AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
cdang

cdang

Masculin Messages : 1300
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Lun 15 Fév - 14:26

Voyageur Solitaire a écrit:
L'Afrique reste victime de ses images, ses clichés

On oublie trop souvent que l'Âge du fer commence vers -1 100, et donc qu'à l'Antiquité on savait en faire un peu partout dans le monde. C'est dû en grande partie je pense au fait que l'on a une vision centrée sur l'industrie métallurgique du XIXe, et qu'on imagine qu'il faut forcément un haut-fourneau et 20 m de haut.

Concernant la phrase « L'acier y est toutefois remplacé par le fer », il faut se méfier je pense de ce que l'on appelle « acier » et « fer », qui sont des dénominations modernes, ou du moins dont le sens a fluctué jusqu'à une date relativement récente (je dirai XIXe).

En tous cas, sujet très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Lun 15 Fév - 15:50

D'après ce que j'en ai lu, l'on parle quasiment toujours de fer pour ces armures africaines, l'acier semble inconnu ou très rare, rencontré plus tardivement au contact du monde arabo-musulman et des premiers explorateurs portugais.

Toujours au sujet du métal, le Bénin, toujours à cette époque "Moyen Age-Renaissance", maîtrise le cuivre et le bronze. Ce dernier sert principalement pour la statuaire : Ifé, capitale du royaume, est célèbre alors pour ses ateliers de sculptures en bronze et ses portes ornées de feuilles de métal gravé ou ciselé.

Pour en revenir aux armures africaines, un livre de Christopher Spring :

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Livre10
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

cdang

Masculin Messages : 1300
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Mar 16 Fév - 11:40

Voyageur Solitaire a écrit:
D'après ce que j'en ai lu, l'on parle quasiment toujours de fer pour ces armures africaines, l'acier semble inconnu ou très rare
Disons que : à l'état naturel, le fer est présent sous forme de rouille, ou plus précisément dans un minerai rouge appelé hématite (également sous forme d'autres minerais, notamment des sulfures, comme la pyrite). D'ailleurs, le fer a tendance à retourner naturellement à cet état.

Pour transformer cette rouille en fer, on pratique une opération chimique appelée « réduction ». La manière la plus simple consiste à soumettre la rouille à un gaz, le monoxyde de carbone (CO), obtenu en brûlant du bois ou du charbon. Naturellement, le fer va incorporer un peu de carbone. Or, fer + carbone = acier.

Dans le vocabulaire moderne, on appelle acier du fer qui contient au moins 0,02 % de carbone. C'est une définition chimique, or le dosage de carbone dans le fer est une technique relativement récente (je n'ai pas de date précise, mais certainement pas avant le XIXe), et n'est de toute façon pas accessible à tout le monde (et c'est une méthode destructrice, donc pour des pièces historiques, on y réfléchit à deux fois).

Pour le citoyen moyen, on retient en général fer = ce qui ne durcit pas à la trempe, acier = ce qui durcit à la trempe. Ainsi, ce qu'industriellement on désigne par « acier doux » ou  « acier bas carbone », le grand public l'appelle « fer », d'où les termes « fer forgé », « fer à béton », « fer I » (poutrelles métalliques)…

Maintenant : la méthode du bas fourneau donne un fer pauvre en carbone, mais c'est hétérogène, certaines parties sont plus ou moins riches en C. C'est  en général pas trempable, mais il peut y avoir des morceaux plus durs. On appelle ça donc « fer », mais ?

Si on veut avoir de l'acier trempable, on enrichit ce qui sort du bas-fourneau, toujours en le mettant dans le feu, ce qui donne  l'acier wootz et le damas. Les chinois découvrent dès le IIIe siècle les hauts-fourneaux, qui eux donnent de la fonte (fer très riche en carbone), et là au contraire il faut brûler le carbone en trop pour (opération de conversion) avoir de l'acier (et encore plus si on veut avoir du fer).

Donc, je pense que pour l'historien, on a fer = ce qui sort brut du bas-fourneau, et acier = fer qui est enrichi par la suite, ou bien fonte issue du haut-fourneau qui est convertie. Mais d'un point de vue rigoureux, il y a un grand flou sur ce qui est du fer ou de l'acier.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Dim 30 Avr - 16:52

Les éléphants de guerre

Ils évoquent irrésistiblement l'Afrique mais ont plus été utilisés par les carthaginois, les perses et peuples méditerranéens. On les employait également au Yémen, au Sri Lanka et bien sûr en Inde. En Asie, ils furent régulièrement utilisés jusqu'à l'arrivée des canons.

Mais il fallait protéger l'animal et ce dernier eût donc droit lui aussi à son armure :

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 War_el10

(Photo by : deviantart.com)

Celle-ci date du XVIIème siècle. Elle est composée de 8439 plaques de métal ouvragé pour un poids total d'environ 159 kilos. Les plaques sont fixées sur une étoffe épaisse pour protéger la peau du pachyderme du frottement ou de la brûlure du métal en plein soleil.

Une protection assortie de redoutables lames insérées dans les défenses de l'animal, outils pesant 10 kilos chacune :

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Dp350510

Plus tard, l'armure de l'éléphant se perfectionne encore, suivant les évolutions en cours en Europe, transformant l'animal en véritable forteresse sur pattes :

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Dc8a8d10

C'est majoritairement l'éléphant asiatique, domestiqué depuis très longtemps et plus docile, qui fût utilisé. Hannibal utilisa certes des spécimens d'Afrique du nord pour sa célèbre expédition mais le voyage se révéla dramatique pour les pachydermes qui furent décimés par la traversée des Alpes.
On ignore si les grands empires africains utilisèrent des éléphants pour la guerre mais il semble que non, du moins n'en a-t-on pas trouvé traces jusqu'à présent. L'éléphant d'Afrique est plus farouche et difficile que son "cousin" asiatique et il ne semble pas avoir été domestiqué non plus.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

VIC

Masculin Messages : 3406
Date d'inscription : 18/01/2012

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Dim 30 Avr - 18:06

À ta question sur l'utilisation des éléphants de guerre par les grands empires africains... sii seulement tu avais écrit cet article hier ... j'aurais eu à ma disposition un ouvrage peu commun sur l'utilisation des éléphants dans les armées :


CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Elepha10

Citation :
"A la fois livre d'histoires d'éléphants, traité documenté dans le plus pur style du XVIIIème, cet ouvrage pourrait s'intituler : "De l'usage des éléphants auxiliaires des armées". C'est également une thèse qui démontre, contrairement aux idées reçues, que les pachydermes n'ont pas disparu des champs de bataille avec l'arrivée de l'artillerie. C'est avant tout un document à plusieurs facettes dont l'ambition est de faire rêver les lecteurs au travers des récits romancés, pittoresques, souvent extraordinaires et de multiples illustrations réalistes."

Effectivement, l'ouvrage s'apparente plus à une thèse de part son ambition et la somme de travail qu'il a du exiger.
Bref, j'aurais accès au livre dans quelques mois et je tâcherai d'y trouver quelques éclairages sur ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
VIC

VIC

Masculin Messages : 3406
Date d'inscription : 18/01/2012

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Jeu 7 Sep - 21:14

Voyageur Solitaire a écrit:
...
C'est majoritairement l'éléphant asiatique, domestiqué depuis très longtemps et plus docile, qui fût utilisé. Hannibal utilisa certes des spécimens d'Afrique du nord pour sa célèbre expédition mais le voyage se révéla dramatique pour les pachydermes qui furent décimés par la traversée des Alpes.
On ignore si les grands empires africains utilisèrent des éléphants pour la guerre mais il semble que non, du moins n'en a-t-on pas trouvé traces jusqu'à présent.
Alors vérification après un rapide survol de ce livre pachydermique par le sujet et l'épaisseur, je n'ai pas vu trace d'éléphants utilisés par les grands empires de l'Afrique noire. Il semble que ce soit Alexandre le Grand qui aie été le premier dirigeant occidental témoin de l'utilisation des éléphants de guerre. Son ennemi Darius avait importé des éléphants d'Inde et ses 15 pachydermes avaient semé un début de panique dans les rangs des phalanges grecs, mais le Perse n'a pas vu l'avantage psychologique décisif qu'il aurait pu avoir sur des adversaires en ordonnant aux éléphants de charger. Peut-être pensait-il que les Grecs connaissaient les pachydermes et savaient comment les combattre, mais ce n'était pas le cas. Finalement, les éléphants ont donc été capturés par Alexandre. Pour information, la charge frontale de l'éléphant était quelque chose de nouveau à l'époque, où régnaient surtout les attaques de flanc.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Jeu 5 Avr - 20:01

La panoplie du parfait Highlander :

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Panopl10

Collection du musée municipal de la ville d'Inverness, en Ecosse.

On peut trouver cela "rustique" mais c'était efficace. Ce qui faisait l'âme d'un guerrier des Highlands, c'était son âpreté au combat.


Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
cdang

cdang

Masculin Messages : 1300
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Sam 27 Oct - 14:13

Daniel Jacquet, « Obstacle Run in Armour - a short film by Daniel Jaquet », YouTube, 16 octobre 2016


Où l'on voit un soldat contemporain (pare-balle + casque kevlar + barda), un pompier en tenue de feu (avec ARI et LSPCC) et un costumé en armure XVe faire un parcours du d'obstacle.

Sans équipement, la différence entre le 1er et le dernier est de 3 sec. Avec équipement, elle est de 14 sec.
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1854
Date d'inscription : 09/12/2012

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Sam 27 Oct - 17:42

Pas inintéressant. Mais je me demande s'il n'y a pas un petit biais en raison de la condition physique de chacun. Cela aurait dû être le même, expérimenté ou inexpérimenté dans les 3, qui aurait dû faire les parcours, non ? Bon, maintenant, 14 secondes, est-ce que cela peut faire la différence entre la vie et la mort ? Peut-être...

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Sam 27 Oct - 18:07

Je suis d'accord : l'expérience aurait été plus pertinente je pense, avec les trois tenues portées par le même homme.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

cdang

Masculin Messages : 1300
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Sam 17 Nov - 16:36

Justement, la première « épreuve », sans équipement, permet de calibrer. Trois secondes d'écart, cela signifie qu'ils ont des conditions physiques similaires.

Après, les tenues sont clairement optimisées pour certaines situations. Le pompier est habitué à se hisser (le fameux exercice de la planche) mais il est emmerdé par son lot de progression et de reconnaissance (le sac orange à la ceinture) lorsqu'il doit enjamber et son appareil respiratoire isolant , avec sa bouteille d'air comprimé dans le dos, est clairement un handicap lorsqu'il doit franchir des obstacles bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1Hier à 15:50

Les Hussards ailés

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Polish11

(Image : topchicago.org)

Ils ont été l'élite de l'armée polonaise, considérés comme la meilleure unité de cavaliers au monde du XVIème au XVIIème siècle.
Leur caractéristique principale consiste en un harnachement, fixé dans le dos et reproduisant deux grandes ailes. Des plumes d'oie le plus souvent, fixées sur une armature de bois gainée de métal. L'effet voulu était d'effrayer les troupes adverses, un peu comme le masque grimaçant des armures japonaises. Mais il y avait également un effet symbolique : extrêmement mobiles et rapides, connus pour leurs charges foudroyantes et leur rapidité de mouvement, les Hussards ailés s'assimilaient ainsi à des oiseaux, voire surtout à des "anges exterminateurs". Symbole primordial dans un pays très chrétien comme la Pologne qui, à cette époque, combattait souvent les troupes turques de l'empire Ottoman.

Leur armure montre leur capacité d'adaptation : elle s'élabore au fil du temps, en empruntant divers éléments aux peuplades rencontrées ou combattues. Elle est légère, condition obligatoire pour des cavaliers et articulée, afin de pouvoir se dégager rapidement en cas de chute avec toute sa liberté de mouvement.

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 14-fac10

(Image : realmofhistory.com)

Le casque, le Shezak, se caractérise par un large nasal, qui protège quasiment tout le visage. Certains ornaient ce casque de plumes sur les côtés pour renforcer l'analogie avec l'oiseau. Les officiers ou les plus braves portaient parfois une peau de panthère ou une fourrure précieuse, fixée à l'épaule. En-dehors des combats, la toque de fourrure ornée de plumes fixées par une broche richement ouvragée pouvait remplacer le casque. Armés de lances et de longs et minces sabres incurvés, ils étaient aussi d'excellents archers, pouvant décocher leurs flèches tout en galopant. Ils adoptèrent néanmoins rapidement les premières armes à feu, preuve de leur adaptabilité.
Tout cet équipement avait un coût, énorme. C'est pourquoi la quasi totalité des Hussards ailés étaient des membres de la noblesse, ce qui augmentait encore le prestige de l'ordre.

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 1016a310

(Image : nigelcarren.com)

Ils forment en effet un ordre particulier, avec leurs règles, leur discipline, leurs us et coutumes. On dit qu'ils ne perdent jamais une bataille et très souvent, leur engagement fait pencher la balance en faveur de leurs alliés. En 1605, à la bataille de Kircholm, 3 000 hussards commandés par Jan Karol Chodkiewicz réussissent à vaincre les 11 000 soldats de Charles IX de Suède au prix de pertes minimes.
Véritable Garde Prétorienne des pays Slaves, leur plus haut fait d'armes a lieu en 1683 (un an avant, Louis XIV s'installait à Versailles) en brisant le siège de Vienne, en Autriche, contre les turcs. Pour beaucoup d'historiens, ce jours là, les Hussards ailés ont sauvé l'Europe…
Aujourd'hui encore, ils restent très populaires dans l'imaginaire collectif polonais, de nombreuses reconstitutions historiques ont lieu chaque année, organisées par des passionnés qui reconstituent l'équipement de ces cavaliers et défilent lors de spectacles.

CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 89342010

(Image : pinterest.com)
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS   CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS - Page 2 Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
CUIRASSES, ARMURES ET BOUCLIERS
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Boucliers psychiques
» Boucliers !!!
» Rohan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DU CORPS :: La forge-
Sauter vers: