AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES PERLES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: LES PERLES   Lun 11 Juin - 4:35

Les perles



Parmis les nombreux trésors que les aventuriers recherches en trouve un à la fois organiques et minéral. La perle, ou plutôt les perles compte tenu des variétés. Avant 1893, les aventuriers se contentaient d’ouvrir misérablement des milliers d’huitres pour espérer récupérer une seule perle, pas forcément ronde d’ailleurs. La perle était donc très rare et seul les plus puissants pouvaient se permettre d’en avoir.

En 1893 Kokichi Mikimoto mis au point les techniques de culture de perles. Auparavant seul un élément perturbateur extérieur et improbable pouvait commencer le processus. Avec Mikimoto, un processus similaire était mis en place par introduction d’un noyau en nacre et un bout de manteau (cellules produisant la nacre) dans la gonade de l’huitre. En 1 à 3 ans le noyau est recouvert de nacre (plus ou moins épaisse) et donne une perle commercialisable. Il s’agit ici des perles d’eau de mer provenant huître. On trouve aussi des perles d’eau douces issus de moules cette fois, la moule est beaucoup plus productive, ne nécessite pas de noyau mais fait des perles moins ronde. Leur valeur est moindre en général.
Comme toute les bien précieux elle suscite la convoitise, John Steinbeck l’a illustré dans son roman La perle, qui conte la découverte par un pêcheur dans la misère d’une perle énorme. Celle-ci ne tarde pas à bouleverser sa vie…

Si on s’en tient à une approche froide et rationnelle, la perle est beaucoup moins sexy. La nacre c’est de l’aragonite (Carbonate de calcium, en gros c’est presque du calcaire) de la conchyoline (molécule organique produite par le manteau, de la bave d’huitre) de l’eau et puis c’est à peu près tout (quelques pigments pour la couleur mais franchement quand on y pense c’est pas la classe). D'un autre coté, ce n'est pas le matériaux qui en fait la valeur, c'est la beauté, sinon le diamant tout en carbone ne vaudrait pas plus. On oublie les dernières lignes et on regarde, c'est presque aussi beau qu'une rolex .

Perles Hakoya



Perles dorées des mers du sud


Perles de Tahiti
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6381
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: LA FORGE DES NAINS   Lun 11 Juin - 20:07

Quantité d'histoires et de croyances courrent depuis l'Antiquité sur les perles. César les appréciait énormément, les seigneurs indiens, Rajats et Nababs, les portaient en sautoir ou sur leurs turbans. A Rome, les familles aisées achetaient une ou deux perles à leur fille chaque année afin qu'elles disposent d'un collier entier à leur majorité. En Occident, vers le XVIIIème, elles devinrent la parure des jeunes filles, les pierres précieuses étant réservées aux femmes. On conseillait de les porter à même la peau pour leur conserver toute leur beauté. Celles qui servaient de boucles d'oreille étaient en forme de poire, portées indifféremment par les hommes et les femmes à la Renaissance et au XVIème siècle. Pour déterminer leur brillance, leur éclat, on parle de l'orient de la perle. La plus grosse jamais trouvée est la perle d'Allah, découverte en 1934 aux Philippines (6,4 kg et 24 cm de diamètre !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
ashimbabbar



Masculin Messages : 241
Date d'inscription : 21/04/2012

MessageSujet: Re: LES PERLES   Mer 18 Juil - 1:08

les perles étant composées de carbonate de calcium, le vinaigre les dissout ( le carbonate de calcium réagit à l'acide acétique pour former de l'acétate de calcium et du dioxide de carbone, eh oui )

donc, si vous voulez savoir si les perles de ce merveilleux collier sont fausses, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: LES PERLES   Mer 18 Juil - 1:56

D'après Astérix, le vinaigre additionné de perle était très apprécié de Cléopâtre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 158
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: LES PERLES   Lun 3 Sep - 2:13

Youpi l'alchimiste a écrit:
D'après Astérix, le vinaigre additionné de perle était très apprécié de Cléopâtre.


Il s'agit d'une allusion à un épisode raconté par Pline l'Ancien :

« Et ce ne sont pas les dernières extrémités auxquelles le luxe se soit porté : il y a eu deux perles, les plus grosses qu'on ait jamais vues ; elles furent toutes deux possédées par Cléopâtre, la dernière des reines d'Égypte, et les rois de l'Orient se les étaient passées de main en main. Chaque jour Antoine se rassasiait de repas splendides ; elle, avec l'orgueil et le faste dédaigneux d'une courtisane royale, rabaissait toute la somptuosité, tout l'appareil de ces festins. Antoine demanda ce qu'on pourrait ajouter à tant de magnificence : elle répondit qu'en un seul repas elle dépenserait 410 millions de sesterces.

Antoine désirait apprendre comment, bien qu'il crût la chose impossible : on paria. Le lendemain, jour où devait se vider l'affaire, elle fit servir un repas magnifique, sans doute pour que la journée ne fût pas perdue, mais qui ne valait pas mieux que les repas ordinaires d'Antoine. Celui-ci plaisante, et demande le compte. Cléopâtre répond que ce n'est qu'un accessoire ; elle ajoute que le repas coûtera le prix fixe, et que seule elle mangera les 10 millions de sesterces. Elle fait apporter le second service. Ses serviteurs, qui étaient dans le secret, ne placent devant elle qu'un vase plein de vinaigre, liquide dont la force dissolvante fond les perles.

Elle portait en ce moment ces deux perles, chef-d'œuvre singulier de la nature, et véritablement sans pareil. Antoine examinait ce qu'elle allait faire : la reine en ôte une, la jette dans le vinaigre, la fait fondre, et l'avale. L. Plancus, juge du pari, mit la main sur l'autre au moment où elle se préparait à la dissoudre de la même façon, et déclara Antoine vaincu ; présage que l'événement confirma. L'autre perle n'a pas une réputation moindre. Après la prise de cette reine, qui avait gagné un aussi grand pari, elle fut sciée en deux ; et de la moitié de leur souper on fit deux pendants d'oreilles pour la statue de Vénus dans le Panthéon, à Rome. »

(Pline l'Ancien, Histoire naturelle, Livre IX, section 58)
http://remacle.org/bloodwolf/erudits/plineancien/livre9.htm


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES PERLES   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES PERLES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Perles Du Bac, Pire que le Débilitron, ou pareil XD
» Les perles du maroc ..
» Les perles des célébrités...
» [Inutile] Les perles de "Vie de merde"
» Les perles d'enfants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les pierres précieuses-
Sauter vers: