AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BRUCE SPRINGSTEEN

Aller en bas 
AuteurMessage
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3222
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: BRUCE SPRINGSTEEN   Ven 30 Nov - 19:32


Né le 23 septembre 1949 à Long Branch, Bruce Springsteen est une figure majeure de la musique rock, folk et pop américaine. " The boss ", comme il fût surnommé dès ses début, a chanté la mélancolie et le désespoir en alliant les genres musicaux américains les plus populaires, le folk, la country et évidemment le rock.
C'est dans le New-Jersey évidemment que Bruce Springsteen entame sa carrière aux côtés du E Street Band avec le guitariste, Steven Van Zandt également appelé Little Steven, et le saxophoniste, Clarence Clemons. Il n'a alors que vingt-trois ans.
Après deux premiers albums, qui ne rencontrent pas le succès escompté, " Born To Run " (1975) remporte tous les suffrages de la critique comme du public, en particulier le titre éponyme.
Le succès se confirme avec " The River " (1980) et le tube " Hungry Heart ".
Avec " Nebraska " (1982), l'interprète oeuvre en solo et délaisse quelque peu les sonorités rock pour une musique plus intimiste.
De plus en plus engagé, l'artiste dénonce les dérives de la société et de la politique américaines au Vietnam avec son disque " Born in USA " (1984). Un album en forme de pamphlet qui rencontre un énorme succès. Les morceaux extraits : " Born In The USA ", " I'm On Fire " et " Dancing In The Dark " sont des hits, tout comme la plupart des titres de ce magnifique album.
Après une participation au projet "USA For Africa" (1985), il publie " Tunnel Of Love " en 87, album plus sombre, sur les relations hommes/femmes. Après une première dissolution du E Street Band, il enregistre dans le même temps, " Human Touch " et " Lucky Town " (1992) où il est accompagné du batteur du groupe Toto, Jeff Porcaro.
Ces albums ne rencontrent pas l'écho escompté, à l'inverse du titre " Streets of Philadelphia ", extrait de la bande originale du film "Philadelphia" avec Tom Hanks et Denzel Washington. Un morceau qui lui vaut l'Oscar de la meilleure chanson de l'année.
La deuxième moitié des années 90 voit notamment la sortie de " The Ghost Of Tom Joad ", d'un Greatest Hits et d'une compilation regroupant des inédits. L'occasion pour l'artiste de se produire sur la scène du Madison Square Garden de New York avec le E Street Band.
Marqué par les attentats du 11 septembre 200, le chanteur revient l'année suivante avec " The rising ", largement inspiré par le drame et la politique, jugée désastreuse, du président George Bush. C'est donc tout naturellement que Springsteen s'enGage dans une tournée intitulée " Vote For Change " en 2004, à quelques semaines des élections présidentielles américaines. Il partage l'affiche avec le groupe REM.
A l'instar de " Nebraska ", Bruce Springsteen est de retour en 2005 avec " Devils and Dust ", un disque une nouvelle fois intimiste.
L'année suivante c'est un hommage à la musique folk qui est rendu à travers l'album " We Shall Overcome ". Suit une tournée durant laquelle Bruce Springsteen est accompagné par près d'une vingtaine de musiciens, le Seeger Session Band.
En 2007, c'est la sortie de " Magic " qui comprend onze titres, dont " Gypsy Biker ", " Last To Die ", " Devil's Arcade " et " Long Walk Home ". Le tour de chant qu'il enchaîne le conduit notamment en France en décembre 2007 et juin 2008.
Il continu jusqu'en 2012 avec un nouvel album à succès "Wrecking Ball".

Rocker proche de la classe ouvrière, Bruce Springsteen témoigne à travers son œuvre des errances sociétales américaines. Un interprète, et peut être davantage encore un compositeur indompté, qui semble n'avoir jamais rien concédé, et surtout pas ses idéaux, en plus de trente années de carrière. Le seul et unique "Boss", et l'un des plus grands chanteurs de l'histoire du Rock.











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3287
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Ven 30 Nov - 20:24

Un monument, tout simplement. Je crois me souvenir que gamin, il jouait à côté de Chuck Berry, il me semble donc qu'il a fait ses premiers concerts très jeune comme second guitariste dans l'ombre des autres.

Comme beaucoup, je l'ai découvert à l'époque avec Born in The USA, un disque emblématique des 80's, redoutable et efficace. Autre souvenir des 80's, son intervention dans We're the World où sa voix écrasait toutes les autres.

Ensuite, j'ai remonté le temps avec Born To Run et The River. Puis Nebraska. Bien que j'adore la voix et l'énergie du Springsteen "Rock", j'ai une préférence pour ses albums intimistes : Nebraska, The Ghost Of Tom Joad, et Diesel & Dust ... et des morceaux comme Street of Philadelphia, ou The Wrestler, qui transcende complètement le film de Daren Aronofski.

We Shall Overcome est à part dans sa discographie et je le trouve très sympa, débordant de vie et de bonne humeur.
Les autres albums depuis " Human Touch " et " Lucky Town " inclus jusqu'aux derniers sont un peu inégaux selon moi (sauf les intimistes à mon goût), mais il y a toujours des titres intéressants sur chacun d'eux.

Quand on le voit aujourd'hui, je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est l'un des derniers Géants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3222
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Ven 30 Nov - 23:18

Peut être même le dernier grand étendard du Rock, toujours fidèle à ses idées malgré les années, toujours le Rock au coeur, un mythe. A chaque époque il a envoyé des morceaux efficaces, un monument du Rock.

Les années 2000 sont désastreuses musicalement, mais le boss comme on peut l'entendre avec ces morceaux est toujours au top de sa forme et de sa créativité, un exemple.








Un autre de ses bons morceaux du début des 80's.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3287
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Lun 13 Jan - 20:43

Je me suis offert à Noël un coffret à prix réduit (23 euros) regroupant les 7 premiers album du Boss.
Cela a été pour moi l'occasion de le réécouter et de découvrir les deux premiers albums.

Greetings from Asbury Park, N.J. (1973)
The Wild, the Innocent & the E Street Shuffle (1973)
Born to Run (1975)
Darkness on the Edge of Town (1978)
The River (1980)
Nebraska (1982)
Born in the U.S.A. (1984)

Que dire ?
4 excellents albums en ce qui me concerne :
Born to Run , Darkness on the Edge of Town, Nebraska, et Born in the U.S.A.

J'ai été déçu par The River par contre, adulé par les fans, et que je n'avais pas réécouté depuis 15 ans.
Cela reste globalement bon (l'équivalent d'un très bon album "simple" avec d'excellents titres, malheureusement avec pas mal de morceaux pas très réussis à côté dans ce double album).
Le problème pour moi est que cet album est vieillot avec un côté rétro volontaire.
Le Boss y fait un hommage à ses racines (Chuck Berry, 60's américaines).
C'est visible dans l'artwork de l'album, mais cela s'entend aussi.
Pour moi, certains morceaux font dans la facilité. La ligne de basse fait limite "salle de bal" parfois.
Les compositions sont beaucoup moins soignées que sur Born to Run ou Darkness. Quand j'ai enchaîné avec The River dans la foulée, c'était vraiment criant.

Après, je ne parle pas du texte bien sûr : juste des compositions et des arrangements.
Qu'on mette cet album au niveau des deux précédents me surprend vraiment "musicalement".

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216


Dernière édition par VIC le Dim 11 Mar - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3222
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Lun 13 Jan - 23:49

The River n'est pas seulement plébiscité que par les fans, mais aussi par les critiques, et il est souvent classé dans le top des albums de Rock des années 80.
Pour ma part c'est un opus que j'apprécie, comme toute la discographie de Springsteen.
Il y a de tout dans cet album, un peu trop peut être, il y a quelques morceaux qui font office un peu trop de remplissage, notamment sur la face 1.
Néanmoins on y trouve des petites perles, comme sait si bien les faire le boss, des morceaux mélancoliques, entrainants et nostalgiques.

Si je devais retenir quelques chansons sur cet album, je pense bien sur à l'émouvant Independence day, l'énergique I'm a rocker ou encore le captivant Stolen car.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5220
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Ven 9 Mar - 23:27

"The Ghost of Tom Joad"


Une référence à Steinbeck et aux "Raisins de la Colère" (Grape's Wrath) dont le personnage principal, Tom Joad, est une source d'inspiration pour Springsteen.


Men walkin' 'long the railroad tracks
Goin' someplace there's no goin' back
Highway patrol choppers comin' up over the ridge

Hot soup on a campfire under the bridge
Shelter line stretchin' 'round the corner
Welcome to the new world order
Families sleepin' in their cars in the Southwest
No home no job no peace no rest

The highway is alive tonight
But nobody's kiddin' nobody about where it goes
I'm sittin' down here in the campfire light
Searchin' for the ghost of Tom Joad

He pulls a prayer book out of his sleeping bag
Preacher lights up a butt and takes a drag
Waitin' for when the last shall be first and the first shall be last
In a cardboard box 'neath the underpass
Got a one-way ticket to the promised land
You got a hole in your belly and gun in your hand
Sleeping on a pillow of solid rock
Bathin' in the city aqueduct

The highway is alive tonight
Where it's headed everybody knows
I'm sittin' down here in the campfire light
Waitin' on the ghost of Tom Joad

Now Tom said "Mom, wherever there's a cop beatin' a guy
Wherever a hungry newborn baby cries
Where there's a fight 'gainst the blood and hatred in the air
Look for me Mom I'll be there
Wherever there's somebody fightin' for a place to stand
Or decent job or a helpin' hand
Wherever somebody's strugglin' to be free
Look in their eyes Mom you'll see me."

Well the highway is alive tonight
But nobody's kiddin' nobody about where it goes
I'm sittin' down here in the campfire light
With the ghost of old Tom Joad

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7145
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Sam 10 Mar - 8:48

Je connais mal Springsteen et je serais bizarrement en peine de dire pourquoi...
J'ai plusieurs titres qui me viennent automatiquement à l'esprit à son nom et tous très bons mais je n'ai jamais eu l'envie d'aller plus loin. De ce que je connais ou perçois de lui, je dirais qu'il dégage une force, une présence certaine et un côté authentique, brut. Et je pense que le type doit être une sacrée bête de scène.

Le titre qui m'a vraiment marqué, c'est Streets of Philadelphia quand-même. La tristesse et la mélancolie qui se dégagent de cette chanson... Franchement trop fort. Une mélodie lancinante qui ne vous quitte plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5220
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Sam 10 Mar - 14:07

Il y avait hier soir un reportage qui lui était consacré sur Arte. Et si tu veux le voir, je crois qu'il en disponible en replay sur le site de la chaîne.

C'est clairement un chanteur à texte. Mais son problème, c'est qu'il n'est pas forcément compris à sa juste mesure. Ainsi, sa chanson phare "Born in USA" fut souvent récupérée par beaucoup de patriotes comme un hymne à la nation américaine alors que c'est tout l'inverse : elle dénonce les failles et les zones d'ombre du système américain.

Pour moi, Bruce Springsteen est ce que j'appelle un patriote de gauche. Il aime son pays mais cela ne l'empêche pas d'en dénoncer les avanies et de le rendre meilleur. Il dénonce le pouvoir absolu de l'argent, l'égoïsme des puissants et se présente comme un "Working Class Hero". D'ailleurs, son engagement en faveur des plus humbles l'a même poussé à signer un chèque de 15 000 dollars à des ouvriers licenciés stéphanois lors d'une tournée en France dans les années 80.

De ce côté, il rejoint un peu notre Bernard Lavilliers.

Il fait partie de ces artistes qui sont se veulent être une conscience pour le monde et la société.

Ses textes, profonds, authentiques, sincères, font réfléchir.

Je t'invite d'ailleurs à écouter une autre chanson emblématique du Boss : "Atlantic City" :



Well they blew up the chicken man in Philly last night now they blew up his house too
Down on the boardwalk they're gettin' ready for a fight gonna see what them racket boys can do

Now there's trouble busin' in from outta state and the D.A. can't get no relief
Gonna be a rumble out on the promenade and the gamblin' commissions hangin' on by the skin of its teeth

Everything dies baby that's a fact
But maybe everything that dies someday comes back
Put your makeup on fix your hair up pretty and meet me tonight in Atlantic City

Well I got a job and tried to put my money away
But I got debts that no honest man can pay
So I drew what I had from the Central Trust
And I bought us two tickets on that Coast City bus

Everything dies baby that's a fact
But maybe everything that dies someday comes back
Put your makeup on fix your hair up pretty and meet me tonight in Atlantic City

Now our luck may have died and our love may be cold but with you forever I'll stay
We're goin' out where the sands turnin' to gold so put on your stockin's cause the nights gettin' cold and maybe everything dies
That's a fact but maybe everything that dies someday comes back

Now I been lookin' for a job but it's hard to find
Down here it's just winners and losers and don't get caught on the wrong side of that line
Well I'm tired of comin' out on the losin' end
So honey last night I met this guy and I'm gonna do a little favor for him
Well I guess everything dies baby that's a fact
But maybe everything that dies someday comes back
Put your makeup on fix your hair up pretty and meet me tonight in Atlantic City
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3222
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   Sam 10 Mar - 18:42

Born in the USA a été mal compris d'un coté comme de l'autre. Que ce soit ceux qui y voyaient une chanson trop patriotique et ceux qui s'imaginaient rouler sur les route s californiennes cheveux au vent en écoutant cette musique.
C'est son coté mélodique FM entrainant qui a été trompeur, quand on écoute ses paroles on y voit toute la force du texte et une vive dénonciation de la rigidité d'une certaine mentalité américaine.
Mais aujourd'hui le boss est reconnu à sa juste valeur, ce qui n'était pas le cas dans les 80's, et le période post Born in the USA et Tunnel of love. Il est l'une des vigies de cette Amérique qui se pose les bonnes questions n'hésitant pas à être critique quand il le faut à l'instar d'un Jackson Browne.

Sur scène l'ayant vu au stade de France il y a 11 ans c'est effectivement un show man, généreux avec son public, se donnant complètement. Une bête de scène oui, l'un des derniers vrais et grands rockeurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BRUCE SPRINGSTEEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
BRUCE SPRINGSTEEN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bruce Harper
» [UPTOBOX] La Légende de Bruce Lee [DVDRiP]
» Hommage à Bruce Lee pour le 40ème anniversaire de sa mort
» Bruce Banner - Hulk
» China, Taiwan and the Haitian Earthquake

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA SALLE DE MUSIQUE :: Musique rock-
Sauter vers: