AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES HABITANTS DU MIRAGE

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mer 13 Juin - 13:24



"Leif est un jeune homme qui, accompagné de son ami indien Jim, pénètre par hasard dans la Vallée du Mirage. Il est alors pris pour Dwayanu, l'ancien prince de cette région, le seul capable de faire descendre le terrible Khalk'ru sur notre monde. Leif s'éprend alors d'Evalie et se dresse contre la sorcière Lur, ancienne amante de Dwayanu. Mais lorsqu'il assiste au sacrifice d'une jeune femme à la terrible divinité venue d'outre-espace, le jeune homme perd la maîtrise de lui-même et Dwayanu s'empare de son esprit pour invoquer le dieu monstrueux. Leif pourra-t-il sauver Evalie et son peuple alors qu'il est lui-même habité par leur plus redoutable ennemi ?"

Voici sans doute le modèle, l'archétype du style Merritt, avec un héros brave et robuste, une jeune beauté à sauver et la découverte d'un monde oublié et préservé jusqu'ici, menacé d'un péril imminent. Malgré tout, il faut lui reconnaître une efficacité certaine. La psychologie des personnages est plutôt fouillée, la double personnalité (la possession en fait) du héros est bien décrite, Dwayanu et Khalk'ru sont des méchants comme on n'en fait plus et nous font basculer dans une Fantasy sombre et parfois horrifique. Evalie est l'héroine que l'on rêve tous de sauver et Jim apporte une touche de chamanisme et de sagesse indienne assez plaisante. Au final, sur un scénario classique, Merritt brode son aventure avec talent, lui donnant un côté ancien, immémorial et sombre, comme un terrible péril endormi depuis des siècles et qui se réveillerait soudain. Pas le Merritt le plus original, certes, mais une valeur sûre pour les fans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Thierry



Masculin Messages : 8
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mar 5 Aoû - 21:14

Une belle critique, Voyageur solitaire !
En tout cas, il est évident que ce roman vaut le détour. Je pense qu'il est plus mature que ne l'est Ishtar qui est très bon, mais pour lequel on sent que c'est une plume plus jeune qui est à l'oeuvre.
La puissance des Habitants tient surtout à la profondeur des personnages, notamment à l'ambivalence entre Leif et Dwayanu qui me paraît admirablement décrite ! Un Gollum - bien que moins torturé - avant l'heure si j'ose dire, puisque cet ouvrage date de 1932.

Chaudement recommandé, donc, surtout quand on sait qu'une nouvelle version va bientôt sortir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mar 5 Aoû - 21:42

Salut Thierry et bienvenue !   

Pour être franc, Les habitants du mirage n'est pas mon opus préféré de Merritt, je lui préfère l'aventure et le merveilleux de La nef d'Ishtar ou la sombre féérie de La femme du bois, histoire fabuleuse d'une force poétique redoutable.
La grande force de cet opus reste cette "possession" du héros par Khalkr'u. Merritt savait nous créer des "méchants" dignes de ce nom, ne serait-ce que le fabuleux être de lumière du Gouffre de la lune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Thierry



Masculin Messages : 8
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mar 5 Aoû - 21:48

Salut Voyageur Solitaire et merci pour ce message de bienvenu !

Je dois dire que je suis assez fan des Habitants, non seulement pour Leif/Dwayanu, qui est en effet très bon, mais aussi pour Lur, qui a laissé une image forte sur mon esprit ! La Nef est également très bon, bien entendu, et j'ai beaucoup aimé Le Visage dans l'abîme, bien que moins connu, et beaucoup moins bien traduit en français...

Toujours est-il que Merritt vaut vraiment le détour et je ne peux que le conseiller à tout lecteur de Fantasy ou même d'aventure ! Les lecteurs de Robert E. Howard devraient y trouver leur intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mar 5 Aoû - 22:00

Merritt est malheureusement moins connu qu'Howard, Clark Ashton Smith ou Tolkien. Mais j'en suis un grand fan et c'est pourquoi je lui ai consacré une place de choix sur ce forum.
Fan absolu d'Howard, je pense que Merritt est l'un des rares qui, sur certains textes, arrivent à son niveau. Merritt reste toutefois plus poétique et plus onirique que notre texan, moins violent et abrupt d'une certaine manière.
J'ai du mal avec Le visage dans l'abîme avec lequel j'accroche moins, malgré le superbe personnage de la belle Suarra... Pour moi, Merritt atteint les sommets dans ses histoires les plus courtes comme La femme du bois ou Trois lignes de vieux français : là, on est dans la Fantasy au premier sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Thierry



Masculin Messages : 8
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mar 5 Aoû - 23:14

Je suis également un fan absolu de Howard ! D'ailleurs, une petite annonce devrait vous réjouir Voyageur Solitaire : les premières nouvelles de Harold Lamb (l'auteur qui a eu la plus grande influence sur Howard) vont paraître en français d'ici la fin d'année !

Mais pour revenir à Merritt, je pense que son manque de notoriété tient au fait qu'il n'était pas des plus prolifiques. Quand on le compare à Howard, c'est sûr que sa maigre contribution fait pâle figure (en termes de quantité uniquement, bien entendu !). Mais je trouve son style très fluide et ses scènes de combat sont d'une même qualité que celles de Howard, si ce n'est meilleure dans Les Habitants ! Je pense au combat avec Tibur qui est vraiment superbe.
Je suis moins fan de ses nouvelles pour ma part, où il est plus dans le fantastique, selon moi, que dans la véritable Fantasy. Mais je comprends qu'on s'y attarde, parce qu'il y a vraiment un quelque chose que seul Merritt parvient à nous faire ressentir.

Bref, Merritt est un must, et qu'il trouve une nouvelle fois le chemin des libraires m'enchante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mer 6 Aoû - 16:33

Comme indiqué dans le sujet qui lui est consacré, Merritt, contrairement à beaucoup d'auteurs de l'époque, avait une certaine aisance financière. Il écrivait donc pour son plaisir personnel avant tout et prenait son temps alors qu'Howard et les autres écrivaient pour vivre. Howard n'hésitait pas à écrire plusieurs versions d'une même histoire, changeant l'époque et les personnages, pour l'envoyer à plusieurs éditeurs et ainsi augmenter ses chances d'être publié (et donc payé).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Thierry



Masculin Messages : 8
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Mer 6 Aoû - 16:42

Oui... En un sens, c'est presque dommage !
Mais du coup, ça lui permettait sans doute de peaufiner ses textes à l'extrême ; peut-être même est-ce de là que vient son style si caractéristique, qui sait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Jeu 22 Fév - 12:00


Illustration de Sébastien Jourdain


Donc, comme je vous l'avais précisé dans mes Appartements, une nouvelle édition du roman Les habitants du mirage a vu le jour aux éditions Callidor. Il s'agit d'un gros volume de 348 pages, nanti d'une préface et traduit par Thomas Garel qui a aussi pour ces éditions traduit Sweeny Todd de James Malcom Rymer. Il a de plus, selon NooSFere, écrit deux articles qui se retrouvent dans les livres sus-mentionnés : Contexte des Habitants du mirage et Qu'est-ce que la Fantasy ? Ce volume comporte des illustrations intérieures qui semblent diviser - mais c'est souvent le cas pour les illustrations intérieures.

Voici une critique du livre (ainsi que de deux autres sortis en même temps dans la même maison d'édition) sur le site Bélial et écrite par Bertrand Bonnet. On n'apprend rien de vraiment nouveau, et surtout aucune comparaison entre la traduction d'Arlette Rosenblum (traductrice qui a notamment traduit Haggard, Silverberg et surtout Vance) et celle de Garel n'est proposée.

Un sujet à propos des éditions Callidor existe sur le site Robert-e-Howard.fr. L'un des membres, Thierry, qui est aussi le directeur des éditions Callidor, Thierry Fraysse, nous apprend ceci : « Quant aux Habitants du mirage, [...] l'édition de Callidor contient la fin originale de l'auteur, refusée par l'éditeur, à l'époque... et inédite en France. A découvrir si tu es fan de Merritt [...]. »
Je subodore, bien que je n'aie aucune preuve, que le Thierry de notre forum, soit le même que celui du forum sur Howard et donc aussi le directeur de Callidor. Mais je peux me tromper.

Je vous remets en lien la page sur Callidor Des habitants du mirage. On ne peut en tous les cas que souhaiter que cette initiative réussisse et que Merritt continue ainsi d'être republié, et à partir des textes ou tapuscrits originaux.
D'un point de vue personnel, j'hésite à l'acheter - mais je pense que je le ferais quand même - car je déteste positivement les illustrations intérieures, même quand elles sont d'époque. Illustrer, c'est remplacer notre vision par celle de l'illustrateur et donc, c'est pour moi, réduire mon monde imaginaire. J'abhorre cela. Mais les gens aiment bien, même sont demandeurs, donc...


Dernière édition par Astre*Solitaire le Sam 24 Fév - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Jeu 22 Fév - 15:19

Pas fan non plus... A moins que l'illustrateur ne reste très fidèle au texte et ne rende personnages, décors, paysages et costumes tels que décrits par l'auteur. Mais c'est vraiment exceptionnel. On a vu ce que ça donnait pour Conan, le barbare bourrin en pagne de fourrure, à des années-lumière du personnage howardien. J'en parle d'ailleurs incessamment/sous peu dans la section BD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Thierry



Masculin Messages : 8
Date d'inscription : 05/08/2014

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Sam 24 Fév - 20:56

Oui, je suis bien Thierry Fraysse, des éditions Callidor !

Et oui, l'expérience de la réédition des Les-Habitants-du-mirage a bien été une réussite puisque le premier tirage est presque épuisé. Ce n'était pas un gros tirage, hein, mais de quoi me conforter dans le choix de ce titre dans la collection... Et puis, ça me donne quelques idées pour la suite aussi Wink

Je comprends tout à fait pour les illustrations intérieures, tout le monde ne peut pas adhérer. Pour ma part, je trouve que le style de Sébastien Jourdain correspond parfaitement à la prose de Merritt. L'artiste a d'ailleurs lu le roman à plusieurs reprises pour être aussi proche du texte que possible. Mais encore une fois, je comprends que ça ne plaise pas à tous.

Quant à la nouvelle traduction de Thomas Garel, elle est surtout plus complète que l'ancienne, qui était non seulement datée (elle datait des années 1970) mais comportait également quelques manques par rapport au roman de Merritt.

En tout cas, un grand merci de relayer des informations à propos de Merritt et des Habitants du mirage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Sam 24 Fév - 21:33

C'est avec plaisir. Je suis grand fan de Merritt et j'ai toujours trouvé dommage qu'il soit souvent occulté par les autres géants de la Fantasy. Il a un côté onirique, poétique et merveilleux certain tout en restant sombre et épique. La nef d'Ishtar a été pour moi une révélation, sans parler de La femme du bois où il atteint des sommets en seulement quelques pages.

En tous cas, merci de ton passage dans notre maison Thierry. Reviens nous voir quand tu veux, comme tous les autres membres, tu es chez toi ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Sam 24 Fév - 23:28

Et bien bonjour Thierry et merci à toi de nous répondre ici, de prendre le temps de cette réponse sur ce petit forum anonyme (désolé VS) que peu de personnes fréquentent, alors que je suppose que l'emploi du temps d'un directeur d'éditions doit être assez chargé.

Avant toute chose, je tiens à te préciser l'énorme capital sympathie que ton site Callidor a su me transmettre. Je pense sincèrement me procurer une grande part des livres édités, à commencer par Lamb. En tant qu'amateur d'Howard, je ne peux faire moins.

Je salue aussi le travail éditorial qui cherche à s'approcher le plus possible de la version ou des versions d'origine. J'adore ces années littéraires anglo-saxonnes (fin XIXe et début XXe siècles) et je ne peux qu'être éminemment satisfait du soin apporté à chaque volume. Je pense néanmoins que la traduction française moderne se situe en ce moment au cœur de sa deuxième révolution (lire le mot dans son sens immédiat : le retour périodique d'un astre à un point de son orbite), celle qui privilégie l'exactitude au style. Une troisième verra sûrement le jour, lorsque les textes originaux auront été assimilé, pour qu'une synthèse entre l'exactitude et la belle infidèle puisse se faire jour. Mais cela va prendre encore du temps.
En tous les cas, loin de moi l'idée de critiquer celle de M. Garel que je n'ai même pas lue. J'aurais plutôt tendance à reprocher d'une manière générale les politiques de traduction qui s'accomplissent au sein d'une temporalité du présent - ce qui en soi est compréhensible puisque l'idée numéro un est de vendre les livres imprimés - alors que de mon point de vue, une traduction parfaite serait celle qui s'effectue avec la langue française de l'époque à laquelle le texte traduit est traduit.
Question bête : est-ce qu'un traducteur allemand devrait adapter les textes de La Fontaine afin de les faire rimer ensemble ?
Un exemple :
« Grillchen, das den Sommer lang
zirpt' und sang,
litt, da nun der Winter droht',
harte Zeit und bittre Not : » [Ernst Dohm (1819-1883) - traduction du XIXe siècle, donc]

Le problème, c'est que d'emblée, cigale (Zikade) est traduit par grillon, mais avec le rajout du suffixe "-chen", c'est-à-dire d'un diminutif du substantif, donc ici, grillonnette. Ce genre de traduction n'est aujourd'hui plus concevable. On préfère la forme à l'esprit et l'on supprimerait les rimes afin de donner le mot français le plus approchant, Zikade, donc.
Il n'y a de ma part aucun jugement, les deux sont recevables. Je pense simplement qu'il est nécessaire d'assimiler cette seconde forme de traduction, pour que d'ici 50 ans on soit enfin capable de dépasser tout cela pour faire la synthèse fond/forme.

Pour ce qui est des illustrations, c'est aussi un phénomène dans l'air du temps - surtout avec les récits américains tirés des pulps. C'est ainsi. Je lis en ce moment Les tragiques de d'Aubigné : pas d'illustration ; Portrait de l'artiste en jeune homme de Joyce : pas d'illustration. Il n'y a bien que Jules Verne qui seul, soit affligé d'illustrations (car pour la jeunesse) ou Le petit prince. Même Lautréamont en est dépourvu. La littérature devrait être à même de s'émanciper de tout support visuel qui l'affadit, lorsqu'elle ne surfe pas sur les stéréotypes (du genre Conan bodybuldé). Je suis en train de lire (oui, je lis plusieurs livres en même temps - 4 pour être précis) El Borak aux éditions Bragelonne. Les illustrations intérieures de Tim Bradstreet sont de toute beauté et en parfaite adéquation avec le texte. Et donc je hais cet illustrateur ! (Je précise quand même que c'est une figure de style - je ne le hais pas du tout, c'est juste une façon de dire flûte !) À cause de lui, je vois Francis Xavier Gordon avec une calvitie naissante aux tempes, ce que je ne m'imaginais jamais lorsque je visualisais Le rapide ! Et je ne vois pas comment je pourrais m'ôter cette image de la tête. M. Jourdain pour Les habitants du mirage peut être absolument talentueux, là n'est pas le problème. Le problème est qu'on lui demande d'illustrer un texte qui n'a pas besoin d'être illustré. Mais comme je l'ai dit, c'est dans l'air du temps, et anglo-saxon. Tolkien, par sa puissance évocatrice, est bien l'auteur emblématique qui pourrait se passer d'illustrations. Et bien non, il est devenu paradoxalement celui qui est le plus illustré, hors ses propres aquarelles. Même les édition Bourgois s'y mettent. Et bien qu'Alan Lee dessine merveilleusement, sa vision de Túrin n'est absolument pas la mienne. Mais je comprends les éditeurs : un fort grand nombre de lecteurs réclame ou souhaite de telles images. Les contenter afin de fournir un produit de qualité, richement illustré, est aujourd'hui un des postes essentiels de toute bonne publication.

Pour conclure, en passant, quelques remarques anecdotiques sur le site Callidor, qui ne sont ici que des considérations personnelles que l'on peut ignorer en toute tranquillité.
Je trouve dommage de ne pas justifier les textes de présentation qui gagneraient en harmonie et homogénéité visuelle ;
Fantasy est aujourd'hui entré dans le dictionnaire et peut s'écrire fantasie ;
L'abréviation des siècles suppose un « e » en exposant : XIXe siècle et les chiffres romains en majuscule (cf. Ouroboros) ;
Les différences de taille des polices sont perturbantes ;
Bien que je comprenne qu'il s'agisse d'une typographie étudiée, il est dommage que le mot édition dans « Editions Callidor » soit sans accent aigu, alors même que cet accent se retrouve sur les majuscules en descriptif : « Éditeur en chef du magazine The American Weekly » ;
Je serais plus modéré sur les premiers balbutiements de l'écriture de l'imaginaire - elle existe depuis longtemps, tout est question de définition, de genre et de catégorisation (Troye (bien que limite), les contes du XVIIe siècle, Rabelais, Bergerac pour les états de la Lune et du Soleil...) ;
Absence de majuscule : « on le nomme Le Loup, le Père des Combats, l’Homme au Sabre Incurvé… » ;
Enfin, que cela soit vrai ou non, je tique toujours quand un site fait l'éloge de son produit en disant « superbement illustré ». C'est évident que vous allez défendre votre produit. Or, le mettre ainsi en avant, dans mon ressenti personnel, cela le dessert.

J'espère simplement que nous aurons de temps en temps le plaisir de te lire ici, et pas simplement pour ton travail éditorial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astre*Solitaire

avatar

Masculin Messages : 1514
Date d'inscription : 09/12/2012

MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   Jeu 1 Mar - 12:20

Petit addenda : j'avais dit plus haut « Ce volume comporte des illustrations intérieures qui semblent diviser - mais c'est souvent le cas pour les illustrations intérieures. »

Or, en parcourant les avis sur le grand fleuve sud-américain éponyme du fameux site de vente en ligne ^^, je ne remarque que des opinions positives, voire très positives. Je ne vois aucune raison pour ne faire le relais que des critiques négatives (j'en avais lu deux). C'est pourquoi je tempère mon propos et vous livre ici quatre avis considérant ces illustrations intérieures comme fort belles.

Xatox : «  mais surtout resté sans voix face aux illustrations de Sébastien jourdain. (Regardez la page concernant le kraken vous comprendrez la claque visuelle) » ;
Client : « Waw c'est qui cet Illustrateur (Sébastien JOURDAIN)? Impressionnant, rien qu'en ouvrant le livre, ses desseins nous donnent plus l'envie de découvrir et d'explorer cette merveilleuse histoire du livre. » ;
PYRO-92 : « les illustrations sont tout simplement magnifiques » ;
Johana Sauvignet : «  les illustrations sont sublimes, coup de coeur pour le dessinateur qui a beaucoup de talent !!! ».

Seul bémol, c'est qu'à l'exception de Xatox, tous n'ont posté qu'un seul message, celui duquel est tiré leur remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES HABITANTS DU MIRAGE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES HABITANTS DU MIRAGE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ABRAHAM MERRITT
» LES HABITANTS DU MIRAGE
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» Les habitants des Iles
» comment s'appelle les habitants de....?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section Fantasy :: Abraham Merritt-
Sauter vers: