AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 STAR TREK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mer 8 Juin - 10:06

Il faudrait que je regarde les 3 premiers films, car je n'ai pas du les voir depuis l'époque. Très peu de souvenirs... sauf celui où il y avait un alien qui rentrait dans les oreilles (le N°2 peut-être, ou 3 ?), c'était gore en ce temps.

Plus récemment (enfin il y a une dizaine d'années) j'ai du voir un film Star Trek New Generation avec les Borgs, j'ignore son numéro. Les acteurs semblaient assez âgés de mémoire, c'était peut-être à la fin de la série ST NG.
Je sais que j'ai vu un autre film qui avait un concept sympa (c'était déjà ça), qui était la rencontre possible avec Dieu, aux confins de l'univers. Il me semble que c'était l'équipage de Kirk, mais peut-être sur la fin aussi.

Sinon dans Metal Hurlant, dans le petit entrefilet explicatif de présentation de la série, ils avaient écrit que la série originelle avait failli s'arrêter après a 3è saison (il me semble... ou la 2è peut-être). Déjà à l'époque, il existait les conventions, et la mobilisation et le courrier des fans avait permis de justesse la prolongation de la série. Comme quoi, il s'en faut de peu. Star Trek a donc failli s'arrêter... avant même de devenir une franchise (bouh !).

Ce que j'aimais bien dans Star Trek, c'était de laisser mon imaginaire rêver à mélanger mes personnages préférés des différentes séries pour former mon propre équipage. Mon best of personnel quoi, façon manager. Je me réservais bien sûr le rôle de capitaine. Deux tendance se dégageaient de mes choix :
- il était clair que j'aimais avoir un maximum de coéquipiers Aliens, c'est beaucoup plus fun.
- et il était clair aussi que j'aimais avoir un maximum de jolies coéquipières, alien ou pas.

Du côté de mes personnages préférés, je crois que c'est Odo le métamorphe qui est en tête.
Seven of Nine assurait clairement également, relançant la série en la portant à bout d'implants bioniques Rolling Eyes
J'avais aussi un faible pour la Vulcaine d'Enterprise, mais je pense que je ne devais pas être le seul.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1036
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mer 8 Juin - 11:50

Le premier film, c'est Robert Wise, c'est du tout bon. Après, je n'ai vu que les Abrams, et, euh, bin, bon, ce sont des films calibrés Hollywood, il ne reste de Star Trek que les décors et des citations pour faire le fan service.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2716
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mer 8 Juin - 17:48

Astre*Solitaire a écrit:
Je connais de grands fans de ST qui ne sont pas du tout d'accord avec cette analyse et qui trouve le rafraîchissement de la "franchise" (beurk !) bienvenue. Un schisme quoi ^^.

J'ai souvent du mal avec ces soit disant rafraichissements. On veut faire du moderne avec de l'ancien et c'est souvent catastrophique. La franchise perd son âme, et n'a plus grand chose à voir avec l'origine et l'originale.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mer 8 Juin - 21:09

@ VIC : t'as une excellente mémoire - tu as tout bon. L'alien qui rentre dans les oreilles - et rend très suggestif, c'est dans ST 2 - La colère de Khan. Les Borgs, c'est dans ST 8 - Premier contact - le vrai premier film de Next Génération sans des morceaux de classique dedans (comprenez Kirk), mais effectivement le second film de cette seconde série. Celui de la rencontre avec Dieu, c'est bien Kirk, dans ST 5 - L'ultime frontière. Pour moi, le plus mauvais des 10 films. Il fut d'ailleurs un échec cuisant au box office ... Je ne connais pas tous les détails, mais Gene Roddenberry, qui n'a été au contrôle que pour le premier film, a toujours lutté contre les producteurs car ces derniers s'arrangeaient de plus en plus avec sa ligne créatrice originale. Or, ici, il trouvait que le concept du film dévoyait tellement l'univers qu'il avait mis en place, qu'il l'estimait comme apocryphe et que les fans les plus "purs" ne le considèrent pas comme canonique (mais derrière cela, il y avait une histoire d'emprunt d'idée, dirons-nous, car le script du film repose sur un synopsis non réalisé de la première série, utilisé par Shatner sans jamais en avoir parlé à Roddenberry ^^. Ah ! Le Show-biz). À cela s'ajoute des problèmes d'égo qui - au bout de 4 films - ont commencé à éclater sur ce 5e opus. Et des soucis plus ou moins extérieurs comme la grève des scénaristes (première du nom), les exigences de Paramount (ton du film), l'incompétence de Shatner derrière la caméra (mais dû à un contrat précédent), des choix de tournage malheureux (comme de confier les effets spéciaux à une autre entreprise que ILM), etc. Mais le résultat est là : un très mauvais film.

Pour la série classique, encore une fois, quelle mémoire ! Effectivement, NBC ne voulait pas reconduire la série. Il y a donc eu une action (organisée à l'origine par quelques fans) pour faire savoir à la NBC l'intérêt des spectateurs pour ST. La chaîne reçue pas moins de 116 000 lettres. Bon là, comme j'ai la flemme de traduire, je vous mets la version anglaise de wikipédia : « Newspaper columnists encouraged readers to write letters to help save what one called "the best science fiction show on the air." More than 200 Caltech students marched to NBC's Burbank, California studio to support Star Trek in January 1968, carrying signs such as "Draft Spock" and "Vulcan Power". Berkeley and MIT students organized similar protests in San Francisco and New York. » Mais la politique de NBC - moins d'argent par épisode, une nouvelle programmation qui allait forcément faire baisser les audiences, ce qui entraina un retrait progressif de Roddenberry dans la production des épisodes et donc par voix de conséquence, une baisse de leur qualité - conduisit ST a chuter inexorablement dans les audiences, permettant à NBC d'annuler la série après 79 épisodes. Je ne connais pas la raison pour laquelle NBC voulait effectivement arrêter la série.

Mon personnage préféré ... Une question bien difficile ... Je dirais Jean-Luc Picard.
Évidemment, tu nous choisis les deux jolies dames un peu sélectionnées pour faire remonter les fameuses audiences, dont Jolene Blalock, formidable, reconnaissons-le, dans son rôle de T'Pol.

@ Cdang et Warlock : c'est mon avis également - une perte d'âme avec la tentative futile et je trouve vaguement insultante, d'essayer de nous séduire quand même par des clins d'œil appuyés. Sans moi. Le seul point positif est de peut-être permettre au jeunes générations qui voient ces films de s'intéresser aux origines ... qui sait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1036
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STAR TREK   Jeu 9 Juin - 12:19

Concernant le problème des citations d'anciennes œuvres pour tenter d'accrocher les vieux fans par des clins d’œil, j'invite à regarder :
Nerdwriter1, « Intertextuality: Hollywood's New Currency », 25 mai 2016, Youtube (6 min 08)
et qui contient justement quelques images des Star Trek d'Abrams

J'en retient comme conclusion la phrase : « The final feeling is an empty one. » (la dernière impression est celle de vide.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Jeu 9 Juin - 12:58

Si je vois bien ce qu'est l'intertextualité, si je comprends l'idée de la notion (mais est-ce que je traduis bien ?) d'armement intertextuel - par rapport à un ensemble filmique - je suis moins l'auteur de la vidéo sur le terrain des comics ou même des remakes. Si avec le reboot de Star Trek, de Spiderman (mais il y a des raisons extérieures 'achement complexes), les utilisations non justifiées de Sauron et les clins d'œil du même tonneau, je suis d'accord, j'ai davantage de mal à adhérer lorsqu'il s'agit d'une continuité - Star Wars par exemple - même si c'est peut être un peu trop appuyé, ou d'un réel remake comme Godzilla - le premier étant de 1954 en noir et blanc. Davantage encore lorsque l'on adapte un matériau vers un autre.
Le tout est de savoir si la madeleine de Proust intertextuelle est là pour accroître la charge émotionnelle, ou pour combler un vide - celui d'un film qui ne serait rien sans. J'ai le sentiment que c'est ce qui se passe avec ST ou avec Jurassic World (quasi inexistant sans ces références au passé), mais pas avec Godzilla ou The Watchmen. Mais j'avoue que la partie sur Superman, j'ai pas tout capté ... Je ne m’avancerais donc pas davantage ^^.
En tous les cas, merci pour ce partage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1036
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STAR TREK   Jeu 9 Juin - 16:36

Astre*Solitaire a écrit:
armement intertextuel
J'ai compris ça dans le sens « intertextualité utilisée comme arme » (pour dézinguer ton esprit critique et faire fondre de cœur de nostalgeek).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Jeu 9 Juin - 17:04

Oui, c'est que j'ai compris aussi : l'arme de l'intertextualité, d'où le armement. On est d'accord ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Jeu 9 Juin - 18:22

Astre*Solitaire a écrit:
...ou avec Jurassic World (quasi inexistant sans ces références au passé), ...
En même temps, c'est important le passé pour Jurassic World. Désolé, je devais la faire.

Merci pour toutes ces précisions sur Star Trek. Effectivement dans mon souvenir, le principal -ou seul- intérêt de L'ultime frontière était son concept ambitieux, qui n'accouchait finalement sur quasiment rien.
Je m'abstiens de lire l'extrait sur intertextualité, pour ne pas me spoiler les ST que je n'ai point vus encore.

Pour ma mémoire, c'est du en partie au fait que j'ai vu très peu de films (je ne regarde pas la TV), et vais une fois tous les 5 ans au ciné (dernier film vu au ciné : Inception, ça commence à dater). C'est dire que les rares fois où je peux voir un film, ça me marque.
Mais je crois que dans les quelques mois qui viennent, je vais enfin pouvoir regarder des séries et des films que j'ai mis de côté depuis des années.
Prévus pour cet été côté SF: la dernière saison de Farscape. Et l'unique de l'Âge de Cristal. Je pourrai également emprunter Star Gate ou Battlestar Galactica à un proche, mais je me les garde pour les longues soirées d'hiver...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Jeu 9 Juin - 19:54

Tu ne te spoileras rien - ce sont des extraits ultra courts - que tu auras oublié d'ici les films - et surtout sur les choses d'Abrams... Dispensable si tu veux du ST - regardable si tu veux te vider le cerveau dans l'espace - ce qui n'est pas forcément un reproche ou une critique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sphigx

avatar

Masculin Messages : 135
Date d'inscription : 25/08/2012
Localisation : Montréal, QC, Canada

MessageSujet: Re: STAR TREK   Ven 10 Juin - 1:24

Une page pour les amateurs de Star Trek, mais je préfère Star Wars.

http://www.topito.com/top-avantage-star-trek-sur-star-wars-go-trekkies
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Sam 11 Juin - 21:32

Tiens au fait, il y a quelques années, j'ai vu qu'un jeu vidéo Star Trek avait eu de très bons échos.
Il concernait New Generation il me semble. Quelqu'un a essayé ?

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Dim 12 Juin - 10:38

Un lien amusant ^^, mais un brin provocateur et comportant des affirmations un peu à l'emporte-pièce avec lesquelles je ne suis pas toujours d'accord. Le parti pris est pour moi volontairement trop agressif, imposant une lecture binaire de la problématique soulevée : un choix évidemment assumé par l'auteur, non sans ironie. Je ne pense pas qu'il faille opposer Star Trek à Star Wars parce qu'à mon sens les deux phénomènes sont complémentaires. J'adore Star Wars - je pense même avoir presque tout vu sauf le téléfilm "Au temps de la guerre des étoiles" et les deux dernières saisons de l'animé The Clone Wars. Mais je lui préfère Star Trek que je trouve plus profond, plus mature.
Si je devais simplifier, je dirais que Star Trek est plus facile à développer car c'est un univers pseudo historique s'inscrivant donc dans une temporalité vers où nous pouvons nous projeter, d'où un univers vraiment riche, presque surabondant. Star Wars, davantage mythologique, à l'inverse, présente une origine - le bien, le mal ; le voyage du héros, les fondements de la société - et il est plus difficile de narrativiser sur une origine (il n'y a qu'à voir le dernier opus) que de poursuivre l'aventure historique et de découverte. Ce qui me fait dire que passé le premier épisode ou la première trilogie de Star Wars, comme ce qui devait être dit a été dit, on se retrouve dans un phénomène de répétition, de boucle (ce qui n'empêche pas de raconter des histoires, mais ce qui rend cette entreprise bien plus difficile). Star Trek au contraire peut démultiplier les sujets à l'infini (mais ce qui peut conduire à des histoires de trop, des navets dirons certains), non limité qu'il est par son contexte narratif. Mais à l'inverse, Star Wars est plus puissant. C'est un univers qui évoque nos mythes, nos origines et dont le souffle épique ne peut normalement qu'emporter l'adhésion, en tous les cas ne pas laisser indifférent tant cela renvoie à nos propres mythes. Star Trek en comparaison, plus intellectualisant, aura davantage de mal à fédérer car nécessitant au préalable une prise de recul et de réflexion (ce qui ne veut pas dire qu'il n'y en a pas dans Star Wars, juste qu'elle n'est pas essentielle pour la fiction), pour jauger de la porter du récit.

Je citerais ici un des commentaires sur ce lien de Camille Pradère qui finalement synthétise bien tout ça : « Star Trek a très tôt osé parler de racisme, de sexisme, d'homosexualité, de diplomatie. Mais y a aussi du carton pâte et des pyjamas. Star Wars c'est fun, y a des sabres lasers et le Millenium Falcon. Mais y a aussi Jar Jar et des Ewoks. Quoi qu'il en soit cessons d'opposer ces univers qui peuvent parfaitement coexister, alors : May the force be with you & Live long and prosper ! ».

@VIC : je ne peux malheureusement pas te répondre, je ne joue pas aux jeux vidéo, désolé Sad .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6090
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: STAR TREK   Dim 12 Juin - 13:15

Star Wars, c'est épique, mythologique, shakespearien parfois et surtout philosophique : le Bien, le Mal, la relation père-fils, l'amour, la haine, la rédemption, la tentation... Si on regarde bien, les sabres-laser, les grandes batailles intersidérales et même les créatures débiles, c'est accessoire. Les Jedi à eux seuls, c'est un ordre, une philosophie de vie, des idéaux, le savoir, la connaissance et, sous-jacent, la tentation pour certains, un jour, de se servir de cet enseignement pour obtenir le pouvoir, la puissance. Je fais là un parallèle osé avec Morgane, dans Excalibur de John Boorman : elle demande à Merlin de lui enseigner, de lui montrer, mais dans un but tout différent :
- Mais le pouvoir, la joie ? Enseigne-moi !
- Même si ce savoir devait t'aveugler, te brûler ?
- Alors aveugle-moi, brûle-moi ! Montre-moi encore plus !
C'est pour ça que Star Wars est universel, est devenu un mythe : au-delà du fun et du grand spectacle, la saga explore la nature humaine, tout le monde s'y retrouve à un moment ou un autre, personne n'est ni tout blanc ni tout noir.

Star Trek, c'est chiant.

Excusez-moi, un réflexe... Star Trek, c'est pour moi plus scientifique, plus rationnel et peut-être même plus crédible dans un sens... C'est l'exploration de l'espace par l'humanité, une humanité plutôt aseptisée, porteuse de civilisation et de grands idéaux. C'est assez proche des rêves actuels sur les missions vers Mars, les voyages dans l'espace, la découverte d'autres planètes... Ce qui me manque dans cette saga, c'est toute une dimension psychologique, absente ou trop rare. On a des gens enfermés dans un vaisseau et tout se passe bien, tout est calme et ordonné. On sait bien pourtant qu'il suffit d'enfermer des gens en vase clos pour souvent faire naître rivalités, jalousie, compétition... Dans Cosmos 99, la première saison insiste sur cet aspect psychologique : les habitants de la base Alpha s'interrogent, doutent, s'angoissent, il y a des conflits d'intérêt, de hiérarchie, des relations amoureuses ou conflictuelles qui naissent... Dans Star Trek, tout est nickel, tout le monde s'entend bien et nous sommes en route pour apporter la paix, la justice et la concorde à l'espace tout entier...
C'est du moins le souvenir que j'en ai gardé. Après, comme ça m'a gonflé, j'ai vite laissé tomber et j'ai peut-être raté une suite plus riche et plus complexe, moins humaniste et plus humaine ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2073
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: STAR TREK   Dim 12 Juin - 18:31

Pour les fans, le grand rex fait une speciale en aout avec diffusion de 3 ou 4 films (je sais plus trop).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4199
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STAR TREK   Dim 12 Juin - 18:32

La science-fiction, pour moi, ce sont des combats entre vaisseaux, des duels au sabre-laser, des créatures, des monstres... or dans Star Trek, il n'y a rien de tout cela ou alors tout y est traité, comme tu l'as dit, "scientifiquement". Voir philosophiquement.

Il y a trop de parlotte dans Star Trek. Je te rejoins là-dessus, VS : c'est chiant. Smile

L'intellectualisation de la SF, cela ne me dérange pas en bouquin. Mais, au cinéma, il me faut de l'action, de l'évasion et des filles en combinaison latex hyper-moulantes sinon ça n'a aucun intérêt.

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2073
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: STAR TREK   Lun 13 Juin - 13:48

Pour ls soirée spéciale au Grand Rex : Le samedi 30/07/2016 à 17h00, diffusion de 3 films.

STAR TREK: 17H00 - 19H09

STAR TREK INTO DARKNESS: 19h30 - 21h40

STAR TREK SANS LIMITES: 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
cdang

avatar

Masculin Messages : 1036
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STAR TREK   Lun 13 Juin - 14:49

Pour Star Wars et les mythes, il y a plein de choses à dire, notamment le fait que George Lucas soit un admirateur de Joseph Campbell et de son monomythe. Le fait que le monomythe, et en particulier le Voyage du héros, n'ai été repris que par les scénaristes hollywoodiens (en particulier Christopher Vogler), et que les universitaires le taxent d'ethnocentrisme, est une indication sur la pertinence que je lui trouve.

Je suis en train de lire Star Wars décrypté (Fabrice Labrousse et Francis Schall, Bartillat 2015), et il me semble quand même que Lucas a digéré tout un tas de trucs et les as régurgité, comme tous les créateurs en fait, et c'est comme ça aussi que je me fais mes opinions au final. Mais je crois qu'il ne faut pas pousser trop loin la philosophie dans La Guerre des étoiles.

Ensuite, on est face à deux médias différents : une série télévisée composée d'épisodes de 52 min. d'un côté (pour rester dans l’œuvre originelle), des longs métrages de plus de 2h l'autre, et ce sont deux manière très différente de narrer.


Dernière édition par cdang le Mar 14 Juin - 9:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Lun 13 Juin - 22:35

En effet ce sont deux médias très différents. Star Trek c'est le Space Opera : il ne faut pas chercher bien loin d'après moi, c'est le Voyage d'Ulysse d'ile en ile, transposé dans l'espace. De ce côté, Star Trek présente pas mal d'avantages selon mes goûts :

1) nouvelles civilisations ou planète rencontrée à chaque épisode, voilà qui est dépaysant et ouvre plus la porte à l'imaginaire qu'un Star Wars qui est codifié.
2) gestion de l'équipage : c'est toujours un truc qui me plaît, la gestion d'une équipe avec ces tensions, au milieu d'un univers hostile où il faut survivre.

Voyageur Solitaire a écrit:


Excusez-moi, un réflexe... Star Trek, c'est pour moi plus scientifique, plus rationnel et peut-être même plus crédible dans un sens... C'est l'exploration de l'espace par l'humanité, une humanité plutôt aseptisée, porteuse de civilisation et de grands idéaux. C'est assez proche des rêves actuels sur les missions vers Mars, les voyages dans l'espace, la découverte d'autres planètes... Ce qui me manque dans cette saga, c'est toute une dimension psychologique, absente ou trop rare. On a des gens enfermés dans un vaisseau et tout se passe bien, tout est calme et ordonné. On sait bien pourtant qu'il suffit d'enfermer des gens en vase clos pour souvent faire naître rivalités, jalousie, compétition... Dans Cosmos 99, la première saison insiste sur cet aspect psychologique : les habitants de la base Alpha s'interrogent, doutent, s'angoissent, il y a des conflits d'intérêt, de hiérarchie, des relations amoureuses ou conflictuelles qui naissent... Dans Star Trek, tout est nickel, tout le monde s'entend bien et nous sommes en route pour apporter la paix, la justice et la concorde à l'espace tout entier...
C'est du moins le souvenir que j'en ai gardé. Après, comme ça m'a gonflé, j'ai vite laissé tomber et j'ai peut-être raté une suite plus riche et plus complexe, moins humaniste et plus humaine ?

Visiblement, tu t'es bloqué sur la première série Star Trek, très américaine et bien propre sur elle, avec l'équipage modèle grosso modo.
New Generation est venu chambouler un peu ça, notamment avec Worf, un Klinggon dans l'équipage. Bon, c'était pas encore le top, mais y avait davantage de tension.

Enfin, arrive Star Trek DS9, qui est mon S.T. préféré :
là on est aux antipodes du début. Il y a des tensions partout et tout le temps, c'est même le moteur de la série : c'est sur fond de guerre locale et ça va crescendo. Très peu de personnages sont manichéens, beaucoup sont ambigus et tiraillés dans le conflit local. Il y a même quelques profiteurs qui jouent double ou triple jeu et qui arrivent à en retirer une épingle. Je pense que ça correspondrait mieux à tes goûts.

Tiens sinon, je ne crois pas avoir parlé encore d'un truc que je déteste dans Star Trek :  les épisodes à holodecks.
Ceux où la réalité virtuelle va donner le prétexte vu et revu aux acteurs Shakespeariens pour se déguiser en Robin des Bois ou en héros du polar noir, de la prohibition, ou de la guerre de sécession.  Je n'y voyais à chaque fois que des épisodes perdus de la trame principale de l'histoire, et hors sujets : un prétexte pour faire joujou avec les costumes. S'il y avait eu un traitement plus adulte, façon K.Dick voire le 1er Matrix à la rigueur, cela aurait pu m'intéresser. Mais je les ai toujours trouvés grotesques. Il y en a un paquet comme ça dans New Generation.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1036
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mar 14 Juin - 10:01

VIC a écrit:
Tiens sinon, je ne crois pas avoir parlé encore d'un truc que je déteste dans Star Trek :  les épisodes à holodecks.
Ceux où la réalité virtuelle va donner le prétexte vu et revu aux acteurs Shakespeariens pour se déguiser en Robin des Bois ou en héros du polar noir, de la prohibition, ou de la guerre de sécession.
C'est un truc qu'on retrouve aussi dans des séries des années 1980. Dans Battlestar Galactica et dans San Ku Kaï, il y un épisode western par exemple, fondé sur le fait que la zone (planète, région) a des conditions similaires au far west donc a adopté la même structure sociale et les mêmes vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Albatur

avatar

Masculin Poissons Messages : 2073
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 43
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mar 14 Juin - 10:22

J'aime pas non plus quand il y a des mélanges de ce genre... C'est souvent ridicule ou hyper kitch (voire les 2)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
cdang

avatar

Masculin Messages : 1036
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mar 14 Juin - 13:03

Albatur a écrit:
C'est souvent ridicule ou hyper kitch (voire les 2)
Mais c'est ça qui est bon ! Voir Simane avec un Stenson et une couverture sur les épaules en plus de son cigare, c'est un must see.


Dernière édition par cdang le Mer 15 Juin - 12:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mar 14 Juin - 20:44

Voyageur Solitaire a écrit:
une humanité plutôt aseptisée, porteuse de civilisation et de grands idéaux. C'est assez proche des rêves actuels sur les missions vers Mars, les voyages dans l'espace, la découverte d'autres planètes... Ce qui me manque dans cette saga, c'est toute une dimension psychologique, absente ou trop rare. On a des gens enfermés dans un vaisseau et tout se passe bien, tout est calme et ordonné. On sait bien pourtant qu'il suffit d'enfermer des gens en vase clos pour souvent faire naître rivalités, jalousie, compétition...

Bon, là, je ne suis pas d'accord du tout ^^. L'humanité présentée dans ST est loin d'être aseptisée ... si par aseptisée tu entends tous plus ou moins pareil. Il y a des conflits entre les "hommes" de manière assez fréquente - voire très souvent - et je ne parle ici que de la série classique - cela prend beaucoup plus d'ampleur dans les autres. Ne pas hésiter à sacrifier une grosse bébête parce qu'elle tue et empêche la production (image du capitalisme), pour ne donner qu'un exemple avec « Les mines de Horta », ce qui engendre un conflit entre les mineurs et l'équipage du vaisseau. Et il y a l'épisode « Miroir » où l'Entreprise rencontre un univers miroir, « une réalité alternative où la corruption a gagné. La traitrise et le déshonneur sont élevées au rang de valeurs, l'arrogance des humains ne connaît pas de limites, et les missions d'explorations sont devenues des missions de conquêtes et colonisations au nom de l' Empire Terrien... » (Je cite le Corsair, un forumer d'un forum sur Star Trek). Dans le vaisseau c'est rarement calme - comme avec l'épisode de « L'équipage en folie » par exemple, ou de celui « Où l'homme dépasse l'homme » (un de mes préférés) et qui suppose pour Kirk de devoir sacrifier son meilleur camarade. Les tensions existent, parfois très intenses. De plus, comme le lexique nous y renvoie, c'est davantage au pont d'un navire du XVIe siècle qu'il faudrait comparer l'Entreprise, à mon sens. Si le désordre s'installe - c'est la mort pour tout le monde. N'oublions pas non plus qu'il s'agit d'un personnel formé (dans une académie quasi militaire). Le respect de la discipline est de mise. C'est d'ailleurs un sujet qui reviendra régulièrement dans STNG, car les vaisseaux de la fédération ne sont pas, normalement, des navires militaires - que faire, donc, si la discipline n'est pas respectée ? Enfin, la dimension psychologique est omniprésente dans STC, ne serait-ce que parce que justement, il n'y a pas le budget pour compenser avec des effets spéciaux. Bien souvent le "triumvirat" Kirk, Spock et MacCoye a été analysé comme une seule et même personne dont ils représenteraient des facettes différentes (rationalisation, émotion, responsabilité, pour schématiser). Par contre je dois reconnaître que les personnages secondaires, au démarrage assez stéréotypés, demeurent moins développés psychologiquement - même si sur trois saisons, ils s'étoffent.

Gorak a écrit:
La science-fiction, pour moi, ce sont des combats entre vaisseaux, des duels au sabre-laser, des créatures, des monstres... de l'action, de l'évasion et des filles en combinaison latex hyper-moulantes.

Alors : des combats entre vaisseaux, y'en a ; des créatures, y'en a ; des monstres, y'en a ; de l'action, y'en a, de l'évasion - ça c'est personnel, et des filles en combinaisons, non mais y'en a plein !! Tiens, un petit lien, et uniquement avec du classique : The top 50 Babes in Star Trek ... Alors oui, d'accord, y'a pas de sabre-laser ... Mais y z'ont des Tribules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1174
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mar 14 Juin - 21:53

VIC a écrit:
En effet ce sont deux médias très différents. Star Trek c'est le Space Opera : il ne faut pas chercher bien loin d'après moi, c'est le Voyage d'Ulysse d'ile en ile, transposé dans l'espace.

Comme l'a fait remarquer Cdang, et ici VIC, oui, n'oublions pas qu'il s'agit d'une série dont le pilote date de 1964 et non d'un film tourné en 1977. Je ne sais pas si ST ouvre le space opéra de la série, mais l'une de ses sources d'inspiration, c'est La Planète Interdite - les similitudes entre ce film et « The Cage » (premier pilote de ST) m'ont marqué. Seule la présence du robot a été supprimée - remplacé par l'ordinateur du vaisseau / ou par Spock ^^.
Pour le Voyage d'Ulysse, je serais moins affirmatif. Ulysse aspire à rentrer chez lui ... Il est perdu à la fois physiquement (géographiquement), mais aussi en tant qu'être (il devient personne, sans compagnons et nu). Ce n'est pas le cas de nos voyageurs. Mais ils se retrouvent peut-être en ce sens qu'ils sont des aventuriers : ils cherchent à s'accomplir, à être, face pour l'un au destin et pour les autres à l'univers - ce qui peut se confondre. Chez Ulysse, c'est non volontaire - même si ses décisions le sont. Dans Star Trek, c'est volontaire, c'est l'humanité unifiée, mais non complète, qui se lance à l'aventure. Elle se confronte à l'inconnu afin non pas de se retrouver, mais de s'affirmer, de se dépasser. Ce n'est plus la quête de l'origine (Ulysse qui aspire à retourner chez lui, ses origines), mais une quête du dépassement.

VIC a écrit:
La première série Star Trek, très américaine et bien propre sur elle, avec l'équipage modèle

Pas complètement d'accord avec cela. Américaine, oui, bien sûr. Mais propre sur elle, équipage modèle ? Que veux-tu dire par là en fait ?

Pour les Holodeck, moi j'ai toujours adoré, ou presque toujours. Les épisodes avec Moriarty, qui devient une entité réelle sont super (j'adore le jeu de l'acteur quand il commence à comprendre qu'il n'est que de la lumière condensée ^^). Cela permet de mettre en scène des sommités comme Stephen Hawkins (bon, c'est du clin d'œil), et donne un personnage fabuleux, le docteur de Voyager et quelques épisodes parmi les meilleurs, comme « La lumière intérieure » - un épisode de NG - qui use de la technologie du Holodeck - un des épisodes qui m'a le plus bouleversé. Mais je reconnais qu'il y en a quelques uns de particulièrement insipides - mais sur le nombre d'épisodes ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 2948
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: STAR TREK   Mar 14 Juin - 22:09

Alors sur l'équipage modèle, il faudrait que je nuance. En fait Star Trek a été très précurseur en nous proposant un équipage de plus en plus mixte (une afro-américaine -qui aura d'ailleurs de le premier kiss interracial de l'histoire de la TV US-, un Japonais (pas évident d'en placer même 20 ans après la fin de la guerre), un ingénieur Russe qui a été rajouté suite aux protestations des russes, ou bien encore notre Vulcain si intéressant). Cela même un petit côté Village People de l'Espace. De ce côté là, pas de problème, je trouve ça très bien.
Ce qui me gène, c'est plutôt Kirk finalement. C'est trop l'homme idéal américain, le gendre idéal issu de la vision des 60's.
Après, je n'ai pas vu tous les épisodes de la première série, et tu as expliqué que l'équipage était beaucoup moins lisse que dans mes souvenirs. Je regarderai cela d'un nouveau regard grâce à toi.

Mes souvenirs ont peut-être également été altérés par le fait d'avoir vu Enterprise en dernier. Et j'étais assez allergique à leur uniforme et au patriotisme ambiant. Ou à leur générique pro-américain qui m'a vite gonflé de par son nombrilisme (une générique peut-être aux antipodes de l'esprit original).

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STAR TREK   

Revenir en haut Aller en bas
 
STAR TREK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Star Trek
» STAR TREK
» Star Wars Pocket Models TGC
» sable, caniche star
» Trek Livestrong U23 By Seb

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries Science Fiction-
Sauter vers: