AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MICHEL STROGOFF (Jules Verne)

Aller en bas 
AuteurMessage
Voyageur Solitaire
Admin
avatar

Masculin Messages : 6984
Date d'inscription : 07/01/2012
Localisation : Anywhere out of the world...
Emploi/loisirs : Tout, passionnément...
Humeur : Ici et maintenant

MessageSujet: MICHEL STROGOFF (Jules Verne)   Mar 21 Nov - 20:10


C'est en 1876, suite à la visite du Tzar Alexandre II à Paris que Jules Verne décide d'écrire ce grand roman d'aventures qui se déroule dans les steppes enneigées de la Russie des Tzars. Une Russie encore mystérieuse, mal connue, propre à l'imaginaire et au dépaysement.
Le roman paraît d'abord en feuilleton dans un journal, comme c'était souvent le cas à l'époque. Il est finalement édité sous forme de roman la même année.

Voici donc Michel Strogoff, "courrier" du Tzar, chargé par ce dernier d'un long et dangereux périple à travers steppes et taïgas, entre Moscou et Irkoutsk, en Sibérie Orientale. Strogoff doit informer le frère du Tzar de l'invasion imminente des hordes Tartares, menées par un traître, les communications habituelles étant coupées. On l'imagine, notre valeureux courrier va connaître de multiples épreuves, tant naturelles qu'humaines (il aura même les yeux brûlés et deviendra aveugle), il va rencontrer beaucoup de monde dont la belle Nadia qui restera une amie fidèle, au point que ces deux là se font passer pour frère et sœur.

Dépaysement total. On a tous les ingrédients, jusqu'aux clichés parfois, de la Russie "éternelle" : les immensités glacées, les steppes enneigées, les forêts et taïgas, le train à vapeur, les hordes bigarrées à cheval et les pillards en cuir et fourrure, fusil au poing et coutelas au côté, les fastes des Tzars, les églises baroques aux bulbes dorés et les monastères de bois perdus sous la neige... Mais aussi du romanesque, de l'aventure, des drames et du dépaysement... Un grand bol d'air, un immense espace, une aventure haletante bourrée de périls...
Rien d'étonnant à ce que Michel Strogoff ait fait école et inspiré le cinéma et la TV.

Après, le style de Jules Verne peut rebuter. Un style assez académique et scolaire parfois, beaucoup de noms, de localités, de références géographiques et ethniques qui peuvent plomber le récit. L'ensemble est assez manichéen aussi, attendu même avec la belle et pure Nadia, blanche comme neige, des méchants vraiment très méchants et un héros dont on sait qu'il va s'en sortir au final, forcément. Mais bon, c'était l'époque aussi.
Malgré tout, ma relecture, bien des années plus tard, m'a beaucoup moins transporté qu'avant et j'ai trouvé que ça avait vieilli. Je pense que regarder les films ou les séries TV (j'y reviendrai car certaines sont bien) peut aider à visualiser tout ça, mieux que les descriptions un peu sèches et le style du livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://les-terres-de-vs.forumgratuit.org
Gorak

avatar

Masculin Scorpion Messages : 5071
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 44
Localisation : La Principauté de Montbéliard
Emploi/loisirs : Paladin - aime la littérature, la musique, les voyages, découvrir d'autres cultures
Humeur : Agréable et courtoise

MessageSujet: Re: MICHEL STROGOFF (Jules Verne)   Mar 21 Nov - 21:11

Voyageur Solitaire a écrit:
Un style assez académique et scolaire parfois, beaucoup de noms, de localités, de références géographiques et ethniques qui peuvent plomber le récit.

C'est normal : Jules Verne écrivait d'après journaux et revues, il se documentait d'après les récits des autres, lui-même ayant très peu voyagé. Et puis, c'est le milieu du XIXe siècle : une époque où l'on mettait la science et les techniques à l'honneur. Les sociétés de géographie étaient très à la mode ; elles avaient un but pédagogique mais aussi, avouons-le, un but parfois très politique puisqu'elle servait la conquête coloniale.

En tout cas, n'hésite pas à "sauter" les longueurs. C'est ce que je fais. Quand les noms, les références et les données s'enchaînent et ralentissent la lecture, je me porte directement au bout du paragraphe et je reprends le récit de l'aventure.

Personnellement, "Michel Strogoff" n'est pas l'aventure de Jules Verne qui m'a le plus emballé. Même quand j'étais plus jeune. Surtout après que j'ai découvert les "Cosaques" de Tolstoï. Quand j'étais petit, je préférais "20 000 lieues sous les mers" ou le "Voyage au Centre de la Terre" que j'ai dévoré en une nuit (à la lampe-torche sous les draps) et bien entendu "Cinq Semaines en Ballon".

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://othello.forumculture.net/
VIC

avatar

Masculin Messages : 3267
Date d'inscription : 18/01/2012

MessageSujet: Re: MICHEL STROGOFF (Jules Verne)   Mar 21 Nov - 23:36

Tiens c'est une bonne idée. Ce devrait me faire du bien de tenter de le lire en décembre. Aller, je vais tâcher de trouver du temps pour le lire et vous livrer mes impressions avant la fin de l'année.

_________________
Ë=alt0203...  Ï=alt0207...œ=alt0156... Œ =alt0140...Ç=alt0199...Á= lt181... Â=alt182...À=alt183...Ç=alt128...È = alt 212 ... É=alt144...ø=alt0248...Ø=alt0216
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MICHEL STROGOFF (Jules Verne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
MICHEL STROGOFF (Jules Verne)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 20 000 LIEUES SOUS LES MERS (films)
» Le Dirigeable volé (Karel Zeman, 1967)
» Virtual Regatta - Trophée Jules Verne 2010
» LE PLAFOND DE LA SIXTINE/ MICHEL ANGE
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Terres d'évasion... :: LA BIBLIOTHEQUE :: La section générale :: Les bouquins-
Sauter vers: