AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ANTIQUITE

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
AuteurMessage
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2252
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Dim 24 Juin - 18:26

Gorak a écrit:
Et pourtant, à Rome, nul n'a jamais trouvé à redire sur ça, ni au fait qu'il parlait un latin fortement mâtiné de langue locale.

En même temps à l'époque quiconque disait du mal de l'empereur finissait dans l’arène avec les lions, sa explique surement le peu de commentaire négatif sur les réseaux sociaux qu'était le forum. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
VIC

avatar

Masculin Messages : 3306
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Dim 24 Juin - 19:44

Gorak a écrit:
[center]Plusieurs siècles avant Obama, un Noir dirigeait une grande puissance mondiale.

...Sa couleur de peau laisse aucun doute sur ses origines africaines.

Se baser sur une seule représentation artistique me paraît peut-être un peu léger pour en tirer des conclusions et peut laisser quelques doutes.
On a d'autres éléments ?
J'ai du mal à imaginer justement que le reste du Sénat ne l'ait pas stigmatisé pour ça, ou pourquoi cette histoire ne serait pas plus connue.
Cela a piqué ma curiosité. La page wiki ne mentionne jamais sa couleur de peau.
Citation :

"Par son père, Publius Septimius Geta, il descend d'une famille d'origine libyco-punique, et de culture punique
Je ne suis pas spécialiste de l'histoire romaine, mais j'ai des doutes sur cette affaire. Origine africaine sans doute, mais pas d'Afrique Noire.
Si vous en savez plus, n'hésitez pas !



_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5285
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Dim 24 Juin - 21:31

VIC a écrit:

Je ne suis pas spécialiste de l'histoire romaine, mais j'ai des doutes sur cette affaire. Origine africaine sans doute, mais pas d'Afrique Noire.

Plutôt que Noir, Métis si tu préfères...

En fait, je pense qu'il devait avoir le teint assez hâlé, comme la plupart de ceux qui, aujourd'hui encore, vivent en Afrique du Nord.

Peu importe, cela prouve que les Romains ne faisaient pas cas de la couleur de peau d'un individu qui voulait entreprendre une carrière politique. Septime-Sévère était à la tête d'une grosse fortune, c'était tout ce qui comptait.

La seule discrimination qui existait à Rome, elle était fondée sur l'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5285
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Lun 25 Juin - 13:58

Pour en finir avec les idées fausses sur les gladiateurs


1. Étaient-ils des esclaves maltraités ?

Après la révolte de Spartacus, on s’est rendu compte qu’avoir des esclaves baraqués et formés au combat, et bah c’était dangereux. Dès lors, les gladiateurs étaient des professionnels à partir de la fin du III° siècle av. JC. Ils signaient un contrat avec celui qu’on appelait leur laniste, celui qui montait une écurie de gladiateurs, et faisaient une déclaration devant un tribun de la plèbe afin d’éviter les engagements forcés. Les contrats, dits autocrati, précisaient une durée d’engagement ou un nombre maximal de combats. Ils prêtaient ensuite serment à leur laniste et reconnaissait à celui-ci un droit de maltraitance, même si, dans les faits, celle-ci était rare. Les gladiateurs recevaient alors une prime dont la valeur était variable selon l’ancienneté du gladiateur.

Les gladiateurs qui survivaient longtemps étaient riches et très admirés.

2. Étaient-ils super balèzes ?

En fait, pas vraiment. Il existait même ne foule de profils différents correspondant plus ou moins à l’ancienneté du gladiateur et à son poids, un peu comme aujourd'hui à la boxe. Entre un secutor et un mirmillon, pas grand’chose de commun : les différentes catégories ne s’affrontaient qu’en de rares cas. Par ailleurs, jusqu’en 200 après notre ère, il était même possible d’organiser des combats de femmes.

3. S’entraînaient-ils sous les coups de fouet ?

Bien sur que non. Les gladiateurs étaient considérés comme des athlètes. Ils allaient à l'école de gladiateurs pour être formés. Ces écoles étaient dispatchées un peu partout dans l’Empire. A Rome, on comptait quatre écoles impériales pas trop loin du Colisée où les mecs s’entraînaient dans de bonnes conditions et disposaient d’une chambre personnelle quoique spartiate.

4. Leur carrière était courte et la mort comme seule issue.

Encore une fois, une grosse idée fausse à éliminer. Cela aurait été trop coûteux. En réalité, les gladiateurs se formaient dur dur jusqu’à leur premier combat avant de monter dans la hiérarchie interne et bénéficiait de grades avancés. En gros, on estime que 25% des gladiateurs mouraient lors de leur premier combat. En plus, les gladiateurs ne faisaient que 3 à 5 combats par an et, plus ils avançaient, plus leurs combats étaient rares.

Alors, ça pouvait valoir le coup de s’engager dans cette carrière, non ? Wink

De même, les combats n'étaient pas toujours des combats à mort. Il avait lieu jusqu’à ce qu’on puisse désigner un vainqueur. Donc, la mort était une possibilité, mais une bonne grosse blessure aussi et surtout la fatigue d’un des combattants, le cas le plus courant. Le gladiateur épuisé signale alors sa situation en levant le doigt et l’éditeur, c’est à dire l’empereur à Rome mais des entrepreneurs privés dans d’autres lieux, peut décider de le laisser vivre ou non.
Le gladiateur demande en effet à être épargné. Mais l’éditeur n’est pas le seul à décider : la foule scande des trucs et, selon l’intensité mise au combat par l’infortuné, l’éditeur rend sa décision (le plus souvent, il l’épargne).

5. Les gladiateurs prononçaient le formule "Ave Caesar, Morituri te salutant !" avant de combattre.

Et bien, c'est faux. Gros fake qui nous vient du cinéma hollywoodien. En réalité, cette formule fut prononcée une fois en 52 par des soldats condamnés et devant se battre à mort devant Claude, mais jamais par des gladiateurs.

C'est comme le fameux geste - pouce en bas ou pouce en l'air - qui n'a jamais existé, hormis dans les péplums. Comme dit plus haut, un gladiateur épuisé levait le doigt, généralement l'index, s'il voulait rompre le combat. Mais le truc du pouce, non, ça c'est au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7223
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Mer 27 Juin - 14:39

Il n'y a jamais eu d'empereur noir ou métis à la tête de l'empire romain.
Les provinces romaines d'Afrique englobaient en gros le Maghreb actuel et l'Egypte, elles n'allaient pas jusqu'à l'Afrique noire dont elles étaient séparées par les montagnes de l'Atlas et le Sahara. Signalons ici l'erreur de la BD Astérix qui montre les Numides comme des noirs africains alors que la Numidie était un royaume berbère qui comprenait les actuelles Algérie, Tunisie et Lybie.

Septime Sévère est né à Leptis Magna, dans l'actuelle Lybie et il était d'ascendance italienne par sa mère et punique par son père. On peut donc le supposer de type méditerranéen, avec le teint mat.
Ce n'est pas parce que quelqu'un naît en Afrique qu'il est noir, bravo pour le cliché…

Quant à sa fortune, elle n'a rien à voir dans son ascension. Septime Sévère fût acclamé empereur par ses troupes sur le Danube, par rejet de Pertinax, qui venait de succéder à Commode, assassiné. Pertinax tué à son tour, Sévère devra combattre trois autres prétendants, également acclamés empereurs par leurs troupes chacun de leur côté, Didius Julianus, Pescennius Niger et Clodius Albinus. C'est majoritairement l'armée qui a installé Septime Sévère au pouvoir. Rome n'a rien choisi et le Sénat, mis devant le fait accompli, a investi le vainqueur, n'ayant pas le choix.

Faudrait arrêter de raconter des conneries en les établissant comme des vérités et sans savoir de quoi on parle.


Dernière édition par Voyageur Solitaire le Jeu 28 Juin - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3306
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Mer 27 Juin - 22:27

C'est le danger de ces petites vulgarisations éclair. Je me doutais bien que c'était louche.
Ceci dit, à propos de cliché, il paraît que c'est Septime Sévère qui a introduit le reggae au Sénat.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5285
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Mar 3 Juil - 8:41

Des éruptions volcaniques ont-elles pu favoriser l’effondrement des dernières dynasties d’Egypte ?


De puissantes éruptions volcaniques auraient pu avoir contribué à l'affaiblissement des dernières dynasties de l'Egypte ancienne, notamment celle des Ptolémée, dont la célèbre Cléopâtre VII, s'est suicidée en 30 av. JC après sa défaite navale contre Rome à Actium.

C'est du moins la thèse de l'historien américain Joseph G. Manning, de l'université de Yale, auteur principal d'une étude qui voit les prémices de cet effondrement apparaître à différentes reprises sur les rives du Nil, et pour le dernier règne, une décennie plus tôt…

Ainsi, une puissante éruption volcanique survenue en 44 av.J.C aurait induit des modifications climatiques et, de fait, entraîné un changement de débit du cours du Nil aux conséquences catastrophiques. Celui-ci aurait alors insuffisamment inondé ses rives nourricières dont dépendait la prospérité de l'Egypte. Il n'y aurait ainsi pas eu de récolte dès l'année 43 av. J.C, et donc pas de quoi nourrir la population de l'Egypte, ni remplir les greniers des temples, encore moins prélever les impôts...

Cette hypothèse, développée dans un article publié dans la revue Nature communication, passe au crible l'histoire détaillée des 300 dernières années de l'Egypte ancienne (305-30 avant notre ère). Les chercheurs ont réalisé des simulations informatiques en combinant données climatiques et événements historiques comme les grands soulèvements populaires. Ils sont ainsi parvenus à la conclusion que des fréquentes éruptions volcaniques massives enregistrées en une décennie à travers le globe ont entraîné un arrêt des moussons et ainsi influé sur les inondations d'été du Nil, les 6825 km du grand fleuve étant principalement alimentées par les pluies du plateau équatorial de l'Afrique de l'Est et des hauts plateaux éthiopiens. En cause : de grandes quantités de particules injectées dans la haute atmosphère (10-20 km d'altitude) lors de ces éruptions explosives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2252
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 44
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Mar 3 Juil - 17:23

Je ne suis pas convaincu par cette théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5285
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Jeu 5 Juil - 7:03

C'est la grande mode en ce moment de reconstituer les visages des grandes figures de l'Antiquité en 3D.

Après celui de Cléopâtre et de Marc-Aurèle, voici que deux chercheurs néerlandais ont reconstitué un buste de Jules César. Et d'après leurs résultats, se basant sur des bustes déjà existants et des pièces de monnaie, cela confirme sa calvitie et montre qu'il possédait un crâne plutôt proéminent.

Jugez plutôt :




Pour l'épaisseur du crâne, "ce n'est pas quelque chose que l'on a inventé", ont expliqué les deux scientifiques au quotidien belge HLN , "d'après les médecins, c'est une déformation qui peut se produire lors d'un accouchement difficile". En revanche, l'air grave et maussade lui a été sciemment attribué : "Nous ne voulions pas qu'il ait l'air heureux et sympathique, c'est un général qui a laissé derrière lui beaucoup de cadavres.", ont-ils ajouté.

En tout cas, moi, il me fait plutôt penser à BHL ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5285
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Mar 4 Sep - 8:46

Tall el-Hammam en Jordanie serait le site de la Sodome biblique



De nouvelles preuves indiqueraient que le site de Tall el-Hamman, en Jordanie, correspond à la Sodome biblique. C'est ce que relayait le 30 août dernier une interview de l'archéologue Steven Collins publiée par Assist News Service.

C'est lors d'un de ces voyages en Jordanie qu'il a commencé à remettre en question le site traditionnel de Sodome connu sous le nom de "théorie du sud" (attribuant le lieu de la Sodome biblique à la région méridionale de la mer Morte). Selon Steven Collins, ce site ne correspond pas à la description géographique du texte biblique. En effet, selon une méthodologie scientifique nommée "criblage par critères", le texte de la Genèse est fiable pour les profils géographiques et peut être utilisé pour localiser des sites.

Par ailleurs, indique Steve Collins, Sodome étant citée en premier dans le texte devant Gomorre, c'est elle qui devait être la plus importante ville de la région. Or, avec au moins 40 hectares, Tall el-Hamman est aussi le plus grand site correspondant aux critères: cette étendue était énorme par rapport aux normes de l'âge de bronze.

De plus, la datation des poteries découvertes sur place (environ 1700 av. JC ) concordent avec l'âge du bronze moyen, c'est-à-dire avec l'époque d'Abraham. "En parcourant les connaissances sur l'identification des sites bibliques, c'est une des plus solides que l'on puisse faire", analyse l'archéologue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7223
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Sam 22 Sep - 14:09

Ramsès II, le Pharaon superstar


(Photo : Hajor)

Son règne a marqué l'Egypte pharaonique, ne serait-ce que par sa durée : 67 ans ! En effet, le Pharaon, fils de Séti Ier et de la reine Mouttoya vécût 92 ans. A une époque où l'espérance de vie moyenne avoisinait 30/35 ans, on comprend que ses sujets avaient fini par le croire immortel. A lui seul, son règne équivaut à la moitié de la longévité de la XIXème dynastie.

L'homme lui-même devait déjà étonner : les analyses poussées de sa momie ont révélé que Ramsès II mesurait sans doute 1,90m, était roux et avec un teint de peau très clair. L'étude de sa momie a également révélé de graves problèmes d'arthrose et de déformation osseuse, sans doute dues à son grand âge. Son cou notamment, était déformé par les rhumatismes.
Vue sa longévité, le Pharaon eût de nombreuses épouses officielles et une nombreuse descendance. Le fils qui lui succéda monta sur le trône d'Egypte à plus de 50 ans. Nafertari, "grande épouse royale", fût sans doute l'amour de sa vie. Il lui fît bâtir une tombe magnifique dans la Vallée des Reines et l'associa à lui dans les splendides temples d'Abou Simbel, la faisant représenter comme lui, en majesté, sous la forme de statues gigantesques. Leurs deux temples, côte à côte, symbolisaient leur union et leur amour.

Ramsès II fût un grand guerrier, faisant de l'Egypte une puissance redoutable et menant lui-même ses troupes à l'assaut sur son char, précédé dit-on de son lion apprivoisé. Mais le Pharaon fût aussi à cette occasion un redoutable communiquant : ses hauts faits d'armes, ses batailles et conquêtes furent célébrées et représentées de façon dithyrambique sur les murs des temples et monuments mais parfois de manière exagérée. Comme la bataille de Quadesh, célébrée comme un triomphe ayant sauvé l'Egypte alors qu'en réalité, sans nier la victoire du Pharaon ni son implication, la bataille fût plutôt suivie d'un statu quo entre les deux parties et que le retrait des adversaires Hittites ne fût pas la terrible débandade décrite par les égyptiens. De même, Ramsès II n'hésita pas à s'approprier temples, statues et monuments érigés par ses prédécesseurs, faisant gratter leur nom pour le faire remplacer par le sien… Il n'en reste pas moins qu'il fût un très grand bâtisseur, le titre lui est d'ailleurs resté.

On notera aussi que sous son règne, le royaume d'Egypte est largement ouvert aux influences extérieures. De nombreux peuples étrangers, bédouins, nomades, émigrent vers le royaume où ils sont bien accueillis à tous les niveaux et peuvent même monter très haut : ainsi, Oukhya, général en chef des armées, couvert d'honneurs et de responsabilités, était originaire du royaume Hourrite, c'est à dire l'actuel Kurdistan. L'ascenseur social fonctionne également pour les roturiers : Amenhotep, scribe royal puis grand vizir, était d'origine on ne peut plus modeste.

Si le flamboyant Pharaon eût une vie mouvementée, son voyage vers le Grand Au-Delà le fût aussi… Sa tombe initiale fût pillée, son fabuleux trousseau funéraire dispersé. Sa propre dépouille fût certainement déplacée par les prêtres pour la mettre à l'abri, d'abord dans la tombe de son père puis dans d'autres cachettes. Sa momie fût d'ailleurs retrouvée dans un sarcophage quasiment banal qui n'était clairement pas le sien. Touchant dévouement de ses fidèles, prêts à tout pour préserver l'intégrité du corps de leur maître, condition essentielle pour sa survie dans l'Au-Delà.
Anecdote pour les amateurs de frissons et de fantastique : en 1886, lors de son dépouillement et du dégagement de ses bras, une tension post-mortem rejeta soudainement en arrière l'un de ses bras dans un dernier geste, créant l'effroi et la fuite paniquée de l'assistance, ce qui sera une des origines du mythe de la fameuse "malédiction du Pharaon"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5285
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: ANTIQUITE   Mer 26 Sep - 9:32

De même que les Romains, les "Barbares" Germains pratiquaient aussi l'assimilation...



Ce très beau casque à cimier retrouvé dans le cimetière médiéval de Niederstotzingen (Bade-Wurtemberg), en Allemagne, sert d'illustration pour un article de la revue Science Advances de septembre 2018 sur les guerriers alamans. Il s'agit d'une coalition de tribus germaniques dont parlaient déjà les Romains, sous la plume de Dion Cassius, au IIIe siècle.


Pourquoi un tel intérêt pour les Alamans ? Et bien, à cause de récentes analyses génétiques et chimiques sur des vestiges exhumés en 1962, en Allemagne. Notamment sur les 13 corps masculins (10 adultes et 3 nourrissons) retrouvés dans de riches tombes du début du VIe-VIIe siècle (entre 580 et 630), dont les chercheurs ignoraient la provenance et la raison des décès.

Et les résultats obtenus pointent une origine étonnamment cosmopolite de ses occupants !

En effet, certains guerriers étaient issus de régions très distantes des territoires alamans correspondant au sud-ouest de l'Allemagne actuelle (entre Rhin, Neckar et haut Danube). Ce qui corrobore l'idée que parentèle et recrues venues d'ailleurs (acquises par adoption ou, enlèvements, etc), bénéficiaient des mêmes attentions.

Une découverte qui, du coup, vient démonter un préjugé tenace : celui qui voudrait que les populations "barbares" germaniques soient génétiquement homogènes. Alors qu'en réalité, ces peuples ont en fait intégré à leur culture et à leurs modes de vie des populations originaires de contrées et parfois même de civilisations très lointaines, fort différentes des leurs.

Toutefois, un mystère demeure. Comment ces guerriers de Niederstotzingen sont-ils morts ? Aucune des dépouilles ne présentait de signes de traumatisme ni de maladie. De quoi donner encore un peu de grain à moudre aux futurs chercheurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ANTIQUITE   

Revenir en haut Aller en bas
 
ANTIQUITE
Revenir en haut 
Page 19 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 17, 18, 19
 Sujets similaires
-
» Chez les Ombres [Armes&drogue]
» Les Etrusques
» RECENSEMENT ARMEES ANTIQUES (15mm et 28mm)
» L'histoire des instruments de musique
» Arme Antique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'historien-
Sauter vers: