AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 TINTIN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 27 Avr - 18:00

Ce n'est pas le coté soit disant raciste et colonialiste dans cet album qui m'a gêné. Mais bien cette apologie de la chasse, et ces animaux massacrés, la dessus je n'ai jamais accroché avec cet album.

D'ailleurs c'est le seul qui n'existe pas en DA, ça reste pour moi un album raté, une introduction bâclée. On parle d'un album controversé, mais il faut reconnaitre qu'en dehors de ça qu'il est plutôt mauvais, emblématique de son époque, dépassé.

Fort heureusement le meilleur est pour la suite, et la ce sera grandiose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 27 Avr - 18:24

Oui, c'est vrai, la faune africaine en prend pour son grade dans cet album. Là aussi, le reflet d'une époque, celle des grands safaris africains, pendant qu'à l'autre bout du monde, les Maharajas proposaient à leurs invités de marque de dégommer du tigre...
C'était l'époque. Le grand écrivain Karen Blixen, auteur de Out of Africa chassa aussi beaucoup durant son séjour dans cette Afrique coloniale, cela faisait partie des usages, des habitudes, pour la société coloniale de l'époque. Bien plus tard, elle exprimera ses regrets à ce sujet sans chercher à se défausser. Même chose pour les noirs de son domaine : elle les a défendu, elle a réclamé des terres pour eux à son départ, a créé un dispensaire pour les soigner... Mais elle restait une "dame blanche", de haut rang de surcroît (Elle était baronne) et malgré son caractère rebelle et libre, ses idées humanistes, elle devait faire avec les usages et coutumes de son monde. Certaines choses qui nous paraîssent aberrantes aujourd'hui étaient normales à cette époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3840
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 27 Avr - 19:49

Bien sur que "Tintin au Congo" est représentatif d'une époque. Il date de l'entre-deux guerres, à la même époque, la France était fière de présenter au monde l'exposition coloniale de 1937.

Pour les Belges, le Congo était comme un joyau posé sur la couronne de leur roi.

Aucun pays n'avait le sentiment d'exploiter les Africains, bien au contraire. Ils étaient convaincus de leur mission civilisatrice. Bien sur, sur le terrain et dans les faits, c'était différent. Et nombreux furent les Blancs à abuser de leur situation dominante pour se faire un nom et se construire un destin alors qu'en Europe ils seraient restés au bas de l'échelle sociale.

C'est d'ailleurs ce qu'évoque "Tintin au Congo" et je pense qu'Hergé n'était pas un colonialiste. Bien au contraire. C'est le système colonial qu'il dénonce dans son ouvrage.

Par contre, il met à l'honneur les célèbres Pères Blancs, ces missionnaires qui partaient en Afrique pour évangéliser les tribus locales mais aussi pour les instruire et fonder des dispensaires. Ils étaient d'ailleurs très appréciés pour cela là-bas et en plus, ils faisaient eux-même l'effort d'apprendre la langue des autochtones et vivaient à leurs côtés, dans les villages.

J'ai toujours été fasciné par leur histoire. Et si j'avais vécu à cette époque, il est probable que j'aurais demandé à rentrer dans leur ordre pour partir avec eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Lun 28 Avr - 15:32

Je reste très réservé sur ces "bons" missionnaires, sans pour autant douter de leurs bonnes intentions : les africains avaient leur propre histoire, leur mythologie, croyances et traditions qui se transmettaient de façon orale à travers les "anciens". Ils n'ont rien demandé et surtout pas qu'on vienne leur prêcher un dieu dont ils ignoraient tout. Tout aussi ridicule que les professeurs qui leur faisaient réciter :"Nos ancêtres les gaulois..."

Il reste vrai toutefois que la colonisation semble avoir été plus "douce", plus paternaliste au Congo belge qu'ailleurs. D'ailleurs, l'indépendance du pays en 1960 se passera sans trop de mal comparé aux guerres d'indépendance des autres possessions européennes en Afrique ou dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3840
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: TINTIN   Lun 28 Avr - 16:56

Voyageur Solitaire a écrit:
Je reste très réservé sur ces "bons" missionnaires, sans pour autant douter de leurs bonnes intentions : les africains avaient leur propre histoire, leur mythologie, croyances et traditions qui se transmettaient de façon orale à travers les "anciens". Ils n'ont rien demandé et surtout pas qu'on vienne leur prêcher un dieu dont ils ignoraient tout. Tout aussi ridicule que les professeurs qui leur faisaient réciter :"Nos ancêtres les gaulois...".

Mais les Pères Blancs s'adaptaient aussi aux croyances des Africains. Par exemple, ils assimilaient Shango à Dieu. Et n'hésitaient pas à christianiser des mythes africains plus anciens.

Toutes proportions gardées, c'était peut-être eux qui respectaient le mieux les indigènes. Bien sur, ils ne cachaient pas leurs véritables intentions qui étaient de les voir tous se convertir mais dans la mesure de leurs moyens, ils n'ont pas cherché à effacer totalement leur culture. Contrairement aux instituteurs qui cherchaient à faire des petits Africains de "bons petits Français"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1959
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: TINTIN   Lun 28 Avr - 19:41

Et encore la version actuelle est moins "pire" que la 1ere version ou les noirs étaient encore plus caricaturaux avec grosses bouches....Et quand Tintin faisait un cours a des eleves ils leurs parlaient de la Belgique "notre patrie".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 29 Avr - 19:27

Tintin en Amérique


Pas un grand souvenir non plus. Après le Congo et la brousse africaine, notre reporter part pour les grands espaces américains. Mais d'abord à Chicago, à la poursuite des trafiquants de diamants de l'épisode précédent. Enlevé à son arrivée par les hommes d'Al Capone himself (Seule apparition d'un personnage historique réel de toute la saga), Tintin s'évade et se lance aux trousses d'un autre chef de gang à travers les vastes espaces de l'Ouest pour finalement revenir à Chicago et s'offrir un triomphe à l'américaine digne d'un président.

Mouais... J'ai pas accroché. Au niveau dessin, encore trop de vide dans certaines cases, des décors intérieurs réduits à leur plus simple expression, vraiment basique je dirais. L'histoire ne m'a pas emballé des masses, avec le Chicago des années 1930, la Prohibition, les gangsters, on pouvait s'attendre à autre chose. Et puis, ces indiens, très Far-West, assez incongrus je trouve dans l'Amérique des années 30. A cette époque, ces descendants des fiers peaux-rouges étaient déjà parqués dans des réserves... Là, tout à coup, on a l'impression d'être de retour en arrière, en plein western, impression renforcée par un Tintin habillé très cowboy. 'Sais pas, y a quelque chose d'anachronique dans cet album je trouve...
Décidément, je n'accroche pas avec cet opus datant de 1932, "rénové" et colorisé par Hergé en 1946. Mais avec les suivants, ça va changer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 29 Avr - 19:58

Mêmes impressions, de mémoire. Les 2 premier Tintin sont un peu naïfs et relativement sans relief. J'ai ressenti comme un manque de profondeur. Et puis j'aime bien le Capitaine Haddock. Son absence dans les premiers opus me gênait un peu...


1 Tintin au pays des Soviets, (septembre 1930)
2 Tintin au Congo, (juillet 1931)
3 Tintin en Amérique, (novembre 1932)
4 Les Cigares du pharaon, (octobre 1934)
5 Le Lotus bleu, (septembre 1936)
6 L'Oreille cassée, (novembre 1937)
7 L'Île Noire, (novembre 1938)
8 Le Sceptre d'Ottokar, 1939
9 Le Crabe aux pinces d'or, (novembre 1941)
10 L'Étoile mystérieuse, (décembre 1942)
11 Le Secret de La Licorne, (octobre 1943)
12 Le Trésor de Rackham le Rouge, (novembre 1944)
13 Les Sept Boules de cristal, (septembre 1948)
14 Le Temple du Soleil, (septembre 1949)
15 Tintin au pays de l'or noir, (décembre 1950)
16 Objectif Lune, (septembre 1953)
17 On a marché sur la Lune, (août 1954)
18 L'Affaire Tournesol, (octobre 1956)
19 Coke en stock, (juillet 1958)
20 Tintin au Tibet, (janvier 1960)
21 Les Bijoux de la Castafiore, (janvier 1963)
22 Vol 714 pour Sydney, (janvier 1968)
23 Tintin et les Picaros, (janvier 1976)
24 Tintin et l'Alph-Art, (octobre 1986)
Parmi ces vingt-quatre albums, seul Tintin et l'Alph-Art ne fut pas achevé.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 29 Avr - 21:49

Un peu meilleur que le premier au congo néanmoins je n'accroche pas non plus, c'est un album plutôt fade et vide.

On est vraiment avec les deux premiers albums aux balbutiements des aventures du jeune reporter. Ils gardent l'esprit d'une époque révolue et ont vraiment mal vieilli.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3840
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 29 Avr - 23:44

Dans la liste présentée par VIC, voici mes albums de Tintin préférés :

Le Lotus bleu, => aventure en Chine. Dépaysement garanti.
L'Île Noire, => L'Ecosse à l'honneur. J'adore !
Le Secret de La Licorne, => Pas de pays à visiter mais une enquête passionnante du genre "Da Vinci Code" ... excellent !
Le Trésor de Rackham le Rouge => La suite du "Secret de la Licorne" et pour le sous-marin.
Le Temple du Soleil, => Un Tintin original, sur la trace des Incas. Il me rappelle les Cités d'Or.
Tintin au Tibet, => Pour le Tibet, justement.
Vol 714 pour Sydney, => Parce que Hergé reprend cette vieille théorie des Précolombiens descendant des extraterrestres. C'est un de mes thèmes préférés.
Tintin et les Picaros, => Parce que j'avais trouvé cette aventure assez fun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 14:18

Les cigares du pharaon


Ah ! Les choses sérieuses commencent... Après les albums précédents, Hergé passe clairement à la vitesse supérieure avec cet opus de 1932 qui est en fait la première partie d'une aventure qui trouvera sa conclusion avec l'époustouflant Le lotus bleu.

C'est surtout l'aventure qui s'enrichit ici : en route pour l'Extrême-Orient, Tintin va parcourir d'abord le Moyen-Orient, Port Saïd, le Caire, l'Arabie... avant de parvenir en Inde. Voilà l'exotisme, les colonies, des cités colorées et cosmopolites, l'Inde des Maharadjahs...
Sur le bateau, notre reporter tombe sur un égyptologue un peu farfelu à la recherche du tombeau d'un Pharaon oublié. Mais dans le même temps, un mystérieux personnage cache de la cocaïne dans les bagages de Tintin, provoquant son arrestation. Le reporter s'évade, gagne le Caire et part à la découverte du tombeau mystérieux au sein duquel il découvre... des cigares tout aussi mystérieux. Assommé, enlevé et abandonné en pleine mer, Tintin s'en sort à nouveau et part pour l'Arabie où il retrouve son égyptologue, devenu fou entretemps, avant d'aboutir finalement en Inde où il comprend que les fameux cigares servent à convoyer de l'opium et que le tombeau du Pharaon sert de base aux trafiquants. Aidé par le maharadjah de Rawhajpoutalah, notre reporter s'attaque donc à ce réseau. En représailles, ces derniers enlèvent le fils du Maharadjah avec l'aide d'un mystérieux et redoutable fakir. Tintin réussit à délivrer le jeune prince après une course-poursuite en voiture au cours de laquelle le chef de l'organisation meurt d'une chute dans les ravins (Du moins le croit-il).

Comme je l'ai écris plus haut, Hergé passe clairement à la vitesse supérieure avec cet opus. Nombreux lieux traversés, exotisme et mystère, des personnages bien typés... Une intrigue bien plus riche, plus mystérieuse, des enlèvements, des rebondissements... On est bien dans l'aventure cette fois. Le rythme reste soutenu, des côtes d'Egypte aux palais indiens avec en fond, une mystérieuse organisation internationale de traficants d'opium, un fakir inquiétant à souhait, un poison qui rend fou... Signalons la première grande apparition des Dupond(t) et celle de Rastapopoulos dans lequel Tintin croît avoir trouvé un ami et qui révèlera sa véritable nature dans le magnifique Le lotus bleu suivant.
On est ici vraiment dans l'exotisme, l'atmosphère coloniale des années 1930 avec une histoire plus riche, plus complexe, au ton clairement plus adulte et aventureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 15:09

L'un de mes Tintin préférés, sans aucun doute. Complètement d'accord avec toi, rien à ajouter.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 17:12

Oui, le changement avec les deux précédents, la rupture même, est totale. A l'époque, j'avais bien aimé le fakir avec sa corde : de nuit, il traverse les jardins du palais et, parvenu sous la fenêtre du Maharadjah, il lance sa corde :"Corde magique, dresse-toi !" Et il monte sur la corde raide comme un piquet pour envoyer à travers la fenêtre une fléchette enduite du poison qui rend fou au maharadjah endormi (En fait un mannequin mis en place à l'instigation de Tintin). Grand moment en deux, trois cases à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1959
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 18:07

J'aime bien aussi cet oups. Le fakir me faisait peur petit (j'avais peur du coup de la flechette empoisonnée !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 18:17

Quand j'étais gamin je n'accrochais pas trop avec cet opus et le suivant le lotus bleu. Peut être parce qu'il manquait les principaux acolytes de Tintin. Mais avec l'âge j'ai appris à apprécier cet album, sa subtilité, son exotisme, ses rebondissements.
On entre enfin dans de véritables aventures, un album bien ancré dans l'esthétisme des années 30, une belle réussite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 19:15

Albatur a écrit:
J'aime bien aussi cet oups. Le fakir me faisait peur petit (j'avais peur du coup de la flechette empoisonnée !)
Oui, c'était l'un des personnages mémorables qui faisait un peu peur, souvent associés à mes meilleurs souvenirs de Tintin : le fou du Lotus Bleu, et les momies des 7 Boules de Cristal en tête : c'était plus mature.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 19:19

On verra également dans l'album suivant un Rastapopoulos assez dur et redoutable, bien éloigné du guignol habillé en cowboy d'opérette de Vol 714 pour Sydney...
Pour info, Les cigares du Pharaon sont parus de 1932 à 1934 en histoire à suivre dans plusieurs journaux. La version que nous avons tous lu date de 1955, année où Hergé coloria et corrigea sa première version comme il avait prit l'habitude de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1959
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 19:48

Il a souvent corrigé ses albums pour coller aux innovations (les autos et avions notamment)
Mais aussi parfois a cause de l'actualité ( un port palestinien devenu un port fictif par exemple)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Dim 4 Mai - 20:05

Oui, ça m'avait frappé avec L'île noire que j'ai lu dans sa version de 1960 où il avait tout refait (voitures, avions, décors, vêtements...) dans le style de cette époque. Alors que l'aventure date des années 1930...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 6 Mai - 16:41

Le lotus bleu


Chef-d'oeuvre. L'un des albums les plus mythiques de la saga. Paru de 1934 à 1935, remanié et colorisé en 1946, Le lotus bleu nous plonge comme jamais dans l'histoire de l'époque et Hergé est au plus près des terribles évènements qui secouent l'Extrême-Orient pendant ces terribles années. On ne peut s'empêcher de penser au film Le dernier empereur qui offre de nombreuses passerelles avec cette aventure du célèbre reporter. Petit rappel :
Milieu des années 1930. L'Allemagne nazie n'est pas la seule à rêver d'expansion et de domination. En Asie, le Japon, entraîné par un fort sentiment nationaliste, se voit "gardien de l'ordre et de la civilisation" en Extrême-Orient, race "divine" qui ne cache pas ses ambitions et ses rêves d'empire. Sa première cible ? La Chine, en pleine décadence, en partie contrôlée par les européens qui possèdent même à Shanghaï une Concession Internationale, quartier réservé administré par un de leurs représentants.
En 1931, des agents japonais sabotent la voie ferrée de Moukden, faisant croire à un sabotage de "bandits chinois". Le Japon se sert alors de l'incident pour envoyer ses troupes en Mandchourie, sous prétexte de protéger la Chine d'elle-même. C'est le premier pas vers la terrible guerre sino-japonaise de 1937 et vers la Seconde Guerre Mondiale en Asie, le tout devant une Société Des Nations (ancêtre de l'ONU) aussi amorphe devant les japonais que devant les provocations d'Hitler en Europe.

C'est dans cette atmosphère que Tintin arrive à Shanghaï pour y rencontrer un certain Mitsuhirato. En effet, un mystérieux messager chinois est venu à la rencontre de Tintin en Inde, mais n'a eu que le temps de prononcer ce nom avant d'être frappé par une fléchette enduite du poison qui rend fou. Mitsuhirato prévient Tintin qu'un terrible danger menace le Maharadjah de Rawhajpoutalah et qu'il doit retourner en Inde de toute urgence. Mais alors que notre reporter fait ses bagages, il reçoit un message l'avertissant des mensonges de Mitsuhirato.
Au fil de nombreuses péripéties, Tintin découvre la vérité grâce à ses nouveaux alliés, une organisation secrète chinoise en lutte contre les trafiquants d'opium, ces mêmes trafiquants contre lesquels Tintin a bataillé dans l'opus précédent. Mais il y a plus : Mitsuhirato est en fait un agent des services japonais, allié aux trafiquants pour préparer le terrain aux ambitions de son pays...

Une intrigue des plus riches et complexes sur fond d'évènements historiques tragiques : Hergé met Mitsuhirato en scène dans le sabotage de Moukden. Dans les dessins suivants, on voit un orateur japonais fanatiser la foule, parlant "du devoir et de la mission du Japon", "gardien de l'ordre et de la civilisation", puis des trains blindés, des soldats japonais... En deux/trois cases, tout se met en place, l'invasion japonaise commence.
Une atmosphère lourde, tendue donc. Tintin est recherché, arrêté, on tente de l'empoisonner... Le fils du chef de l'organisation en lutte contre les trafiquants a été rendu fou... Au final, le reporter à la houpette découvre que le chef des trafiquants n'est autre que Rastapopoulos qu'il croyait être un ami. Un final plus léger cependant : Rastapopoulos est mis hors d'état de nuire et les agissements des japonais éclatent au grand jour. Devant le scandale, Mitsuhirato se suicide tandis qu'un savant réputé découvre le remède au terrible poison qui rend fou.

Hergé nous offre là un opus somptueux, intense et complexe, une plongée dans un Extrême-Orient en ébullition qui marche vers l'abîme. Tintin y apparaît lui aussi plus riche et moins impersonnel. Il prend clairement le parti des chinois contre l'impérialisme occidental et japonais qu'Hergé dénonce avec vigueur à travers son héros. D'ailleurs, au Japon, cet album comporte une longue introduction relatant le contexte de l'époque pour expliquer le ton résolument anti-japonais de l'oeuvre.
Les personnages secondaires sont à l'unisson avec un Rastapopoulos dur et impitoyable, bien loin du cowboy d'opérette que l'on retrouvera dans Vol 714 pour Sydney des années plus tard. Mais il y a surtout Mitsuhirato, formidable salaud, glacé, mystérieux et redoutable manipulateur, "méchant" de tout premier plan et adversaire coriace.

Et puis, il y a Tchang, un jeune orphelin chinois que Tintin sauve de la noyade lors d'un accident ferroviaire, après qu'un train ait basculé dans un fleuve. Tchang deviendra un ami du reporter et on le retrouvera plus tard dans Tintin au Tibet. La rencontre entre les deux hommes permet d'ailleurs à Hergé de se moquer de la vision et des idées reçues des européens de l'époque sur les Chinois.
Tchang a réellement existé : il s'agissait en fait de Tchang Tchong Jen, un jeune étudiant chinois en art qui aida Hergé pour la réalisation de l'album. Ainsi, tous les textes en chinois visibles dans cet opus ont une signification réelle. Hergé et Tchang seront liés par une profonde amitié et perdront contact pendant la Seconde Guerre Mondiale. Les deux hommes ne se retrouveront, avec une immense émotion, qu'en 1981, peu de temps avant la mort d'Hergé. Certains ont ainsi vu dans Tintin au Tibet un "message" de l'auteur envers son ami, à une époque où ils n'avaient plus aucun contact (Artiste confirmé, Tchang avait subi les foudres du gouvernement chinois pendant La Révolution Culturelle, son courrier était surveillé, les lettres d'Hergé à son intention interceptées et il avait dû se faire balayeur pour survivre...)

Un album incontournable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2478
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 6 Mai - 18:36

Un bon album imprégné de l'atmosphère asiatique du début du XXe siècle. Tout comme pour les cigares du pharaon plus jeune je n'accrochais pas trop avec cet opus, sans doute son coté trop mature. Et puis on ne voyait pas les amis de Tintin, ça me dérangeait petit.
Mais avec le temps et l'âge j'ai apprécié ce lotus bleu, plein de rebondissements de suspense et d'originalité, un très bon album.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC



Masculin Messages : 2741
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 6 Mai - 18:47

Bien d'accord avec VS. Un Tintin des plus adultes, et plus complexe.
En ce qui me concerne, c'est aussi le Tintin qui a la couverture la plus mythique.
Je ferais le rapprochement d'ailleurs avec une autre couverture d'anthologie, celle de la célèbre Marque Jaune d'E.P.Jacobs :

Outre le fait de compter parmi les deux plus célèbres couvertures de la BD (la palme revenant à la Marque Jaune vu le nombre de parodies), les deux couvertures ont des points communs :
Elles sont toutes les deux "murales" avec un design inédit sur un mur.
Et chacune dans son titre porte le nom d'une couleur.
Curieuses coïncidences je trouve.
Enfin, les deux titres et couvertures sont très énigmatiques.

La Marque Jaune a toutefois d'après moi un avantage, c'est que le titre de l'album est directement visible : on voit la marque jaune. Ce n'est pas le cas pour le Lotus Bleu, qui a une couverture rouge.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Mar 6 Mai - 20:04

C'est vrai que le décalage est énorme entre un album comme Tintin au Congo et Le lotus bleu, à environ 5 ans de distance à peine. L'histoire est riche et complexe, c'est vraiment l'aventure sur une trame historique soignée.
Tintin y est plus humaniste : il défend le tireur de son pousse-pousse qui a heurté un européen décidé à le battre pour le punir, il sauve Tchang, ne partage pas le mépris des occidentaux pour les chinois... Et il en bave aussi : on tente de le tuer, de l'empoisonner, il est enlevé, arrêté...

Et puis, en toile de fond, il y a l'opium. Ce fût véritablement une arme à l'époque, utilisée pour soumettre et abrutir les masses. A grande échelle, l'opium fît des ravages dans la société chinoise, comme l'alcoolisme en Occident. Le trafic générait des sommes folles : quand les japonais annexèrent la Mandchourie, toute la population fût mise au travail de l'opium dont les bénéfices servaient à soutenir l'effort de guerre, comme on le voit dans le film Le dernier empereur. Le héros le dit à un moment :"L'opium a détruit la Chine".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1959
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: TINTIN   Mer 7 Mai - 17:10

Lao-Tzeu l’a dit : « Il faut trouver la voie ! » Moi je l’ai trouvée. Il faut donc que vous la trouviez aussi… Je vais d’abord vous couper la tête. Ensuite, vous trouverez la vérité ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5733
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: TINTIN   Mer 7 Mai - 17:16

Oui, Hergé a eu une sacrée idée avec son "poison qui rend fou" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TINTIN   Aujourd'hui à 22:52

Revenir en haut Aller en bas
 
TINTIN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» TINTIN
» [Quête rang A] Pèlerinage à Pirateland
» Le 24 mars... Tryphon Tournersol alias Auguste Piccard...
» Ségolène Royal: "j'ai été trompée"
» ~ Mimo & Tintin's Workshop ~ [ CLOSE FOR HOLIDAYS ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: Section BD-
Sauter vers: