AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5106
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Avr - 5:42


Aux prétentions de son prédécesseur, Louis XII ajoute aussi ses droits personnels sur le duché de Milan, qu'il tient de sa grand-mère Valentina Visconti.


Louis XII s'empare de Milan en capture son duc, Ludovic Sforza (1499-1500). Puis, après avoir conclu un accord secret avec le roi d'Aragon, il entre à Naples.

L'entente entre les deux rois ne dura pas. En 1504, les Espagnols chassent les Français, malgré tous les efforts du chevalier Bayard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7053
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Dim 3 Déc - 21:49

Années 1590 : Shakespeare crée Roméo et Juliette


Difficile de dater exactement la création de cette pièce qui, de son vivant même, fait entrer William Shakespeare dans l'histoire.
Ecrite vers le début de sa carrière, probablement dans la dernière décennie du XVIème siècle, elle va devenir un classique, intemporel, décliné sous toutes les formes au cours des siècles suivants jusqu'à aujourd'hui. Il faut dire qu'on y trouve tous les ingrédients nécessaires : l'amour fou et impossible, la tragédie, le pouvoir, la mort et la fatalité...

Inspirée des tragédies antiques et d'un conte italien dont Shakespeare avait lu et apprécié la traduction, l'histoire est celle d'un amour impossible entre un homme et une femme issus de deux puissantes familles italiennes qui se vouent une haine féroce. Pour faire court :

A Vérone, les familles Capulet et Montaigu s'opposent en une rivalité sanglante pour le pouvoir. Mais Juliette, jeune héritière des Capulet et Roméo, héritier des Montaigu tombent amoureux l'un de l'autre. Excepté le confesseur de Roméo, le Frère Laurent, qui voit dans cet amour la possibilité de mettre enfin un terme à la rivalité des deux clans, personne n'y trouve son compte. Surtout que Juliette est promise à un autre par les siens. Les deux amants passent outre et se marient en secret. Entretemps, suite à une rixe où des membres des deux familles trouvent la mort, Roméo est exilé et le mariage de Juliette avancé. Accablée, la jeune femme demande l'aide du Frère Laurent. Ce dernier lui offre alors une potion qui lui donnera toutes les apparences de la mort. Elle sera alors déposée dans le caveau familial où Roméo, prévenu en secret, la rejoindra. Ils pourront alors fuir la ville.
Juliette boit la fameuse potion et tout fonctionne : on la croit morte et, pleurée par sa famille, elle est déposée au caveau. Malheureusement, en raison d'une épidémie de peste, le message destiné à Roméo ne lui parvient pas et ce dernier apprend la mort de Juliette. Fou de douleur, il se rue au caveau des Capulet et y trouve le fiancé de Juliette venu se recueillir. Les deux hommes se battent en duel, le fiancé est tué puis Roméo se suicide par le poison. La jeune femme revient alors à elle, comprend ce qui s'est passé et rejoint son amant dans la mort en se poignardant.
Très vite, la vérité se fait jour grâce au Frère Laurent et la mort des deux amants réconcilie, dans le deuil et le chagrin, les deux familles.

Roméo et Juliette connaîtra un immense succès du vivant même de son auteur avant de traverser les siècles, adaptée et réadaptée, sujet d'inspiration inépuisable pour le théâtre, la littérature, la peinture, la musique, le cinéma, la BD et même en Manga...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1232
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Déc - 10:40

Rappelons que Juliette à treize ans et que sa mère luis fait remarquer qu'à son âge ses copines sont déjà maman. Ça peut paraître un peut étrange en 2017, mais en France avant la révolution, l'âge nubile pour les femmes était de 12 ans.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Juliette_Capulet


Dernière édition par cdang le Lun 4 Déc - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5106
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Déc - 11:55

cdang a écrit:
l'[url=https://fr.wikipedia.org/wiki/Nubilit%C3%A9@âge nubile[/url] pour les femmes était de 12 ans.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Juliette_Capulet


Attention, toutefois. Cela veut dire que l'on pouvait marier une femme à partir de 12 ans mais cela ne signifie pas le mariage était forcément consommé.

En général, on mettait les jeunes mariés dans le lit nuptial, pour la forme, puis on les y retirait aussitôt et chacun des deux rejoignaient leur chambre avec leur suite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7053
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Déc - 16:54

Pour les hommes, la majorité était à 14 ans. Les filles étaient souvent considérées comme femmes dès qu'elles étaient réglées et avaient leur premier enfant vers 14/15 ans. La mortalité infantile était très élevée, la vie était courte et on ne perdait pas de temps, à 30/35 ans, on pouvait être grand-père ou grand-mère...
Nos rois étaient déclarés majeurs à 14 ans. Louis XIII épousa Anne d'Autriche à cet âge et le mariage étant politique, il fallait que l'union soit consommée physiquement. Nuit de noces pas très glamour avec les deux jeunes époux se découvrant pour la première fois, glacés de timidité et de gêne derrière les rideaux tirés du lit et surtout avec dans la chambre, la présence de nourrices chargées de veiller à ce que tout se passe bien... De retour dans sa chambre, le jeune roi dût subir un examen de la part de son médecin, Héroard, pour vérifier qu'il avait bien "honoré" la reine (et cette dernière dût sans doute subir la même chose). On imagine ce que dût être ce moment pour le pudique et timide Louis XIII qui garda toujours de sa nuit de noces un sale souvenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5106
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Déc - 19:06

La majorité des rois était fixée à 13 ans. Mais c'était là une vieille tradition instaurée depuis les premiers Capétiens.

Mais, dans le peuple, l'âge moyen du premier mariage était 26-27 ans pour les hommes, 25-26 ans pour les femmes. Et cela depuis le XIIIe siècle.

C'est d'ailleurs cet âge tardif du mariage qui évitait les naissances trop nombreuses : entre 8 et 10 pour la durée de mariage la plus longue, plus souvent 4 à 5. Mais avec une mortalité infantile très élevée : la moitié des enfants seulement atteignait l'âge de 20 ans.

Il faut arrêter de croire à cette vieille légende que l'on se mariait à 12 ans et que l'on était parent à 13 sous l'Ancien Régime...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7053
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Déc - 19:51

Alors, en détails...

- Le droit romain de Justinien (VIème siècle) fixe la majorité au mariage à :
14 ans pour les hommes
12 ans pour les femmes

- Le Concile de Trente (1542) confirme et fixe la majorité au mariage à :
14 ans pour les hommes
12 ans pour les femmes

- L'Ancien Régime fixe la majorité au mariage à :
15 ans pour les hommes
13 ans pour les femmes

- Le Code Napoléon (1803) fixe la majorité au mariage à :
18 ans pour les hommes
15 ans pour les femmes

Si on prend donc l'Ancien Régime, une femme peut se marier à partir de 13 ans. Vue l'absence de contraception et la mentalité de l'époque, il est donc tout à fait possible d'imaginer qu'elle tombe enceinte dans l'année qui suit, ce qui la rend mère à 14 ans quand-même...
Evidemment, il s'agit de droit officiel. Dans la vie, ce n'est pas parce qu'une femme pouvait légalement se marier à 13 ans qu'elle le faisait. Mais légalement, c'était possible.

Attention : il s'agit là de la majorité requise pour pouvoir se marier. La majorité civile elle, était à 25 ans sous l'Ancien Régime pour les deux sexes. Elle passera à 21 ans en 1803 et à 18 ans en 1974.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5106
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Lun 4 Déc - 21:27

Voyageur Solitaire a écrit:

Evidemment, il s'agit de droit officiel. Dans la vie, ce n'est pas parce qu'une femme pouvait légalement se marier à 13 ans qu'elle le faisait. Mais légalement, c'était possible.

Voilà. Là, on est d'accord. Entre le possible et la réalité, il y a une grande différence. C'est comme nous : on peut se marier à 18 ans (17 ans avec l'accord des parents) mais, en dans la pratique, l'âge moyen du mariage tourne actuellement autour de 28-30 ans à peu près (du moins, quand on se marie).

Donc, évidemment, il devait y avoir de très jeunes couples à ces lointaines époques, mais il devait y être rares. Déjà, parce que je l'ai dit plus haut : il y a une mortalité infantile très élevée. Ensuite, parce que les usages faisaient que, comme chez nous, les jeunes gens restaient auprès de leurs parents le plus longtemps possible. Les jeunes faisaient aussi des études, notamment dans les collèges de Jésuites ou dans les couvents (pour les filles) ; chez les paysans, les adolescents aidaient leurs parents aux champs. On ne se mariait que lorsque l'on était devenu un homme et donc mûr pour faire vivre une famille.

Quant à l'histoire de Roméo et Juliette, il s'agit avant tout d'une romance que d'une histoire réelle. L'accent est mis davantage sur l'amour entre deux êtres jeunes que sur un couple "normal" qui envisage de fonder un foyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7053
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Mar 5 Déc - 16:21

Je ne sais pas si ces couples mariés très jeunes étaient si rares... Saint Louis a épousé sa femme, Marguerite, alors qu'elle n'avait que 13 ans, Louis XIII et Anne d'Autriche se sont mariés à 14 ans, la duchesse de Guiche, fille de madame de Polignac (meilleure amie de Marie-Antoinette) a accouché à 14 ans...

Ce qui me surprend surtout, c'est la majorité civile à 25 ans. Si on considère que l'âge moyen de l'époque oscillait entre 40/45 ans, ça veut dire que tu passais quasiment la moitié de ta vie sous la tutelle de tes parents ! Tu avais beau te marier à 22 ans par exemple, tu n'en étais pas moins encore mineur si j'ai bien compris.
On comprend mieux les mariages "arrangés" de l'époque, quelque soit le milieu : jusqu'à 25 ans, si tes parents souhaitaient te marier, que tu sois homme ou femme, t'avais pas vraiment le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3156
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Mar 5 Déc - 18:01

On a eu effectivement chez les rois de France pas mal de mariages ou de naissances avant les 16 ans, des mariages arrangés, pour des raisons politiques évidentes.

Quand on regarde la moyenne d'âge des décès chez les têtes couronnées françaises on se rend compte que de Hugues Capet à Louis-Philippe beaucoup disparaissent entre 53 et 58 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1232
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Jeu 7 Déc - 10:52

Gorak a écrit:
Donc, évidemment, il devait y avoir de très jeunes couples à ces lointaines époques, mais il devait y être rares. Déjà, parce que je l'ai dit plus haut : il y a une mortalité infantile très élevée. Ensuite, parce que les usages faisaient que, comme chez nous, les jeunes gens restaient auprès de leurs parents le plus longtemps possible. Les jeunes faisaient aussi des études, notamment dans les collèges de Jésuites ou dans les couvents (pour les filles) ; chez les paysans, les adolescents aidaient leurs parents aux champs. On ne se mariait que lorsque l'on était devenu un homme et donc mûr pour faire vivre une famille.
Je n'ai pas d'élément d'information particulier sur l'âge réel du premier enfant mais le raisonnement ne me semble pas bien tenir.

Le fait qu'il y ait une forte mortalité infantile, je ne vois pas bien le rapport.

Les études, ça ne concernait qu'une infime partie de la population.

Les enfants restaient chez leurs parents, oui, ça n'empêchait pas de se rencontrer au village (d'ailleurs même de nos jours, il est fréquent qu'on ait son premier rapport sexuel alors qu'on habite encore chez nos parents nespa ?). Quand l'espérance de vie est de 40 ans — espérance signifie moyenne —, ça ne me paraît pas idiot qu'on soit déjà un homme à 13 ans ; c'est un quart de la durée de vie moyenne (l'équivalent à 20 ans pour une espérance de 80 ans).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7053
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Mar 20 Fév - 19:34

La route des épices


Elles ont enflammé l'imaginaire des grands navigateurs, autant sinon plus que l'or ou la soie. Les épices... Poivre, safran, cannelle, clous de girofle, muscade, fenouil, coriandre... Et pas seulement pour mettre du piquant en cuisine comme nous allons le voir.

Dès l'Antiquité, les épices sont un bien rare et précieux. Mais encore plus dans le monde médiéval où elles remplacent parfois l'argent. De là vient d'ailleurs notre expression "payer en espèces" qui était autrefois "payer en épices". Pourquoi cet engouement ?
Outre le mérite de relever les aliments, les épices avaient surtout celui de les conserver, principalement la viande (c'était déjà le cas du sel qui, soit dit en passant, n'est pas une épice, pas plus que les aromates). On les utilisaient également en médecine, apothicaires et médecins leur attribuant de grandes vertus médicinales dans de nombreux domaines. On pouvait également s'en servir pour purifier ou désinfecter car certains alchimistes parvenaient à les distiller pour obtenir ce qui s'approche plus ou moins de nos huiles essentielles.

Pendant longtemps, le monde arabe se réserva le monopole du commerce des épices : en contact avec l'Extrême-Orient, l'Inde et la Chine, les marchands arabes étaient des intermédiaires incontournables pour les occidentaux, pour qui les épices s'achetaient au prix de l'or. D'où la nécessité impérieuse de découvrir de nouvelles routes maritimes pour contourner le monde arabe et un autre intermédiaire très gourmand, Venise. L'époque des grandes découvertes se lança donc avec passion à la course aux épices...
Ce sont elles que Vasco de Gama avait en tête lors de son expédition vers l'Inde et Christophe Colomb y pensait sûrement aussi. Les habiles navigateurs portugais entrèrent même en conflit avec la Sublime Porte pour le contrôle et l'accès au Golfe Persique, point de départ vers l'Extrême-Orient. De leur côté, les hollandais s'élancèrent vers l'Indonésie, Java, Sumatra, à la conquête du poivre, de la muscade, du clou de girofle... Ce dernier entra bientôt dans la composition d'une gourmandise que tous voulaient goûter : le pain d'épices (orthographe de l'époque). Rois, reines et riches négociants étaient prêts à couvrir d'or le navigateur assez habile qui découvrirait une nouvelle route vers les épices si ardemment convoitées.

La course aux épices, une épopée qui ne manquait pas... de piquant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5106
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   Mer 7 Mar - 9:52

L'épopée des Conquistadores au Mexique


Les grandes dates

8 novembre 1519



Treize ans après la mort de Christophe Colomb, l'hidalgo Hernan Cortès et ses quelques 300 hommes débarquent dans la péninsule du Yucatan et entreprennent la conquête méthodique de l'Empire Aztèque. Au terme d'un long et douloureux siège, la ville de Tenochtitlan - actuelle Mexico - capitale de l'empire, tombe : son souverain, Moctezuma, est mis à mort et la moitié de ses bâtiments, notamment les temples, sont rasés.

30 juin 1520



Un homme, lucide sur les intentions véritables des envahisseurs, comprend que ceux-ci ne sont pas les "dieux" annoncés par la prophétie mais de vulgaires pilleurs d'or. Cet homme, c'est le prince Cuauhtemoc, neveu de Moctezuma, qui veut, non seulement venger la mort de son oncle mais aussi libérer son pays et son peuple.
Il prit alors la tête d'une rébellion et dans la nuit du 29 au 30 juin 1520, il organise un véritable massacre des troupes espagnoles stationnées dans Tenochtitlan. Les Espagnols se souviendront de cet épisode sous le nom de "Noche Triste" (Triste nuit) mais pour les compagnons aztèques de Cuauhtemoc, ce sera un jour de gloire et de libération.


Face à cette révolte imprévue, Cortès ne peut qu'ordonner la retraite. Mais c'est pour mieux reconstituer ses forces avec lesquelles il entreprit un nouveau siège de 75 jours. Cuauhtemoc et ses insurgés résistèrent du mieux qu'ils purent mais victimes de dissensions internes et de trahisons, ils finirent par abandonner la lutte. Tenochitlan fut de nouveau investie par les Espagnols. Cuauhtemoc est fait prisonnier et soumis à la torture afin qu'il révèle l'emplacement du trésor de son oncle. Ses pieds et ses mains sont aspergés d'huile bouillante, mais il se refusera à parler. Il sera exécuté en 1525.

Sur les ruines de l'Empire aztèque, les Espagnols fonderont une nouvelle colonie de la Couronne : la Nouvelle-Espagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES   

Revenir en haut Aller en bas
 
RENAISSANCE-GRANDES DECOUVERTES
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» Les grandes découvertes ne se font jamais seul [Fury, Neigy, Fumy, Aigly]
» ANIMAUX/CRYPTOZOOLOGIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON DES SCIENCES :: Chez l'historien-
Sauter vers: