AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES JARDINS SUSPENDUS DE BABYLONE (vers -580?) Merveille du Monde Antique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3045
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: LES JARDINS SUSPENDUS DE BABYLONE (vers -580?) Merveille du Monde Antique   Ven 11 Jan - 22:36



Les jardins suspendus de Babylone


Les jardins suspendus de Babylone sont considérés comme l'une des sept merveilles du monde antique suivant la liste laissée par Philon de Byzance.
Ils apparaissent dans les écrits de plusieurs auteurs grecs et romains antiques (Diodore de Sicile, Strabon, Philon d'Alexandrie, etc.), qui s'inspirent tous de sources plus anciennes disparues, dont le prêtre babylonien Bérose. C'est à ce dernier que l'on doit l'histoire de la construction de ces jardins par Nabuchodonosor II (604-562 av J.-C.) afin de rappeler à son épouse Amytis de Médie les montagnes boisées de son pays natal.

Lors de la redécouverte et des fouilles de Babylone (dans le sud de l'Irak actuel) au début du XXe siècle, l'emplacement des jardins suspendus a été recherché.
Mais alors que les autres constructions mythiques de la ville (Tour de Babel/ziggurat, murailles, palais royaux) ont été retrouvées par l'archéologie et la traduction des inscriptions anciennes, cela n'a pas été le cas des jardins. Les chercheurs contemporains ont donc émis diverses propositions : certains ont cherché à localiser les emplacements possibles des jardins suspendus dans la ville, tandis que d'autres ont remis en cause leur existence, les situant dans une autre ville (Ninive) ou les reléguant au rang d'invention développée par des auteurs antiques à partir des jardins royaux babyloniens.


Les diverses descriptions sont parfois différentes mais s'accordent sur la présence d'arbres plantés en hauteur. Dans la description de Strabon, les piliers qui supportent l'édifice se rejoignent par des arcades voûtées. L'édifice est selon lui construit avant tout en briques, tandis que pour les autres auteurs la pierre occupe une place importante, ce qui est peu en accord avec les traditions architecturales babyloniennes.
L'élévation des jardins se ferait avec plusieurs terrasses, peut-être en escalier. Diodore décrit un procédé complexe associant plusieurs couches de pierre, roseau, bitume et plomb mis au point pour éviter que l'humidité de la terre constituant la couche supérieure du sol des jardins ne se répande plus bas.

L'acheminement de l'eau vers les jardins en hauteur est un autre point intéressant des récits. Philon, décrit longuement le système des canaux servant à irriguer le parc. Strabon reste le seul à décrire clairement le moyen par lequel l'eau est élevée, à savoir une vis d'Archimède, actionnée par des humains, qui semble se retrouver dans l'évocation d'un système de conduits et de spirales chez Philon. Suivant Strabon et Diodore, l'eau provient de l'Euphrate. Cela servirait à faire vivre des jardins luxuriants, où sont plantés de grands arbres d'espèces très variées.

à gauche : vue d'artiste des jardins suspendus de Babylone, XIXe siècle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6287
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LES JARDINS SUSPENDUS...   Sam 12 Jan - 18:25

Ces fabuleux jardins étaient surtout un exploit technique remarquable. Chaque terrasse était pourvue de sortes de grands bacs encastrés remplis de terre pour y planter arbres et végétaux. On imagine le poids considérable de l'ensemble, certainement des tonnes de terre et de plantes...
Un fabuleux système de noria (roues à aubes), manipulées par des esclaves, permettait de faire monter l'eau de terrasse en terrasse pour irriguer l'ensemble. Il devait certainement y avoir un réseau élaboré de canalisations pour répandre l'eau à travers tous les jardins.
Un miracle de fraîcheur et d'ombrages en plein coeur du désert. L'eau, les végétaux, la vie, au milieu des sables arides. Et le tout pour l'amour d'une femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
 
LES JARDINS SUSPENDUS DE BABYLONE (vers -580?) Merveille du Monde Antique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES JARDINS SUSPENDUS DE BABYLONE (vers -580?) Merveille du Monde Antique
» LE TEMPLE D'ARTEMIS À ÉPHÈSE (vers -555) Merveille du Monde Antique
» LE PHARE D'ALEXANDRIE (VERS -299), 7è MERVEILLE DU MONDE ANTIQUE
» OLYMPIE ET LA STATUE DE ZEUS (- 436) MERVEILLE DU MONDE ANTIQUE
» LE COLOSSE DE RHODES (vers -292) 6è Merveille du Monde Antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'architecte-
Sauter vers: