AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6244
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES   Ven 7 Nov - 17:33

Nous partons aujourd'hui pour l'Altaï, à la rencontre des "fils de l'aigle", une peuplade qui a développé depuis des siècles l'art de la fauconnerie, mais avec sur leur poing ganté le seigneur des airs en personne...


En effet, ces chasseurs s'adonnent à leur activité avec non pas un faucon, mais un aigle dressé. Ce peuple de cavaliers qui parcourt les plaines infinies de Mongolie sur de petits chevaux nerveux a réussi à apprivoiser le roi des airs pour la chasse. Au signal, l'oiseau prend son envol et fonce sur sa proie. Sitôt cette dernière abattue, le chasseur galope et vient proposer à l'oiseau un morceau de lapin cru. Pendant que le noble volatile savoure sa récompense, son propriétaire défait les serres refermées sur la proie. Il faut faire vite pour empêcher l'aigle de déchiqueter la proie convoitée.

Nous sommes ici au coeur de l'Asie, dans l'univers des steppes, des plaines infinies et des sommets enneigés, entre Mongolie, Chine, Russie et Kazakhstan. Les habitants sont avant tout des chasseurs, formant une minorité de confession musulmane mais fortement teintée par les traditions ancestrales, dont celle de la chasse à l'aigle royal.
Le rapace est ici partout, célébré par des chants, des statues, des poèmes... Il a même droit à son festival, le Sagsaï où pendant deux jours, les chasseurs paradent fièrement à cheval, leur oiseau au poing au milieu de nombreuses joutes et cavalcades effrénées.

Un lien spécifique, bien particulier, lie le chasseur à son aigle. Ce dernier est souvent une femelle d'ailleurs, plus agressive et à l'envergure plus grande. L'animal est capturé tout oisillon et longuement, patiemment dressé. La nourriture est la clef de ce dressage : il faut que l'aigle dépende de son maître pour se nourrir, sinon il reprend sa liberté. Au final, un oiseau dressé et encapuchonné comme le faucon et, sur un plan plus technique, quand-même plus de 10 kilos de muscles et de plumes au bout du bras...
L'aigle fait partie intégrante du chasseur, de sa famille et de son clan. Il est chéri, soigné et entretenu, sa mort est vécue comme une perte cruelle et douloureuse. Les plus prestigieux chasseurs s'attaquent aux loups avec leurs rapaces, en une chasse des plus sauvages et-on a presque envie de dire-païennes, où l'homme et l'animal se côtoient et se mêlent étroitement.

Cavalcades effrénées, galops fougueux à travers l'immensité lumineuse des steppes, fouetté par le vent, chauffé par le soleil, un aigle au poing... Vous avez dit sauvage ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6244
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES   Lun 9 Jan - 16:32

Les Rastafari


Pour vous, un Rasta, c'est un monsieur avec des dreadlocks cachées sous un bonnet coloré et qui écoute du Reggae en fumant des cigarettes qui sentent bizarre ? Vous allez voir que c'est beaucoup plus que ça...

Tout d'abord, le terme "Rasta" est l'abréviation de Rastafari qui désigne Hailé Sélassié, dernier empereur d'Ethiopie, considéré comme un Messie par les adeptes du mouvement. Pour les Rastafari, l'empereur est le "Messie noir", celui qui en 1950, offrît des terres à "tous les noirs du monde". Un discours reconnu comme un droit légitime au retour en Afrique pour les noirs victimes de l'esclavage. Auréolée du fait d'être le seul pays d'Afrique (avec le Libéria) à n'avoir jamais été colonisé, l'Ethiopie apparaît pour les Rastafaris comme une "Terre promise", presque assimilée à celle de la bible.

Le mouvement naît en Jamaïque dans les années 1930 où des prédicateurs viennent soutenir la divinité de Hailé Sélassié, dernier descendant d'une lignée d'empereurs supposée découler des amours bibliques de Salomon et de la Reine de Saba. D'où l'emblème Rasta : un magenta (étoile de David) orné d'une croix, illustrant ainsi l'héritage juif (Salomon) et chrétien (l'Ethiopie). Beaucoup portent également une image de l'empereur en médaillon.
Le Reggae ? Il dérive du Nyabinghi, musique sacrée pour voix et trois tambours, ces derniers censés imiter les battements du cœur.
Les dreadlocks ? Une allusion à la crinière du lion de Juda, emblème de l'empereur.
Le fameux bonnet ? Il a pour nom le Tam.
Le cannabis ? La plante serait, selon les Rastafari, "l'arbre de vie" cité dans un des versets de l'Apocalypse. Fumer la "plante sacrée" rapprocherait de Jah (Dieu).
Les Rastafari sont également végétaliens (ital) et parlent une langue spécifique (italk). Leurs couleurs sont celles de l'Ethiopie.

Rastafaris et Ethiopie

Plusieurs ont répondu dans les années 1950 à l'appel de l'empereur et du prédicateur jamaïcain Marcus Garvey. En 1966, l'empereur se rend à la Jamaïque où l'accueil est délirant : les services de sécurité sont débordés par la foule enthousiaste qui accourt vers l'avion impérial venant de se poser...
C'est en 1950 que les premiers arrivent pour occuper 200 hectares mis à leur disposition non loin de la ville de Shashamané, dans la région des lacs. D'autres suivront, venus de Jamaïque en 1960. Bob Marley y viendra en visite en 1978.
Aujourd'hui, ils sont environ 800 installés là-bas, formant une communauté soudée qui vénère toujours l'empereur (déchu et exécuté en 1974) comme un Messie ou dieu vivant. Ils vivent sur leurs terres, y cultivant leurs fruits et légumes de même que le cannabis, pourtant interdit partout ailleurs en Ethiopie. Chaque famille a sa parcelle de terre, sa maison, ses cultures et se retrouve à l'église orthodoxe de la ville pour se recueillir et prier.
Une communauté pourtant mal vue et dénigrée par les éthiopiens eux-mêmes qui les considèrent comme des marginaux, des drogués, voire des parasites ou profiteurs. Nos Rastas n'en continuent pas moins leur petite vie... One love Man...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3006
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES   Mer 11 Jan - 21:39

J'avais lu il y a quelques années un reportage-enquête assez édifiant sur l'envers du décors des rastafaris en Jamaïque. Les communautés les plus fermées réservaient un sort très peu enviable à leurs femmes, dans des sortes de villages -prison. Pendant leurs règles, considérées comme impures elles étaient séquestrées et considérées comme intouchables. Il semble que ce soient elles qui fassent toutes les corvées et seraient finalement totalement exploitées, une autre forme d'esclavage, pendant que le mec ne glande rien, au nom de sa religion.

C'est d'ailleurs assez cohérent avec ce que j'ai entendu de l'un de mes amis, fan de reggae depuis longtemps : "le reggae c'est cool, mais ceux qui le pratiquent en Jamaïque sont super machos." Il me citait par exemple la quasi absence des artistes féminines de reggae. Il y a bien eu les choristes de Bob Marley, mais c'est l'herbe qui cache la ganja.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES   

Revenir en haut Aller en bas
 
PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» PEUPLES/ETHNIES/COMMUNAUTES
» [Tous Peuples] Arcs
» Peuples au Sud de l'Ithilien et à l'Est de la Mer de Rhûn
» Le Printemps des Peuples
» [Théorie] Les Peuples Antiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: EN ROUTE VERS... :: EN ROUTE VERS... :: D'autres lieux-
Sauter vers: