AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Legend of Zelda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 15:00

Vous trouverez dans ce sujet quelques posts de réflexions concernant la mythique série de Nintendo, The Legend of Zelda. Le ton sera assez subjectif et l’ensemble très loin d’être exhaustif. Il ne faut surtout pas y voir une quelconque ambition encyclopédique ; il existe des sites de fans qui excellent dans le domaine.

Le but est plutôt de mettre en avant certains thèmes ou aspects de la série qui peuvent se rattacher aux différentes thématiques du forum. Toutefois, n’ayant en tout et pour tout joué qu’à six épisodes et n’en connaissant vraiment que deux parfaitement, il est possible qu’il y ait quelques carences, donc n'hésitez pas à participer en apportant votre point de vue ! sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Une brève introduction   Mar 12 Mar - 15:20

Une brève introduction

Saga vidéoludique de Nintendo au succès planétaire et plus si affinités, The Legend of Zelda est peut-être le meilleur moyen pour les plus jeunes gamers de fricoter avec la Fantasy. Bien avant l’adaptation cinématographique de l'univers de Tolkien par Peter Jackson qui popularisa le genre à outrance, il y avait, et il y a toujours, The Legend of Zelda.


Les consoles de Nintendo étaient, entre le milieu des années 80 et le milieu des années 90, comme le dictionnaire : il y en avait au moins une par foyer (bon, d’accord, il n’y a jamais eu au moins un dictionnaire par foyer, ça se saurait… mais je m’égare - du Nord). La firme au petit gros moustachu en salopette, malgré la présence de celle du hérisson bleu à baskets rouges, continuait à sortir régulièrement des références incontournables. Et comme on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, les jeux conçus par Nintendo himself étaient, bien souvent à raison, les plus populaires.

Parmi ses séries phares, il y avait le petit plombier qui planaient (littéralement) après avoir bouffé des champis, le King Kong féru de philosophie grecque qui ne pouvaient concevoir de passer sa vie sans tonneaux, et, donc, un elfe tout de vert vêtu, avec un drôle de chapeau si mignon qu’il fait penser à un lutin du Père Noël qui aurait déserté l’enfer capitaliste de l’usine où il était enchaîné. Ces trois personnages ont, outre leur créateur, Shigeru Miyamoto, un point commun : celui d’être obsédés par une princesse blonde vêtue de rose (trop kawaï !). Y a juste le singe qui finira par lui préférer les bananes…

Le petit elfe, puisque c’est lui qui nous intéresse, se prénomme Link, mais vu le nom de la série dont il était issue, tout le monde pensait qu’il s’appelait Zelda. Bref, de toute façon, on s’en fout puisqu’on pouvait le renommer et se sentir dans la peau du personnage. Link prit du service pour la première fois en 1986, sur Nes. Les bases de la série étaient posées et ne bougeront quasiment jamais : les Zelda seront des jeux d’action-aventure dans lesquels on retrouvera, pêle-mêle, la Triforce, le monde d’Hyrule, l’exploration de donjons, la princesse à sauver du méchant Ganondorf, les objets à récupérer, les quarts de cœurs à dénicher, les cristaux comme monnaie, etc.


Le succès est au rendez-vous et la suite est rapidement développée pour 1987 et s’intitulera Zelda II : The Adventure of Link. Cette fois, par contre, même si le principe reste le même, le jeu sera « de plates-formes », même si la navigation sur la carte reste en « vue du dessus ».


Certes, c’est moche.

En 1990, Nintendo sort LA console, autrement dit la Super Nintendo. Changement de support, plus de puissance, Link suit le mouvement et, en 1991 impose LA référence pour beaucoup de RPGistes console : The Legend of Zelda : A Link to the Past (notez le jeu de mot en anglais ! En japonais, par contre, on est plus proches d’un titre du genre La Triforce des dieux). Immense succès international.


C’est bien plus beau graphiquement, le monde est bien plus vaste, du point de vue du gameplay, c’est très bon ; bref, c’est l’éclate totale.

Pour ceux qui avaient la chance de ne pas avoir de télé (je suis sérieux en employant « chance ») et donc de ne pas disposer de Nes ou de Super Nes, Nintendo sort en 1993 The Legend of Zelda : Link’s Awakening sur Game Boy.


Personnellement, je ne saurai en parler en étant objectif tant ce jeu m’a fait bander saliver pendant des années (et encore aujourd’hui). Si le principe de jeu reste le même, ce jeu est à part de l’univers de base. C’est en partie aussi ce qui fait son charme. Je passe vite fait, un article plus long paraîtra un peu plus tard à son sujet.

Deux ans après ce nouveau succès, Nintendo se penche sur un nouvel opus de la série pour la Nintendo 64 et qui sortira en 1998, l’inénarrable Ocarina of Time. L’angoisse des fans de voir Link en 3D laissa place à un émerveillement sans faille. Nintendo signait encore une fois un jeu culte.


L’essai fut transformé en 2000 avec la parution de Majora’s Mask, autre Zelda « hors Hyrule ». Le succès est une nouvelle fois au rendez-vous, même si, personnellement, c’est un opus que je déteste. Toutefois, c’est un épisode charnière puisque tous les épisodes « enfantins » qui suivront en reprendront bien des aspects.


Depuis dix ans, la série a accéléré la cadence des sorties, voire des ressorties (Link’s Awakening DX sur GB Color, A Link To the Past sur GB Advance et, dernièrement, Ocarina of time sur 3DS…) sur toutes les consoles (même sur Game Boy Color avec les Oracles, même si ces derniers furent développés par Capcom et n’atteignent pas le niveau de ceux produits par la maison-mère). Cela a commencé par la parution en 2003 de The Wind Waker, sur la nouvelle console de Nintendo, la Game Cube. Nouveau design de Link qui fera hurler plus d’un fan. Mais ce graphisme gamin a quand même séduit et sera à nouveau employé dans d’autres épisodes tels que The Minish Cap, Phantom Hourglass ou Four Swords Adventures.
Cependant, les nostalgiques du Link adulte d’Ocarina of Time ont pu se réjouir à la sortie de The Twilight Princess et, encore plus récemment, de Skyward Sword.
[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 15:58

Link, figure de l'Eternel Champion ?



Cela peut paraître comme un parallèle osé, mais la saga de The Legend of Zelda pourrait-elle s'inscrire dans le Multivers de Moorcock ?

En effet, à la relecture du cycle de Corum imprégnée de nostalgie zeldatesque due au portage d'Ocarina of Time sur 3DS, cela m'a sauté aux yeux : Link est une figure de l'Eternel champion. Les exemples ci-dessous se baseront surtout sur Corum et Elric, puisque je n'ai aucun souvenir d'Hawkmoon et d'Erekosë, dont je n'ai pas suivi les aventures jusqu'au bout.

1) Une multitude de plans : Si la plupart des épisodes de la série reprennent le même background, force est de constater à chaque fois qu'il s'agit en réalité d'un monde différent de l'opus précédent. On pourrait déjà partir du principe que chaque épisode se déroule sur un plan différent des autres. Link serait dont présent sur une multitude de plans différents, tout comme la plupart des protagonistes de la série. De plus son identité et son rôle varient d'un épisode à l'autre, comme s'il s'agissait d'un autre Link.

2) L'amour impossible: Tout comme Elric et Corum, Link voit sa relation amoureuse (bien que celle-ci soit tout de même assez platonique) avec Zelda contrariée.

3) L'épée inséparable : Si Link maîtrise d'autres armes (notamment de jet), son arme de prédilection reste l'épée de Légende (ou Excalibur selon les versions). Voici donc une épée qui reste associée au héros, et dont ce dernier tire sa force, un peu comme Stormbringer pour Elric.

4) L'apparence : Tout comme Elric et Corum, Link, hylien, pourrait être associé aux Elfes de par ses traits (mince, traits fins, pas de pilosité, oreilles pointues).

5) Le compagnon du héros : Au même titre que Tristelune ou Jhary, la fée Navi ou le hibou sont des personnages récurrents qui aident ponctuellement Link à comprendre le monde qui l'entoure et à avancer dans sa quête.

6) L'ennemi juré : Yyrkoon pour Elric, Glandyth ou Gaynor pour Corum, Link trouvera sur son chemin Ganon ou Ganondorf qui le maintiendront tout d'abord en échec.


Liste sûrement à compléter. bounce

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2133
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 18:10

Avec le 1er, The Legend of Zelda : A Link to the Past est pour moi un des mieux cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 18:27

Albatur a écrit:
Avec le 1er, The Legend of Zelda : A Link to the Past est pour moi un des mieux cheers

Sûr que pour l'époque, c'était une petite révolution ! Very Happy Personnellement, je n'ai pu y jouer que bien plus tard, avec sa réédition Game Boy Advance. Je l'avais trouvé sympa, mais sans plus. Trop classique, en fait ; ce qui est paradoxal puisque, justement, ce jeu est un classique ! Je suis venu à Zelda avec Link's Awakening et, justement, je trouve que c'est le meilleur car il casse les codes de la saga et est le plus beau graphiquement (bien qu'en noir et blanc ! La version couleur cassera un peu le mythe, par contre).

Après, Ocarina of Time est quand même... énorme.

Tu les as essayés ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2133
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 18:46

Non j'ai pas joué aux récents car j'ai pas été un nintendo fanboy. (j'avais une master system et ensuite une mega drive)
Celui sur snes j'y jouais chez mon voisin. (et plus tard grâce a l’émulation)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3145
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 19:04

Je n'ai jamais eu l'occasion de jouer à un Zelda, vu que je n'ai pas eu de console de jeu depuis plus de 30 ans (la dernière fut une mattel intellivision Razz ).
Ce qui ne m'empêche pas de lire ce sujet pour voir ce que j'ai raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1330
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 19:44

J'aime beaucoup ton style Minos, très rafraîchissant...
Je n'ai jamais eu de Zelda sur Nintendo (la Nes), mais des trucs du genre Kid Icarus, Punch out, Marios bross 2... J'ai donc raté quelque chose Crying or Very sad.

Pour les premiers dessins (je parle des dessins, hein! pas des captures d'écran), tout à fait le style de ces années ; seul le nez de Link est vraiment raté !
Par contre, la ressemblance avec le Champion éternel No ; à part les plans multiples... Mais je connais bien trop mal Zelda et Link pour me prononcer avec toute l’objectivité requise Very Happy Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2133
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 20:12

VIC a écrit:
Je n'ai jamais eu l'occasion de jouer à un Zelda, vu que je n'ai pas eu de console de jeu depuis plus de 30 ans (la dernière fut une mattel intellivision Razz ).
Ce qui ne m'empêche pas de lire ce sujet pour voir ce que j'ai raté.

La vache !!! Un dinosaure encore plus vieux que moi...Limite un fossile a ce niveau là ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3145
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 20:35

Albatur a écrit:
La vache !!! Un dinosaure encore plus vieux que moi...Limite un fossile a ce niveau là ! Laughing

Une vache n'est pas un dinosaure, voyons. Et les vaches n'ont pas de faux cils, sauf Clarabelle.
Mais tu dois être effectivement trop jeune pour la connaître (les jeunes la confondent souvent avec une actrice X) :
Spoiler:
 

Comment ça hors-sujet ? De la vache à Minos, la transition est faite ... parole de taureau ascendant buffle. Wink


Dernière édition par VIC le Mar 12 Mar - 23:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mar 12 Mar - 22:13

Ah, j'en déduis donc être le plus jeune ! Razz En ce qui me concerne, la découverte du Zelda sur Game Boy, couplée à celle des LDVELH, fut vraiment la porte d'entrée vers la fantasy. C'est une série de fantasy vraiment universelle et grand public et c'est ce qui fait sa force : tout le monde s'y retrouve, de 7 à 77 ans ! Link est aux RPG d'Heroic Fantasy ce que Tintin ou Astérix sont à la BD ! cheers

Astre*Solitaire a écrit:
Par contre, la ressemblance avec le Champion éternel No ; à part les plans multiples...
Oui, j'avoue que c'est un peu tiré par les cheveux Very Happy , mais l'histoire de la multitude des plans, ça m'a vraiment sauté aux yeux arrivé au deuxième cycle de Corum. Après, c'est vrai que les autres points sont assez quelconques. Laughing Je rajouterais un point supplémentaire : l'importance de la tunique ! La tunique verte chez Link et la Robe écarlate chez Corum !

Pour les autres réflexions à venir, je comparerai Link's Awakening à la série de LDVELH Quête du Graal. Là, ce sera déjà plus crédible ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3145
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 0:17

Disons pour la comparaison avec Eternal Champion que les points 5, 6 sont quasiment communs à tout récit de fantasy. Le 3 est extrêmement fréquent.
Donc on pourrait presque faire abstraction de ces 3 points pour se pencher sur cette théorie.

Zelda a peut-être comme le dit Minos été la clé universelle pour faire découvrir les rpg fantasy ... mais je préciserais sur console, et à une certaine génération.
Vu que les (plus) vieux fossiles comme moi qui utilisaient les ordinateurs comme l'Atari ST, ont été marqués à jamais par un titre en 1987 : Dungeon Master.
Un gameplay si révolutionnaire et tellement en avance sur son époque qu'il fait encore des émules aujourd'hui avec Legend Of Grimrock. Sinon il y avait les Ultimas, Bard's Tale, EOB ...

Au final, je crois que j'ai coexisté dans un autre plan du multivers : celui où les consoles n'existaient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 8:56

VIC a écrit:
Zelda a peut-être comme le dit Minos été la clé universelle pour faire découvrir les rpg fantasy ... mais je préciserais sur console, et à une certaine génération.
Oui, tu as raison de le préciser. Et je rajouterais même les rpg fantasy "japonais" (encore que les Zelda ont justement un caractère plus "universel", mais j'y reviendrai plus tard). Et c'est vrai que les Zelda d'aujourd'hui font plus "jeux d'aventures" classiques depuis que ce genre s'est développé et a considérablement évolué depuis ces dix dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3145
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 10:14

Y a t'il eu des adaptations de Zelda sur PC ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 15:27

VIC a écrit:
Y a t'il eu des adaptations de Zelda sur PC ?

Non, puisqu'il s'agit d'une licence de Nintendo. En revanche, il y a moyen de le trouver en émulateur (et, dans ce cas, je te conseille Ocarina Of Time sur N64).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2133
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 16:55

Houla non !! Nintendo tenait a son petit profit juteux et son système de "cartouche" (inpiratable a l’époque)
C'est a cause de ça que l'accord entre eux et Sony avorta et que le projet commun de playstation sera finalisé par Sony tout seul (et quel coup de maitre !)
Nintendo voulait conserver son système et Sony lui misait sur le support cd. Resultat : Sony a vendu plus de 100 millions de ps1 alors que la N64 a été un demi-echec (32 millions de vendues quand même)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6563
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: THE LEGEND OF ZELDA   Mer 13 Mar - 18:16

J'ai lu avec interêt tous les messages de ce sujet, ayant toujours entendu parler de ce jeu sans vraiment savoir de quoi il en retourne. Mais pour être franc, le héros à incarner ne m'inspire pas des masses... Le genre "petit elfe" avec chapeau de schtroumpf sur la tronche, c'est pas vraiment mon truc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2133
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 18:38

Faut passer outre. joue au moins a ceux que j'ai cité Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1330
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 20:04

Pour le coup, je suis bien du même avis que Voyageur Solitaire - surtout pour le coup du chapeau Very Happy . Si je devais choisir tout de suite un jeu à essayer, ce serait ceux présentés par VIC (celui pour Planescape, Tourment, je crois)...

Ce qu'il y a avec ces vieux jeux, ce n'est pas qu'ils ne soient pas bien, c'est que bien souvent s'y rajoute l'effet nostalgie. Je n'ai réussi à terminer que deux jeux en tout et pour tout : Marios Bross 2 et Turrican II. Ben c'est exactement ceux auxquels je voudrais rejouer !

Maintenant, c'est vrai qu'il faudrait se forcer un peu ne serait-ce que pour connaître le phénomène, mais il y tellement de trucs à faire et à découvrir, que ce ne sera probablement pas avant la retraite^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 13 Mar - 22:17

C'est marrant, je pensais quand même que la série parlerait à davantage de monde... Smile Comme quoi, ça doit vraiment être générationnel. Razz

@VS : oui, certes, le chapeau, c'est vrai que ça peut faire bizarre, mais comme le dit si bien Albatur, il faut passer outre ! Ce bonnet fait d'ailleurs l'objet d'un épisode sur Game Boy Advance, The Minish Cap.


Le look général de Link a évolué à chaque épisode, tout en gardant la tunique, le bonnet, les bottes et l'épée dans le dos.


Ca fait déjà plus envie, non ?

@Astre*Solitaire : dans mon cas, oui, je ne cache pas qu'il y a une part de nostalgie très importante concernant deux épisodes (Game Boy et N64). Toutefois, c'est resté une série mythique, toujours au top dans ses sorties, et capable de s'adapter à différents publics. Après, c'est sûr que ça n'a rien à voir avec Planescape : Torment, et je conçois tout-à-fait qu'un rôliste soit bien plus attiré par ce dernier. Razz A ces débuts, la série était vraiment affiliée aux jeux de rôles console (aux A-Rpg, plus précisément), mais c'est beaucoup moins vrai depuis les épisodes N64.


Promis, mes prochains posts sur le sujet seront moins consensuels et plus argumentés, en espérant vous faire découvrir quelques aspects ou lectures personnelles de cette saga susceptibles de vous les faire essayer ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minos Seyl'Dalis

avatar

Masculin Messages : 155
Date d'inscription : 18/01/2013

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Jeu 14 Mar - 10:52

The Legend of Zelda, une saga vidéoludique universelle

“Universel”. C’est un épithète que j’ai déjà employé à moult reprise pour qualifier la série de Nintendo. D’après mon dictionnaire gracieusement offert par mon école primaire pour le passage en sixième et dont la couverture a subi les affres du temps et de ma non-méticulosité (donc, impossible de savoir s’il s’agit du Larousse ou du Robert) , "universel" peut signifier "qui se rapporte, qui s’étend au monde entier, à l’humanité tout entière". Eh bien, Zelda, c’est tout à fait cela. Je vais tâcher de vous en convaincre par un bref exposé !



1) Une série à vocation "tout public"

The Legend of Zelda s’affiche clairement dès ses débuts comme une série grand public. Déjà, la série rencontre tout de suite le succès, et ce au niveau international, tout en étant développée pour des consoles qui font quasiment l’unanimité sur la planète. Tous les épisodes seront donc assurés d’une sortie mondiale. Link est présent sur tous les continents depuis ses débuts. Il faut dire que les consoles de Nintendo en elles-mêmes (et les jeux de la firme, d’ailleurs) ont pour vocation de plaire aux petits comme aux grands, ce qui facilitera à tous l’accès aux jeux.

Ensuite, l’histoire est relativement classique, rappelant à tous les contes de fées vus et revus (le chevalier qui doit sauver la princesse). Au début, donc, pas trop d’originalité et une histoire qui s’inscrit dans la lignée de celles du patrimoine de l’humanité.



2) Un héros éternel

La série nous propose d’incarner Link, mais il y a toujours la possibilité de le renommer, ce qui peut aussi faciliter l’immersion dans l’univers et l’implication du joueur dans l’aventure.

Le passé de Link reste toujours très flou ; au joueur de se l’approprier et de l’inventer s’il le désire. De même, les indications concernant l’âge de Link sont très rares. On sait juste qu’il a environ 16 ans dans le premier épisode, qu’il a une douzaine d’années au début d’Ocarina of Time, et qu’il s’en est écoulé sept lorsqu’il reprend connaissance dans le Temple du temps. Chaque jeune joueur peut donc s’imaginer incarner Link sans problème, de même que les plus grands car, personnellement, j’ai toujours trouvé qu’il était difficile de lui donner un âge, même dans les premiers. Ce doit être propre aux elfes (même si, officiellement, Link n’en est pas un)…

Un peu plus tôt, j’avais "blagué" en comparant Link à Tintin ou Astérix pour le côté "7 à 77 ans". En réalité, il se rapprocherait plus de Spirou. Ils ont bon nombre de points communs : leur âge n’est pas précisé, leur passé est trouble et change à chaque nouvel auteur, et la nature et l’environnement de leurs aventures évoluent régulièrement. Ils ont également subi tous deux beaucoup de refonte de design, de même que leur tenue, mais ont toujours fidèlement arboré cette dernière. Et, tout comme Spirou, il y a un grand et un petit Link qui ont chacun obtenu leurs propres aventures et séries (mais qui vont de paire dans Ocarina of Time) ! La boucle est bouclée quand vous saurez que Link fait un caméo dans Spirou et Fantasio à Tokyo, de Morvan et Munuera (Dupuis, 2006) !

En parlant d’ailleurs de la refonte de design du personnage, il est intéressant de noter que, si Zelda est une série japonaise, les traits des personnages s’inspirent assez peu des mangas. On dirait un mix entre le graphisme occidental et nippon. Etant pour ma part allergique aux codes graphiques habituels des mangas, j’ai quand même toujours apprécié l’esthétique des Zelda, même lorsque la série s’est « mangatisée » à partir d’Ocarina of Time ; c’est resté convenable. Les hermétiques à la culture japonaise ne se fermeront donc pas comme des huîtres aux Zelda.

Un autre détail qui aura peut-être joué en faveur du succès de la franchise auprès de la gent féminine : Link évoque clairement un elfe et, comme le veut la représentation populaire des elfes, il hérite d’un physique somme toute assez androgyne. On peut d’ailleurs voir nombre de filles adeptes du Cosplay se grimer en Link.


3) Un univers toujours nouveau mais profondément ancestral et mythique…

Bien qu’il s’agisse d’une série, les épisodes de Zelda ne se suivent pas et peuvent être considérés indépendamment (même si l’on considère que Link’s Awakening s'avèrerait être la suite de A Link To The Past et que Majora’s Mask est celle d’Ocarina of Time). L’ordre chronologique de la série est particulièrement flou, voire inexistant (bien que des documents « officiels » prouveraient le contraire), et on a sans cesse l’impression de redécouvrir Hyrule (quand l’aventure s’y déroule) et ses protagonistes, ce qui m’avait amené à l’hypothèse de la multitude des plans dans l’univers de Zelda. De même, Link est sans cesse "un autre" que dans l’opus précédent. Les nouveaux joueurs peuvent donc attaquer la série par l’épisode qu’ils souhaitent !

Bien que d’origine japonaise, la série ne s’inspire pas du folklore nippon, et emprunte même la quasi-totalité des éléments qui la composent à d’autres cultures. Par exemple, dès les premiers épisodes, l’épée de Link s’appelle Excalibur (mais sera rebaptisée par la suite) et son fidèle destrier, la jument Epona, doit son nom à la déesse celtique associée aux chevaux. Dans Link’s Awakening, la présence des bottes de Pégase et de la plume de Roc (oiseau de feu de la mythologie persane et apparaissant des les Mille et une Nuits) ainsi que du Hibou qui fait figure de sage (cf. Athéna) sont des exemples parmi tant d’autres.

Bref, chaque épisode de Zelda s'avère être un patchwork réussi des cultures/folklores/mythologies du monde entier.

Pour ceux que cela intéresse, il y a des centaines de détails et d’exemples à l’adresse suivante : http://www.palaiszelda.com/refCulturelles.php

(...)

Des questions ? Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tinna

avatar

Féminin Taureau Messages : 14
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 24
Localisation : Sud-Ouest de la France

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Dim 1 Oct - 22:29

Je ne suis pas une grande fan de The Legend of Zelda ; loin de là, même. Je ne détestes pas vraiment, mais je n'accroche pas.

Déjà, les gameplay des A-RPG avec système de combat en temps réel me gonflent rapidement. Je suis trop habituée aux RPG à l'ancienne. Et en plus, je ne suis pas douée.
Ensuite, je n'ai jamais eu de sympathie pour le personnage de la princesse Zelda. Je la trouve gaudiche, et ça m'a vite lassé de devoir la retrouver et la sauver quasiment dans chaque opus.

En fait, je n'ai vraiment joué qu'à trois jeux Zelda : Zelda : Ocarina of Times, Zelda : Majora's Mask et Zelda : Twilight Princess pour vous éblouir d'originalité. J'ai bien aimé ces opus pour leurs scénarios (que j'ai trouvé prenants, bien qu'ils restent classiques) et leur côté sombre.
J'ai essayé quelques autres jeux Zelda. Mais à chaque fois, je n'ai jamais réussi à trouver la motiver pour passer ne serai-ce que le premier donjon.

Il faut cependant rajouter à cela l'arrivé récente de Zelda : Breath Of The Wild.
J'ai pourtant été très sceptique lorsque j'ai appris que le jeu était un open world : j'ai pensé que le scénario, l'un des rares points qui aurait pu m'aider à apprécier le jeu, allait être relégué au second plan, voir délaissé.

Et bien, pas du tout ! Ayant quasiment fini le jeu maintenant, je peux même dire qu'il est rare de voir une narration aussi présente dans un open world. Bien que justement, on l'aurait aimé un peu plus dense, pour le coup (ça reste quand même un open world).
En plus, * veuillez activer votre mode bâtard sensible, s'il vous plait *, une bonne partie des cutscenes  sont des instants émotion garantis. Le contexte (la tragédie d'Hyrule, les 100 ans qui se sont écoulés) et les OST y sont pour quelque chose aussi.

Il y a aussi le moteur physique que je trouve impressionnant : la profondeur du champ d'Hyrule, les variations météorologiques, la prise en compte de cette météo ainsi que du cycle jour/nuit et de la température (chaud / froid) pour pouvoir progresser efficacement, les PNJ qui réagissent en temps réel aux événements (ex : ils courent se mettre à l'abri en cas de menace imminente ou de pluie, ou sortent un parapluie), les ennemis qui n'hésitent pas à utiliser l'environnement ou même leur taille pour te battre, la capture de la monture, la cuisine des plats et des remèdes, l'escalade...
Il y a juste ce système d'armes cassables qui est vraiment casse-pied.

Un autre point fort du jeu, c'est la variété et la cohérence des différents peuples qui composent Hyrule, et la façon dont ils sont présentés. On prend vraiment plaisir à la découvrir.

Bref, tout ça pour dire que, sans être fan de Zelda, je suis fan de Zelda : Breath Of The Wild. De toute façon, comme cela a été précisé ci-dessus, les opus de la saga sont indépendants uns des autres niveau (hormis quelques petites exceptions)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 270
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 38

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 4 Oct - 16:55

J'ai joué à tout les épisodes, sauf le dernier sur Switch (mais comme je ne compte pas prendre la console, ça risque de ne pas arriver de si tôt)... study

Une série que j'aime beaucoup, avec une préférence particulière pour les épisodes aérien de type "link to the past", "link awakening", "oracle of" ou "minish cap"...même si je trouve les autres épisodes très bons aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2133
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Mer 4 Oct - 19:56

J'ai joué qu'au premier (pas très loin) et a link to the past sur snes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Tinna

avatar

Féminin Taureau Messages : 14
Date d'inscription : 20/09/2017
Age : 24
Localisation : Sud-Ouest de la France

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   Dim 8 Oct - 21:31

Aussi, on m'a conseillé Zelda : Skyward Sword auquel je n'avais encore jamais joué ; apparemment, ce Zelda devrai me plaire.
Le problème, c'est que je n'ai plus de Wii.

Donc, soit j'attends d'avoir de nouveau une Wii (ce qui risque de prendre du temps), soit je me regarde un Let's Play pour découvrir l'histoire et avoir une idée de comment est le jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Legend of Zelda   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Legend of Zelda
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Dessin animé "The Legend of Zelda"
» The Legend of Zelda - Evil Shadow
» Votre personnage de The Legend of Zelda préféré
» The legend of Zelda : Spirit tracks
» [RU] The Legend Of Zelda

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE SALON DES JEUX :: Jeux vidéo-
Sauter vers: