AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 NEVER ENDING STORY

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: NEVER ENDING STORY   Ven 18 Jan - 22:29


The never ending story ("l'histoire sans fin" en français) est un film germano-américain de 1984, réalisé par Wolfgang Petersen. Il s'agit en fait de l'adaptation de la première moitié d'un roman de Michael Ende, "L'Histoire sans fin".

Bastien, un jeune garçon de dix ans, vole un livre étrange et fabuleux intitulé "L'Histoire sans fin" dans une librairie, après que le libraire lui ait dit que ce livre est "dangereux". Au fur et à mesure qu'il avance dans sa lecture, il se retrouve lui-même faisant partie de la quête dont le but est de sauver le monde et les habitants de Fantasia, le Pays Fantastique.

Bon d'accord : Vu d'aujourd'hui, c'est kitsh à mort, naïf, ça sent bon la maquette, les monstres en carton-pâte et les effets spéciaux pourris... Et pourtant, ce film a marqué tous ceux de ma génération (et d'autres). Tous ces gamins, ces adolescents, ces adultes même, qui comme Bastien, se plongeaient dans un monde fantastique pour y vivre d'extraordinaires aventures, à travers un bouquin. C'est pourquoi je garde un fort attachement et une grande tendresse pour ce film, tant j'ai l'impression de retrouver l'ado solitaire et rêveur que j'étais, qui ouvrait un bouquin et se prenait pour un farouche guerrier arpentant des mondes fabuleux et vivant des péripéties incroyables. C'est un peu comme "Les cités d'or", ça reste au chaud dans un coin de mon coeur.

Et puis, c'est une bande-son (et une coupe de cheveux !) inoubliable :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Ven 18 Jan - 23:32

Un film marquant en effet, et culte des 80's, une bande son inoubliable et de grands souvenirs d'enfance et d'adolescence pour moi. Je me reconnaissais parfaitement à l'époque dans le garçon solitaire qui se réfugiait dans les livres pour partir dans ses rêves et sortir de son quotidien.
Un film que je regarde toujours avec plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Sam 19 Jan - 2:32

Très bon film qui a également marqué mon enfance.

Mais il ne faut pas oublier le roman de Michael Ende duquel ce film est tiré :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Ven 31 Mar - 8:50

Je l'ai trouvé pour quelques euros et n'ai pas hésité. Autant dire que hier soir, c'était "Ne pas déranger".

Bon, faut être honnête, ça a pas mal morflé quand-même... Au bout d'un moment, on s'en veut un peu, on se dit qu'on se fait du mal là, qu'on devrait peut-être pas. Un peu comme une actrice, une chanteuse très belle sur laquelle on fantasmait ado, dont on avait couvert les murs de notre chambre de ses posters et dont on découvre les photos 30 ans plus tard... Il y a des moments où on sourit mais d'autres où ça fait mal quand-même.

Et pourtant... Merde, dès la musique, c'est le flot de souvenirs, l'émotion. Et au final, malgré le kitsch, malgré les trucages et effets pourris, les créatures ridicules, la magie reste. C'est toujours du rêve, c'est toujours magique même si on est moins dedans, même si on perçoit tout ça d'une autre manière. La forme est devenue contestable à nos yeux avec le temps mais le fond est inchangé. Et à la fin, on a aucune honte, aucune gêne à avoir adoré ce film autrefois, on en est même fier quelque part. C'est du rêve, de l'évasion, certes fait avec les moyens du bord, mais ça garde une âme.
On a vraiment eu du bol d'avoir ça au cours de notre enfance/adolescence quand-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Ven 31 Mar - 10:39

Moi je trouve que ça marche toujours. Bon, sauf la moustache du libraire Laughing
Les allers-retours entre l'univers fictionnel et la « réalité » sont parfois un peu maladroits, en particulier les commentaires de Bastien.

En revanche, l'univers est original — le mange-pierre — et totalement désespéré, le basculement inéluctable dans le chaos et les ténèbres et la renaissance du monde à partir d'une flamme de bougie intimiste, je ne crois pas avoir vu quelque chose comme ça ailleurs.

Et mes enfants adorent aussi.


Dernière édition par cdang le Ven 31 Mar - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2252
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Ven 31 Mar - 11:19

Pas revu depuis des années mais je pense que je serais comme VS, un peu déçu par les trucages et le fait que le film ai (mal ?) vieilli mais au final je suis sûr que j’apprécierai quand même l'oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Ven 31 Mar - 14:35

Voyageur Solitaire a écrit:
Je l'ai trouvé pour quelques euros et n'ai pas hésité. Autant dire que hier soir, c'était "Ne pas déranger".

Je l'ai retrouvé moi aussi en DVD il n'y a pas longtemps... oui, les effets spéciaux ont pas mal vieilli - technologie oblige - mais le rêve est toujours présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Ven 31 Mar - 17:24

En même temps si c'est pour avoir des effets spéciaux modernes fades et sans saveur bof quoi.

Je préfère un film comme l'histoire sans fin avec sa naïveté et sa fraicheur. Personnellement c'est un film que je regarde toujours avec plaisir, il a le charme so 80's. Bien sur je n'ai plus le même regard sur ce film que lorsque j'étais gamin, mais j'apprécie toujours.

Rien que le dénouement et le basculement dans le chaos et toujours aussi prenant, ainsi que la rencontre d'Atreyu  avec le redoutable Gmork.

Et puis ce film c'est aussi un regard sur les gens qui avec le temps perdent leur âme d'enfant et oublient leurs rêves. Car Fatasia commence à être détruite à cause de ça.


Dernière édition par Warlock le Sam 1 Avr - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2252
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Sam 1 Avr - 11:03

Les effets spéciaux étaient basés sur des effets mécaniques / marionnettes, c'était avant que le numérique devienne plus performant qu'au début des années 80 ou là cela aurait été hyper ridicule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Sam 1 Avr - 16:41

Plus performant rien n'est moins sur. Il suffit de voir la comparaison entre le The Thing de 82 avec ses effets spéciaux manuels magnifiques de Rob Bottin, et ceux sans saveur et pas terrible du The Thing récent et on voit la différence.

La modernité des effets spéciaux n'est pas forcément meilleures en fonction du film. Personnellement j'aurais toujours une préférence pour les effets spéciaux à l'ancienne (en règle générale). Rien que le pantin numérique de Yoda dans les Star Wars récents est une aberration.

Après un Jurassic park lui par contre est très réaliste la dessus. Donc ce n'est pas forcément une question d'effets spéciaux, mais plus de qualité de film.

En l'occurrence avec l'histoire sans fin on a toujours un film qui tient la route.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2252
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Sam 1 Avr - 21:05

Warlock a écrit:
Plus performant rien n'est moins sur. Il suffit de voir la comparaison entre le The Thing de 82 avec ses effets spéciaux manuels magnifiques de Rob Bottin, et ceux sans saveur et pas terrible du The Thing récent et on voit la différence.

Je parlais performance en terme de puissance des machines quand en 82 t'avais ça comme jeux par exemple (et c'était au top) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Sam 1 Avr - 22:41

Oui mais niveau jeux vidéo entre ceux du début 80's et les récents il n'y a pas photo que ce soit en terme de graphisme, puissance, scénarios, images, intérêt etc... Le principe même de la modernité et des progrès techniques met en avant le jeu vidéo. Tout est fait pour que ce soit mieux dans ce domaine.

C'est beaucoup moins vrai pour les effets spéciaux du coté du cinéma. Ou pour certain ils brident les scénarios, ou on a une surenchère des effets spéciaux qui passent en avant au détriment du jeu des acteurs et du scénario. C'est la que le bât blesse dans ce secteur. Et c'est ce que je reproche à beaucoup de films dit de grand spectacle modernes.

Autant le sujet peut diviser concernant le cinéma, je doute que ce soit le cas pour les jeux vidéo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Dim 2 Avr - 9:11

Warlock a écrit:

C'est beaucoup moins vrai pour les effets spéciaux du coté du cinéma. Ou pour certain ils brident les scénarios, ou on a une surenchère des effets spéciaux qui passent en avant au détriment du jeu des acteurs et du scénario. C'est la que le bât blesse dans ce secteur. Et c'est ce que je reproche à beaucoup de films dit de grand spectacle modernes.

Quel meilleur exemple que la fameuse "prélogie" Star Wars ? Un déluge de numérique qui masque mal le manque d'âme et le jeu insipide des acteurs, que ce soit Liam Neeson qui a l'air de se faire chier tout le long du film ou l'acteur incarnant Anakin, qu'on imagine pas un seul instant sous le masque et l'armure du classieux et impérial seigneur Vador. Même Nathalie Portman, pourtant incroyable dans Black Swan ou Jackie n'arrive pas à la cheville de l'immortelle Carrie Fischer. Et ne parlons pas de Yoda transformé en karatéka hystérique volant dans tous les sens...
Je me suis revu il y a peu L'Empire contre-attaque et j'ai pas bougé de mon fauteuil du début à la fin. Tous les personnages sonnent juste, sont attachants, même C3 P0 qui passe son temps à gémir et gaver tout le monde est à des années-lumière du grotesque Jar Jar qui semble avoir uniquement été créé pour les produits dérivés...

La trilogie du Seigneur des Anneaux me paraît avoir évité cet écueil et c'est parce qu'on a des acteurs confirmés, qui savent jouer et qui croient vraiment au film. Ian McKellen (Gandalf) a la classe, c'est un tragédien, issu du théâtre, le regretté Christopher Lee (Saroumane) n'avait plus rien à prouver, Hugo Weaving (Elrond) connaît aussi son job, capable de passer de la drag-queen de Priscillia folle du désert au seigneur des elfes. Même Golum semble réel alors qu'il s'agit d'un acteur bardé de capteurs électroniques... Malgré l'abondance du numérique et ses défauts, la trilogie garde une âme, fait rêver et c'est la même chose pour The Neverending Story ou pour un film comme Excalibur de Boorman.

Pourtant, paradoxalement, le numérique devrait aider les acteurs à se dépasser : pas évident de jouer devant un fond vert en studio et de faire croire qu'on bavarde en pleine nature avec un dragon... Ou d'être monté sur un bout de décor toujours devant un fond vert et de faire croire qu'on s'adresse du haut d'une tour à une foule immense qui sera "incrustée" par la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Dim 2 Avr - 10:40

De toute façon, ce qui est le plus important dans "Never Ending Story", n'est pas tant les effets spéciaux que le message qu'inspire le film. Comme le roman duquel il est tiré, d'ailleurs. C'est un véritable plaidoyer pour le droit au rêve, à l'imaginaire, à l'évasion dans un monde parfois trop rationnel ou trop cloisonné.

En plus, j'aime bien le lien qui unit Bastien à Atreju, cette façon d'inclure une histoire dans l'histoire. Un peu comme lorsque Alice passe de l'autre côté du miroir. Ça crée un effet psychologique très intéressant à étudier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Dim 2 Avr - 11:44

Bien dit. Comme l'a souligné Warlock également, ce film, c'est moi autrefois, un peu timide et replié sur moi-même et qui m'évadais en dévorant des bouquins...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Dim 2 Avr - 14:53

Dans un sens les films du seigneur des anneaux ont été précurseurs dans le renouveau de l'heroic fantasy avec ce type d'effets spéciaux. Comme l'a été dans son domaine Jurassic Park en 93. Et effectivement le Seigneur des anneaux a su trouver le juste milieu, entre jeu d'acteur, effets spéciaux et scénarios, sans tomber dans les excès de la nouvelle trilogie de Star Wars. Et puis adapter le seigneur des anneaux en trilogie était une première, pas un remake de merde ou une suite insipide ou je ne sais de quoi à la con. La on avait une nouveauté, et Peter Jackson a su le faire avec talent.

Il faut dire aussi que Peter Jackson est meilleur réalisateur que Lucas, qui lui est meilleur en tant que producteur et scénariste (quoi que...). J'ai l'impression qu'a partir de la fin des 90's Lucas a vécu sur ses acquis ne se remettant plus en question après ses immenses succès passé (Un peu comme U2 en musique).

Le problème n'est pas les effets spéciaux, mais ce qu'on en fait, et hélas bien souvent ça tombe dans le grand n'importe quoi. On veut en mettre plein la vue au public, donnant un spectacle qui donne plus mal à la tête qu'autre chose.

L'histoire sans fin a bien sur des défauts, mais garde son charme et son message touchant et positif. Qui rappelle à l'adolescence rêveuse et timide qui s'évade loin du quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Dim 2 Avr - 16:32

Voyageur Solitaire a écrit:
ce film, c'est moi autrefois, un peu timide et replié sur moi-même et qui m'évadais en dévorant des bouquins...

C'est un peu moi aussi, dans un certain sens. Timide, oui, un peu mais pas replié sur moi-même. Plutôt incompris. J'étais du genre solitaire faute d'avoir eu vraiment des copains susceptibles de partager le même univers que moi.

Je ne peux pas dire que j'étais comme Bastien. Mais je partageais son goût pour les livres et l'imaginaire. Je m'évadais aussi sur des cartes, dans des atlas, dans des encyclopédies et alors que la plupart de mes copains jouaient au foot le mercredi au bas de ma rue ou dans mon quartier, moi je restais chez moi à jouer à mes petits soldats, à m'inventer des histoires, à dessiner, à écrire aussi... mon truc, c'était les dialogues. J'aimais bien écrire des histoires sous forme de dialogues, à la manière d'un scénario de film ou de pièce de théâtre. Et je vivais mon histoire en imaginant les voix et les attitudes de chacun de mes personnages dans ma tête.

Alors, contrairement à Bastien, je n'étais pas rejeté par les autres à l'école. Je n'étais pas un "sauvage" non plus. Seulement, rares étaient ceux qui pouvaient être vraiment des copains pour moi. Quand je dis copain, je veux dire celui qui pouvait venir chez moi et partager mon univers. Bien peu eurent ce privilège...

Mais, pourquoi je vous raconte tout ça, au final... ? Suspect

La vache, ce n'est plus un forum c'est carrément "Psychologie Magazine"... il faudra penser à remplacer l'image d'intro par un divan... Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
VIC

avatar

Masculin Messages : 3306
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Dim 2 Avr - 18:06

Je n'ai pas revu le film depuis l'époque. Je me souviens avoir bien aimé, mais sans plus...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   Lun 3 Avr - 14:03

Gorak a écrit:
C'est un véritable plaidoyer pour le droit au rêve, à l'imaginaire, à l'évasion dans un monde parfois trop rationnel ou trop cloisonné.
Sur ce point, j'invite ceux qui ne connaissent pas à lire la tétralogie de La Graine de folie de Civiello chez Delcourt (que je chroniquerai peut-être un jour quand je la sortirai des cartons…).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: NEVER ENDING STORY   

Revenir en haut Aller en bas
 
NEVER ENDING STORY
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NEVER ENDING STORY
» Maple story
» Maple Story ^^
» Yuki de Anzu Story !
» Tu aimes la boxe ?? Alors va faire le loft story russe.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries Fantasy-
Sauter vers: