AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'AMERIQUE VUE PAR EDWARD HOPPER

Aller en bas 
AuteurMessage
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5245
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: L'AMERIQUE VUE PAR EDWARD HOPPER   Mer 29 Nov - 7:56




Chez Hopper nous sommes plongés dans cet univers de polar sombre à la mode hollywoodienne "old school". Le spectateur est invité à s'imaginer toutes les histoires possibles. Alors, glissez donc un quarter dans le juke-box et sur un air de Mile Davis, approchez-vous du comptoir, commandez un café - trop tard pour une bière - et proposez donc du feu à cette femme accoudée. Engagez la conversation et laissez-vous guider par votre imagination pour la suite... la star d'un soir, c'est vous. Wink



Dernière édition par Gorak le Lun 10 Sep - 16:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5245
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: L'AMERIQUE VUE PAR EDWARD HOPPER   Lun 10 Sep - 15:53

"NIGHTHAWKS" (1942)




Nighthawks, peint en 1942, reste l'œuvre la plus reconnaissable du style d'Edward Hopper et est devenue une pièce maîtresse et incontournable de l’art américain moderne.

Le tableau représente quatre personnes dans un restaurant du centre-ville tard dans la nuit et incarne parfaitement le style cinématographique cher à Hopper. Des personnages anonymes et muets qui semblent aussi séparés et éloignés du spectateur est séparé de la scène par la grande baie vitrée.

Hopper a dit un jour de cette toile que «inconsciemment, probablement, je peignais la solitude d'une grande ville» et que ce sentiment étrange d'isolement l'a rendu si populaire.
La peinture est un exemple du réalisme américain moderne dans la mesure où elle capture les réalités sociales contemporaines et la vie et les activités quotidiennes des gens ordinaires, en lui donnant un attrait universel. Mais il y a des éléments comme les lumières fluorescentes (du début à la fin des années 1940) qui se heurtent aux rues sombres et encore vierges à l’époque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5245
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: L'AMERIQUE VUE PAR EDWARD HOPPER   Lun 10 Sep - 16:51

"Sun on Prospect Street" (1934)



Hopper a peint cette huile en 1934 à partir d'une aquarelle qu'il avait réalisée six ans plus tôt, à Gloucester, dans le Massachusetts, un petit port de pêche très prisé des artistes depuis le milieu du XIXe siècle.

Ici, Hopper a remplacé la fraîcheur aérienne de l'aquarelle par la lumière acérée et impitoyable qui imprègne ses œuvres et renforce leur sentiment de solitude. Et ce faisant, il éliminer tous les détails humanisants tels que les grilles aux fenêtres et les rideaux, présents sur l'aquarelle, amplifiant ainsi la vacuité.

Hopper était sensible à la vieille architecture américaine et a détaillé les maisons de Prospect Street avec une grande précision.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'AMERIQUE VUE PAR EDWARD HOPPER   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'AMERIQUE VUE PAR EDWARD HOPPER
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» Haiti, bientot un territoire des Etats-unis d'Amerique!
» L’amerique du sud, nouvelle terre d’acceuil pour la main d’oeuvre haitienne
» Toujours rebelle l'Amerique Latine?
» Edward aux mains d'argent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA RESIDENCE :: La salle des trésors :: Les tableaux-
Sauter vers: