AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ABRAHAM MERRITT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: ABRAHAM MERRITT   Sam 7 Jan - 23:30

ABRAHAM MERRITT


Pas toujours reconnu à sa juste valeur, cet auteur fait pourtant partie des maîtres de l'Heroic Fantasy. Né dans le New Jersey le 20 janvier 1884, il déménagea pour Philadelphie, Pennsylvanie. Après des études de droit, qu'il interrompit pour des motifs financiers, il se tourne vers le journalisme. Il travailla tout d'abord comme correspondant de presse et plus tard comme éditeur. Il fut l'assistant d'édition du magazine "The American Weekly" de 1912 à 1937, puis éditeur en chef jusqu'à sa mort par arrêt cardiaque le 21 août 1943. Ses romans et nouvelles n'étaient pour Abraham Merritt qu'une occupation secondaire qui passait après sa carrière de journaliste, ce qui explique peut-être le petit nombre de ses publications.
Abraham Merritt se maria deux fois. Une première fois avec Eleanore Ratcliffe dans les années 1910 avec qui il adopta une fille, puis dans les années 1930 avec Eleanore H. Johnson.
Sa réputation ne fut pas toujours très bonne dans le cercle des fans et des critiques de science-fiction, mais il compte parmi les auteurs qui ont le plus marqué Howard Phillips Lovecraft et fut très estimé de son ami et collaborateur Hannes Bok, un illustrateur de SF réputé et respecté.
Les histoires d'Abraham Merritt tournent de manière typique autour des thèmes convenus des pulp magazines de l'époque : des civilisations perdues, antiques et oubliées, des créatures terrifiantes, une bonne dose de fantastique, etc. Ses héros sont souvent des scandinaves ou des Irlandais galants, ses méchants des traîtres russes ou allemands (selon la géopolitique de l'époque) et ses héroïnes sont souvent virginales, mystérieuses et séduisantes.
L'originalité d'Abraham Merritt par rapport aux autres auteurs de pulp fiction réside dans le style de sa prose fleurie et son penchant pour l'accumulation des adjectifs et des détails sans nuire pour autant au plaisir de la lecture. L'amour de Merritt pour les micro-descriptions complète avec bonheur le style pointilliste des illustrations de Bok.
Parmi ses oeuvres les plus fameuses, on trouve "La nef d'Ishtar", "Le gouffre de la lune", "Le visage dans l'abîme", "Les habitants du mirage" ou encore "La femme du bois" (oeuvre magistrale d'une rare poésie).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Sam 21 Avr - 22:06

Ca donne envie, tout cela ! Je viens de lire tes critiques, et je m'aperçois que les oeuvres de Merritt ne semblent pas trop cher en occasion... Héhé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: ABRAHAM MERRITT   Sam 21 Avr - 23:06

Pour une première lecture, je recommande absolument "La nef d'Ishtar". Howard aurait pu l'écrire, c'est tout dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 19

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mar 1 Mai - 10:54

Du coup, j'ai commandé la Nef d'Ishtar ; et la Gouffre de la Lune, par ma "culture fantasy" ^^

Mais quelle est la position de Merritt par rapport au Cercle Lovecraftien ? Ishtar est une référence à Howard ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: ABRAHAM MERRITT   Mar 1 Mai - 11:07

Non, pas du tout : il s'agit ici d'une histoire basée sur la mythologie babylonienne, d'où la présence d'Ishtar. Merritt privilégiait sa carrière de journaliste à ses activités d'écrivain, du coup, il était un peu à l'écart des "grands" de l'époque. Ses textes étaient toutefois publiés dans Weird Tales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Kraken

avatar

Masculin Balance Messages : 11
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 41

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mar 15 Mai - 21:20

Merritt et Lovecraft se connaissaient, ils se sont même rencontrés, une fois je crois. Merritt a beaucoup inspiré Lovecraft: il n'y a qu'à lire la nouvelle "les êtres de l'abime", parue en 1918, pour s'en rendre compte. De même Merritt s'est inspiré de Lovecraft (par exemple en choisissant d'appeller "Khalk'ru" son horreur tentaculaire des "Habitants du Mirage"). Ils ont même écrit une nouvelle en commun "le défi de l'au-delà" (Moore, Howard et Long y ont aussi participé).

Ce qui est amusant, c'est que Merritt était une grande star à l'époque, alors ce Lovecraft n'avait qu'assez peu de succès... malheureusement c'est le contraire aujourd'hui (et pourtant...)

Lovecraft (qui avait l'air d'être assez misogyne) repprochait à Merritt son goût pour les jolies héroines en détresse et/ou les belles prêtresses du mal, une critique que je me garderai bien de lui faire!

Par bien des côtés, on peut dire je pense que Merritt se rapproche plus de Howard que de Lovecraft. Il écrivait surtout de grandes histoires épiques, dans le style des "pulps", même s'il a touché à pas mal de genres différents (Héroic fantasy, fantastique, policier). Mais quelle imagination, quelle puissance évocatrice! Et quel style!

Mon auteur préféré je crois... :king:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: ABRAHAM MERRITT   Mar 15 Mai - 22:14

J'ai eu l'occasion de lire cette nouvelle "commune", assez surprenante d'ailleurs : elle garde une unité certaine même quand on passe à un autre auteur.

Je pense également que Merritt se rapproche plus d'Howard. Mais il est plus "féérique", plus onirique et moins violent, moins sauvage que "Two gun Bob". L'aventure est là, haletante et violente parfois, mais sans le côté sanglant et barbare qu'affectionnait Howard. Les histoires de Merritt sont plus fouillées, avec une grande place pour la psychologie des protagonistes alors qu'Howard allait à l'essentiel, avec un style plus vif et direct, plus enlevé et rythmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Kraken

avatar

Masculin Balance Messages : 11
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 41

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mer 27 Juin - 13:42

Pour les amateurs, il y a une nouvelle inédite d'Abraham Merritt (traduite en français) disponible ici:

http://www.idesetautres.be/?p=ides&mod=downloads

Pour la lire, il faut télécharger le fichier suivant:

IEAhc80 4 GOD SAVE SF 2 (ce sont des scans d'une revue.)

Bon, ce n'est pas sa meilleure, mais une nouvelle inédite d'Abraham ça ne se refuse pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: ABRAHAM MERRITT   Lun 22 Avr - 10:22

Ayant, grâce à un ami que je remercie encore, pu mettre la main sur deux bouquins de Merritt chez Néo, j'ai appris quelques détails étonnants sur cet auteur.
Merritt était surnommé "l'archéologue du merveilleux", en référence à son goût prononcé pour les civilisations anciennes et perdues dans nombre de ses histoires. Mais il y avait une autre raison : Merritt fût lui-même "aventurier" au Mexique où il participa à des expéditions archéologiques. Il explora la cité maya de Tullum et découvrît un puits sacré à Chichen Itza. Il fût également le "frère de sang" d'un indien de la tribu des Miraflores ! Cette partie de sa vie explique son goût pour les civilisations perdues, les peuples et dieux étranges et les jungles mystérieuses. Beaucoup de ses héros sont également des explorateurs, scientifiques ou archéologues, sorte d'Indiana Jones avant la lettre. On découvre également qu'il possédait deux fermes "expérimentales" en Floride où il cultivait avec soin des fruits exotiques et des plantes tropicales sous serre.

Au contraire de beaucoup d'auteurs des pulps de l'époque, Merritt n'avait pas de soucis financiers et écrivait donc avec lenteur, ses écrits étant pour le plaisir et non pour des raisons financières (alors que beaucoup "couraient après la ligne", référence au fait d'être payé à la ligne) Le gouffre de la lune lui prît ainsi trois ans. A sa mort en 1943, suite à une crise cardiaque, il laissa quantité d'écrits inachevés, dont le fameux La femme- renard qui avait été entamé en... 1923 ! C'est Hannes Bok qui acheva ce récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3012
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Lun 29 Avr - 18:52

Merritt devait effectivement prendre son temps car sa bibliographie paraît relativement réduite.
Concernant ses neuf romans, quatre ont été édités chez J'ai Lu, et les autres chez Néo qui a aussi édité ses nouvelles dans le recueil "La femme du bois".

Ces 4 premiers ont été réédités chez Lefrancq dans le volume 1 des Oeuvres Completes :

- Le Gouffre de la Lune (The Moon Pool), 1919 ; (J'ai lu)
- Le Monstre de métal (The Metal Monster), 1920 ; (Neo) (Retz) (CAL)
- La Nef d'Ishtar (The Ship of Ishtar), 1923 ; (J'ai lu)
- Sept pas vers Satan (Seven Footprints to Satan), 1927 ; (Neo)

Les 4 suivants ont été réédités chez Lefrancq dans le volume 2 des Oeuvres Completes :

- Le Visage dans l'abîme (The Face in the Abyss), 1931 ; (J'ai lu) (Albin Michel)
- Les Habitants du mirage (Dwellers in the Mirage), 1932 ; (J'ai lu)
- Brûle, sorcière, brûle (Burn Witch burn), 1932 ; (Neo) (Marabout) (Retz) (CAL)
- Rampe, ombre, rampe (Creep Shadow creep), 1934 ; (Neo)

- La Femme-renard, 1943 ; (Neo) aurait du figurer avec les nouvelles dans un volume 3 chez Lefrancq qui n'est jamais paru.


Sept pas vers Satan et Les Habitants du mirage ont été aussi édités dans le volume n°7 de la prestigieuse collection Opta.

Et en VO alors ? Hélas pour l'instant, il n'y a pas d'édition complète ou intégrale. L'anglophone devra se les procurer à l'unité à des prix très variables.
Le lecteur francophone est mieux loti de ce côté, avec les J'ai Lu d'occasion trouvables à très bas prix.

Alors, VS, peut-on espérer un jour de petites critiques titre par titre sur les Merritt ?





_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1227
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Lun 29 Avr - 20:53

Une mise au point très intéressante. Pour l'amateur de fantasy et le collectionneur avisé, très pratique.

Je me permet une minuscule précision : CAL (pour Culture, Art, Loisirs) n'ont édité que les neuf premiers numéros de la collections Les chefs d'œuvres de la science-fiction et du fantastique, au registre desquels ne figure pas Merritt (mais Lovecraft, Bradbury, Matheson, Brown, Lem et Asimov). La collection sera reprise par les éditions Retz comme indiqué, mais avec deux formats d'édition différentes. Même NooSfere semble commettre la confusion en attribuant à CAL deux titres de trop, dont un Merritt. Ce serait éventuellement un point à creuser parmi les experts (dont clairement, je ne fais pas parti).



On peut aussi trouver :

Le gouffre de la Lune et Le monstre de métal, aux éditions Hachette / Gallimard, collection Le rayon fantastique (1957) ;
Le visage dans l'abîme, chez Albin Michel (1974) ;
Brûle, sorcière, brûle ! et Sept pas vers Satan, aux éditions Marabout (1980) ;
et Les habitants du mirage, aux éditions Presse de la cité, collection Omnibus, Les mondes perdus (1993).



La femme du bois, comme l'a indiqué VIC, est un recueils des nouvelles de Merritt édité chez NéO. Ce recueil comprend les histoires suivantes, dont certaines furent précédemment éditées puis rééditées :
2 - Comment Circé fut découverte (How We found Circe) - seule édition ;
3 - Quand les anciens dieux se réveilleront (When Old Gods Wake) - seule édition ;
4 - La Route Blanche (The White Road) - seule édition ;
5 - La Porte des dragons (Through the Dragon Glass) - revue Antarès n°1 (1980) ;
6 - Les Êtres de l'abîme (The People of the Pit) - Les Meilleurs récits de Amazing Stories - période 1926/32, J'ai Lu (1984) ; Anthologie de la littérature de science-fiction, chez Ramsay (1981) ; Une histoire de la science-fiction : 1901-1937, les premiers maîtres, chez Librio (2000) ;
7 - Trois lignes de vieux français (Three Lines of Old French) - Escales dans l'infini, chez Hachette/Gallimard, Coll. Le rayon fantastique (1954) ; Les Meilleurs récits de Famous Fantastic Mysteries, chez J'ai Lu (1977) ;
8 - La Femme du bois (The Woman of the Wood) - Les Meilleurs récits de Weird Tales - 1 : période 1925/32, J'ai Lu (1975) ;
9 - Le Dernier poète et les robots (The Last Poet and the Robots) - seule édition ;
10 - Robert E. HOWARD & Frank Belknap LONG & H. P. LOVECRAFT & Abraham MERRITT & Catherine L. MOORE, Le Défi de l'au-delà (The Challenge from Beyond) - plusieurs éditions chez J'ai Lu dans différents recueils comme Univers 01 ou Night Ocean ; et Lovecraft - Œuvre 2, chez Robert Laffont (1991) ;
11 - Le Faux bourdon (The Drone Man) - seule édition.

Précisons que la nouvelle Le Défi de l'au-delà est une nouvelle non pas écrite à plusieurs mains, mais de mains qui se suivent. Plus d'information en anglais : ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry



Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mar 5 Aoû - 21:08

Je suis moi aussi un grand fan de cet auteur, et pour tous ceux qui partagent mon goût pour l'aventure merrittesque, sachez qu'une réédition des Habitants du mirage est en cours ! Et elle sera illustrée d'une trentaine d'illustrations intérieures !

Si ça, ça ne donne pas envie !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6246
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mer 6 Aoû - 16:37

Je demande à voir et à juger sur pièce. Pour Howard, Smith, Merritt et quelques autres, je suis plutôt du genre puriste et gardien du temple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Thierry



Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mer 6 Aoû - 16:40

Je pense qu'on pourra juger d'ici novembre ou décembre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry



Masculin Messages : 7
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   Mer 6 Aoû - 16:41

Mais je pense que ce sera toujours mieux que ce qui avait été fait jusque-là... La couv de Borris n'avait rien à voir avec l'oeuvre de Merritt, donc autant qu'on ait quelque chose de nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ABRAHAM MERRITT   

Revenir en haut Aller en bas
 
ABRAHAM MERRITT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ABRAHAM MERRITT
» LA FEMME DU BOIS
» LA FEMME DU BOIS (RECUEIL)
» LA NEF D'ISHTAR
» RAMPE, OMBRE, RAMPE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Fantasy :: Abraham Merritt-
Sauter vers: