alcool sont interdits dans les campements et les armes ne sont distribuées qu'au moment de la bataille. Les espions occidentaux s'émerveillent de l'ordre et de la propreté qui règnent dans les campements du Grand Turc.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 28 Juil - 10:41

Guerres napoléoniennes : que sont les cadavres devenus ?

Shannon Selin, « How were Napoleonic battlefields cleaned up? », Shannon Selin — Imagining the bounds of History, 8 juillet 2016

Puisque l'art de la guerre implique des cadavres — même si l'habileté ultime consiste à vaincre sans combattre —, que deviennent les millions de cadavres — entre 3,5 et 6 — que Napo a laissé derrière lui ?

D'abord, ils sont dépouillés, par leurs compagnons d'armes, par leurs ennemis, par les habitants de la région. Les corps des morts, mais aussi des blessés encore vivants, sont désarmés, déshabillés. Aucun sentimentalisme d'aucune part, c'est une question de survie — avoir une arme, mieux se protéger des intempéries, compenser une partie des biens détruits — et parfois de profit. Certains se baladent avec des pinces : ils sont spécialisés dans la récupération de dents qui seront ensuite utilisées pour des prothèses.

Parfois, les corps sont brûlés : après la bataille de Marengo (1800), les corps des soldats et des chevaux sont mis en tas, on y met le feu, puis on recouvre d'une petite couche de terre.

Parfois, ils sont enterrés : après la bataille d'Eylau, ce sont 9 000 à 10 000 cadavres humains et 4 000 à 5 000 cadavres équins qui sont ramassés sur une lieue carré (soit environ 16 km², 1 600 ha).

Parfois, ils sont laissés à l'air libre, ce sont alors la décomposition et les charognards qui sont à l’œuvre. Par exemple, en 1812, lors de la retraite de Russie, les troupes française tombent sur un charnier laissé à Borodino. Le VIIIe corps de la Grande Armée (les Westphaliens) était chargé de les enterrer avant de continuer vers Moscou, mais devant l'ampleur de la tâche, seule un peu de terre les recouvre, terre bientôt lavée par la pluie.

Après la bataille de Waterloo, les anglais embauchent des paysans pour nettoyer le champ de bataille. Les corps des alliés sont enterrés dans des fosses, les corps des Français sont brûlés, les bûchers dureront huit jours. Un an après, des ossements sont encore visibles ; une entreprise décroche un contrat pour collecter les os et les broyer afin de fertiliser les champs. Les ossements de Leipzig et d'Austerlitz seront eux aussi broyés par cette entreprise du Yorkshire et la poudre vendue au marché de Doncaster.

Après la chute de Napoléon se développe un tourisme ; les visiteurs de champs de bataille récupèrent des souvenirs, participant ainsi au nettoyage.


Dernière édition par cdang le Lun 1 Aoû - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3655
Date d'inscription : 18/01/2012

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeSam 30 Juil - 7:08

Un autre aspect méconnu de la guerre. Cela me rappelle que "détrousseur de cadavre" était une carrière possible à Warhammer (le JDR).
Revenir en haut Aller en bas
Sphigx

Sphigx

Masculin Messages : 232
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeJeu 4 Aoû - 4:24

Une citation que j'aime bien :

Helmuth Karl Bernhard von Moltke a écrit:
La paix éternelle est un rêve qui est loin d'être agréable. Quant à la guerre, elle constitue une partie essentielle du plan divin à l'égard du monde… Sans elle, le monde sombrerait dans le matérialisme.
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeVen 30 Sep - 10:02

On distingue souvent trois échelles : stratégique (planification globale et à long terme), opérationnelle (planification d'une opération précise, d'une action) et tactique (mise en œuvre concrète de l'opération).

Ci-dessous, du tactique : le témoignage de l'assaut d'un poste tenu par des Serbes bosniaques en 1995 à Sarajevo, par la première section du 3e Régiment d'infanterie de marine.

Lieutenant Héluin, « Assaut sur Verbanja — 27 mai 1995 », La Voie de l'épée, 27/05/2015.

Je laisse chacun découvrir ce témoignage humain poignant, mais j'isole quelques éléments de réflexion (froide) sur la réalité du terrain : impossibilité de bien se préparer, nécessité de s'adapter en permanence, inadéquation entre le matériel et le terrain, impact du stress sur la réflexion
Lt. Héluin a écrit:

Pour franchir les barbelés, nous avions prévu deux portes, pauvre expédient à l’absence de matériel spécifique. Elles sont restées dans les véhicules. Tant pis. Nous ferons sans.
[…]
Nous portons les équipements de protection pare-balles complets, les mêmes qui n’avaient été conçus que pour des missions purement statiques de garde. Certains de mes marsouins sont en treillis de cérémonie. Ils ne savaient pas, quelques heures plus tôt, que le point fort de la journée ne serait pas la prise d’armes prévue mais un assaut.
[…]
Mon plan a tenu deux minutes trente à l’épreuve des faits.

Je dois réagir immédiatement.
[…]
Mon cerveau est comme la focale d’un appareil photo. Je suis actuellement en mode « panorama ».
[…]
Je suis maintenant face aux barbelés et malgré les douze kilos du gilet pare-balles, mon armement et mon inutile poste radio PP39, je parviens à franchir les barbelés suivi par mes hommes.
[…]
Je ressens le besoin d’ouvrir le feu mais mon Famas refuse obstinément de fonctionner. Je pense qu’il faudrait que je m’arrête pour y remédier mais que je n’ai pas le temps. A aucun moment il ne me vient à l’esprit que j’ai peut-être oublié d’armer mon fusil d’assaut.
[…]
La section avec ses trois groupes s’est rapidement reconfigurée en un élément d’assaut, tiré par moi avec des binômes injectés au fur et à mesure dans l’action et un deuxième échelon, pour protéger les arrières et « nettoyer »
[…]
J’ai encore le temps de dire au capitaine que je ne me sens pas bien avant de m’effondrer.

Je reprends mes esprits, quelques instants plus tard, réveillé par les impacts de balles sur les sacs à terre contre lesquels je suis assis. Je suis couvert de sang. Je me relève, sort du bâtiment du côté de la rivière Miljiaca. Une explosion me renvoie à l’intérieur.  Je suis comme une petite souris buttant contre des électrodes dans un labyrinthe. Mon cerveau fonctionne par éclipses.
Les commentaires sont éclairants, également.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1990
Date d'inscription : 09/12/2012

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeMar 4 Oct - 11:32

Je suis allé lire l'article que j'ai trouvé terrible ... à la fois horrible et fascinant. Ces soldats sont incroyables. Cela renforce mon sentiment qu'il faudrait toujours éviter toute violence, tout conflit, dans la mesure du possible ... Mais qu'à partir du moment où c'est la seule réponse possible ou envisageable, qu'il ne faudrait pas avoir à regarder le coût des matériels et des formations. C'est de vies humaines qu'il s'agit, de vies qui se sont engagées à la défense de leur patrie - nous - que l'on soit d'accord ou non avec les actions entreprises ou la justesse du mot patrie. Cela vient avant ou après, mais pas pendant. Ce texte du lieutenant Héluin m'a beaucoup touché.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeSam 18 Mai - 1:26

Un peu de polémologie appliquée aux œuvres de fiction : « Comment historiens et militaires jugent-ils les batailles de Game of Thrones ? », Pierre Ropert, France Culture, 15 mai 2019

https://www.franceculture.fr/cinema/comment-historiens-et-militaires-jugent-les-batailles-de-game-thrones

Citation :
Les batailles épiques de Game of Thrones ont toujours été des marqueurs forts de la série. Les showrunners ne s’y sont pas trompés, en annonçant deux affrontements dantesques dans cette ultime saison… qui ont laissé les spectateurs déçus, la faute à des tactiques militaires jugées absurdes.

[Attention, cet article contient de nombreux spoilers sur les épisodes 3 à 5 de la huitième saison de Game of Thrones]
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7647
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeSam 18 Mai - 7:42

Bah ! Game of thrones est un divertissement avant tout, du grand spectacle taillé sur mesure et marketé, formaté pour un public américain. Il faut des effets, du spectacle, du "Whow ! Whow ! Whow !" comme on dit. La crédibilité et encore plus la réalité historique (de toute façon, la série ne prétend pas être historique) n'entrent pas dans les préoccupations des réalisateurs. Comme avec la trilogie du Hobbit et ses combats de karatékas hystériques qui s'envolent et pirouettent dans les airs.

Mais bon, ce qui est marrant, c'est que là, c'est tellement flagrant que même des fans qui n'y connaissent rien en art militaire s'en sont rendus compte.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1990
Date d'inscription : 09/12/2012

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeSam 18 Mai - 14:00

Je réponds rapidement.
Il y a un truc qui me dépasse et qui m'a toujours dépassé : pourquoi vouloir faire réaliste ? Ce n'est pas intéressant - de mon point de vue - puisqu'il s'agit de fiction. Et pourquoi même chercher les absurdités, ou incohérences, comme si une seule vérité de la réalité existait.
Prenons un exemple : Le Cid de Corneille. Je vous fais ça de mémoire. Il n'est pas question de s'occuper de la pièce ou de la querelle, mais on lui a reproché, entre autres, l'invraisemblance de son sujet : une femme amoureuse du meurtrier de son père. Sauf que c'est tiré d'une histoire réelle, qui a inspirée - si je me rappelle bien - une pièce espagnole dont s'est inspiré Corneille.
Donc ici la vérité a dépassé la fiction ; ce qui arrive assez souvent heureusement.

Alors on peut effectivement rechercher la vraisemblance pour renforcer l'immersion, mais je pense que condamner une œuvre sous prétexte que ce n'est pas réaliste est complètement vain. Enfin, il me semble aussi qu'il faille bien faire la différence entre réalités intra et extradiégétiques qui ne fonctionnent pas de la même manière.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5475
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 46
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeSam 18 Mai - 18:34

Au Moyen Age, les grandes batailles étaient rares et l'art de la guerre tenait surtout dans le fait de mener un siège...

Alors si l'on n'y amenait pas un peu de spectaculaire dans un film ou une série, le spectateur finirait par s'ennuyer.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
cdang

cdang

Masculin Messages : 1326
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeLun 20 Mai - 22:16

Voyageur Solitaire a écrit:
Bah ! Game of thrones est un divertissement avant tout, du grand spectacle taillé sur mesure et marketé, formaté pour un public américain.
Avant d'être une série télé, c'est une série de roman et pas particulièrement à destination du grand public. L'auteur note justement un décalage entre le traitement par l'auteur des romans et le traitement par les scénaristes de la série.

Astre*Solitaire a écrit:
[justify]Il y a un truc qui me dépasse et qui m'a toujours dépassé : pourquoi vouloir faire réaliste ?
Pour limiter l'incrédulité ? On veut bien la suspendre, mais plus on rajoute d'incongruités, plus on risque de décrocher.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1990
Date d'inscription : 09/12/2012

L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitimeMar 21 Mai - 20:09

Oui, mais bien souvent par réaliste, on s'imagine ce qui est vrai, alors que souvent c'est faux. Il paraît que l'on attrape pas un rhume avec un coup de froid. J'étais sûr que si. Et si un film me montre un rhume attrapé lors d'un coup de chaud, je vais m'écrier : pas réaliste ! Les films sont juste des fictions qui doivent - à leur niveau - gérer leur vraisemblance ... mais qui jamais ne sont réalistes. C'est pourquoi je ne comprends pas ce phénomène. Mais bon, je me fais peut-être des idées.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'art de la guerre Empty
MessageSujet: Re: L'art de la guerre   L'art de la guerre Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'art de la guerre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Cheval de Guerre [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Underworld : Nouvelle ère [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Sahara [DVDRiP]Guerre
» [UPTOBOX] Dunkerque [DVDRiP]Guerre
» Croix de fer [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: La forge-
Sauter vers: