AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA ROUTE 66

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6287
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LA MAISON DU GEOGRAPHE   Mer 25 Avr - 9:27

LA ROUTE 66


Une autre route mythique et qui véhicule, à la seule évocation de son nom, un flot d'images : Harley Davidson, espaces immenses, désert, sensation de vent et de liberté... Qu'en est-il vraiment ?
La route 66 reliait Chicago (Illinois) à Los Angeles (Californie). Elle s'arrête à Santa Monica pour être exact, même si certains la prolongent par la Pacific Coast Highway 1 jusqu'à San Francisco. Elle a "commencé" en 1926 et elle n'existe plus officiellement depuis le 27 juin 1985. Mais elle hante toujours l'imaginaire américain et on l'apelle là-bas "The Mother Road" ou "Main Street USA".
La Route 66 traverse trois fuseaux horaires et 8 États (d'est en ouest : Illinois, Missouri, Kansas, Oklahoma, Texas, Nouveau-Mexique, Arizona, Californie) et elle fait à peu prés 3940 kilomètres. Elle fut la première route trans-continentale goudronnée en Amérique.
Elle traverse donc des paysages trés variés, pas forcément désertiques comme on en a souvent l'image. Elle n'a pas été installée d'un coup, on a en fait relié entre elles diverses petites routes qui existaient déjà pour en faire une seule. Pour les commerces et villages qui vivaient de la Route 66, le contournement par les "Interstates" lorsque la route a été officiellement abandonnée a souvent été vécu comme une tragédie. Certains petits commerces ont été abandonnés, parfois même des villages entiers. Mais l'impact de cette voie mythique est venu à leur aide sous forme de nombreux touristes voulant y vivre le "rêve américain". Du coup, les motels, boutiques et lieux historiques bordant la Route 66 sont peu à peu restaurés, accueillant à nouveau les voyageurs. La tradition veut qu'on la parcourt d'est en ouest, de Chicago à Los Angeles. Au niveau culturel, on retrouve de nombreuses références à cette route dans les arts, principalement dans la chanson.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: LA ROUTE 66   Mer 25 Avr - 18:00

C'est sur que la route 66 reste une route mythique, qui est bien présente dans l'imaginaire collectif des fans d'aventure et de voyages. C'est une odyssée commence à Chicago et traverse huit Etats, l'arche de Saint-Louis, Oklahoma City, Meteor crater...
Tout au long du chemin, le voyageur croise Jesse James, longe le Sentier des Larmes, traverse le Grand Canyon, s'arrête au Bagdad Cafe ou bifurque vers Las Vegas, jusqu'à Santa Monica.
Cette route c'est un peu l'âme, le coeur des USA, sachant qu'on peut se retrouver dans des endroits paumés, loin de tout, mais aussi bien dans les grandes villes, faire la route 66 c'est un peu faire un parcours initiatique de la culture américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4334
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: ROUTE 66 : tourisme, musique & culture   Mer 3 Mai - 14:50

C'est la "route" mythique par excellence. "The Road", chère à Kerouac, Steinbeck, un tube repris par Chuck Berry et les Stones; une traversée des Grands Lacs jusqu'au Pacifique et ce à travers huit Etats, une Amérique profonde, hors des sentiers battus, une évocation nostalgique de l'âge d'or d'une Amérique disparue, illustration d'un certain rêve américain, fait de rock'n'roll et de belles bagnoles pour ceux qui, comme moi, s'émeuvent devant une station-service abandonnée ou se pâme devant un Wurlitzer scintillant en écoutant la voix d'Elvis avec la fille du motel ...







Prenez place au volant d'une old buick et quittez Chicago ... ah, Chicago, l'une des plus belles villes américaines : situation privilégiée sur le lac Michigan, architecture audacieuse, bouquet de grattes ciels orgueilleux ...

Et c'est parti ... 480 km à travers les plaines agricoles de l'Illinois jusqu'à Springfield puis c'est le Missouri avant d'arriver à Saint Louis, confluence des deux fleuves : le Mississippi et le Missouri et la porte d'entrée vers l'ouest.


Voici la fameuse Gateway Arch qui symbolise la porte de l'ouest, la terre promise de nombreux émigrants ... alors, roulez, foncez en direction de Tulsa sur 340 km au débouché des monts Ozarks, vous vous arrêterez à Joplin, cette petite bourgade de l'Oklahoma, pittoresque avec ses motels rétro, ses bars, ses stations-services et leurs enseignes, souvenirs fantomatiques d'avant ces putains d'autoroute.


Puis je suis remonté dans ma caisse après avoir payé le demi-penny que m'avait coûté mon café, j'ai repris la route direction Oklahoma City à 180 km de là.

J'ai allumé la radio, pour me détendre, c'était un vieux Elvis ... comme au bon vieux temps de la route, alors mon regard s'est éclairé et j'ai souri.


En chemin, j'ai rencontré deux potes bikers. Ensemble, nous avons fait halte au Gilcrease Museum , évoquant la "piste des larmes" puis nous avons suivi le même chemin que celui des séminoles, cherokees et autres tribus déportées de l'est vers l'ouest.

Et tous ces "okies", chassés par les dust-bowls et les bulldozers. God, relisez donc les Raisins de la Colère ... c'est triste de sentir cette piste qui sous mes roues draine tant de souffrances.

J'ai quitté mes potes avant d'entrer à Amarillo, Texas. A l'endroit qui est peut-être le plus kitch et le plus pop-art de tous les Etats-Unis, un monument d'art contemporain dédié à la bagnole.

Je veux bien entendu parler du spectaculaire Cadillac Ranch et ses dix modèles de la célèbre marque à demi-enterrés dans le sol. Un travail de dingue. Démesuré.

Bienvenue au Texas, Gorak ...  


Et j'ai repris la route, direction Amarillo. Le long des llanos estacados, image typique du Texas profond et qui abritent d'immenses ranches où pullulent le bétail.

Arrêt au Palo Duro Canyon, dont le site est resté célèbre dans l'histoire de l'ouest américain pour avoir été le lieu d'une bataille entre les tuniques bleues et les comanches en 1874 ...


Et je poursuis, toujours libre, un bras par la portière et les ray-ban sur le nez pour me protéger du soleil ... les panneaux annoncent Tucumcari, les Monts Sangre de Cristo et derrière ... le Nouveau Mexique !

Le Nouveau Mexique "pays de l'enchantement" est-il écrit. Au bout de la route, sa capitale : Santa Fe, plus ancienne ville des Etats-Unis ...  


Santa Fe ... capitale du Nouveau Mexique. A la fois indienne et espagnole, terminus célèbre de la piste de Santa Fe et du fameux Santa Fe Express. Aujourd'hui, la ville est surtout connue pour ses galeries d'art et ses artistes.






Et après Santa Fe, Taos : autre ville mythique, églises en adobe rouge et maison du célèbre Kit Carson, à la fois héros ou bourreau, tout dépend de quel point de vue on se place.



Du Montana au Wyoming, en passant par l'Idaho, l'Amérique nous révèle une grande richesse de paysages et notamment de splendides déserts, qu'il fait bon découvrir en hiver.

On peut tout dire et raconter ce que l'on veut sur les Etats-Unis : du bien, du mal, mais on y va, on y retourne, même si nos rêves sont parfois à côté de l'imagerie populaire réelle. Ca bouge, ca change et ca voyage.

C'est toujours un plaisir de parcourir les parcs de Waterton, Grand Teton ou Yellowstone, ces contrées authentiques où la mémoire des pionniers comme Lewis et Clark est toujours présente.

Oui, j'aime énormément les USA. Allez-y et vous comprendrez ... Wink

GO WEST, YOUNG MAN !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2099
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: LA ROUTE 66   Mer 3 Mai - 18:24

Ce qui frappe c'est l'immensité quand on parcours les états.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2820
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA ROUTE 66   Mer 3 Mai - 18:39

Surtout quand on voit que rien que le Texas est plus grand que la France, c'est dire l'immensité du pays.

Avec des paysages propices à l'imagination, le voyage et l'imaginaire. Faire la route 66 c'est l'aventure avec un grand A.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2099
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: LA ROUTE 66   Mer 3 Mai - 21:07

J'imagine la tête qu'on du faire les premiers colons en voyant cet immense territoire.

La route 66 est grande mais le plus fou c'est qu'elle ne fait pas toute la longueur des USA !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4334
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: LA ROUTE 66   Mer 3 Mai - 23:35

Albatur a écrit:


La route 66 est grande mais le plus fou c'est qu'elle ne fait pas toute la longueur des USA !

D'autant qu'elle est déclassée. Donc il est nécessaire d'avoir une carte particulière pour en retrouver le tracé. Mais j'avoue que c'est un voyage inoubliable à faire, même seul, ce qui fut mon cas... et l'on ne s'ennuie pas ! Même si la route peut sembler longue, il y a beaucoup à voir et des rencontres à faire aussi. L'anecdote que je raconte dans mon récit avec les bikers est authentique : j'ai vraiment sympathisé avec eux et on a fait un bout de route ensemble.

Bon, c'est sûr qu'en vacances, on prend son temps aussi. En tout cas, ça a été l'un de mes plus beaux voyages... j'étais jeune alors, j'avais 28 ans, c'était en 2002. Quel souvenir !

Mais j'aime beaucoup les USA. D'ailleurs, cette année, je vais franchir de nouveau l'Atlantique... cela commence à me manquer. Je retourne en Californie. Je louerais peut-être un camping-car et je vais m'amuser à sillonner la côte entre L.A et San Francisco.

Il va de soi que je vais emmener des tonnes de CD adéquats à mettre dans le lecteur... Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA ROUTE 66   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA ROUTE 66
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route
» Sur la route des caravanes
» "La Route Perdue"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: EN ROUTE VERS... :: EN ROUTE VERS... :: D'autres lieux-
Sauter vers: