AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

 

 ALBATOR, l'intégrale en livre

Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

VIC

Masculin Messages : 3668
Date d'inscription : 18/01/2012

ALBATOR, l'intégrale en livre Empty
MessageSujet: ALBATOR, l'intégrale en livre   ALBATOR, l'intégrale en livre Icon_minitimeMer 19 Aoû - 17:46

ALBATOR, l'intégrale en livre Kana10

Capitaine ALBATOR, l'intégrale en manga, par Matsumoto, édition Kana, 1082 pages,
qui regroupe les 5 tomes déjà édités en 2002.



Le Capitaine Albator (Harlock en version originale) est un personnage de fiction créé par Leiji Matsumoto en 1969 dans le manga Dai-kaizoku Harlock. Matsumo rêvait de ce personnage depuis le lycée, en s'inspirant de Musashi Miyamoto, le légendaire samouraï.
Si sa première apparition a lieu en 1969 et  c'est au cours des années 1970 que le personnage s'affine peu à peu au fil de ses apparitions dans d'autres mangas de l'auteur. Il atteint sa pleine maturité en 1977 avec le manga Capitaine Albator (dont il est question ici) et son adaptation télévisée Albator, le corsaire de l'espace. Suivirent alors de nombreuses œuvres, mangas ou anime, mettant en scène le personnage. En France et au Canada, il est surtout connu comme héros des séries animées Albator, le corsaire de l'espace (Albator 78) et Albator 84.


Matsumoto n'a jamais pris la peine de dessiner la suite du manga puisque l'anime racontait la suite et la fin . L'anime étant diffusé en même temps que la parution du manga (1977-1979) et ayant rapidement dépassé celui-ci, Matsumoto n'a sans doute pas jugé utile de dessiner une fin déjà connue par l'anime.

Mon avis :

J'avais de vagues souvenirs des animés, pas revus depuis leur diffusion, donc on ne peut pas dire que je sois un fan d'Albator... Néanmoins, j'avais la curiosité de revenir aux sources mêmes, à savoir le manga, pour découvrir l'un de ceux qui ont contribué à la première vague des mangas/anime en France, au côtés de Goldorak. Dans le manga papier, l'intégrale est en noir et blanc. Déjà par goût, j'ai tendance à préférer le noir et blanc. Mais ici, c'est particulièrement adapté à l'espace, et au drapeau noir.

Albator peut fasciner : pirate, libre-penseur, révolutionnaire et résistant en guerre, stratège, mystérieux, entouré d'une aura sombre, détenteur de secrets, avec un look un peu romantique. Avouez que le personnage a du potentiel. Son vaisseau aussi : un mélange de vaisseau spatial avec une proue de galion du XVIIIè, alliance du métal et du bois, et qui semble avoir sa propre conscience. Son terrain de chasse : l'espace, propre aux voyages, à la poésie, et aux guerres spatiales. Bref, pour ma part, ce sont des ingrédients au très fort potentiel. Qu'en est-il du manga ?

Et bien c'est une curiosité, qui laisse une impression mitigée. Déjà, parce que l'histoire reste inachevée.
Ensuite, parce que si les ingrédients sont là, la recette ne réussit pas toujours. Il y a plusieurs styles très différents qui alternent dans le livre, et c'est ce qui m'a beaucoup gêné. En dehors du style graphique normal repris dans l'animé, il y a un style comique pour la quasi-totalité de l'équipage. Les pirates sont donc des petits gros caricaturaux, ils sont là pour l'humour, mais ils sont totalement grotesques et agissent comme des gosses. La garde rapprochée d'Albator, heureusement, est beaucoup plus mature. Le résultat tant sur le plan du dessin, que sur le plan scénaristique, est schizophrène. D'un côté, les gradés qui livrent une guerre sans merci, de l'autre, une bande de pitres.
Un troisième style, bien plus rare, est présent parfois, pour les scènes de l'espace. Alors là, c'est beaucoup plus réaliste, et proche de l'observation des astres. J'ai en souvenir des comètes et d'autres planches que j'ai vraiment trouvées belles.

Reste l'intrigue principale. Là aussi, il y a des éléments intéressants, notamment avec certaines révélations à tiroir. Mais de l'autre côté, les réactions des protagonistes, Albator compris, sont souvent assez aberrantes. Beaucoup utilisent des sophismes et tirent des conclusions à partir de quelques éléments récupérés, ce qui est peu crédible et un peu risible.

Au final, le décalage est grand, trop grand pour que j'adhère, notamment à cause de la présence des éléments comiques. En le lisant, je me suis heurté à un mur en me demandant si ce mur était bien culturel, avec ce brin de folie nippon. Je pense que le manga ne savait pas si il devait viser un public adulte, ou bien enfantin, et c'est ce qui m'a gêné. Je reste persuadé que le potentiel était énorme, mais suis déçu par certains parti-pris de la réalisation, et par la fin inachevée. Néanmoins, je suis content car ma curiosité est satisfaite, j'ai pu explorer les origines de ce classique.
Revenir en haut Aller en bas
 
ALBATOR, l'intégrale en livre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section générale :: Les mangas-
Sauter vers: