AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 STEPHEN KING

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: STEPHEN KING   Dim 1 Juil - 21:20

Stephen Edwin King, plus connu sous le nom de Stephen King, est un écrivain américain né le 21 septembre 1947 à Portland, dans le Maine (États-Unis). Il est mondialement connu et reconnu pour l'ensemble de son oeuvre, plus de 50 romans vendus à 350 millions d'exemplaires, 160 nouvelles et 400 essais. Cujo, Christine, Simetierre, La peau sur les os, Brume, Paranoïa, Carrie...

Il connaît une enfance difficile financièrement, élevé avec son grand frère adoptif David par leur mère après le départ de leur père du domicile familial alors que le petit Stephen n'a que deux ans. Fortement influencé par sa grand-mère (grande admiratrice d'Agatha Christie), il commence à écrire ses premières oeuvres au début des années 1960, à l'université. Dans le même temps, il cumule les petits boulots pour subvenir à ses besoins, vivant dans une caravane avec Tabitha Jane Spruce, sa femme, et leurs trois enfants. En proie à de fortes difficultés financières, il commence à boire, une addiction qui durera plusieurs années. C'est dans cet état d'esprit qu'il écrit Carrie qui sera son premier succès. La mort de sa mère emportée par un cancer ne fait qu'augmenter sa dépendance aux médicaments et à l'alcool. Sa femme et ses amis le mettent au pied du mur et il renonce définitivement à ses addictions, également soutenu par les succès qui s'enchaînent. La télévision et le cinéma adaptent plusieurs de ses oeuvres, Creepshow, Simetierre, la Tempête du siècle, le Fléau, Shining, les Langoliers, la Nuit déchirée et Rose Red notamment. Il reste profondément influencé par Bram Stoker, Edgar Allan Poe ou encore Tolkien.

Le samedi 19 juin 1999, Stephen King est victime d'un grave accident survenu à proximité de chez lui, dans le Maine. Alors qu'il marchait sur le bord de la route, il est renversé par une camionnette dont le conducteur, Bryan Smith, était distrait par son chien se trouvant sur le siège arrière. Souffrant de nombreuses fractures (notamment à la jambe droite et une du col du fémur) et d'un poumon perforé, il reste hospitalisé trois semaines durant lesquelles il subit cinq interventions chirurgicales. Il vit toujours dans le Maine, endroit présent dans nombre de ses oeuvres, avec sa femme, même s'il possède une maison en Floride et une autre dans le Maine. Il possède également deux stations de radio, toujours dans le Maine (une d'informations sportives et l'autre de rock classique). Lui et sa femme sont de généreux et réguliers donateurs pour des associations caritatives ou des bourses d'études. Atteint d'une prédisposition génétique à la dégénérescence rétinienne, il sait devoir affronter à l'avenir la possibilité de devenir aveugle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Mer 21 Mar - 12:41


Probablement le meilleur écrivain américain et du monde aussi.
Ses personnages, sombres ou malfaisants, ne vous laisseront jamais indifférents : on s'y attache ou on les déteste mais on ne peut pas rester objectifs tant ils semblent "vivants" et parviennent même à nous ressembler.
Chez King, l'action arrive toujours là où l'on ne s'attend pas ; elle vous frappe comme un grand coup de poing dans la gueule. En outre, il possède un fort talent descriptif incroyable. Chacun de ses romans ou nouvelles est toujours un voyage au coeur de la société américaine contemporaine.

C'est toujours un régal à le lire.

Et à écouter. Ses (rares) interviews qu'il accorde aux journalistes laissent transparaître un gars plein d'humour et aimant la vie, alors qu'on s'attendrait de le voir confiné dans un caractère sombre à la Lovecraft :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
cdang

avatar

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 10:51

Gorak a écrit:
Probablement le meilleur écrivain américain et du monde aussi.
Mpf. Je n'irai pas jusque-là.

J'ai lu quelques-uns de ses livres et les ai adoré, en particulier Ça, Cujo et Misery. Je me suis un peu emmerdé en lisant La Peau sur les os. Et ses œuvres ont donné naissance à des films parfois géniaux, c'est pas pour rien que des pointures comme Stanley Kubrick (Shining, 1980), Brian de Palma (Carrie au bal du diable, 1976), John Carpenter (Christine, 1983, évidemment, mais je pense aussi à L'Antre de la folie, 1995) et David Cronenberg (Dead Zone, 1983) s'y sont intéressé.

Il tient l'équilibre entre le fantastique au début (les faits sont étranges mais peuvent avoir une explication rationnelle) et le merveilleux (fantasy, les fait sont clairement d'origine extra-ordinaire, para-normale) passé un point de basculement. Il sait parfois rester ancré dans le réel (comme dans Misery). Ça abaisse la barrière entre la fiction et la réalité et permet d'amener le lecteur ou la lectrice assez loin dans l'émotion (d'autant plus que la plupart du temps on est dans un cadre contemporain, familier, des familles modestes ou de la classe moyenne, un CSP+ de temps en temps).

Et il n'hésite pas à rompre avec certains tabous de l'entertainment étatsunien (en particulier l'atteinte aux enfants) sans pour autant sa vautrer dans la course à la transgression putassière.

Après, du peu que j'ai lu, j'ai trouvé une certaine répétitivité dans la structure, il a un côté tâcheron. Genre la scène de cul située pile-poil à la moitié. Du coup, quand je vois la taille de sa bibliographie, je me demande s'il sait se renouveler.


Dernière édition par cdang le Ven 23 Mar - 10:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 14:19

Je dirais que son grand talent, c'est de balancer de l'horreur, de la peur, voire du fantastique dans le quotidien le plus banal. Comme cdang l'a souligné, ses héros sont souvent des gens lambda, avec les emmerdes de la vie de tous les jours et la peur ou le fantastique apparaît là où on ne l'attend pas. On est très loin du manoir victorien perdu dans la lande, propriété d'une grande famille pleine de secrets depuis des générations et théâtre de tragiques évènements... Non, on est avec des gens qui font leurs courses, emmènent les enfants à l'école, se font un barbecue...

Mon trio de tête reste Simetierre, Christine et Cujo. J'ai détesté ça que j'ai trouvé bordélique, mal foutu et, de manière générale, j'ai pris mes distances avec King depuis un bon moment. Ses ouvrages les plus récents ne m'ont pas emballé, je pense qu'il vit sur les rentes de sa gloire. Mais bon, vu ce qu'il a écrit autrefois, il peut se le permettre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 19:11

cdang a écrit:
Gorak a écrit:
Probablement le meilleur écrivain américain et du monde aussi.
Mpf. Je n'irai pas jusque-là.

Oui, pardon, je me suis laissé un peu emporter par mon enthousiasme vis-à-vis de cet auteur...


Citation :

Et il n'hésite pas à rompre avec certains tabous de l'entertainment étatsunien (en particulier l'atteinte aux enfants) sans pour autant sa vautrer dans la course à la transgression putassière.

C'est vrai que chez King, les enfants peuvent aussi être des victimes et mourir dans des circonstances horribles ou subir des mutilations. C'est très rare de trouver cela dans la littérature américaine et encore moins dans le cinéma où l'enfant est pour ainsi dire "protégé".

Sinon, plus que ses romans, il faut aussi lire ses nouvelles où il montre tout l'étendue de son génie et de son imaginaire. Je pense à "Mile 81" où il imagine une voiture abandonnée sur une aire d'autoroute qui dévore les badauds où l'histoire d'une dune de sable qui annonce la mort prochaine d'un quidam.

Son cerveau bouillonne toujours d'imagination, passé 70 ans. Et un sacré humour aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 19:49

L'antre de la folie je pense plus à Lovecraft qu'à King personnellement.

Je n'aime pas tout chez King mais certains sont des classiques, comme Salem, Shinning ou encore Dead Zone. Beaucoup connaissent King grâce à ses adaptation au ciné, ou en téléfilms, la dessus il est surement l'auteur moderne le plus adapté.

Chez King bien souvent on retrouve une communauté livrée a elle même ou ses membres se déchirent, montrant une certaine noirceur de la nature humaine. A ce niveau la The Mist et La tempête du siècle sont des sommets du genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1613
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 22:13

Alors voilà, oui, Stephen King, probablement le meilleur écrivain du monde, comment dire, heu... Je pense que je vais devoir dire non. En fait sûrement. Mais pour toi, Gorak, pourquoi pas.

À ce propos, et sans chercher à dire si c'est le meilleur du monde, de l'univers ou du quartier, une question avait été posée par Télérama à 100 auteurs français : vos dix livres préférés. Le grand vainqueur : Marcel Proust... Et pour les anglo-saxons : Tolstoï. Alors bon, Stephen, même King...

De mon côté, j'ai toujours, à titre personnel, trouvé King complètement nul. J'ai essayé trois de ses livres (Le Talisman - coécrit, d'accord, Ça et Le Fléau) et je n'en ai fini aucun. Un ennui total. Un vide immense. Bref, pas pour moi. Mais c'est moi. Il doit forcément avoir beaucoup de talent puisqu'il parvient à toucher autant de monde. Mais j'y arrive pas et j'ai aujourd'hui bien trop d'auteurs à lire et à découvrir pour lui laisser une nouvelle chance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 22:18

Ben faut dire que t'as pris trois parmi ses plus pourris, donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1613
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 22:32

Hasard ou destin ^^. Mais bon, Cdang lui, a adoré Ça. Peut-on dès lors le considérer comme pourri ? Et les livres en question m'avaient été conseillé... Un sombre complot ?


Dernière édition par Astre*Solitaire le Dim 3 Juin - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7227
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 22:36

Bien sûr, mon avis sur ça n'implique que moi. Mais franchement, par rapport à sa grande époque, je trouve ça/ça bien faible...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 23:22

Astre*Solitaire a écrit:
J'ai essayé trois de ses livres (Le Talisman - coécrit, d'accord, Ça et Le Fléau) et je n'en ai fini aucun.

C'est vrai que ce ne sont pas ceux que je conseillerais pour commencer l'oeuvre du Maître.

Essaie plutôt Misery, Simetierre et Salem. Pour un début, ils sont beaucoup plus captivants et là tu t'ennuieras pas.

Et lis la nouvelle Brume aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3249
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Jeu 22 Mar - 23:28

Après les gouts et les couleurs...

Mon auteur français préféré c'est Jules Verne et niveaux anglophones Poe et Stevenson.

Comme dans tous les choix c'est personnel et subjectif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cdang

avatar

Masculin Messages : 1258
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Ven 23 Mar - 10:00

Concernant L'Antre de la folie : oui, le thème est clairement lovecraftien (comme ça je dirai La Musique d'Erich Zann), mais l'auteur à succès qui a disparu pour moi c'est clairement Stephen King.

Pour Ça, je dirai : d'abord, c'est un contexte. Un été de vacances, avec deux cousins et mon frère, on se refilait les tomes les uns après les autres, il y avait une sorte d'émulation. Mais aussi : j'étais jeune (euh, je dirai 16 ans ?) et pas un gros lecteur à l'époque, donc il y a vraiment un truc qui m'a accroché. Sans doute le style, facile à lire et évocateur, et puis l'intrigue aussi, l'identification avec les gamins de l'histoire et la projection dans leur vie d'adulte.

Sur les points positifs, je dirai la longueur qui permet de développer les personnages et l'intrigue. Ensuite la double ligne temporelle, c'est sans doute pas le premier mais c'est pas très courant non plus, et bon faut dire que je suis bon public du procédé (j'adore Robert Altman). Enfin, le fait qu'un des personnages soit noir et qu'on ne le découvre qu'au milieu du 2e tome, j'ai trouvé ça absolument génial. Ça m'a fait prendre conscience de plein de choses sur le racisme « naturel » et la représentation des ethnies.

Après, c'est sûr que si on n'accroche pas, trois tomes ça doit paraître looooooong…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Ven 23 Mar - 10:47

Afin d'en savoir plus sur cet auteur et notamment sa manière d'écrire, le mieux est encore de l'écouter.

Voici donc quelques extraits de sa conférence donnée à Paris le 12 novembre 2013, à l'occasion de la sortie de son livre "Docteur Sleep" :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Ven 23 Mar - 15:48

Peut-on vider un chargeur de Colt-45 dans la peau d'un gamin de 6 ans et faire passer cela, aux yeux de la justice, pour un acte de légitime défense ?
C'est pourtant ce qui est arrivé à George Hallas, le héros de la nouvelle "Sale Gosse" dans le recueil de King : "Le Bazar des Mauvais Rêves".

Harcelé depuis l'enfance par un gamin diabolique qui est toujours à le vanner et à causer la mort de ceux qu'il aime, voilà qu'un jour, une fois devenu adulte, il s'arme d'un revolver et après une poursuite, il le plaque au sol et le trouer de 6 balles dans le corps.

Bien évidemment, pour la justice, George Hallas a tué un gamin de sang froid et mérite la peine de mort. Il sera exécuté. Mais était-il fou comme le prétendent ses juges ? Il est certes difficile de faire comprendre qu'un gamin qui ne vieillit pas, ne grandit pas, est toujours là à vous harceler et que la meilleure manière de se débarrasser de lui, c'est de l'éliminer physiquement.

Le diable est rusé.

Et comme toujours, dans les nouvelles de King, vous êtes partagé, alors que vous avez pris connaissance de l'histoire du personnage, entre approuver un geste fort légitime de quelqu'un qui cherche à en finir avec un cauchemar qui duré plus de cinquante ans et le fait de se dire qu'après tout c'était un cinglé et que tout cela était inventé pour justifier son geste.

George Hallas méritait-il la mort ? A vous de faire votre propre opinion en lisant la nouvelle "Sale Gosse" de ce recueil :


Et ce n'est que l'une de ces 22 nouvelles qui ne manqueront pas de vous faire perdre tous vos repères moraux et sociaux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1613
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Ven 23 Mar - 22:40

Alors ... je n'ai pas lu, ni ne lirai ces nouvelles. Mais ne perdons pas de vue un point essentiel que tu soulèves Gorak : « Il est certes difficile de faire comprendre qu'un gamin qui ne vieillit pas, ne grandit pas, est toujours là à vous harceler et que la meilleure manière de se débarrasser de lui, c'est de l'éliminer physiquement. ». Dans la vraie vie - la réalité - ce n'est pas possible. Il est donc tout autant impossible - et ce tel que je le conçois - de perdre, voire seulement d'égarer, ses repères moraux et sociaux qui, évidemment, s'appuient sur le monde matériel physique où aucun enfant ne reste éternellement un enfant. C'est tout le problème des univers non fantastiques aux prémisses réalistes qui s'enfoncent dans une diégèse fantastique ou merveilleuse. Si la bascule est émotionnellement pertinente, elle n'en offre pas moins intellectuellement bien souvent qu'une coquille vide puisque bâtie sur de l'impossible - qui de fait ne pourra se réaliser. Ou pour le dire plus simplement, le problème ne se pose pas. Pour que le questionnement devienne moral, sociologique, ad hoc pourrait-on dire, il faudrait que dans la diégèse, le fait que des enfants puissent rester des enfants soit un fait connu, ou au minimum possible, envisageable. Alors se poserait le problème de la moralité. Dans un monde où seul le protagoniste est conscient de ce réel, son point de vue ne peut être que subjectivement pertinent (et efficace si l'empathie avec le personnage est réussie) et n'a donc pas vocation à nous investir des problèmes évoqués puisqu'ils ne sont finalement pas en adéquation avec le réel. Tuer des enfants ne posent aucun problème dans Les coucous du Midwitch (de John Wyndham, 1957), parce que ce ne sont justement plus des enfants, malgré leur apparence. Faire éclater la cervelle d'un nourrisson en le frappant sur une pierre est juste insupportable parce que l'histoire est réaliste et donne ainsi à El Borak (de REH) une raison supplémentaire d'exterminer ses antagonistes - ce qui se fera sans la moindre once de pitié. Dans la nouvelle telle que tu nous la résumes, King semble plutôt livrer quelque chose de bancal qui n'emporte l'adhésion que parce que nous sommes partie prenante de la diégèse et non pas du réel éprouvé.
Enfin bon, ce n'est que mon ressenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Sam 24 Mar - 10:09

King le dit lui-même : s'attacher aux personnages rend l'intrigue plus effrayante encore. C'est pourquoi il passe un temps fou à s'appliquer aux moindres détails concernant les protagonistes de son histoire. Il veut qu'on ait l'impression de bien les connaître et de porter un jugement sur eux. Et d'un coup, il nous les tue ou nous les enlève d'une manière ou d'une autre.

C'est comme s'il nous donnait la possibilité d'être juge mais, en réalité, il reste le Maître de son oeuvre et au final nous sommes désarmés, impuissants, et nous restons en plan avec nos doutes, nos frustrations et nos questions.

Genre : ce personnage que j'ai soutenu était-il finalement un mythomane ? Un salaud ? Ou avait-il simplement raison face à la masse des anonymes qui réclamaient sa mort ?

C'est pourquoi dans les nouvelles comme dans les romans de King, on n'en ressort jamais vraiment indemne. Pendant longtemps, ils nous obsèdent par les questions qu'ils soulèvent. Mais c'est cela que j'aime : il ne peut pas y avoir d'avis vraiment tranché. La vérité n'est jamais d'un côté ou de l'autre de la barrière. Elle se situe toujours un peu de chaque bord. Sauf qu'à un moment il faut décider et le Maître le fait pour nous.

Une décision arbitraire ? Certainement. Mais après tout, c'est lui qui, par son droit d'auteur, décide. Et nous, fidèles lecteurs, nous ne pouvons que nous incliner et applaudir son génie et son talent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5294
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: STEPHEN KING   Sam 24 Mar - 10:59

La maison de Stephen King à Bangor, dans le Maine :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: STEPHEN KING   

Revenir en haut Aller en bas
 
STEPHEN KING
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» STEPHEN KING
» Stephen King [Débat]
» CARRIE/STEPHEN KING
» Stephen Weiss
» lion king spirit of war

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Epouvante :: Stephen King-
Sauter vers: