AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Sam 7 Déc - 10:09


Ces lignes ont été écrites en août 1970 ! Shocked 

Visionnaire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Sam 7 Déc - 12:49

Connais pas. Merci pour la découverte Wink , je vais voir ce que je trouve sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Sam 7 Déc - 13:56

Excellente découverte !

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Sam 7 Déc - 17:17

Je l'ai découvert moi aussi ce matin grâce à la radio suisse qui faisait une émission sur lui.

Vous pouvez l'écouter en podcast si vous voulez. Arrow ici

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Mer 5 Fév - 18:44


FANNY DURBACH

Un peu avant 1844, une fille d'honorables bourgeois de Montbéliard, nommée Fanny Durbach, partit comme tant d'autres de ses concitoyens, chercher l'El Dorado dans la grande Russie. On les appelait les "Russiens".

Souvenir des temps anciens, lorsque la princesse Dorothée de Wurtemberg était devenue la grande-duchesse, puis tsarine, Maria-Feodorovna. Montbéliard n'avait cessé de tisser des liens avec la Russie.

Ainsi, Fanny Durbach ne tarda pas à se faire engager comme préceptrice dans l'entourage du barine Ilja Petrovitch Tchaïkovski. On l'avait emmenée dans la propriété familiale, à Votkinsk, dans le gouvernement de Viatka, à trois semaines de Saint-Petersbourg.
Dans cette maison, en 1840, était né Piotr Ilitch Tchaïkovski. Il fut élevé par Fanny Durbach. Elle s'attacha à l'enfant et lui donna même un charmant surnom : "Pétia". C'était un gamin difficile, sensible, instable, parfois colérique mais souvent adorable. Elle lui fit son éducation, lui apprenant le français et lui donna ses premières leçons de solfège car l'enfant avec un don inné pour la musique. Elle l'aida à composer des vers en français et lui chanta, le soir, des comptines du "Pays" et lui inspira même, dit-on, le culte de la Lorraine Jeanne d'Arc à qui il consacrera plus tard son premier opéra.

Puis vint le temps de la séparation. Pétia était en âge de poursuivre ses études dans les grandes écoles. Fanny retourna à Saint-Petersbourg. Enfin, en 1867, elle retrouva sa maison natale, 28 rue des Granges (aujourd'hui rue Clémenceau), où elle vécut en donnant des leçons de français et de russes aux jeunes que la Russie attirait à leur tour.

Les années passèrent et puis un jour de 1892, elle lut dans le journal qu'un grand musicien russe donnait un récital à Paris. Elle en fut toute bouleversée. Était-ce son élève d'autrefois ? Était-ce son cher petit Pétia ? Bercée d'un immense espoir, insensé comme dans un rêve, elle lui écrivit aussitôt.

Le lendemain même, on frappait à la porte de son petit logement. C'était bien lui, son petit Pétia. Ses cheveux, sa barbe étaient grisonnants mais son front, son nez, ses yeux malicieux, oui, c'était lui.
Il la retrouvait, lui aussi, sa chère Fanny, sa "Nanya", vieillie, courbée par le poids des ans, elle avait 70 ans, pauvre sans doute, mais toujours la même, vive et jeune d'esprit. Il voulait l'emmener, la soustraire à cette vie médiocre, lui faire partager cette gloire qu'il lui devait un peu, lui faire une pension honorable. Mais Fanny Durbach refusa tout. Elle était trop heureuse de ces instants bénis, de le revoir. Elle n'en avait jamais tant espéré et n'avait qu'un seul désir, terminer sa vie dans sa ville natale.
Aussi, durant quelques jours, elle lui fit visiter la cité des Princes. Ils rencontrèrent, ils invitèrent des Russiens. On évoqua les beaux jours de Votkinsk, les immenses steppes ondulantes sous la brise d'été, ou silencieuses, comme étouffées par le neige en hiver, les grandes taïgas, les longues courses en troïka, pour aller rendre visite aux barines du voisinage.
Sur tout cela planait le souvenir d'un pays étrange, où ils avaient vécu heureux, où ils avaient été très souvent des personnalités.

Puis Pétia repartit. Son destin n'était pas à Montbéliard, mais sur les routes du monde où son oeuvre attirait les foules enthousiasmées.
Hélas ! Quelques mois après cette visite, le grand compositeur, qui avait appris ses premières gammes avec sa chère Nanya, disparaissait à Saint-Petersbourg, emporté par le choléra.

Aujourd'hui, les plus grands opéras de l'artiste, "Casse-Noisette", "Le Lac des Cygnes" ou encore "La Dame de Pique", continuent de remplir les plus grands théâtres du monde mais qui sait que, peut-être derrière toutes ces merveilleuses légendes, il y a le souvenir d'une Montbéliardaise exilée dans la grande Russie qui le consolait de ses petites tristesses enfantines avec ces belles histoires ?

Au cimetière de Montbéliard, il y a une tombe, toute mangée par les mousses, effritée par les intempéries. A peine peut-on y lire un nom : FANNY DURBACH (1822-1901).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 9 Fév - 17:45

Paul, le déserteur qui devînt Suzanne...

 

Un personnage incroyable pour une histoire de fous, mais authentique. L'auteur de BD Chloé Gruchaudet vient de l'adapter en BD (album titré Le mauvais genre) et de décrocher par là même le grand prix du festival de la BD d'Angoulême. Une histoire racontée également dans le livre La garçonne et l'assassin.

Voici donc Paul Grappe, soldat de la Première Guerre Mondiale, plongé dans l'enfer des tranchées et qui, traumatisé, décide de déserter. Il rejoint Paris et sa femme Louise qui le cache dans un premier temps, mais l'enfermement le rend fou. Un jour, il ose l'impensable : il rase sa moustache, se maquille soigneusement, revêt une des robes de sa femme et sort arpenter les rues de la capitale. Cela devient une habitude, un jeu, et Paul le soldat des tranchées devient, avec la complicité de sa femme, Suzanne, coquette parisienne. Louise apprend à son mari à s'habiller, se maquiller, se tenir et comporter en femme. Une "supercherie" qui va durer des années ! Fasciné par ce double féminin qu'il se découvre, Paul/Suzanne va tomber dans une certaine ambiguité, va prendre l'habitude de hanter les allées du bois de Boulogne pour y jouer les voyeurs et finalement s'adonner aux expériences sexuelles les plus diverses.
Paul vivra donc en femme jusqu'en 1925 : à cette date, le gouvernement décrète une amnistie complète pour les déserteurs, la comédie n'a plus lieu d'être, Suzanne peut redevenir Paul. Le retour à sa véritable identité est difficile, son couple et sa complicité avec sa femme n'y survivront pas...

Personnage des plus atypiques que cet homme marié devenu déserteur et qui va découvrir une part de lui-même qu'il ignorait avec l'aide et la complicité de sa femme. Les années 1920, les fameuses "années folles", furent une période d'émancipation sexuelle, propice à l'éclosion d'un personnage aussi ambigu et troublant, dérangeant même. Au-delà de l'aspect sexuel de Paul/Suzanne, il n'en reste pas moins l'histoire étonnante et vraie du déserteur recherché qui trompa son monde, déguisé et vivant en femme à la vue de tous, pendant environ 10 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 9 Fév - 20:29

Cela rappelle Charles-Geneviève-Louis-Auguste-André-Timothée d'Éon de Beaumont, dit le « chevalier d'Éon » ( 1728 -1810) auteur, diplomate et espion français.

Il est resté célèbre pour son habillement qui le faisait passer pour une femme. À sa mort cependant, il fut reconnu par un concile de médecins comme de sexe masculin et parfaitement constitué.


Il naît à Tonnerre où son père de petite noblesse est élu maire et y commence ses études, puis, en 1743, les poursuit à Paris  et obtient un diplôme en droit civil et en droit canon en 1749 à 21 ans. Dans la lignée de sa famille de noblesse de robe, il s'inscrit comme avocat au Parlement de Paris le 22 août 1748. Il montre également des talents en équitation et en escrime. Il se met à écrire, publie en 1753 plusieurs Considérations historiques et politiques. L’ouvrage étant remarqué, le jeune homme se crée un réseau de relations, dont le prince de Conti, cousin du roi Louis XV qui le nomme censeur royal pour l'Histoire et les Belles-Lettres

Il est recruté dans le « Secret du Roi », cabinet noir de Louis XV qui mène une politique en parallèle des conseils officiels. Il est aussitôt dépêché à la Cour de Russie comme secrétaire d'ambassade en juin 1756, alors que débute la guerre de Sept Ans, pour obtenir de la tsarine Élisabeth une alliance avec la France. Il racontera plus tard, dans la publication romancée de ses Mémoires  en 1836, y avoir été « lectrice » de la tsarine sous le nom de Lia de Beaumont. Celle-ci aurait percé à jour le déguisement et aurait tenté de consommer, mais il serait resté mou et aurait été traité de fou. À la cour russe, la tsarine donnant des bals costumés où l'on inversait les rôles (les hommes devaient être vêtus en femme et les femmes en homme), il prend sans doute plaisir à se travestir, sa faible corpulence lui permettant de mystifier tout le monde.

Il est de nouveau à Saint-Pétersbourg comme secrétaire d'ambassade de 1758 à 1760. Il porte le texte du traité d'alliance au roi à Versailles où il arrive deux jours avant le courrier dépêché par la tsarine. Le roi le récompense en lui donnant un brevet de capitaine de dragons en 1760. Il participe aux dernières campagnes de la guerre de Sept Ans où il est blessé et quitte l'armée en 1762 pour redevenir agent secret.

Il est envoyé à Londres en 1762, où il collabore, en tant que « Secrétaire de l'Ambassade de France pour la conclusion de la paix générale » auprès de l’ambassadeur le duc de Nivernais, à la rédaction du traité de paix de Paris qui sera signé le 10 février 1763. Sa grande habileté diplomatique et la subtilisation des documents préparatoires au traité, alors que la France est vaincue par l'Angleterre qui veut s'emparer de tout l'empire colonial français, lui vaut de recevoir une des plus rares distinctions du temps : l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.

Parallèlement, il est chargé par le Secret du Roi de la composition d’un plan d’invasion sur la Grande-Bretagne, plus précisément d'un projet de descente sur l'Angleterre et le Pays de Galles. Il est nommé alors ambassadeur par intérim lorsque le duc de Nivernais malade retourne à Paris. Dans l'attente d'un nouvel ambassadeur, une guerre ouverte s’installe alors à l’ambassade de France, deux camps se forment et une guerre de libelle voit le jour.
En 1763, Louis XV demande l’extradition du chevalier mais la législation anglaise l’interdit. Redevenu simple particulier, il continue par provocation d’aller à l’ambassade de France et divulgue en 1764 des secrets d’État et une partie de sa correspondance personnelle, étant prêt à saborder sa carrière afin de discréditer Guerchy et de faire chanter le roi en révélant notamment l'ordre de mission du roi pour le débarquement. Le conflit est marqué par plusieurs procès devant la Cour de sa Majesté britannique.

Lors d'un autre procès, un témoin surprise accuse l’ambassadeur de France d'avoir tenté d’empoisonner son ex-secrétaire lors d'un repas. Le dernier procès, en septembre 1767, donne raison au chevalier d’Éon qui poursuit alors son métier d'espion et reçoit à nouveau sa pension. Devant comparaître à l'un de ses nombreux procès mais n'ayant ni avocat, ni témoins, il préfère se dérober et se déguiser alors en femme et se réfugie chez un ami. En fait, disgracié et tombant dans l'oubli depuis qu'il a abandonné le chantage, il éprouve le besoin de provoquer en se travestissant en femme et de répandre la rumeur qu'il a toujours été une femme.

En 1783, le roi le laisse revenir à Paris. En novembre 1785 muni d'un passeport, il regagne la Grande-Bretagne où le propriétaire londonien de son appartement lui réclame ses loyers alors qu'il ne bénéficie plus de sa rente. Bien qu'ayant accueilli favorablement la Révolution française et proposé à l'Assemblée nationale de conduire une unité d'Amazones, il perd en effet sa pension. La déclaration de guerre du 1er février 1793 et de lourdes dettes le contraignent à demeurer sur le sol britannique. Il se retrouve dans une demi-misère, doit survivre par des duels en escrime et  doit vendre sa bibliothèque en 1791. Il est finalement recueilli par une dame britannique de son âge, la veuve Mrs Mary Cole. Il continue de se battre en escrime, toujours en habits de femmes (gardant une agilité malgré une forte corpulence), jusqu'à l'âge de 68 ans. Il est gravement blessé lors d'un dernier duel en août 1796, par un fleuret qui casse et qui lui transperce le poumon.

En 1804, il est emprisonné pour dettes ; libéré, il signe un contrat pour publier une autobiographie mais est paralysé à la suite d'une chute due à une attaque vasculaire. Grabataire, il vivra encore quatre ans dans la misère, avant de mourir, à Londres, le 21 mai 1810 à l'âge de 82 ans.

En effectuant la dernière toilette de la défunte, on découvre avec stupéfaction que cette vieille dame… est un homme. Le chirurgien M. Copeland accompagné de dix sept témoins, membres de la Faculté médicale de la Grande-Bretagne déclare dans un rapport médico-légal, en1810 : « Par la présente, je certifie que j'ai examiné et disséqué le corps du chevalier d'Éon en présence de M. Adair, de M. Wilson, du père Élysée et que j'ai trouvé sur ce corps les organes mâles de la génération parfaitement formés sous tous les rapports »



Mademoiselle de Beaumont,
chevalier d'Éon

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 9 Fév - 20:46

Le chevalier d'Eon est entré dans la légende. Un contemporain de Napoléon résumera ainsi sa vie :"Après avoir été pendant plus de 30 ans un fringuant capitaine des Dragons, il fût pendant 40 ans une femme charmante..."
Il semble qu'il était aidé par un physique assez androgyne, une carrure étroite et une pilosité peu développée. Son histoire et son goût pour le travestissement ne doivent pas faire oublier qu'il fût un agent secret remarquable et un guerrier de premier ordre.
Il entretenait autour de lui un parfum de mystère et de scandale, les parieurs anglais misaient des fortunes sur son véritable sexe. Homme ? Femme ? Jouant le jeu, il se laissait courtiser par les deux sexes et aimait brouiller les pistes.

Etait-ce un jeu, un besoin ? Se sentait-il femme dans un corps d'homme ? Mystère. On ne sait rien non plus de sa sexualité, comme il fallait s'y attendre avec un tel personnage, la légende a pris le pas sur la vérité historique et on lui prête quantité de relations aussi bien avec des hommes que des femmes alors que d'autres le voient sans vie sexuelle. Il aurait été atteint de ce que l'on apelle l'éonisme, le besoin pour un homme d'adopter les vêtements, l'attitude et le comportement féminin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 16 Fév - 10:37

S.M Philippe Boiry, roi d'Araucanie et de Patagonie, est mort le mois dernier dans une indifférence quasi générale...  Sad 


Citation :
Philippe Boiry, "prince" d'Araucanie et de Patagonie, est décédé

lepoint.fr

La Maison royale d'Araucanie et de Patagonie et les amis du peuple mapuche ont annoncé dans "Le Figaro" la mort du "prince" de 86 ans.



Le "prince" d'Araucanie et de Patagonie Philippe Boiry est décédé dimanche en Dordogne à l'âge de 86 ans, ont annoncé mercredi dans le carnet du Figaro sa famille et la "Maison royale d'Araucanie et de Patagonie et les amis du peuple mapuche". Le royaume éphémère d'Araucanie et de Patagonie, dit également aussi royaume de Nouvelle-France, s'étendait au XIXe siècle sur des terres appartenant aujourd'hui à l'Argentine et au Chili.

Un aventurier français, Antoine de Tounens, s'était proclamé roi de cette région australe en novembre 1860 sous le nom d'Orélie-Antoine Ier, avec le soutien des indigènes mapuche. Il avait été emprisonné par les autorités chiliennes, puis réexpédié vers la France. Sa vie avait été retracée sous la plume de Jean Raspail dans Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie paru chez Albin Michel en 1981, date à laquelle l'écrivain s'était proclamé consul général de Patagonie.

Une monnaie du "royaume"

À la mort d'Antoine de Tounens en 1898 en France, le titre de "roi" ou de "prince" d'Araucanie et de Patagonie s'était transmis par désignation et sans interruption, ses successeurs "régnant" loin de leurs terres. Philippe Boiry, né le 19 février 1927 en Dordogne, lointain descendant d'une cousine d'Orélie-Antoine Ier, avait ainsi reçu le titre en 1951 de Jacques-Antoine Bernard, dit "Antoine III", directeur des éditions du Mercure de France.

Dès sa désignation, comme sixième de la lignée de la "maison royale", le "prince" Philippe avait publiquement pris position pour soutenir le peuple mapuche dans sa lutte pour les droits de l'homme qu'il estimait "bafoués" par l'Argentine et le Chili. Il présidait des cérémonies commémoratives et autorisait l'émission de timbres, de médailles et de pièces de monnaie du "royaume". Philippe Boiry avait créé en 1980 la faculté libre des sciences de la communication de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). Il était chevalier de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite, titulaire de la Croix du combattant volontaire 1939-1945, commandeur des Palmes académiques et officier des Arts et Lettres.



Le nouveau roi de Patagonie : Antoine IV

Antoine IV a été élu en succession du Prince Philippe Boiry par le Conseil de Régence en 2014.

--------------------------------------------------------------------


Si vous ne connaissez pas encore cette histoire, je vous conseille vivement la lecture de "Moi, Antoine de Tounens, roi de Patagonie" de Jean Raspail :


L'aventure extraordinaire d'un explorateur Français qui prit fait et cause pour les indiens Mapuche dans leur lutte contre les autorités chiliennes au point de devenir leur roi.

Une histoire passionnante, émouvante, romantique et en plus, une formidable invitation au voyage dans une région du monde assez ignorée du grand public, hier comme aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
VIC



Masculin Messages : 2736
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 16 Fév - 13:33

Jamais entendu parlé de ce personnage. Le réseau des bibliothèques municipales de Paris en ont quelques exemplaires. Je note ...

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 16 Fév - 15:37

C'est fascinant cette histoire. Une fois qu'on a ouvert ce bouquin, on ne peut plus décrocher tellement le rythme de cette aventure nous emporte.

Par contre, je ne l'ai pas chez moi. C'était un livre que j'avais découvert et emprunté à ma bibliothèque municipale. Il faudra quand même je m'en commande un exemplaire sur le net... j'ai sérieusement envie de le relire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 16 Fév - 21:35

Aux états unis aussi y' a eu quelques illuminées pour se proclamer roi ou empereur de tel ou tel morceau d'état au temps de la ruée vers l'or. Sauf qu'eux n’étaient reconnus par personnes et étaient sources de moqueries des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 16 Fév - 21:44

L'histoire du royaume de Patagonie est beaucoup plus romantique et n'a rien à voir avec une quelconque course à l'or. Au contraire, Antoine de Tounens a contribué à redécouvrir le peuple Mapuche.

C'est plus une épopée romantique qu'autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Albatur



Masculin Poissons Messages : 1957
Date d'inscription : 12/01/2012
Age : 42
Localisation : Ivalice
Emploi/loisirs : Aucun. Travailler ça fatigue
Humeur : Ours mal léché

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 16 Fév - 22:09

là non plus pas d'or en jeu, j'ai cité cet exemple pour situer la période (aux environ des années 1860-1880)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://frederic.cuvilly.perso.neuf.fr/main.php?page=Blank
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Lun 17 Fév - 17:24

Oui, c'est même le thème d'un épisode BD de Lucky Luke, L'empereur Smith. L'histoire est inspirée d'un personnage réel auquel Morris consacre une courte référence à la fin de l'album, un doux dingue qui s'était proclamé roi de son coin perdu dans l'Ouest. Par sympathie pour lui, les gens jouaient le jeu et, mine de rien, il y eût beaucoup de monde à son enterrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Lun 24 Fév - 22:23

Alice Hertz-Sommer, la doyenne des survivants


Hommage à Alice Hertz-Sommer qui vient de s'éteindre à l'âge de 110 ans. Cette remarquable pianiste était la doyenne des survivants de l'Holocauste. Déportée en 1943 avec son mari (qui mourra en déportation) et son fils (qui survivra pour mourir en 2001), cette femme passionnée de musique a survécu à l'Enfer en jouant de la musique avec d'autres détenus, parfois pour ses bourreaux et maîtres du camp où elle était internée mais aussi pour les autres détenus.
Libérée par les soviétiques, elle émigre en Israël en 1949, puis accompagne son fils, violoncelliste, en tournée à travers le monde.
A l'âge de 103 ans, elle raconte sa vie dans un livre, Un jardin au milieu de l'Enfer, best-seller traduit en sept langues. A 97 ans, elle continuait à nager régulièrement et à 107 ans consacrait deux heures et demie par jour au piano. Le secret de sa longévité ? "Optimisme et discipline" disait-elle.

"Je n'éprouve aucune haine envers l'Allemagne et les allemands. J'ai trop à faire pour être pessimiste ou haineuse, je suis juive, mais c'est Beethoven et la musique qui sont ma religion, ma vie a été merveilleuse grâce à la musique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Mer 12 Mar - 18:17

Le dernier de Fukushima


Il se nomme Naoto Matsumura. Cheveux blancs, visage souriant, attitude discrète, un japonais comme tant d'autres.
Comme tant d'autres japonais, sa vie a basculé le 11 mars 2013. Ce simple fermier de 53 ans a refusé d'obéir alors à l'ordre d'évacuation lancé par le gouvernement après la catastrophe de la centrale de Fukushima, distante de 20 kilomètres de sa ferme. Il a refusé de partir en raison de sa mère, très âgée et très malade. Pendant trois jours, il est resté enfermé avec elle dans sa maison. Au bout de ces trois jours, il en est sorti pour découvrir un monde désert, silencieux et abandonné.
Il a alors découvert un chien affamé qu'il a nourri. Peu de temps après, des aboiements lui ont fait découvrir un autre canidé tout aussi affamé qu'il a également recueilli. Adepte du Shintoïsme, courant religieux qui vénère les esprits de la nature, notre homme a alors décidé de venir en aide aux animaux abandonnés... et irradiés. Sans électricité, avec juste un téléphone, un PC et un générateur, il a recueilli tous les animaux des environs pour leur venir en aide, les nourir, les soigner.
Le combat de cet homme a été rapporté sur le net et les résaux sociaux. En peu de temps, il est devenu un héros dans tout l'archipel et dans le monde entier. Un livre lui est consacré : "Le dernier de Fukushima".
Aujourd'hui, Naoto Matsumura vit toujours chez lui, dans sa petite ferme avec ses animaux, en pleine zone interdite et irradiée. Il ne se fait guère d'illusions : pour l'instant, il va bien mais les médecins s'attendent à le voir développer un cancer ou de sérieux problèmes dans les années à venir.
Serein, imperturbable, Naoto Matsumura continue à prendre soin de ses protégés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Mer 18 Juin - 22:26

Jane Goodall


Jane Goodall est née le 3 avril 1934 à Londres. Elle découvre sa passion pour les animaux alors qu’elle était encore enfant. Plus tard, elle réalisa son rêve de toujours : voyager en Afrique et travailler dans la nature, avec les animaux. L’Institut Jane Goodall, fondé en 1977, mène aujourd’hui encore des actions de recherche, d’éducation et de conservation de la biodiversité.

A 23 ans, Jane réalise son rêve de voyager en Afrique en répondant à l’invitation d’une amie. Elle s’embarque alors pour le Kenya. La vie de Jane Goodall prend un tournant décisif lorsqu’elle fait la connaissance du Docteur Louis Leakey, paléontologue et anthropologue réputé pour ses études sur les chimpanzés. Impressionné par les connaissances de Jane Goodall, il l’embauche comme assistante. Ensemble ils partent avec Mary Leaky à la gorge d’Olduvai pour faire des fouilles fossilifères pendant trois mois. À leur retour à Nairobi, Jane Goodall commence à travailler dans le Musée National.
Plus tard, Louis Leaky est convaincu que Jane Goodall est la bonne personne pour étudier une communauté de chimpanzés sauvages vivant au bord du lac Tanganyilka en Tanzanie. Le but de cette étude est de rassembler le maximum d’informations sur le mode de vie de ces animaux. Compte tenu des réticences du gouvernement britannique à autoriser une jeune femme à vivre seule en Afrique au milieu des animaux sauvages, la mère de Jane décide de l’accompagner pendant le premier trimestre.

Quelques mois après son installation au cœur de la jungle et à force de détermination, Jane Goodall finit par habituer les chimpanzés à sa présence parmi eux. Lors de l’une de ses séances d’observation, elle voit un chimpanzé fabriquer un outil et s’en servir pour attraper des insectes. Cette découverte remet en question la théorie faisant de l’homme le seul être à savoir fabriquer des outils et à s’en servir. Suite aux études menées par Jane Goodall, on sait maintenant que les chimpanzés et les hommes ont des ressemblances biologiques : ils ont des habiletés intellectuelles, ils chassent pour s’approvisionner en viande, ils se servent d’outils et les membres d’une même famille gardent des attachements solides et durables tout au long de leur vie.
Un Institut œuvrant en faveur de la nature
Les travaux de recherches à la Réserve nationale de Gombe Stream, initiés par Jane Goodall sont aujourd’hui perpétrés par un groupe de spécialistes tanzaniens grâce au soutien du gouvernement tanzanien. Les efforts de Jane Goodall visent à protéger les populations de chimpanzés qui vivent dans leur milieu naturel et dont la vie est constamment menacée par la chasse illégale et la déforestation. Elle cherche également à améliorer les conditions de vie des chimpanzés retenus en captivité.

Ainsi, par le biais de l’Institut Jane Goodall fondé en 1977, six centres qui procurent aux chimpanzés des soins basiques sont créés en Afrique. L’institut Jane Goodall développe différents programmes. Parmi eux, « Roots & Shoots » qui vise à sensibiliser les jeunes à prendre soin de leur environnement et de leur communauté, « TACARE » qui œuvre dans le développement socio-économique, «ChimpanZoo » qui étudie l’amélioration des conditions de vie des chimpanzés vivant en captivité.
Jane Goodall a écrit un certain nombre d’articles et de livres dont des livres pour enfants. Dans son ouvrage « Ma vie avec les chimpanzés », elle fait un récit de sa surprenante et émouvante aventure parmi ces primates. Le film «Jane’s Journey» sorti en 2010 raconte ses 50 ans de recherches et de découverte, son engagement pour la protection de la biodiversité et une sensibilisation pour tous sur la manière dont nous pouvons protéger l’environnement au quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Ven 27 Juin - 18:57

Birutė Galdikas


Après Dian Fossey et Jane Goodall, parlons  maintenant de la troisième femme qui a passé sa vie à la défense des grands singes.

Elle est née le 10 mai 1946, à Wiesbaden en Allemagne, elle est une éthologue canadienne (née de parents lituaniens) spécialisée dans la primatologie et la protection des orangs-outans.

Depuis plus de 35 ans, le Dr Biruté M. F. Galdikas étudie les orangs-outans de Bornéo en Indonésie, dans leur habitat naturel.
Elle est aujourd'hui mondialement reconnue pour ses travaux et ses connaissances sur l'orang-outan.

Biruté M. F. Galdikas est née à la fin de la seconde guerre mondiale, alors que ses parents étaient en route vers le Canada, quittant leur pays, la Lithuanie.
Lorsque sa famille migra vers les Etats-Unis en 1964, elle débuta ses études en sciences naturelles à l'université de Californie à Los Angeles (UCLA).
Elle obtint sa licence de psychologie et de zoologie en 1966 et sa maîtrise en anthropologie en 1969. C'est ainsi que, diplomée, elle rencontra pour la première fois l'anthropologue Kenyan, le Dr Louis Leakey et lui fit part de son désir d'étudier les orangs-outans dans leur milieu naturel.
Bien que Louis Leakey ne sembla pas intéressé en premier lieu par sa proposition, Biruté Galdikas fit tout pour le persuader de sa passion.
Cela prit trois années au Dr Louis Leakey pour rassembler les fonds nécessaires aux études de Biruté M. F. Galdikas à Bornéo, ainsi qu'il l'avait déjà fait pour Jane Goodall et Dian Fossey pour leurs études, respectivement sur les chimpanzés et les gorilles de montagne en Afrique.

En 1971, Biruté M. F. Galdikas et son mari, le photographe Rod Brindamour, arrivaient donc dans l'une des dernières régions sauvages, la réserve de Tanjung Puting à Bornéo en Indonésie. N'existaient alors ni téléphones, ni routes, ni électricité, ni service postal régulier. Avant de quitter les USA, ces professeurs lui dirent que "cela ne pouvait se réaliser, qu'il lui serait impossible d'étudier les orangs-outans dans la nature à l'état sauvage".
Mais sa détermination fut rapidement récompensée. Avant la fin de l'année, elle avait créé le Camp Leakey en l'honneur de son bienfaiteur et avait commencé à étudier les grands singes sauvages dans la forêt de Tanjung Puting.
Quatre ans plus tard, en 1975, elle fit la couverture de la revue "National Geographic" retenant, pour la première fois, l'attention du public international sur l'orang-outan. L'article était illustré par les photographies de Rod Brindamour.

Biruté Galdikas enseigne et participe activement à la diffusion des informations qu'elle a collectées sur les orangs-outans et leur habitat, la forêt tropicale humide, auprès des Indonésiens et à l'étranger. Mais sa passion l'a menée également à se battre pour la préservation de leur habitat naturel en perpétuelle diminution, ainsi que pour la reconnaissance des populations locales, de leur culture et de leur environnement.
Afin de subvenir aux besoins de son travail à Camp Leakey, et d'aider à soutenir les orangs-outans partout dans le monde, le Dr Biruté M. F. Galdikas et le Dr Gary Shapiro ont créé l'Orangutan Foundation International (OFI) en 1986.

Collectivement, avec les deux autres primatologues femmes Dian Fossey (spécialiste des gorilles) et Jane Goodall (spécialiste des chimpanzés), elles ont reçu le nom de Leakey Angels (anges de Leakey), du nom du primatologue Louis Leakey qui fut leur mentor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Lun 21 Juil - 20:56

JOHN SHEPHERD-BARRON, l'inventeur du distributeur automatique de billets.


Son nom est longtemps resté ignoré du grand public et pour cause : cet homme n'a jamais gagné un centime avec son invention. Il refusait de la breveter car il craignait que des personnes mal intentionnées piratent les données techniques contenues dans le brevet, ce qui aurait pu compromettre la sécurité de tous les distributeurs.

Comment lui est venue cette idée ? C'est tout simple. Directeur d'une société de transport de fonds au Royaume-Uni, il s'agaçait de ne pas pouvoir sortir son argent de la banque autrement qu'aux heures de travail. C'est alors qu'il eut une révélation en contemplant un distributeur de barres chocolatées. Toutefois, la machine qu'il invente n'a rien à voir avec les distributeurs automatiques actuels : elle repose sur le pré-achat d'un bon à la banque, que l'on insère ensuite dans la machine pour récupérer les billets.

Son système est acheté par Barclays, et le premier distributeur de billets est mis en service à Londres en 1967.

L'autre invention nécessaire, le fameux code PIN, est aussi une création de Shepherd-Barron. Il avait demandé à son épouse combien de chiffres elle était capable de retenir en mémoire pour un code de sécurité. Elle répondit : quatre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 19 Oct - 16:46

Le super-héros de Mexico


La capitale du Mexique n'est pas seulement l'une des villes les plus hautes, les plus peuplées ou polluées du monde : c'est aussi l'une des villes où les accidents de la route sont très nombreux et les piétons paient un lourd tribut à cette circulation infernale. Dans certains quartiers, traverser une rue ou une avenue, c'est bel et bien risquer sa vie... Les accidents de la route dans le pays tuent plus de monde que le trafic de drogue...

Mais la métropole a désormais son super-héros : Peatónito.
Ce mystérieux jeune homme de 26 ans plutôt baraqué (1,83 mètre pour 83 kilos) revêt régulièrement un masque comme ceux que portent les catcheurs mexicains, une cape noire et se rend dans les rues de la ville aux passages piétons. Une fois là, lorsque le feu est vert pour les piétons, il se met en travers de la route, bras croisés ou tendus en avant comme pour repousser les voitures afin que les conducteurs freinent et que les gens puissent traverser en toute sécurité.

Il est devenu un personnage connu, reconnu et respecté dans la ville. Les policiers le saluent, des mères de famille qui le voient passer l'interpellent pour qu'il les aide pendant qu'elles traversent avec leurs enfants, pareil pour les personnes âgées.
Aujourd'hui, notre héros va plus loin : conscient qu'il ne peut être partout dans une mégapole de dizaines de millions d'habitants, il a le projet d'utiliser des drones pour surveiller les intersections les plus dangereuses et filmer le comportement des chauffards mexicains.
Un projet qui suscite la réprobation des autorités, mais jusqu'ici ces dernières n'ont pas réagi, sans doute à cause de l'énorme popularité du mystérieux héros de la route...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak



Masculin Scorpion Messages : 3827
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 43
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Dim 19 Oct - 17:25

Il n'y a pas besoin d'avoir de grands pouvoirs pour être un super-héros. Simplement, l'envie d'aider les autres et d'apporter un brin d'humanité dans une société où règne l'individualisme.

Bravo à ce personnage. Qu'il fasse des émules et que son oeuvre lui subsiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2470
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Lun 10 Nov - 19:47

John Muir



Né le 21 avril 1838 en Écosse John Muir fut un des fondateurs du mouvement environnementaliste aux États-Unis. C’est grâce à lui que la vallée du Yosémite en Californie fut classée en 1890 comme parc naturel et en 1892 il fonda le Sierra Club qui continue à jouer un rôle très important pour la sauvegarde des sites naturels des États-Unis.
C'est à John Muir que les Américains doivent leurs parcs nationaux, mais c'est pour une autre raison que tant d'êtres humains se reconnaissent en ce marcheur solitaire: il a posé en termes clairs la question du sens de la vie dans la nouvelle société industrielle et industrieuse et il a répondu, par sa vie, en termes tout aussi clairs.
Son père, l'immigrant typique, a mis toute sa famille au travail forcé pour défricher la terre qui lui avait été concédée. En dépit de l'état de fatigue permanent dans lequel le régime familial le maintenait, John levait parfois la tête pour regarder le paysage et l'admirer.
Il fut un des premiers naturalistes modernes, militant de la protection de la nature. Ses lettres, essais, et livres racontent ses aventures dans la nature et la vie sauvage, notamment dans les montagnes de la Sierra Nevada en Californie; très lus à son époque, ils sont encore très populaires aujourd'hui. Son activisme a contribué à sauver la Vallée du Yosemite et d'autres espaces sauvages. Le Sierra Club, qu'il a fondé, est à ce jour une des plus importantes organisations de protection de l'environnement des États-Unis. Ses écrits et sa philosophie ont fortement influencé la naissance du mouvement environnemental moderne.
Quasiment inconnu en France, il est une des figures mythiques des États-Unis où il est considéré comme le père des Parcs Nationaux et l’un des premiers hommes à avoir perçu les dangers de l’exploitation de la nature par essence sauvage. John Muir meurt d'une pneumonie dans un hôpital de Los Angeles le 24 décembre 1914.
Le monument national Muir Woods en Californie lui doit son nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5721
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Lun 17 Nov - 17:16

Edouard de Broglie


Derrière ce nom se révèle un personnage des plus atypiques, un de ceux qui, l'air de rien, font évoluer les mentalités et changent notre regard sur les autres.

Edouard de Broglie est le fondateur du restaurant "Dans le noir", un restaurant où les clients mangent dans l'obscurité totale et sont servis par des aveugles. Le but étant de favoriser l'intégration de ces personnes en situation de handicap dans le monde de l'entreprise et de sensibiliser les "autres" à leur situation.
Une idée folle, utopique ? Non, puisque cette année, elle fête ses dix ans et que des établissements semblables ont ouvert à Londres, Barcelone ou encore Saint-Pétersbourg. Une affaire qui marche puisque chaque année, le chiffre d'affaires dépasse celui de l'année précédente.
Dans le même temps, notre homme multiplie les stages et démarches en entreprises pour sensibiliser ces dernières à l'emploi de personnes en situation de handicap.
Bravo, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
cdang



Masculin Messages : 882
Date d'inscription : 15/10/2014
Localisation : Le Havre (76)

MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Lun 17 Nov - 17:44

J'ai eu l'occasion de faire un apéro dans le noir, organisé par la maison de quartier et une asso de malvoyants. Très ludique, et très instructif. J'ai été incapable de reconnaître du ketchup (le reste, ça a été). Et ma pire hantise était de renverser mon verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES   Aujourd'hui à 13:32

Revenir en haut Aller en bas
 
GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» GALERIE DE PERSONNAGES ATYPIQUES
» Manga | Personnages pris
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» [Galerie] Smaug.
» Les personnages joueurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LE PAVILLON PRINCIPAL :: Le salon-
Sauter vers: