AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 I COMME ICARE

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7247
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: I COMME ICARE   Jeu 24 Mai - 13:49


Sorti en 1979 et réalisé par Henri Verneuil, un film français de la grande époque, un incontournable pour la génération de nos parents, un classique.

Dans un pays fictif, à la suite de l'assassinat du président récemment réélu, une commission d'enquête dirigée par le président de la Haute Cour de Justice, Frédéric Heiniger, est mise en place afin d'élucider les circonstances de l'attentat et, si possible, découvrir les commanditaires.
Le rapport final de cette commission conclut qu'il n'y a eu qu'un seul tireur, Karl-Erich Daslow, ayant agi seul, par folie et avec préméditation. Il a tiré 3 balles en direction de sa cible, du haut d'un immeuble et a abandonné le fusil sur place. Il est retrouvé mort dans l'ascenseur qui descend, s'étant suicidé d'une balle dans la tête. Ces conclusions ne satisfont pas le procureur Henri Volney, qui a obtenu les pleins pouvoirs afin de continuer l'enquête.
Avec l'aide de ses quatre collaborateurs, Volney récupère des films amateurs de l'assassinat et se rend très vite compte que beaucoup de choses ne collent pas dans le rapport officiel. Avec ténacité, obstination, Volney poursuit son enquête et acquiert la certitude que de grands, très grands personnages sont derrière l'assassinat. Mais à trop approcher de la vérité, on risque de se brûler les ailes...

Cinq Césars (dont ceux du meilleur film et meilleur acteur) pour un thriller psychologique emmené par un Yves Montand impeccable. Un film d'Anticipation aussi, d'une certaine manière : l'action se déroule dans un pays imaginaire très "moderne" (du point de vue de l'époque, les années 1970) avec des scènes tournées dans des décors "modernes" pour l'époque. L'ensemble est bien sûr fortement inspiré de l'affaire Kennedy, à travers de nombreuses ressemblances. On y trouve également le fameux passage de "l'expérience de Milgram", destinée à prouver que deux volontaires sur trois peuvent être amenés, pour une somme dérisoire, à infliger un choc électrique dangereux, voire mortel, à une personne qu'ils ne connaissent pas, qui ne leur a rien fait et dont la seule faute est de s'être trompé dans un test de mémoire. Le héros du film lui-même, homme équilibré et humain, se fait piéger. Quand, assistant à l'expérience, il dénonce enfin cette dernière comme inhumaine à celui qui l'a mise en place, ce dernier lui rétorque : "Mais Monsieur le Procureur, vous-même avez attendu trois chocs infligés au cobaye avant de réagir..." On a là un petit côté Anticipation qui louche du côté d'un autre grand film français, Le prix du danger.
Le film regarde également vers la thèse du complot, des groupes influents et secrets qui, en toute discrétion, dirigeraient de fait les affaires et la conduite du monde. Implication des services secrets, de la Mafia, rapports faussés, commission d'enquête bidon, manipulation des foules et faux témoins, intrigues et luttes pour le pouvoir, groupes de pression... Tout y est pour un film qui va bien au-delà du thriller psychologique. Sans parler de la fin, inattendue, brutale mais logique et qui me fait toujours sursauter, même si je m'y attends.

Un grand film, mêlé d'un peu d'Anticipation et de questionnements, dans une atmosphère psychologique et dérangeante typique de la fin des années 1970 et toujours en résonnance avec notre époque, tant d'années après. Sans oublier la musique du maître, Ennio Morricone. A voir ou revoir pour se rappeler ou découvrir le cinéma français de la grande époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5317
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 45
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: I COMME ICARE   Jeu 24 Mai - 14:28

Un excellent film à revoir.

Un volet important du film repose sur une adaptation cinématographique des fameuses expériences du psychologue américain Stanley Milgram sur la soumission à l'autorité.

(Attention pour ceux qui n'ont pas vu le film, la vidéo suivante en montre la scène de fin !)


Un thème devenu d'actualité... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7247
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: I COMME ICARE   Jeu 24 Mai - 14:43

Oui, comme Le prix du danger, I comme Icare reste toujours incroyablement en résonnance avec notre époque, c'est ça qui lui donne ce côté Anticipation et cette force. Le décor est volontairement "moderne" et neutre avec des tours de verre et de béton, des intérieurs austères, dépouillés et froids. On a rien de vraiment chaleureux ou coloré, l'impression renforcée d'un état tout puissant, d'une administration omniprésente où tout est calculé, annoté, référencé avec l'omniprésence des téléphones, des appareils d'enregistrement... Il y a aussi la scène de l'émission télévisée avec Volney qui démonte en public les résultats de la commission d'enquête, le va et vient de la caméra, les écrans, les spectateurs qui téléphonent au standard... Même si le look de l'époque fait sourire aujourd'hui, l'atmosphère reste incroyablement forte, des décennies après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3263
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: I COMME ICARE   Jeu 24 Mai - 18:52

C'était le cinéma des années 70, sa couleur, son ambiance, sa psychologie. Le coté complot typique de l'époque, on se posait des questions, on avalait pas tout comme aujourd'hui. Un grand film effectivement, l'un des meilleurs de Montand, au début il est entouré et peu à peu il se retrouve seul, et la fin tragique est pessimiste au possible, mais encore une fois typique des 70's.
Un film français qui fait réfléchir comme on en fait plus, avec un très beau casting, un film à l'atmosphère froide des 70's. Tout simplement l'un de mes films français préférées des 70's, la grand époque du polar/thriller à la française.

Par contre il me semble que le film n'a eu aucun césars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7247
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Africa
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: I COMME ICARE   Jeu 24 Mai - 19:04

Autant pour moi : il s'agissait de 5 nominations aux Césars.
Mea Culpa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
VIC

avatar

Masculin Messages : 3325
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: I COMME ICARE   Jeu 24 Mai - 22:17

Voyageur Solitaire a écrit:
...5 nominations aux Césars.
Mea Culpa.
C'est curieux cette manie d'employer des mots latins dès qu'on parle de Césars Wink

Le film est un classique. Je l'ai vu il y a bien trop longtemps pour en avoir des souvenirs précis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warlock

avatar

Masculin Taureau Messages : 3263
Date d'inscription : 11/01/2012
Age : 40
Localisation : Au milieu de nulle part
Humeur : Le monde est un ego sans fond

MessageSujet: Re: I COMME ICARE   Ven 25 Mai - 18:42

C'est sur que le film aurait mérité un ou plusieurs césars, mais bon quand on voit certains résultats…

Un grand classique du cinéma français, qui ne repasse plus vraiment à la tv, comme beaucoup de films 70's qui font réfléchir, l'abrutissement est hélas plus à la mode de nos jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I COMME ICARE   

Revenir en haut Aller en bas
 
I COMME ICARE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hannibal saison 2
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LES LIVRES DE VISION :: Films et séries en général-
Sauter vers: