AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 GLADIATOR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin


Masculin Messages : 5752
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionément...
Humeur : A décidé de ne plus s'inquiéter.

MessageSujet: GLADIATOR   Jeu 24 Mai - 19:34


Réalisé par Ridley Scott, voici l'histoire d'un glorieux général romain, favori de l'empereur Marc Aurèle, qui tombe en disgrâce sous le règne de son successeur. Devenu esclave, il va défier l'empire.

J'adore et je déteste ! (ça commence bien)...
Historiquement, c'est du grand n'importe quoi : Marc Aurèle est bien mort sur la frontière barbare, mais il est mort de la peste, qui ravageait l'empire à cette époque. Il n'a jamais eu la moindre intention d'écarter son fils, ou de rétablir la république. A cette époque, la monarchie impériale est parfaitement assimilée et personne ne la remet en doute et surtout pas lui.
Commode n'est pas mort dans une arène : il a été étranglé dans son bain par un gladiateur, sur ordre de Marcia, sa favorite dont il voulait se débarasser et qui a prit les devants.
La vision de Rome est complètement faussée : Ridley Scott en fait une fôret de pierre, de monuments immenses, entassés les uns contre les autres... Une sorte de New York déshumanisée... La vraie Rome antique était parsemée de jardins, de parcs et fontaines, de ruelles et de places, enchevetrés sur les collines. On atteint les sommets avec une vue générale où l'on voit des coupoles... Les romains ne connaissaient que le dôme, les coupoles ne viendront qu'à la Renaissance.
Mais le casting sauve tout : Russel Crowe est incroyable et campe un personnage formidablement attachant, charismatique. Un homme blessé, en quête de vengeance, mais aussi fatigué, désabusé.
Joaquim Phoenix, phénoménal en empereur torturé, en fils mal-aimé aimant et haïssant son père. Un empereur dépassé, écrasé par sa charge, avide de plaire, d'être aimé par son peuple. Et qui glisse lentement vers la folie mégalomane. Trés grand numéro d'acteur.
Connie Nielsen, alias Lucillia, la soeur de l'empereur, aux relations ambigües avec son frère, en équilibre précaire et permanent, toujours sur le fil du rasoir, entre amour et haine, avant de basculer pour sauver son fils.
Bande-son superbe, costumes et décors pas fidèles à la réalité, mais trés bien faits, reconstitution superbe du Colisée, de l'action, des moments dramatiques... Un film efficace, du grand spectacle, superbement joué et qui vous entraîne.
C'est pourquoi, malgré l'invraisemblance historique, ce film est quand même à voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock



Masculin Taureau Messages : 2489
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 38
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: GLADIATOR   Jeu 24 Mai - 21:57

Je n'ai jamais vraiment accroché avec ce film, que j'ai vu pourtant à l'époque au ciné (bon c'était avec ma copine d'alors), historiquement c'est effet proche du grand guignolesque, la vision de la Rome antique est... arff bref, c'est pas New York ou Detroit, c'est la Rome antique, et beaucoup trop urbain...
Vu le ravage historique je ne peux pas, les acteurs j'accroche pas des masses, Russel Crowe n'a jamais été ma tasse de thé, trop bourrin, trop animal. Au niveau des acteurs je retiens essentiellement les anciens, Oliver Reed et Richard Harris, bien meilleurs dans leur jeu.
Pour moi ça n'arrive pas au niveau des peplums des 50's.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GLADIATOR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Racing Gladiator, nouveau club niuéen
» Mes futurs gladiateurs
» Filet des gladiateur...?
» Combat à l'épée longue
» [Fluff and fig' ] LA MAIN DE SIGMAR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries historiques-
Sauter vers: