AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 JULES VERNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: JULES VERNE    Mar 3 Juil - 20:20


Jules Verne par son ami Nadar

Jules Verne, né le 8 février 1828 à Nantes en France et mort le 24 mars 1905 à Amiens en France, est un écrivain français dont une grande partie des œuvres sont consacrées à des romans d'aventures et de science-fiction (ou d'anticipation).

En 1863 paraît chez l'éditeur Pierre-Jules Hetzel (1814-1886) son premier roman Cinq semaines en ballon qui connaît un immense succès, au-delà des frontières françaises. Lié à l'éditeur par un contrat de vingt ans, Jules Verne travaillera en fait pendant quarante ans à ses Voyages extraordinaires. Très richement documentés, ses ouvrages ses voulaient vulgarisateurs et pédagogiques, tout en stimulant l'esprit des lecteurs.

En 1865, il devient membre de la Société de géographie. Jules Verne a publié également une riche anthologie des explorateurs, recueil chronologique qui montre qu'il connaissait bien son sujet.

En 1872, il s'installe à Amiens, qui abrite plusieurs sociétés savantes : c'est ainsi qu'on voit fréquemment Jules Verne à la Bibliothèque de la Société industrielle, qui est abonnée à de nombreuses revues scientifiques. Le 8 mars 1872, il devient membre titulaire de l'Académie des Sciences, des Lettres et des Arts d'Amiens dont il est élu Directeur en 1875 et en 1881. En revanche, il ne réussit pas à entrer à l'Académie française après plusieurs tentatives, malgré l'appui d'Alexandre Dumas fils. Il en sort dégoutté à jamais.

En 1874, il publie Le Tour du monde en quatre-vingts jours et fait l'acquisition du Saint-Michel II. Verne fera plusieurs voyages en mer.


Voyages extraordinaires :
Spoiler:
 

Posthumes :

Spoiler:
 


Dernière édition par VIC le Dim 9 Juin - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
metal-hurlant

avatar

Masculin Lion Messages : 48
Date d'inscription : 28/06/2012
Age : 51

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Jeu 5 Juil - 13:52

depuis mes 10 ans et l'achat au marché par ma mère de MICHEL STROGOFF en "Bibliothèque verte", il demeure mon auteur favori; en plus quand on le lit avec les célèbres illustrations en noir et blanc, le depaysement est total et vaut tous les blockbusters; pour les steampunks un des livres le plus réprésentatif est "La Maison à vapeur" avec son éléphant artificiel marchant au charbon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: JULES VERNE   Jeu 5 Juil - 17:05

Un géant, un monument, talentueux et visionnaire, en parfait accord avec son époque où le progrès industriel et les avancées techniques donnaient le vertige, où tout semblait possible, où l'homme partait vraiment à la conquête du monde, en train, en bateau et plus tard en avion. L'évasion à chaque livre, des voyages, de l'aventure... Certainement l'auteur "steampunk" par excellence. J'ai beaucoup aimé "Michel Strogoff", "Le tour du monde en 80 jours", mais c'est bien "20 000 lieues sous les mers" qui m'a époustouflé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Jeu 5 Juil - 18:11

Pas réussi à dépasser la scène où l'on voit l'orgue-piano, dans 20 000 lieues. (Peut-être parce que j'ai été dégoûté en voyant qu'il n'avait rien d'un orgue ^^)
En revanche, en classe de quatrième - un an avant de tomber dans Lovecraft -, j'ai lu une bonne part de l'oeuvre qu'il y avait au CDI - Un capitaine de 15 ans, Michel Stroggof (mon préféré ^^), le tour du monde en 80 jours, le château des Carpates, Voyage au centre de la Terre, De la terre à la lune, les tribulations d'un Chinois en Chine, Claude Bombadius, Les Cinq cent millions de la Begum, heu... l'histoire d'une maison construite sur une rivière de l'Amérique du Sud, une autre qui se déroule dans un véhicule "très steampunk", si je ne m'abuse. (un espèce de dirigeable à hélices.) Je crois que j'avais tout épuisé, sauf l'île mystérieuse.
J'en avais été passionné. (D'ailleurs, dans certaines avh, j'y ai remis des éléments. ^^)

Et j'ai une confession à vous faire, tant que j'y suis : malgré cela, j'aime pas le steampunk. Razz
Mais, si personne s'en charge, j'essaierai de vous parler de "la croisée de monde" de Pullmann, qui est dans le genre steampunk, il me semble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 2845
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 39
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Jeu 5 Juil - 18:48

Un monument de la littérature française, un génial visionnaire atypique, toujours à la mode aujourd'hui, un grand auteur, peut être même mon auteur français préféré.
Je retiens le gothique et sombre "le château des Carpathes", l'un des bouquins les plus ténébreux et angoissant de Verne, personnellement c'est l'un de ses livres que je préfère. J' aime beaucoup aussi "le phare du bout du monde" , un livre épique, sauvage, un affrontement entre un gardien de phare et des pirates, une belle et grande réussite de Verne. Son adaptation au cinéma avec Kirk Douglas et Yul Brynner est magnifique, bien dans l'esprit du cinéma des 70's.
Bien sur quand je pense à Verne me vient à l'esprit Vingt mille lieues sous les mers ou encore voyage au centre de la terre, deux grandes aventures majestueuses, avec la aussi des adaptations au cinéma grandioses et mythiques.
Sans oublier le fameux tour du monde en 80 jours, l'un des premiers modèles de géographie. Seul bémol concernant Verne son antidreyfusard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Jeu 5 Juil - 22:26

Verne est également mon auteur favori. Comme le dit Metal-Hurlant, le dépaysement est total : changement d'époque, d'ambiance, d'atmosphère ... et changement de vocabulaire également (ah, le fameux emploi du mot "cynégétique").

J'ai également adoré l'éléphant de la maison à vapeur... qui me semble faire écho au projet de Charles Ribart :

En 1758, cet architecte avait prévu une extention aux Champs-Élysées in Paris, à l'emplacement de l'actuel Arc de Triomphe. C'était une construction de 3 niveau de la forme d'un éléphant, avec un escalier en spirale dans le ventre. Un système de drainage de l'eau était prévu par la trompe. Ce projet fut refusé par le Gouvernement Français. Napoléon s'en inspira pour le projet de l'éléphant de la Bastille.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Jeu 5 Juil - 22:36

A noter pour ceux qui viennent de lire Le Tour du Monde en 80 jours, la relecture déjantée et totalement steampunck de P.J.Farmer du roman le plus célèbre de Verne.
Steampunk et datant pourtant de ...1973 !

Voici le 4è de couverture :

"Pourquoi dans Le Tour du monde en quatre-vingts jours, les origines de fogg (Philéas) furent-elles enveloppées d'un tel mystere ? Pourquoi menait-il une vie de robot ou d'horloge au mécanisme soigneusement remonté ? Et pourquoi toutes les horloges de Londres se mirent-elles à carilloner à neuf heures moins dix lorsqu'il descendit du train au terme de son voyage ? Que dissimulait exactement ce tour de Monde ? Vous le saurez en lisant le Carnet secret de Philéas Fogg, document inconnu de Jules Verne et que révèle enfin au public PH-J Farmer dans Chacun son tour."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 6 Juil - 10:59

VIC a écrit:
Verne est également mon auteur favori. Comme le dit Metal-Hurlant, le dépaysement est total : changement d'époque, d'ambiance, d'atmosphère ... et changement de vocabulaire également (ah, le fameux emploi du mot "cynégétique").

J'avoue qu'il m'a bien aidé, pour le vocabulaire ^^

Citation :
J'ai également adoré l'éléphant de la maison à vapeur... qui me semble faire écho au projet de Charles Ribart :

En 1758, cet architecte avait prévu une extention aux Champs-Élysées in Paris, à l'emplacement de l'actuel Arc de Triomphe. C'était une construction de 3 niveau de la forme d'un éléphant, avec un escalier en spirale dans le ventre. Un système de drainage de l'eau était prévu par la trompe. Ce projet fut refusé par le Gouvernement Français. Napoléon s'en inspira pour le projet de l'éléphant de la Bastille.





Il est à Nantes, maintenant What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 6 Juil - 18:22

Pas tout fait : à Nantes, ce n'est pas le même éléphant. Mais il vaut le coup d'oeil aussi...

Oorgan a écrit:
Pas réussi à dépasser la scène où l'on voit l'orgue-piano, dans 20 000 lieues. (Peut-être parce que j'ai été dégoûté en voyant qu'il n'avait rien d'un orgue ^^)

Je suis resté un peu perplexe face à ce Verne-là, dérouté par des § entiers où Verne passe en revue tous les noms latins des espèces aquatiques. Du pur remplissage qui n'a rien de pédagogique. Pire, ça casse le récit. Pas le Verne le plus facile à lire, dans ces conditions.

Par contre il est recommandé de LIRE LES ENFANTS DU CAPITAINE GRANT ET 20000 LIEUES SOUS LES MERS AVANT DE LIRE L'ILE MYSTERIEUSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 6 Juil - 19:28

Tout à fait ; ça m'avait d'ailleurs surpris, ce "remplissage".
Y a un an ou deux, on était allés, avec ma famille, voir à Paris, une mise en scène de 20000 lieues.
C'était assez réussi, je me souviens. Y avait même la fameuse toccata et fugue en ré mineur de Bach (la première qu'il ait écrit.)
Et il y avait un espèce de Poulpe verdâtre en trucs gonflables. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youpi l'alchimiste

avatar

Masculin Messages : 512
Date d'inscription : 24/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 6 Juil - 21:08

Un de mes amis qui aime bien Jules Verne m'a expliqué que ces passages descriptifs sont directements pompé de l'encyclopédie de l'époque (peut être un peu aménagé). Difficile de confirmer, cependant le caractère lourd des descriptions pourrait être lié à cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 6 Juil - 21:45

Ca n'aurait rien d'étonnant, d'ailleurs. Ca se faisait couramment, non ? Déjà, dans les Aventures d'Arthur Gordon Pym de Poe, y a des passages ainsi recopiés...
Comme c'est précisé, j'ai sauté, pour ma part ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 6 Juil - 23:44

Oorgan a écrit:
Ca n'aurait rien d'étonnant, d'ailleurs. Ca se faisait couramment, non ? Déjà, dans les Aventures d'Arthur Gordon Pym de Poe, y a des passages ainsi recopiés...
Comme c'est précisé, j'ai sauté, pour ma part ! ^^

Transition toute trouvée ! Poe était l'écrivain favori de Jules Verne, et ce dernier loue parfois Poe dans les dialogues de ses personnages, et ce dans plusieurs de ses livres.
Concernant Arthur Gordon Pym de Poe, Jules Verne en a écrit "une suite" : Le Sphinx des Glaces.
J'ai toujours eu un gros coup de coeur pour ce livre, un peu à part dans l'oeuvre de Verne, plus inquiétant et sombre. Le côté expédition polaire pour retrouver trace d'une ancienne mission, rajouté à un Sphinx des glaces mystérieux... n'est pas loin de me faire penser à certains ingrédients de Lovecraft.

Edit : Jules Verne rentre enfin dans la Pléïade, et son premier Voyage Extraordinaire à y entrer est justement Le Sphinx des Glaces.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oorgan

avatar

Masculin Vierge Messages : 117
Date d'inscription : 21/04/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Sam 7 Juil - 10:22

VIC a écrit:


Transition toute trouvée ! Poe était l'écrivain favori de Jules Verne, et ce dernier loue parfois Poe dans les dialogues de ses personnages, et ce dans plusieurs de ses livres.
Concernant Arthur Gordon Pym de Poe, Jules Verne en a écrit "une suite" : Le Sphinx des Glaces.
Citation :
J'ai toujours eu un gros coup de coeur pour ce livre, un peu à part dans l'oeuvre de Verne, plus inquiétant et sombre. Le côté expédition polaire pour retrouver trace d'une ancienne mission, rajouté à un Sphinx des glaces mystérieux... n'est pas loin de me faire penser à certains ingrédients de Lovecraft.

Ce serait normal, puisque - sans doute n'apprends-je rien à personne - les Montagnes hallucinées d'HPL sont plus ou moins la suite des Aventures d'Arthur Gordon Pym. (Cf "Teleki, tekili !" à la fin des nouvelles)
Je ne sais pas si HPL s'est inspiré de Jules Vernes - n'ayant pas lu le Sphinx des Glaces -, mais ce ne serait pas étonnant, puisqu'il a lu Verne. (Il le cite d'ailleurs dans son essai sur le fantastique.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1296
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 14 Déc - 21:51

Jules Verne a été mon auteur préféré durant toute mon adolescence. Je peux affirmer sans trop de prétention que c'est par son intermédiaire que j'ai quitté les livres pour enfants (Le club des cinq, Michel, etc...) pour entrer dans les histoires adultes. Les illustrations y sont sûrement pour quelques chose. À l'époque, j'en raffolais, bien qu'aujourd'hui, mon opinion sur ce sujet ait radicalement changé.
J'ai bien sûr tenté - en vain - de réunir la collection de ses récits : c'est probablement chose (presque) impossible et je me demande si, dans l'histoire de la littérature française, ce n'est pas le seul exemple d'un auteur de renommée internationale dont l'ensemble des œuvres ne soit pas disponible dans sa langue natale. Oh! bien sûr, en chinant ou en allant sur des sites d'occasions, on doit pouvoir y parvenir... Mais allez donc commander chez les libraires ou les « supermarchés » de la librairie : sorti de 10 - 20 titres mondialement connus, le néant.

« — Pardon? Mirifiques aventures de maître Antifer? Z'êtes sûr?
— Oui, c'est un Jules Verne...
— Je dis ça, moi, j'aurais plutôt pensé à "Sinistres aventures du Maître des Enfers", voyez, un truc dans l'genre. Bon, je regarde.
...
— Effectivement, je l'ai affiché, là : définitivement indisponible. Désolé. »

Pour des raisons que je m'explique mal (un pédantisme ambiant?), Jules Verne est boudé. Avez-vous déjà entendu vos professeurs vous parler de M. Verne et de son œuvre, vous demander de faire des fiches de lecture sur "Le tour du monde en quatre-vingt jours"? Et que dire de "l'accueil" qui lui a été réservé à l'Académie française. Pourtant, quel formidable auteur, traduit dans près de 150 langues (147 pour Wikipédia) et qui malgré quelques errements, a su faire preuve d'internationalisme avant l'heure ; je cite l'encyclopédie Larousse : « Aussi Jules Verne est-il devenu prodigieusement populaire, et à l'étranger plus qu'en France. Le philosophe allemand Hermann Keyserling déclarait en 1930 que Jules Verne était un des trois écrivains français ayant le plus influencé la pensée allemande. En Union soviétique, Jules Verne est un écrivain national. »
Il est probable, encore aujourd'hui et malgré le recul, que nos intellectuels ne parviennent pas à percevoir Jules Verne autrement que comme un auteur pour les enfants et les adolescents : rien de vraiment sérieux dans tout cela ; et que son style, pas toujours au plus haut et parfois un peu énonciatif, lui fut particulièrement rédhibitoire.


Mon premier livre fut, à l'âge de 13 ans, "Le phare du bout du monde", ce qui est assez ironique lorsque l'on sait que l'ouvrage a été remanié par le fils. Mais si à ce moment là, je fus séduit, c'est lors de ma lecture de "L'île mystérieuse" que je fus ravi. Je devins alors un fan inconditionnel des écrits de Jules Verne. Je recherchais plus ou moins vainement l'emplacement de l'île sur un Atlas, je consultais frénétiquement mes dictionnaires pour comprendre tous les mots délirants employés par l'auteur (Et vos lithodomes? Au sel marin ou bien de roche?), et je tentais d'imaginer des suites improbables
Spoiler:
 
.

Ce qui m'a séduit, ce ne sont pas forcément les aventures extravagantes ou au-delà des limites connues (puisque pour nous, elles ne le sont plus), mais plutôt cette capacité à être un visionnaire de la technique, des machines, des exploits humains, narré avec brio, associé à une grande maîtrise d'un suspens que l'on pourrait qualifier avant l'heure de cinématographique... Il accroche, il tient, il garde et il emmène jusqu'à la fin !

On peut, et on doit, lui reprocher malheureusement la faible épaisseur psychologique de ses personnages (rien n'est plus irritant que l'imperturbable Philéas Phogg, l'inflexible mégalomane Robur, Craig et Fry aussi insensibles que des robots, etc... ad nauseam) ainsi que des scénarios parfois si épais qu'il ne faut pas moins de deux confetti pour les écrire (je pense ici à "Robur le conquérant" ou à «"Les tribulations d'un chinois en Chine")... Mais pour les scénarios, tel n'était pas son propos ; ils ne sont, somme toute, qu'un prétexte à l'aventure et à conter des histoires où – généralement – les coups de théâtre se multiplient...


@ Oorgan : il me semble que les deux livres dont tu parles en début de post et dont tu ne possèdes pas les titres sont : "La Jangada" et "Robur le conquérant" (à bord de l'Albatros).

@ VIC : dans "La maison à vapeur", deux mots sont à retenir : cynégétique bien sûr et proboscidien, quasiment implacable dans quelque réunion que tu sois.
VIC a écrit:
«des § entiers où Verne passe en revue tous les noms latins des espèces aquatiques. »
L'enfer ! J'ai toujours noté sur un cahier les mots inconnus que je rencontrais au cours de mes lectures... Avec ces chapitres, j'en avais pour des heures de recherches, bien souvent infructueuses, dont je ne me rappelle presque rien Rolling Eyes .

Oorgan a écrit:
ça m'avait d'ailleurs surpris, ce "remplissage". 
C'était normal de sa part. Verne était abonné à tout un tas de revus géographiques et scientifiques, il se documentait beaucoup et je rappelle que l'une des raisons de la collection était de faire découvrir le monde et ses merveilles aux jeunes lecteurs, d'où des pléthores de listes parfois indigestes.


VIC nous a proposé une liste des romans de Jules Verne. Je vous soumets ici la mienne. Elle est plus vaste en ce sens qu'elle englobe tous les Voyages Extraordianires, même ceux qui ne sont pas de lui, et d'autres récits de Verne qui ne furent pas publié dans les dit Voyages :
Spoiler:
 

Elle peut être un peu difficile à lire : mon format est mis en bouilli par le Spoiler. Si cela vous intéresse, je peux la mettre en pdf...

Enfin, quelques liens intéressants, notamment pour ceux qui veulent lire du Jules Verne sur la toile puisqu'il appartient au domaine public :
Sur Wikisource : ici
Une bibliographie commentée : ici
Un site d'analyse littéraire : ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4413
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 14 Déc - 23:57

Jules Verne nous a prouvés que le meilleur des voyages, c'est celui que l'on fait en imagination. Lui-même ne voyageait pas ou que très peu, il préférait se documenter et imaginer des aventures en les laissant naître sous sa plume.
S'il s'était rendu physiquement dans tous les lieux qu'il a décrit, peut-être qu'il n'y aurait plus eu toute cette "magie" que l'on découvre au fil des pages de ses romans.

En effet, voir le monde tel qu'il est en réalité, ne nous permet plus de le fantasmer, de le sublimer. Jules Verne aurait été plutôt aigri et déçu s'il avait découvert en vrai toutes les destinations qu'il a abondamment décrit dans ses pages.

Un peu comme Victor Hugo qui a rêvé des Orientales alors qu'il était installé chez lui, au bord de la Seine. Lui non plus n'est jamais allé en Orient. Mais il a laissé ses rêves flotter au fil de l'eau et il s'est retrouvé sur le Bosphore sans bouger de son fauteuil.

Les plus grands voyageurs sont bien souvent ceux qui restent immobiles. Jules Verne et Victor Hugo nous le prouvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 4413
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Jules Verne   Jeu 9 Jan - 18:07



Selon moi, Jules Verne reste le père de la science-fiction en France. Un pionnier de l'anticipation et un visionnaire de génie. Il faut relire Jules Verne. Il fut le premier à nous initier au rêve que porte l'inconnu du monde et des choses.

L'approche la plus intéressante de son oeuvre, qui passionna et continue de passionner des millions de lecteurs, consiste peut-être à retrouver ce qu'il faut bien appeler l'Humanisme de Jules Verne.

Et d'abord le thème de l'homme étranger à lui-même. Dans la lignée de "Cinq Semaines en Ballon", l'aventure s'identifie à la découverte, à l'appropriation de notre univers, que ce soit avec "Les Enfants du Capitaine Grant" dans les déserts de Patagonie, avec "Le Tour du Monde en 80 jours", ou avec "Michel Strogoff" qui nous emmène dans l'immense steppe russe.
Mais c'est surtout vers les pôles et le centre de la Terre que nous attend l'aventure. Seuls points du globe à être fixes, symboles de l'absolu vers lequel l'homme tend, ces lieux inaccessibles attirent les explorateurs les plus hardis.

Le thème de la science triomphante ensuite. De la lune aux profondeurs océaniques, Jules Verne fut un observateur scrupuleux des découvertes de son temps et a largement anticipé les conquêtes de la science moderne. Avec "Robur le Conquérant", il annonça même la conquête de l'air, réalisant ainsi l'un des plus vieux rêves de l'humanité.
Toutefois, vers la fin de sa vie, Jules Verne semblait se détacher de cet optimisme scientifique. Découvrait-il que la science risquait de pousser l'homme hors de sa place déterminée au sein de l'univers ? Jules Verne dénonçait alors les dangers et les destructions engendrés par une connaissance qui sortirait des limites imposées par la conscience et la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
dav-ID

avatar

Masculin Taureau Messages : 229
Date d'inscription : 05/12/2014
Age : 38

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Jeu 9 Avr - 10:08

Mon livre préféré reste de très loin "20 000 lieux sous les mers"...

J'ai aussi un gros faible pour "l'île mystérieuse", où un groupe de personnes débarquent alors qu'ils fuient la guerre qui fait rage en Amérique, en ballon sur une île déserte loin de tout...sorte de Robinson Crusoé où ils devront apprendre à survivre et à s'en sortir avec les moyens du bord, en affrontant tout un tas de dangers...de la maladie aux pirates en passant par une éruption volcanique...heureusement pour eux, un mystérieux génie veille et apportera son aide aux pires moments...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1118
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Lun 10 Avr - 14:22

Bouder Robin, « Une mystérieuse boîte, attribuée à Jules Verne, traverse le temps », ActuaLitté, 10 avril 2017

Citation :
Des archéologues et des historiens de l'université Paris Descartes, en collaboration avec des membres du "Explorers Club" basé à New York, ont trouvé une étrange boîte de métal près des Pyrénées françaises, en Occitanie. Cette capsule daterait de la fin du XIXe siècle et a probablement un rapport avec l'écrivain nantais.

[…]

Bien que la boîte n'ait pas encore été ouverte, les premières analyses opérées aux rayons X ont en effet dévoilé des livres, des documents et des objets métalliques de différentes tailles et formes. Les scientifiques pensent ainsi avoir découvert des travaux inédits de l'écrivain.

[…]

Les recherches continuent alors que l'équipe perce peu à peu à jour les mystères du coffre, tout en s'efforçant de ne pas aggraver les dommages temporels et naturels subis par ces intrigants documents. Le contenu de la capsule devrait être dévoilé au grand public dans les prochains mois, lors d'une conférence de presse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1296
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Lun 10 Avr - 17:34

Un joli canular, non ?
Je veux dire, une boîte de 100 ans, ça s'ouvre sans problème - c'est pas un sarcophage de 2000 ans. Les papiers ne vont certainement pas tomber en cendre à l'ouverture, donc ce luxe de précaution, c'est louche.
→ ah bah oui, ils le disent dans ton lien ^^ : « ce qui ressemble fort à un canular ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1118
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 14 Avr - 9:54

Astre*Solitaire a écrit:
Un joli canular, non ?
Un poisson d'avril qui serait publié le 11 en raison du cheminement de l'info depuis la source ? Pas impossible

Astre*Solitaire a écrit:

Je veux dire, une boîte de 100 ans, ça s'ouvre sans problème - c'est pas un sarcophage de 2000 ans
Moi, ça ne me paraît pas idiot. Le contenu est dans un état stable vis-à-vis de la température, de l'hygrométrie, du taux d'oxygène et des bactéries et moisissures présentes et tant qu'on ne touche à rien, il va évoluer lentement.

Donc prendre le temps de faire des mesures non-destructives avant d'ouvrir ça me semble une précaution utile.

J'ai une copine qui a fait une thèse sur la dégradation du papier par les encres et qui a aussi travaillé sur l'action des micro-organismes sur les objets archéologiques et de manière plus générale sur les interactions entre l'environnement et les-dits objets, donc ces notions me parlent un petit peu (mais ce n'est pas ma spécialité donc je ne martèlerai pas l'argument d'autorité (-: ). Effectivement un siècle c'est pas bien vieux et ça ne va pas tomber en poussière, mais ça ne me paraîtrait pas idiot de n'avoir que quelques mois pour exploiter avant que la dégradation ne commence à être visible (photographier, numériser, traiter et remettre dans un état stable pour permettre une conservation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Mer 30 Aoû - 19:23

Les Aventures du capitaine Hatteras

Ce roman de Jules Verne est paru en 1866, et initialement était seulement le deuxième Voyage Extraordinaire par ordre chronologique d'écriture, avant sa deuxième version remaniée qui le place finalement en cinquième position niveau parution. Nous sommes à la période dorée de Verne, jugez-plutôt de l'impact des premiers Voyages par ordre de parution :
Citation :

1) Cinq semaines en ballon (1863), 1 v.
2) Les Aventures du capitaine Hatteras (1864-1866), 2 v.
3) Voyage au centre de la Terre (1864), 1 v.
4) De la Terre à la Lune (1865), 1 v.
5) Les Enfants du capitaine Grant (1867-1868), 3 v.
6) Vingt mille lieues sous les mers (1869-1870), 2 v.
7) Autour de la Lune (1870), 1 v.

C'est l'un des "quatre" romans polaires de Verne (avec Le Sphinx des Glaces, déjà présenté ici, Un Hivernage dans les Glaces, et Le Pays des Fourrures). Il relate une expédition vers le pôle Nord.

En 1855, Jules Verne publie une nouvelle intitulée Un Hivernage dans les glaces, qui comporte certains éléments qui figureront plus tard dans le roman. Une première version de Voyages et aventures du capitaine Hatteras paraît en 1864 sous forme de deux romans séparés :
Les Anglais au pôle Nord et Le Désert de glace.
Jules Verne remanie ensuite le récit ; les illustrations de Riou (150 vignettes !) sont rajoutées et le roman est réédité en décembre 1866.
Hélas, dans la version poche "rouge" d'Hachette, nous n'avons pas l'intégralité des vignettes.
J'ai lu il y a trop longtemps un Hivernage dans les Glaces pour me souvenir des éléments communs.



Hatteras n'est pas vraiment sympathique dans le roman, à la fois hyper patriote, anti américain de manière dogmatique et risible, et obsédé par son idée fixe : atteindre le pôle nord pour y planter le drapeau anglais. Donc finalement, un héros assez atypique, ce qui n'est pas pour me déplaire, qui nous change du jeune premier habituel, surtout pour l'époque.
J'ai plutôt trouvé que le personnage principal qui lui volait la vedette, était le Dr Clawbonny (hélas hyper caricatural) ... et le chien "Captain".

Au sujet du chien, il permet de flirter avec le fantastique façon Edgard Poe, du moins à travers l'imaginaire des marins. Mais en dehors de ce côté "superstitions" et de quelques aspects "anticipation" issus du fantasme du pôle des siècles passés (avec leurs hypothèses fantaisistes), il s'agit finalement d'un roman assez brut, sérieux donc, centré sur la survie.

Les autres personnages secondaires sont diversement intéressants. Contrairement à d'autres Verne, celui-ci brille par la dimension psychologique qui entoure certains personnages, mais pas tous. La totalité de l'équipage ne permet pas de vraiment rentrer dans les détails.

Il s'agit finalement d'un roman assez sérieux, une Robinsonnade comme Verne les adore, mais dans le froid glacial. L'auteur comme à son habitude profite du roman pour citer ses références historiques (Verne était l'auteur d'anthologies des explorateurs et voyageurs de l'antiquité jusqu'à son époque) :
il cite donc la quasi totalité des explorateurs du pôle nord et du fameux passage du nord-ouest. Sauf que dans ce roman, c'est particulièrement à propos. En effet les expéditions précédentes peuvent avoir laissé des traces, et on suit avec intérêt les différents itinéraires pris par les uns et par les autres. Surtout que les marins sont victimes des glaces qui voient se fermer tel ou tel détroit, et donc tel ou tel itinéraire. C'est finalement un cadre géographique unique, puisque les glaces le font changer d'une saison à l'autre.
Rarement avec un Verne, je n'ai suivi avec autant d'intérêt de le plan de la région fourni, avec les latitudes et les longitudes. Si l'on se pique au jeu, on peut donc en apprendre beaucoup sur les différents explorateurs de la région. On y fait la part belle à la célèbre expédition Franklin. Celle-ci a fait l'objet d'un roman fantastique d'horreur, the Terror, par Dan Simmons (un roman assez réussi malgré quelques incohérences énormes). On peut penser également aux Montagnes Hallucinées de Lovecraft, ou à the Thing de Carpenter. Mais l'on se rend bien compte que les dangers des pôles sont assez suffisants comme cela, sans compter l'horreur surnaturelle.





L'auteur y déploie quelques trouvailles niveau scénario, quelques très bons rebondissements. J'ai particulièrement aimé le début où le Capitaine n'est pas présent, d'autant que c'est justifié par le récit. Et j'ai vraiment aimé la fin :

ATTENTION gros spoiler sur la FIN:
Spoiler:
 

Au final, j'ai vraiment apprécié cette Robinsonnade glacée idéale par temps de canicule.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1296
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Mer 30 Aoû - 22:11

J'ai lu Le sphinx des glaces et Le pays des fourrures, ainsi que les 7 premiers romans de Jules Verne sauf ... Les aventures du capitaine Hatteras qui manque cruellement à ma collection et mes lectures. On le trouve évidemment en lecture libre su le net de nos jours. Mais j'aimerais bien l'avoir dans ma collection des Verne, 18 volumes, une trentaine de titres, soit environ un tiers de la production de l'auteur.
N'empêche, moi qui adore les aventures glaciaires, tu viens de me redonner l'envie de me le procurer. Par simple curiosité, quelle est ton édition ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3098
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Ven 1 Sep - 21:20

Astre*Solitaire a écrit:
Mais j'aimerais bien l'avoir dans ma collection des Verne, 18 volumes, une trentaine de titres, soit environ un tiers de la production de l'auteur.
N'empêche, moi qui adore les aventures glaciaires, tu viens de me redonner l'envie de me le procurer. Par simple curiosité, quelle est ton édition ?
L'intégrale Hachette Grandes Oeuvres, la même collection dont tu m'en avais donné une liste.
J'ai une bonne nouvelle pour toi : j'en ai trouvé un deuxième exemplaire il y a quelques mois, donc considère qu'il sera bientôt tiens :


Le format grand poche de l'intégrale Hachette est pratique pour la lecture, on peut les emmener dehors, etc.
Les grands formats type Hetzel ou Ormeraie sont quand même bien moins maniables.
J'ai justement remis la main sur un Hivernage dans les Glaces inclus dans un grand format que je détiens, donc je vais le relire pour la comparaison. Il est beaucoup plus court que dans ma mémoire : seulement 165 pages.

Je vais concocter pour dans 2 ou 3 semaines un article sur les différents peintres des pôles, j'ai découvert quelques tableaux magnifiques qui valent le détour et enflamment l'imaginaire, malgré le côté historique de ce type de peinture marine.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1296
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: JULES VERNE    Sam 2 Sep - 2:31

Mais c'est super ça ^^. Je ne sais pas trop quoi dire, alors un grand merci cheers .

J'en ai 16. À cela s'ajoute un format livre de poche, un format intermédiaire (A5) et un grand format, vraiment pas pratique pour la lecture, même s'il est très beau. Mais quand je lis une histoire, je veux un livre, pas une œuvre d'art.

Je ne comprends pas - surtout que peu à peu toutes les histoires de Verne se trouvent en format électronique - qu'aucun éditeur ne réédite en poche toutes les histoires de Verne, l'auteur français probablement le plus célèbre au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JULES VERNE    

Revenir en haut Aller en bas
 
JULES VERNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 20 000 LIEUES SOUS LES MERS (films)
» Le Dirigeable volé (Karel Zeman, 1967)
» Virtual Regatta - Trophée Jules Verne 2010
» Briket Jules Walter yo ap fè chimen.
» Demande de promotion de Jules Vayne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Science Fiction :: Jules Verne-
Sauter vers: