AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 LA PLANETE INTERDITE

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: LA PLANETE INTERDITE   Sam 23 Juin - 11:29

LA PLANETE INTERDITE
Là, on touche carrément à la préhistoire du film de SF ! "La planète interdite" date en effet de 1956. J'en parle ici car ce film m'a toujours laissé un souvenir assez vivace, notamment le fameux robot. Il était le premier film de SF à bénéficier de la couleur et du cinémascope. Je sais pas vraiment pourquoi, mais ce film m'est toujours resté en mémoire. Pour ce qui est de l'histoire : En 2257, le croiseur spatial C-57-D du commandant Adams se pose sur la planète Altaïr 4 pour secourir le Bellérophon, un vaisseau d'exploration dont l'équipage n'a plus donné signe de vie depuis 19 ans.
Sur place, l'équipage ne découvre que deux survivants : le docteur Morbius et sa fille Altaïra, assistés de Robby le robot. Ceux-ci lui apprennent qu'une mystérieuse force invisible a tué un à un tous les membres de l'expédition et que la planète recèle les derniers vestiges d’une civilisation hautement évoluée et disparue, les Krells.
Et pour l'anecdote, le héros du film n'est autre que Leslie Nielsen (de la série des "Y a-t-il un flic pour..."). Oui, regardez, c'est bien lui !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang

avatar

Masculin Messages : 1264
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: LA PLANETE INTERDITE   Ven 28 Aoû - 13:24

On se l'est revu en famille hier soir.

Toujours un très grand moment, même si, fatigue oblige, j'ai ressenti cette fois là un certain manque de rythme : pensez, il n'y a que trois scènes d'action, et la première est au bout de 45 minutes.

Alors, VS, non, ce n'est pas la préhistoire du film de S.F. La préhistoire, c'est Le voyage dans la lune (Georges Méliès, 1902), et le premier long métrage est sans doute Metropolis (Fritz Lang, 1927). Mais c'est clair qu'avec Le Jour où la Terre s'arrêta (Robert Wise, 1951), on est dans les premiers longs-métrage de S.F. étatsuniens, et les premiers longs-métrages de S.F. parlants. Planète interdite (sans l'article défini…) est d'ailleurs peut-être le 1er film de S.F. en couleur.

Esthétiquement, c'est impeccable, et ça n'a pas trop mal vieillit, si l'on excepte le vaisseau spatial — c'est encore le règne de la soucoupe volante — et la dépanneuse. Robby le robot, lui, est intemporel… D'ailleurs, il est présenté comme un acteur dans le générique (and introducing Robby the robot)  Smile . Les effets spéciaux ne sont pas ridicules, même plutôt bien faits.

Chaque scène avec Altaïra (Anne Francis) est un régal pour les yeux, avec des tenues très courtes et délirantes. Ce qui provoque un certain émoi dans un équipage exclusivement constitué de jeunes hommes ayant passé un an dans l'hyperespace.

Pour la première fois, j'ai été frappé par le champ lexical de la religion :

  • un des premières phrases prononcées est du genre « Les créations de dieu son magnifiques » (à propos d'Altaïr 4) ; il y a une ou deux autres phrases comme ça ;
  • la morale sous-jacente : les démiurges sont punis (c.-à-d. seul dieu peut créer).


Dernière édition par cdang le Lun 31 Aoû - 12:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VIC

avatar

Masculin Messages : 3322
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: LA PLANETE INTERDITE   Ven 28 Aoû - 21:49

Le fameux robot est culte (d'ailleurs on le voit toujours ses clones en vente dans certains magasins de jouets). Le film est culte aussi, ce fut un cap franchi pour un film de SF, une petite révolution à l'époque.
Je ne l'ai pas revu ces dernières années (vu il y a 15 ou 20 ans) donc je me garderai bien de donner mon avis sur le film.
Je préfère attendre de le revoir maintenant que j'ai un oeil critique plus exercé.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LA PLANETE INTERDITE   Ven 4 Sep - 19:50

J'en ai gardé un très bon souvenir et, autant que je m'en souvienne, le film n'a pas trop mal vieilli, tout en gardant le côté nostalgie. Et comme l'a souligné cdang, l'esthétique reste agréable, sans délires ni surcharge.
Ce n'est certes pas un film d'action bourré de péripéties haletantes, mais plutôt une invitation au voyage, à un ailleurs. Pour l'époque (1956), c'était du rêve, l'évasion vers un autre monde et en couleurs. Comme l'a souligné Vic, ce film marque un tournant dans les films de SF quelque part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3260
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: LA PLANETE INTERDITE   Sam 7 Nov - 23:21

Revu ce film récemment. Je l'avais découvert gamin, mais c'était les 80's, l'époque du space opera, les grands films de science fiction de cette période, les DA, alors je n'avais pas plus accroché que ça.

A l'âge adulte on en découvre toutes les nuances, que l'homme doit rester à sa place et ne pas se prendre pour dieu tout puissant. La photographie de la planète est plutôt réussie et jolie, la beauté et les tenues de la belle Anne Francis donne un sacré atout charme au film. Au niveau des bémols certains aspects ont assez vieillis, comme le vaisseau spatial en forme de soucoupe volante ou encore le cliché de la fille tombant amoureuse du commandant (le chef de la mission comme par hasard). L'aspect de la créature (le double) invisible est plutôt bien rendue également pour l'époque.

Mais le film c'est aussi un rapport à la question du double maléfique que l'on porte en soi, la part d'ombre de chacun d'entre nous. La dessus c'est une belle approche psychologique de l'être humain, et de ce qui se cache au plus profond de nous.

Enfin le gros point fort du film pour moi c'est sa musique. La musique du film, est la première BO, n'utilisant que des effets electro. Une musique étrange, parfois inquiétante, qui va très bien avec l'univers du film. Un mélange d'effets sonores, de musique électronique vraiment réussi.

Un film qui dans l'ensemble a plutôt bien vieilli, et qui reste culte, sorte de film pionnier du genre. Après je ne sais pas comment un jeune et grand public habitué à tous ces films actuels à multiples effets spéciaux pourra aborder et voir ce genre de film, d'un oeil critique.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7241
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LA PLANETE INTERDITE   Dim 30 Sep - 14:02

Je l'ai revu à mon tour.
Bon, je vais vous épargner le coup du kitsch, le film date de 1956 donc…
Première surprise, dès l'ouverture, avec un texte qui se déroule verticalement, ce qui fait furieusement penser au générique de Starwars.
Au niveau de l'esthétique, si le vaisseau de nos héros est clairement ridicule aujourd'hui, les décors de la mystérieuse planète et des profondeurs de sa base sont en pleine adéquation avec les décors de Pulps de SF des années 30 à 50. Par moments, on a vraiment l'impression de voir des cases de BD transposées à l'écran. Le film a une esthétique qui, au-delà du kitsch, est vraiment emblématique de toute une époque, de toute une littérature. Et l'apparition du monstre, sorte de fauve rouge fait d'énergie, sous le feu des lasers bleutés, a bien vieilli je trouve.

Côté personnages, impossible de ne pas sourire en voyant Leslie Nielsen dans ce genre de rôle. Mais je suis resté plus séduit par le personnage du professeur Morbius, sorte de Capitaine Némo, de scientifique érudit avide de connaissance, grand intellectuel mais tourmenté. Et qui réalise d'ailleurs, à la fin, que le fameux monstre n'est qu'une émanation de lui-même, son double maléfique. Au-delà des effets de l'époque et du côté aventureux qui ont dû ravir nos parents, il y a bien un message philosophique comme Warlock l'a souligné. Enfin, la belle Anne Francis est très séduisante…

Au final, pour son époque, le film est vraiment bon, mêlant à la fois évasion, aventure, action et réflexion philosophique. Un peu long certes par moments… Pour de vrais amateurs enclins à la nostalgie et sachant faire la part des choses, je dirais même qu'il a un charme certain, qu'il véhicule l'imagerie et l'imaginaire de toute une époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA PLANETE INTERDITE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA PLANETE INTERDITE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salle interdite et dernier message
» Une Balade Interdite (PV Petit Matin)
» Forêt interne de Konoha - Zone interdite
» Mes occupations préférées : n°2 la Forêt Interdite [PV]
» ♣ évènement 015 ; Chasse à l'homme dans la forêt interdite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries Science Fiction-
Sauter vers: