AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LA VIERGE AU MAGNIFICAT -- Sandro BOTTICELLI (v.1483)

Aller en bas 
AuteurMessage
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5245
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: LA VIERGE AU MAGNIFICAT -- Sandro BOTTICELLI (v.1483)   Ven 15 Déc - 11:03


L'une des premières œuvres de Botticelli. Elle représente la Vierge en train d'écrire une prière - le Magnificat - sur un livre et laissant guider sa main par l'Enfant Jésus qu'elle tient assis sur ses genoux. Les mines que prennent les visages sont finement travaillés et extraordinaire.



La manière dont ces deux anges se regardent est assez ambigu. On dirait presque un regard tendre et affectionné, comme deux amants. Était-ce là une manière, pour Botticelli, d'afficher ses goûts homosexuels en défiant les canons de l'Eglise ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 7177
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: Re: LA VIERGE AU MAGNIFICAT -- Sandro BOTTICELLI (v.1483)   Ven 15 Déc - 16:37

C'est quelque chose de fréquent à l'époque où nombre de grands artistes préféraient les hommes. Il n'y a qu'à voir Michel-Ange qui a peuplé le plafond de la Sixtine d'éphèbes musclés à la beauté païenne et Le Jugement dernier de nus masculins opulents et païens, pudiquement rhabillés par la suite. L'Eglise de l'époque savait d'ailleurs fermer les yeux : quand on fît remarquer au pape ces cohortes d'éphèbes et de titans nus, il déclara qu'il s'agissait là d'un bien petit péché pour une si grande œuvre. Ne parlons pas du Caravage qui peignait à l'envie de jeunes et beaux éphèbes pour des cardinaux et hauts dignitaires pontificaux...

Sinon, j'aime. C'est coloré, chatoyant, la tonalité de bleu est très belle, profonde, rehaussée d'un peu de rose et de rouge. Et puis, il y a cette... "douceur" effectivement et ce côté "doré", comme si une patine précieuse avait été déposée sur le tableau, pour le lustrer, le polir, l'adoucir... L'ensemble est lumineux, coloré, vivant et du coup n'a pas ce côté figé, plombé, d'autres œuvres du genre où les personnages ont clairement l'impression de se faire chier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org En ligne
 
LA VIERGE AU MAGNIFICAT -- Sandro BOTTICELLI (v.1483)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Campagne "Royaume des Cieux" : scénario second "La Vierge Noire"
» jin orton, le fils d'une vierge...
» Apre Sandro Joseph ki gwo makou lavalaso-espwa ki pral anba kod
» Sandro Britto
» Asmita chevalier d'or de la Vierge( sa ne vient pas de wiki )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les tableaux-
Sauter vers: