AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 0:07

Robin des Bois - Prince des Voleurs

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Robin_10

Thème musical mythique pour un film devenu mythique :


Film réalisé par Kevin Reynolds en 1991 avec dans les rôles-titres : Kevin Costner, Morgan Freeman, Alan Rickman et la belle Mary Elizabeth Mastrantonio dans le rôle de Marian.

Je pense qu'il est impossible de comptabiliser aujourd'hui le nombre de versions cinématographiques de Robin des Bois. Et l'on ne parle même pas des adaptations à la télévision ou les dessins animés. Mais cette version-ci, datant de 1991, reste unique dans son interprétation.
Exit les collants ringards et les petits chapeaux à plumes ! Kevin Reynolds et son équipe ont cherché à se rapprocher au plus près de la réalité historique du XIIIe siècle et du coups les costumes sont inspirés de fresques et de gravures d'époque. De même que les armes - en taille réelle - réalisées d'après de nombreuses sources historiques.
En outre, le film a été tourné en Angleterre, sur des sites historiques protégés datant de l'époque de Guillaume le Conquérant. Bien évidemment, certaines villes ont bien changé depuis l'époque médiévale et c'est le cas pour la cité de Nottingham qui fut entièrement recréée juste à côté des studios de Shepperton, qui se trouvent à une vingtaine de kilomètres de Londres.

Sean Connery, qui apparaît à la fin sous les traits du roi Richard, est un clin d’œil sympa du réalisateur au film La Rose et la Flèche (1976) où il tenait lui-même le rôle de Robin.

Concernant les acteurs principaux : il y a donc Kevin Costner qui, à l'époque, était au sommet de sa gloire. Il venait de tourner Danse avec les Loups, pour lequel il avait été cité douze fois aux Oscars. Il enchaînera ensuite avec JFK, Bodyguard, Un Monde Parfait, Waterworld et Postman.
Morgan Freeman, carrière toute aussi impressionnante, avec Le Bûcher des Vanités, puis Les Evadés, Le Collectionneur et Le Masque de Zorro...

Alan Rickman, qui joue le rôle du shérif de Nottingham, sera, par la suite, le professeur Severus Rogue dans la saga Harry Potter.

Mon avis :

Un film d'aventures à l'ancienne. Un héros mythique. Une histoire devenue culte. Une interprétation magistrale. Un film qui récolta au box-office près de 165 millions de dollars. Tout y est pour vous faire passer environ 2 heures 20 de pure détente, entre amour, romance et aventures, plus une petite dose d'humour. Des personnages bien travaillés, attachants, au caractère spécifique et bien trempés.
C'était une époque où, en terme d'effets spéciaux, on était encore très loin des Michael Bay et compagnie et pourtant on arrivait à en mettre plein la vue au spectateur. On s'évade dans une autre époque, on accompagne le héros en compagnie de sa bande de hors-la-loi, on s'identifie et on rêve. Même si, au final, on connaît l'histoire par coeur, ce film est comme un voyage. Un voyage dans le temps.

Revoyez ce film et retrouvez la magie de votre enfance.

Et pour les plus jeunes, je vous invite à découvrir ce film qui, à mon sens, surclasse largement les récentes interprétations. A toutes ces copies, remakes ou reboots, rien ne vaut l'original avec le grand Kevin Costner et le magistral Morgan Freeman.

Ma Note : 9/10

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Robin_11ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Robin-10
ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Robin_12ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Robin_13
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 15:31

02h20 d'un blockbuster hollywoodien romancé à mort et formaté, avec un Kevin Costner qui promène sa jolie gueule et son brushing aux côtés d'un Morgan Freeman qui est là pour le politiquement correct. Sans oublier la scène où Costner se baigne nu sous la cascade pour faire se pâmer les filles et confirmer son statut de sex symbol.
Divertissement mainstream sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3318
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 41
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 19:26

Pour moi il y a un seul et unique Robin des bois c'est Errol Flynn.

De plus on retrouve beaucoup d'anachronismes dans ce film (poudre à canon en Europe, longue vue etc...).
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:24

Voyageur Solitaire a écrit:
un Morgan Freeman qui est là pour le politiquement correct..

Le personnage d'Azeem s'inspire directement d'une vieille série télévisée britannique des années 80, intitulée Robin of Sherwood. On y voyait alors un sarrasin nommé Nasir présent aux côtés de Robin. En visionnant la série pour préparer le film, l'équipe de tournage croyait que ce Nasir faisait partie de la vieille légende originelle. Ils ont donc décidé de le réutiliser et de le faire rejouer d'abord par Mark Ryan, qui tenait ce rôle sur le petit écran. Mais pour éviter d'être poursuivis en justice pour copyright, les producteurs ont décidé finalement de faire appel à Morgan Freeman pour incarner Azeem au lieu de Nasir.

Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:26

Warlock a écrit:

De plus on retrouve beaucoup d'anachronismes dans ce film (poudre à canon en Europe, longue vue etc...).

Des anachronismes, pas vraiment. Les Sarrasins maîtrisaient déjà les techniques de l'optique et avaient connaissance de la poudre à canon, via les Chinois, au XIIIe siècle. Bien avant les Occidentaux.

Justement, je pense que ce film est aussi là pour montrer la supériorité technique d'une civilisation que l'Europe occidentale prétendait asservir...

C'est pourquoi Azeem dit à Robin qui ne sait pas se servir d'une longue-vue : "Comment des ignares comme vous ont fait pour prendre Jérusalem ?"

Et c'est vrai qu'il y a de quoi réfléchir sur le sujet.


Dernière édition par Gorak le Mar 5 Nov - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:33

Voyageur Solitaire a écrit:

Divertissement mainstream sans intérêt.

Tu l'as dit : c'est du divertissement. Mais t'as le droit de le trouver sans intérêt. Moi, il se trouve qu'il compte parmi mes six films fétiches que je garde dans mon vidéothèque et que je me revois quand j'ai un coup de cafard.
Il te fait oublier tes problèmes et permet de t'évader.

Voici mes VHS fétiches :

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Mes_vh11
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
VIC

VIC

Masculin Messages : 3406
Date d'inscription : 18/01/2012

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:38

Pas vu.
Sinon il y aurait une autre version digne d'être mentionnée, en costume d'époque bien que tout le monde soit à poil : Gros Seins des bois & le prince des vIoleurs. Pas vu non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:41

Après, j'ai jamais accroché avec Kevin Costner : Danse avec les loups est trop hollywoodien, ce Robin des Bois est uniquement bâti autour de lui et pour lui, Bodygard est pathétique tellement il est convenu, attendu et mélo, Waterworld a fait plouf, pâle Mad Max aquatique… Je sauve du lot Un monde parfait, réalisé par Clint Eastwood où Costner joue vraiment bien et forme avec le gamin du film un super duo.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:43

VIC a écrit:
Pas vu.
Sinon il y aurait une autre version digne d'être mentionnée, en costume d'époque bien que tout le monde soit à poil : Gros Seins des bois & le prince des vIoleurs. Pas vu non plus.

On pourrait en parler dans une autre rubrique mais il y a des enfants qui risquent de tomber sur le forum... lol!

Si tu veux, on peut en discuter en privé... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 20:54

Voyageur Solitaire a écrit:
Après, j'ai jamais accroché avec Kevin Costner : Danse avec les loups est trop hollywoodien, ce Robin des Bois est uniquement bâti autour de lui et pour lui, Bodygard est pathétique tellement il est convenu, attendu et mélo, Waterworld a fait plouf, pâle Mad Max aquatique… Je sauve du lot Un monde parfait, réalisé par Clint Eastwood où Costner joue vraiment bien et forme avec le gamin du film un super duo.

Robin des Bois, évidemment, c'est un rôle taillé à la mesure de Kevin Costner qui, à cette époque, était la belle gueule d'Hollywood. Et encore dans la scène où il nage nu, il semblerait que ce ne soit même pas lui : trop pudique pour jouer cette scène, il a fallu chercher une doublure car Kevin Costner ne voulait pas montrer ses fesses à l'écran... enfin, je ne sais pas si c'est vrai, c'est une anecdote que j'ai lue sur un bouquin traitant des films cultes des années 90.

Danse avec les Loups, certes, trop hollywoodien, c'est vrai mais, au moins, pour une fois, c'est un long-métrage qui prend le parti de la cause amérindienne. Mais il est peut-être trop "grand spectacle" mais là encore, les paysages sont là pour nous faire voyager. C'est ce que j'apprécie dans ce film.

Bodyguard, trop convenu. Je suis d'accord. On la sent arriver à quinze mètres la romance entre la star et son garde du corps. Aucune surprise.

Waterworld, je ne suis pas d'accord : l'idée est originale et sur le fond, il nous amène à réfléchir sur la manière dont nous massacrons notre environnement. C'était un film qui était très avant-gardiste à ce niveau-là. Après, il y a aussi des ficelles scénaristiques trop évidentes et qui, effectivement, sont discutables.

Un Monde Parfait : magnifique, ce film. Et qui m'a arraché quelques larmes... et n'étant pas du genre à chialer comme une midinette devant un film, je le dis sans honte : oui, ce film m'a fait pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mar 5 Nov - 21:13

Waterworld serait bien passé sans Mad Max. Mais là, le film souffre automatiquement de la comparaison, c'est con mais c'est comme ça, les gens n'y ont vu qu'un Mad Max aquatique et ont automatiquement comparé. Je ne suis absolument pas fan de Mad Max mais je lui reconnais son statut de référence du genre. Du coup, tous les films qui suivent dans ce genre lui sont comparés. C'est comme les films d'Heroic Fantasy automatiquement mesurés à l'aune de Conan le barbare de John Milius.

Bodygard, épouvantable, attendu, convenu, chiant. Et cette chanson… Autant je reconnais que Withney Houston avait une voix et une maîtrise technique de cette voix assez incroyable, autant I will always love you m'est devenue insupportable depuis ce film, elle gueule, on dirait une sirène d'alarme ou de navire, c'est infernal… Avec My heart will go on de Titanic, ce sont les deux chansons que je peux plus supporter ou entendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mer 6 Nov - 0:04

Voyageur Solitaire a écrit:
Et cette chanson…

J'ai charmé une ex à moi sur cette chanson... lol!

J'étais jeune, j'étais fou, j'étais insouciant... il y a prescription...



Citation :
Avec My heart will go on de Titanic, ce sont les deux chansons que je peux plus supporter ou entendre.

C'est pas une mauvaise chanson en soi, My Heart Will Go On, mais on l'a tellement entendu qu'au final, elle nous sort par les oreilles... moi, chaque fois qu'elle passe à la radio, je coupe ou je zappe...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3318
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 41
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mer 6 Nov - 18:12

Gorak a écrit:
et avaient connaissance de la poudre à canon, via les Chinois, au XIIIe siècle. Bien avant les Occidentaux.

Le problème n'est pas la. La poudre à canon a été introduite en Europe qu'au XIVeme siècle, donc ce n'était pas possible de la voir à cette période en Europe. Quand à la longue vue c'est véritablement Hans Lippershey qui l'a crée au début du XVIIe siècle, donc on ne pouvait pas la voir en Europe au XIIIeme siècle. Tout comme les avis de recherches imprimés bien avant Gutemberg… Bref beaucoup trop d'anachronismes dans ce film.

En ce qui concerne Costner pour moi son meilleur film c'est les Incorruptibles, épique et entrainant de bout en bout. Pour Waterworld j'aime bien, c'est sur il souffre de la comparaison avec Mad Max, mais son originalité sur l'eau est plutôt intéressante, et le film tient la durée.

Bodyguard ? Chiant, convenu, hollywoodien.     De toute façon pour Costner à partir des années 2000 c'est la chute libre.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mer 6 Nov - 20:09

Warlock a écrit:

Le problème n'est pas la. La poudre à canon a été introduite en Europe qu'au XIVeme siècle, donc ce n'était pas possible de la voir à cette période en Europe. Quand à la longue vue c'est véritablement Hans Lippershey qui l'a crée au début du XVIIe siècle, donc on ne pouvait pas la voir en Europe au XIIIeme siècle. Tout comme les avis de recherches imprimés bien avant Gutemberg… Bref beaucoup trop d'anachronismes dans ce film.

Je pense que le propos est surtout symbolique. S'ils mettent ces deux éléments, c'est pour montrer à quel point les Sarrasins étaient culturellement supérieurs aux Occidentaux à cette époque et que les Croisades - comme il est dit dans le film - étaient une "folie" et une "prétention".

Bien sur, il ne faut pas imaginer les Sarrasins avec des longues-vues comme le fait Azeem ou manier la poudre noire avec autant d'aisance. Mais ils avaient connaissance des principes d'optique, qui leur venaient du savoir des anciens Grecs qu'ils avaient conservé dans leurs bibliothèques. Et quant à la poudre, certains marchands arabes allaient jusqu'en Chine pour faire du commerce et ils ont vu à quoi cela servait là-bas.

Les scénaristes ont juste extrapolé sur ces deux points.

Mais il est vrai que la culture musulmane de cette époque - ce que j'appelle, moi, la période de l'Islam des Lumières - était plus évoluée que la culture chrétienne. Et c'est d'ailleurs à partir des Croisades - et cette rencontre - forcée - entre l'Orient et l'Occident - qui va amener un bouleversement au niveau économique, scientifique, culturel pour progressivement glisser vers la Renaissance.
Je dirais même que la Renaissance, avant d'être européenne et chrétienne, fut d'abord arabo-musulmane.

Citation :
De toute façon pour Costner à partir des années 2000 c'est la chute libre.

C'est comme tout : la "belle gueule" d'Hollywood a vieilli. Il a eu son heure de gloire dans les années 90. Après 2000, c'est la lose totale sa carrière...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Mer 6 Nov - 20:34

Sans tomber dans un anti-américanisme cinématographique, on peut aussi penser que les scénaristes n'ont pas été très regardants sur la vérité historique et nul doute que, à part ceux qui s'y connaissent, les spectateurs américains n'ont pas trouvé ça bizarre et sont même complètement passés à côté…

Autant les britanniques produisent souvent des reconstitutions historiques très soignées, autant le cinéma hollywoodien est beaucoup moins scrupuleux là-dessus. Le meilleur exemple reste celui des Péplums avec décors et costumes "hollywoodiens" et reconstitutions qui n'ont rien d'authentique. Même Gladiator est épouvantable au niveau historique et la Rome reconstituée par Ridley Scott n'a rien à voir avec la véritable cité impériale telle qu'elle était à l'époque (et pourtant, ce n'est pas la documentation qui manque).
Les américains sont dans le divertissement, le grand spectacle avant tout. J'ai envie de dire que l'authenticité historique, ils s'en foutent la plupart du temps. Ce Robin des bois est bâti autour de Costner, de sa belle gueule, ça pète et ça cascade de partout, c'est le principal pour le public visé.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1854
Date d'inscription : 09/12/2012

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Jeu 7 Nov - 22:47

J'ai toujours eu un peu de mal à comprendre ce faux débat sur la vérité historique. Vous regardez un documentaire sur les conflits de succession en Grande-Bretagne au XIIe siècle ou vous regardez une histoire d'amour, une vengeance, un divertissement ? Surtout que le sujet c'est Robin des bois ... je veux dire Robin des bois, « un personnage fictif, héros légendaire et archétypal du Moyen Âge anglais ». Moins historique, tu meurs. Il faut arrêter de faire des procès d'intention à des films qui, dans tous les cas, n'ont jamais eu la moindre prétention à l'authenticité historique. Vos adorez Excalibur, mais les chevaliers en armures de plates, c'est le XVe siècle ... un peu loin de l'époque prétendue d'Arthur. Ce n'est donc pas la vérité historique qui vous plaît, mais comment l'histoire vous est racontée. C'est le même procès depuis des siècles que l'on avait déjà avec Salammbô de Flaubert où un historien lui a fait par lettres interposées tout un scandale parce que le livre ne respectait pas la vérité historique connue de l'époque. Mais Flaubert n'écrivait pas un pensum sur les Guerres puniques, mais une histoire d'amour antique, avec un fond historique, comme décors. Aucun film - et je ne m'avance pas - ne respecte jamais la vérité du réel. Les enquêtes sont trop rapides, les actions impossibles, les PC trop rapides et tous craquable en 3 minutes par l'expert du coin, les chevaliers trop beaux, les objets plus réel que le réel : ben oui, il faut en deux heures emporter le spectateur, avoir une narration fluide et efficace et donc déformer, travestir, tordre un peu la réalité. Même des films au sujet éminemment historique ne respectent pas le réel, comme JFK d'Oliver Stone (où ce dernier choisi ce qu'il veut dire, quelle vérité il veut montrer). Il dit lui-même : « c'était un film dramatique et non un documentaire. J'ai dû mélanger des personnages et des situations pour pouvoir tout dire en trois heures ».
Alors de mon point de vue, on est parfaitement en droit de trouver le Robin Hood de Costner mauvais, mais certainement pas pour ces anachronismes, puisque l'objet du film est d'avoir un décor où placer son histoire - et l'histoire, les personnages et les sentiments, voilà ce qui compte, ce qui a toujours compté si l'on veut raconter. D'ailleurs le public a plutôt suivi : 48 millions de budget, pour 390 500 millions de recettes, dont 225 à l'international ... Je ne pense pas que les soucis de longue-vue ait gêné grand monde.
Pour parler de manière plus personnelle, j'estime que c'est un bon blockbuster qui fait le taf, qui fait passer un bon moment de détente et de dépaysement et qui mérite tout à fait la place que lui accorde Gorak - même si ce n'est pas mon cas (j'aime bien ce film, sans plus).

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3318
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 41
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Jeu 7 Nov - 23:40

Perso je n'ai jamais dit que je détestais ce film, juste qu'en tant que historien de formation les anachronismes trop gros dans ce film sont dérangeants.

Si je dois juger ce film en lui même il reste sympathique mais sans plus, ça se regarde. Mais en son temps, quand j'étais ado. Maintenant je suis passé à autre chose et je ne le regarderai plus
Revenir en haut Aller en bas
Astre*Solitaire

Astre*Solitaire

Masculin Messages : 1854
Date d'inscription : 09/12/2012

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Jeu 7 Nov - 23:59

^^ Je n'ai jamais dit non plus que tu avais dit que tu détestais - juste que je comprenais qu'on puisse ne pas aimer ce film.
Disons qu'avec le temps et l'âge, je te rejoins sur ce point : ce film que j'avais aimé à sa sortie, pourrait me faire passer une bonne soirée aujourd'hui, sans plus. Mais j'ai tellement d'autres films à voir, que bon... Les incohérences internes au film, c'est souvent cela qui moi, me gêne. Les anachronismes, non - si je les vois - ils ne suffisent pas. Je les oublie vite.

_________________
Goburlicheur de chrastymèles
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 0:39

Si l'on s'en tient aux anachronismes, alors il ne faut pas non plus regarder Braveheart tant ce film est truffé de conneries sur le plan historique.

Et pourtant le film est bon, l'histoire est belle et certains plans sont juste sublimes.

Cela n'empêche pas de pointer les erreurs de ce film, à commencer par le port du kilt qui, chez les Ecossais, n'existe pas avant le XVIIIe siècle. Et aussi la bataille de Stirling qui n'eut pas lieu, comme on nous la présente, dans une vaste plaine mais autour d'un pont...
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
VIC

VIC

Masculin Messages : 3406
Date d'inscription : 18/01/2012

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 6:57

Il y a quand même pire comme anachronisme. Dans la Folle histoire du monde, de Mel Brooks, au temps de la Rome Antique, il y avait un romain qui écoutait du hip hop avec un soundblaster typique des années 80.
Pire, et toujours dans la Rome antique, dans le film français 2H moins le quart avant Jesus Christ, on peut reconnaître Coluche et Michel Serrault. Or, ces deux acteurs français sont de la fin du XXè siècle, ils ne pouvaient dont pas être là du temps de Jesus Christ. Par ailleurs, ils parlent français dans le film, alors que ça aurait dû être du latin. On prend vraiment les telespectateurs pour des cons.
Revenir en haut Aller en bas
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 10:07

VIC a écrit:
Il y a quand même pire comme anachronisme. Dans la Folle histoire du monde, de Mel Brooks, au temps de la Rome Antique, il y avait un romain qui écoutait du hip hop avec un soundblaster typique des années 80.
Pire, et toujours dans la Rome antique, dans le film français 2H moins le quart avant Jesus Christ, on peut reconnaître Coluche et Michel Serrault. Or, ces deux acteurs français sont de la fin du XXè siècle, ils ne pouvaient dont pas être là du temps de Jesus Christ. Par ailleurs, ils parlent français dans le film, alors que ça aurait dû être du latin. On prend vraiment les telespectateurs pour des cons.

Joli, Vic. lol!
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 14:44

Désolé, mais personnellement, sur les films historiques, je suis un puriste, un gardien du temple. Je ne parle pas des films qui datent de 30 ou 40 ans et où les connaissances des historiens n'étaient pas les mêmes qu'aujourd'hui, ce qui explique certains clichés, certaines erreurs.
Mais quand on voit aujourd'hui les moyens et les connaissances qu'on a, faire un film historique avec de tels anachronismes ou qui n'a rien à voir avec la réalité de l'époque, surtout quand on a un budget conséquent qui permet de consulter des spécialistes de l'époque, je n'accepte pas. C'est de la trahison, du mépris, de la facilité. Et ça continue à véhiculer des clichés éculés, Néron a brûlé Rome, Marie-Antoinette a dit :"S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche !" et autres. Quand on s'appelle Sofia Coppola, avec un tel nom et les moyens dont on dispose, on ne massacre pas ainsi le personnage et l'époque de Marie-Antoinette. Pareil pour un type bourré de talent comme Ridley Scott et dont le Gladiator est épouvantable niveau historique.

Je sais, on va me dire que le Marie-Antoinette de Coppola n'est pas vraiment une biographie de la dernière reine de France mais une métaphore. Il n'empêche que beaucoup de gens que j'ai rencontré et qui ont aimé le film sont quasiment persuadés que ça se passait comme ça à Versailles, que Marie-Antoinette se biturait au champagne, s'enfilait des gâteaux à longueur de journée et s'envoyait en l'air avec Axel de Fersen sur la pelouse de Trianon… Sans parler de la comtesse de Provence qui accouche dans le film alors que la vraie n'a jamais eu d'enfants ou de Madame du Barry en brune alors qu'elle était blonde.
Pareil pour Gladiator : non, Marc-Aurèle n'a jamais eu l'intention de restaurer la République, non il n'a pas été tué par son fils Commode (il est mort de la peste), non Rome n'était pas, architecturalement, comme on la voit dans le film avec des coupoles Renaissance, sans fontaines ni jardins, ni collines.

Je suis bien d'accord avec Astre sur le fait que ces films sont, majoritairement, des divertissements. Mais il y a un minimum, merde. Sinon, c'est la porte ouverte au grand n'importe-quoi, autant mettre Cléopâtre fumant une Camel, Marie-Antoinette en train de téléphoner et dire aux gens que c'est la vérité historique.
On peut violer l'Histoire, mais à condition de lui faire de beaux enfants. Si ce n'est pas le cas, au moins, on ne prétend pas faire un film "historique". Autant je bave d'admiration devant un Kubrick qui nous réalise un Barry Lyndon en lumières d'époque, intégralement éclairé à la bougie, un Visconti qui nous offre un Guépard avec de vraies robes à corset comme à l'époque, un Cameron qui nous reconstitue le Titanic dans les moindres détails, autant, je ne peux pas accepter le n'importe quoi, surtout, encore une fois, quand on a les moyens financiers ou matériels de faire vraiment historique.

Cela ne m'empêche pas d'apprécier les films dont nous avons parlé. Mais qu'on ne vienne pas prétendre que ce sont des films historiques. Car ces anachronismes, ces conneries, certains spectateurs les prennent pour argent comptant et ça continue d'entretenir les clichés, les idées reçues et l'ignorance sur certaines époques, certains faits ou/et personnages historiques. Et ça, ça n'est pas acceptable : ça devient de la désinformation, voire de la manipulation. On fait croire aux gens que ça c'est passé comme ça alors que ce n'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

Gorak

Masculin Scorpion Messages : 5495
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 16:39

Voyageur Solitaire a écrit:

Je sais, on va me dire que le Marie-Antoinette de Coppola n'est pas vraiment une biographie de la dernière reine de France mais une métaphore. Il n'empêche que beaucoup de gens que j'ai rencontré et qui ont aimé le film sont quasiment persuadés que ça se passait comme ça à Versailles, que Marie-Antoinette se biturait au champagne, s'enfilait des gâteaux à longueur de journée et s'envoyait en l'air avec Axel de Fersen sur la pelouse de Trianon… Sans parler de la comtesse de Provence qui accouche dans le film alors que la vraie n'a jamais eu d'enfants ou de Madame du Barry en brune

Oui, Sophia Coppola l'a dit en interview : elle n'a jamais prétendu faire un film historique mais se servir du personnage pour faire une fable moderne et glamour. Il faut voir ce film comme une allégorie du féminisme, de la femme libérée, qui s'assume, et non comme un documentaire historique. Le problème, c'est que beaucoup de gens ont pris ce film au premier degré.

Citation :
Cela ne m'empêche pas d'apprécier les films dont nous avons parlé. Mais qu'on ne vienne pas prétendre que ce sont des films historiques.


J'ai "Braveheart" en VHS ; j'aime ce film et je l'apprécierais toujours. Mais il est truffé de conneries sur le plan historique. Comme Gladiator mais il n'empêche que l'un et l'autre sont bien montés, bien réalisés, et offrent des scènes d'une grande intensité épique.

De toute façon, j'ai l'impression que les Américains sont vraiment peu doués pour nous pondre des films (ou des séries) vraiment historiques... même les grandes sagas sur leur propre histoire sont bancales à ce niveau-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
Voyageur Solitaire

Masculin Messages : 7364
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Ici et ailleurs...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 17:29

Pour Marie-Antoinette, je suis bien d'accord et j'ai le DVD… Car le film, une fois ses énormités et erreurs enlevées, a son esthétique, sa photographie, son rythme et se révèle plaisant à regarder. C'est une métaphore, à travers la dernière reine de France, de la jeunesse, de l'adolescence. Mais je fais la part des choses et je sais à quoi m'en tenir.
Seulement, comme tu l'as souligné, beaucoup de gens l'ayant vu ont vraiment cru que c'était comme ça la vie à Versailles, que Marie-Antoinette était et vivait comme ça. Pire encore, le film s'arrête à l'invasion de Versailles, ne montre rien de la suite, c'est à dire de toute la période où Marie-Antoinette va se révéler, au travers des épreuves. Aux USA, j'ai bavardé avec des connaissances qui, se fiant au film, pensaient qu'elle avait survécu à la Révolution…

Le pire, c'est que Sofia Coppola a répété s'être inspirée de la biographie de la reine par Antonia Fraser, biographie que j'ai lue. Pas la meilleure certes, mais quand on voit le nombre de conneries historiques du film, on se demande comment Sofia Coppola l'a lue… Je regrette, mais quand on s'appelle Coppola et qu'on a de tels moyens (dont l'autorisation de tourner à Versailles même), on a un minimum de respect pour son personnage et surtout, pour son public.
Revenir en haut Aller en bas
http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

Warlock

Masculin Taureau Messages : 3318
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 41
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1Ven 8 Nov - 18:10

Et encore parfois c'est pire que de l'anachronisme mais du mensonge, de la manipulation comme dans Master and Commander.

Un film de propagande anti français, surfant à l'époque de la guerre en Irak. La on est dans le scandale pur et simple. Ou comment travestir l'histoire sciemment pour tomber dans une propagande infâmante.

Pour le reste je rejoins VS, malheureusement pour le grand public qui n'y connaît pas grand chose en histoire, il prendra pour argent comptant de ce qu'il verra à l'écran. Sans prendre le recul nécessaire sur un film historique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Empty
MessageSujet: Re: ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)   ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991) Icon_minitime1

Revenir en haut Aller en bas
 
ROBIN DES BOIS - PRINCE DES VOLEURS (1991)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Robin des bois ? Non...
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» mes décorations en bois
» [Matroos] Est-il possible d'éveiller d'autres objets en bois sorcier que les vivenefs ?
» {Jour 8} Saint Robin, ville noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA LANTERNE MAGIQUE :: Films et séries en général-
Sauter vers: