AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -37%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
179.99 €

 

 LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire


Masculin Messages : 8004
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Empty
MessageSujet: LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE   LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Icon_minitimeMar 8 Oct - 19:58

LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE 565110

Sans doute le grand classique d'Edgard Allan Poe et une de ses nouvelles les plus fantastiques (au sens premier du terme). Elle date de 1839 et a été traduite en français par Charles Baudelaire lui-même.

Le héros (dont on ignore l'identité) est invité à la maison de son ami Roderick Usher, ayant reçu de lui une lettre dans laquelle il se dit souffrant et réclamant sa présence. En fait de maladie, Usher semble souffrir d'une hyper-acuité des sens et d'une grande anxiété. Sa sœur jumelle, Madeline, est elle aussi malade, tombant dans des états de transe cataleptique.

Roderick soutient alors à son ami que la maison est "vivante", dotée de sens, ce qui proviendrait de la façon dont la maçonnerie est entremêlée à la végétation entourant le bâtiment. Plus tard, il lui annonce que Madeline est décédée et qu'il a l'intention de conserver son corps durant 15 jours dans un caveau en attendant de procéder à l'enterrement définitif. Après avoir aidé son ami dans cette tâche, le narrateur constate une aggravation rapide de l'état de Roderick.

Une semaine plus tard environ, le narrateur reçoit, par une nuit de tempête, la visite de Roderick, plus perturbé que jamais. Il tente de l'apaiser mais Roderick devient finalement hystérique et clame que les bruits qu'il entend dans sa maison sont causés par sa sœur qu'ils ont en fait enterrée vivante et qu'il le sait depuis plusieurs jours. La porte de la chambre s'ouvre alors violemment et laisse apparaître Madeline, en sang et dans son linceul. Elle avance vers son frère et lui tombe dessus comme elle rend le dernier soupir alors que lui-même succombe à sa frayeur. Le narrateur terrifié fuit alors la maison et, à la lueur d'un éclair, voit la fissure parcourant la maison s'élargir, causant l'écroulement du bâtiment tout entier.

Que dire de cette oeuvre devenue culte ? On est saisi par la force incroyable qui s'en dégage, cette atmosphère malsaine, cette sourde tension et cette ambiance de peur, de hantise. Mais aussi par le côté psychologique du récit avec cet homme aux sens et perceptions ultra-développées, cet hypocondriaque qui devient vraiment malade à force de le croire. Poe nous offre une plongée en apnée dans l'auto-suggestion et les profondeurs du psychisme humain. Sans oublier le lien particulier, ambigu et parfois dérangeant, qui unit Roderick à sa soeur jumelle.
Et puis bien sûr, la maison, personnage central du livre, "vivante", omniprésente... Une maison à l'image de ceux qui l'habitent et qui souffre et agonise en même temps qu'eux et finalement meurt avec eux, son écroulement étant en fait celui de la famille Usher. D'ailleurs, on peut s'interroger sur le double sens du mot maison : le bâtiment et aussi la famille (on parlait autrefois de la maison d'un gentilhomme pour désigner sa famille, son entourage).

Une histoire incroyable, d'une modernité étonnante, devenue un classique intemporel. La chute de la maison Usher a depuis connu de nombreuses versions, au cinéma, au théâtre, à l'opéra et même en scénario de jeux de rôle.
A lire, absolument.
Revenir en haut Aller en bas
https://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

Warlock


Masculin Taureau Messages : 3462
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 43
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Empty
MessageSujet: Re: LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE   LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Icon_minitimeMar 8 Oct - 22:31

Pas forcement ma nouvelle préférées de Poe, mais ça reste l'un de ses grands classiques. Le talent de Poe consiste à instiller cette ambiance qui fait dresser progressivement les cheveux sur la tête, avec une atmosphère angoissante qui va crescendo tout au long de la lecture.
Une montée de la folie qui nous dévore et dévore les personnages jusqu'à la fin tragique, une grande création de Poe.

A noter la version cinéma avec le grand Vincent Price, toujours aussi charismatique une belle adaptation efficace du récit de Poe.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC


Masculin Messages : 3929
Date d'inscription : 18/01/2012

LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Empty
MessageSujet: Re: LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE   LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Icon_minitimeMar 8 Oct - 22:31

Un classique en effet. De mémoire, il me semble que certains des 5 sens sont assez sollicités dans l'histoire.
Il y a la vue, avec ce soleil qui n'arrive pas à percer à cause des trop hautes fenêtres, et les signes de maladie de Roderick.
L'ouïe avec le violon de Roderick.

Et puis il y a ce titre, "la Chute de la Maison Usher", que j'aime bien. Je trouve qu'il "sonne".
Quand j'étais petit j'imaginais la chute d'une maison, un bâtiment. ;-)
Mais avec le double sens du mot maison, comme tu l'as très justement dit, je n'étais pas si loin de la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Empty
MessageSujet: Re: LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE   LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LA CHUTE DE LA MAISON USHER/ EDGARD ALLAN POE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] La Chute [DVDRiP]
» 2019 après la chute de New York [DVDRiP] Fantastique
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)
» [UPTOBOX] Machete [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Fantasy :: Edgard Allan Poe-
Sauter vers: